Mowag Piranha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mowag Piranha III
Image illustrative de l’article Mowag Piranha
Mowag Piranha IIIH de l’armée irlandaise
Caractéristiques de service
Type Véhicule de combat d'infanterie, Transport de troupe, Chasseur de char, Commandent, Ambulance, Maintenance et dépannage, Police, Génie, Radar
Utilisateurs Voir utilisateurs
Conflits Voir déploiements et engagements
Production
Concepteur Mowag
Kreuzlingen, Drapeau de la Suisse Suisse
Année de conception 1972 - aujourd'hui
Constructeur Mowag, General Dynamics Canada, Alvis, Famae, Falck-Schmidt
Production 11'000
Caractéristiques générales
Équipage 3+8 hommes
Longueur 9,67 m
Largeur 3,7 m
Hauteur 2,48 m
Masse au combat 25 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Blindage max 10 mm
Armement
Armement principal Pour la version présentée à Eurosatory 2002, un canon de 30 mm et une mitrailleuse de 7,62 mm.
Armement secondaire Une série de quatre lance-grenades fumigènes est placée à l'arrière gauche et droit de la tourelle.
Mobilité
Moteur MTU 6 cylindres
Puissance 550 ch (400 kW)
Vitesse sur route 100 km/h
Puissance massique 22 ch/tonne
Autonomie 750 km

Le Mowag Piranha est une famille de véhicules de combat d'infanterie conçus par le constructeur suisse Mowag, une filiale du groupe General Dynamics depuis 2003. Cinq générations de véhicules, et ces nombreuses variantes, produits à plus de 11'000 exemplaires par Mowag ou sous licence par d'autres compagnies, sont en service dans le monde[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le constructeur suisse Mowag a été repris en octobre 2003[2] par son ancien licencié canadien General Motors Defense (auparavant dénommé Diesel Division, General Motors of Canada), du groupe américain GM Defense. La société continue cependant de développer de nouveaux véhicules, réalisés grâce à ses fonds propres.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Piranha IV[modifier | modifier le code]

Le Piranha IV (en) a été conçu pour porter une nouvelle tourelle armée d'un canon jusqu'à un calibre de 40 mm. Le véhicule peut également être équipé d'une tourelle avec canon de 105 mm.

Le châssis reste plus ou moins identique aux autres modèles de Piranha, comme le Piranha II qui est toujours en production. Cependant des améliorations ont été apportées au blindage, ce qui modifie légèrement l'aspect extérieur du véhicule. Tout cela augmente également son poids, qui passe à 25 tonnes, contre 18,5 tonnes pour un Piranha III 8 X 8. Ce véhicule a également été amélioré au niveau de l'emport, sa largeur passe de 2,60 m à 2,80 m. Un kit de surblindage est adapté sur la coque du véhicule et la protection contre les mines a également été améliorée. La caisse est en acier, et composée de plaques de blindage soudées.

Le moteur est un MTU Diesel, d'origine allemande, d'une puissance de 400 kW à 2 000 tr/min. La transmission ZF à sept rapports est également d'origine allemande. La vitesse maximale du véhicule est de 100 km/h, avec une autonomie de 750 km. La suspension est hydropneumatique à hauteur ajustable et à roues indépendantes.

Le véhicule qui était présenté à Eurosatory 2002 était équipé d'une tourelle biplace avec canon stabilisé IFV-30 de 30 mm construit par la firme GM Defense Delco System. Le système de tir comprenait un viseur infrarouge pointable en hauteur de -10° à +45°. Une mitrailleuse coaxiale M240 de 7,62 mm, ainsi que huit lance-grenades fumigènes complétait l'armement du véhicule.

Comme pour toutes les autres familles de Piranhas, le Piranha IV donnera naissance à différentes variantes suivant les besoins des pays intéressés. En option, le véhicule peut disposer d'un système de protection NBC, de l'air conditionné, d'un treuil et d'un système de protection anti-incendie du moteur.

Une nouvelle version appelé Piranha V est depuis les années 2010 en production.

Le Piranha est également un véhicule amphibie[3].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Spécifications techniques du Mowag Piranha 8x8[4]
Piranha I Piranha II Piranha III Piranha IV Piranha V
Longueur 6,3 m 6,8 m 6,96 m 7,24 m m
Largeur 2,5 m 2,63 m 2,66 m 2,8 m 2,99 m
Hauteur (coque) 1,9 m 1,9 m 2,17 m 2,2 m 2,34 m
Masse à vide 9,5 tonnes 10 tonnes 12,5 tonnes 15 tonnes 33 tonnes (chargé)
Charge utile max. 3 tonnes 4 tonnes 6 tonnes 10 tonnes
Volume interne utilisable 8,5 m3 m3 11 m3 13,2 m3
Autonomie max. 540 km 660 km 500 km 750 km 1 000 km
Vitesse max. 80 km/h 100 km/h 105 km/h 100 km/h 100 km/h
Équipage + passagers 5 3 + 6 3 + 8 3 + 8 3 + 8
Moteur 275hp Detroit Diesel 6VT53T 6 cylindres 275hp Detroit Diesel 6VT53T 6 cylindres 400hp Caterpillar C9 3126 diesel 6 cylindres I 544hp MTU diesel MTU 6V199 TE21 ou
Scania DC13 430–480 kW (577–644 hp)
Armement habituel 1 x MG 12,7 mm 1 x MG 12,7 mm ou
1 x canon M242 25 mm
1 x MG coaxial 7.62
1 x MG 7.62 mm
1 x MG 12,7 mm ou
1 x canon M242 25 mm
1 x MG coaxial 7.62
1 x MG 7.62 mm
1 x MG 12,7 mm ou
1 x canon auto. Bushmaster II 30 mm
1 x MG 7.62 mm
1 x MG 12,7 mm ou
MOWAG apex mount ou
1 x lance-grenades 30 mm ou
1 x canon auto. UT-30MK2 30 mm

Modèles et dérivés[modifier | modifier le code]

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Piranha I[modifier | modifier le code]

Carte des pays utilisant ou ayant utilisé le Piranha I
  • Drapeau de l'Australie Australian Army : 257 ASLAV (en)[6]
  • Drapeau du Chili Ejército de Chile : ? Piranha I 6x6 et 8x8 (Piraña). Les sources sont très divergentes quant aux types et aux nombres de véhicules. Selon l'ouvrage Lav & Piranha de Gordon Arthur et Steve Hearn, le Chili a produit le Piranha I 4x4 et 6x6 sous licence par Industrias Cardeon SA. Approximativement 150 piranha I 6x6, similaire à la version canadienne, ont été livrés. La licence a plus tard été transférée à la Famae (es), qui débute la fabrication du Piranha I 8x8 en 1993. Un total de 22 Piraña 8x8 équipés d'une MG 12.7 mm sur tourelle ont été livrés. Selon le SIPRI, 225 Piranha I 6x6, incluant 50 véhicules mortier 120 mm et 20 Fire support vehicles avec canon de 90mm, ont été commandés en 1980 et livrés entre 1981 et 1992. Et 30 (ou 120) Piranha I 8x8 commandés en 1991 sont livrés entre 1994 et 2000[7].
    • 175 Piraña 6x6 assemblés sous licence par Industrias Cardoen et FAMAE, version transport de troupes, commandement, 40? antiaérien (tourelle israélienne TCM-20 avec 2 canons de 20 mm), ? 1 canon GDB-B20 de 20 mm, 50 mortier 120 mm.
    • 22 Piraña 8x8 construit sous licence (acquise en 1987) par Famae. En 1990 est livré le premier d'une série de 100 véhicules commandés. Pour des raisons d'économie, la commande est finalement réduite à 22, l'achat d'occasion de M113 A1 italiens étant privilégié[8]. Armés d'une mitrailleuse lourde 12.7 mm M2.
    • 5 Piraña 8x8D (diesel) en service depuis 1995 construit sous licence par Famae à partir de 1993 et livré à partir de décembre 1994. Armés d'une mitrailleuse lourde 12.7 mm M2, il peut transporté 3 membres d'équipages et 11 soldats assis au centre dos à dos (ou 2 + 12) qui y accède par deux portes à l'arrière du véhicule[9].
  • Drapeau des États-Unis U.S. Marine Corps : LAV-25
  • Drapeau du Ghana Forces armées du Ghana : 60 Piranha I 4×4, 6×6 et 8×8[10] dont 30 6x6 et 30 8x8 livrés en 1980[4]. Selon le SIPRI, la commande de 1979 comptait 10 Piranha 4x4 (livrés en 1979) et 44 Piranha I 6x6 (8x8 possible), livrés en 1979-1980[7].
  • Drapeau du Nigeria Forces armées nigérianes : ? Piranha I 6x6 et 8x8 en service (version VTT et ARV). Livraison de 110 (ou 140?[4]) en deux séries, la première de 70 Piranha I 6x6 et 8x8 en 1980-1981[7] (ou 1982-1983?[4]), la seconde s'est achevée en 1988. L'armement principale est une mitrailleuse lourde de 12.7 mm sur tourelle Mowag Type V 041[4].
  • Drapeau de la Suisse Armée suisse : 310 Piranha TOW Chasseur de chars 90 (de) / Panzerjäger 90, dont 40 transformés en ambulance (Programme d'armement 2005, livrés en 2006-2007)[11] et 160 transformés en véhicule de commandement armé du M153 P protector (Programme d'armement 2006, livrés en 2008-2010)[12]

Anciens utilisateurs[modifier | modifier le code]

Piranha II[modifier | modifier le code]

Carte des pays utilisant ou ayant utilisé le Piranha II
  • Drapeau d'Oman Armée royale d'Oman – 174 Piranha II 8x8 en 7 versions. En 1994 Oman commande 80 Piranha II 8x8 en 6 versions (transport de troupes avec mitrailleuse lourde 12.7 mm, mortier 81 mm, commandement, ambulance et observation d'artillerie) pour équiper le 1er bataillon de l'armée. Ils sont construit sous licence par la société britannique Alvis Vehicles LTD. Une seconde commande est signée le 7 novembre 2000 pour 80 Desert Piranha II 8x8 en 7 versions (les 6 précédentes plus une version maintenance et dépannage). Également construits par Alvis, les derniers exemplaires ont été livrés à la fin de 2002. Certains de ces véhicules sont équipés de tourelles conçues et produites localement. Aucuns de ces Piranha n'a de capacité amphibie[4].
  • Drapeau du Qatar Forces terrestres qatariennes – 40 Desert Piranha II 8x8 (36 Piranha II CCTS-90 tank hunter et 4 de commandement) construit sous licence par la société britannique Alvis PLC. 36 "Fire Support Vehicles commandés en 1996, sont équipés d'un canon belge de 90 mm Cockerill[14]et 4 de dépannage). La même année, 4 véhicules de commandement sont commandés. Une version des Piranha qataris est un véhicule de reconnaissance NBC avancé intégrant un système de détection NBC et un détecteur chimique et biologique Block II[4].
  • Drapeau de la Suisse Armée suisse – 520 Piranha II 8×8 en 3 versions acquis avec les programmes d'armement de 1993, 1996 et 1999. Ils sont équipés de mitrailleuses lourdes Browning M2 de 12,7 mm et utilisent des moteurs Detroit diesel 6 cylindres en V 8,8 litres de cylindrée.
    • 347 Char de grenadiers à roues 93 / RadSchützenpanzer 93)
      • 11 char école
    • 60 Panzerabwehrlenkwaffenpanzer (PAL Pz 93) : la banquette droite a été retirée pour le transport de 8 missiles antichars M47 Dragon
    • 102 char de commandement / Kommandopanzer (Kdo Pz 93), versions Kdo Pz 93/99 et Kdo Pz 93/99 INTAFF pour l’artillerie[4].

Acquis pour essais seulement[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de la Suède Forces armées suédoises : 1 Piranha II 8x8. Durant la même période que l'acquisition des Piranha III 10x10 pour la marine, la force aérienne suédoise exprima le besoin de s'équiper en véhicule protégé pour ses pistes de campagnes. En 2002, un Piranha II 8x8 fut acheté pour des essais. Cependant lorsque la Suède abandonna ses aérodromes de campagnes, l'achat d'un tel véhicule était devenu superflus, et il fut attribué d'autres tâches à l'unique exemplaire suédois de Piranha II. Il est équipé d'un système d'arme télécommandé Bofors Lemur RWS monté d'une mitrailleuse M2 12,7 mm, et peut-être équipé d'une lame frontale montée sous la proue[4].

Piranha III[modifier | modifier le code]

Carte des pays utilisant le Piranha III
Piranha IIIC de l'infanterie de marine espagnole
Piranha IIIC Char Radio Access Point (RAP) de l'armée suisse muni d’un mât télescopique de 13 m (2006)
  • Drapeau du Brésil Corpo de Fuzileiros Navais (Infanterie de marine) : 30 Piranha IIIC en 4 versions (transport de troupes, commandement, ambulance et maintenance). 12 véhicules commandés en 2006 et 2007 (11 transports de troupes et 1 dépannage) et 18 en 2008, principalement pour la mission de l'ONU à Haïti[23],[4].
  • Drapeau du Danemark Forces armées danoises : 22 Piranha IIIH et 91 Piranha IIIC. La première commande intervient le 29 décembre 1997 pour 22 Piranha IIIH en 3 versions (18 véhicule de transport de troupe (APC), 2 commandement (CP) et 2 dépannage (ARV)). Les deux premiers sont livrés le 28 mai 1999, les autres, reçus en kit et montés[7] par Falck-Schmidt à Odense, sont livrés en 2000 (12 exemplaires en août, les 10 derniers avant décembre). 11 véhicules sont déployés au Kosovo en février 2001. En juin 2003, 22 Piranha IIIC sont commandés en kit (11 transport de troupes et 11 ambulances). Le 4 octobre 2004, une commande de 69 Piranha IIIC est signée : 5 ambulances (livrés entre avril et juillet 2005), 42 APC (livré entre avril 2006 et février 2007), 6 commandement (livrés entre septembre en novembre 2006) et 16 reconnaissance (livrés entre mars et juillet 2007)[4]. En juillet 2007, un total de 91 Piranha IIIC avait été livrés par Mowag [24].
    • 53 Transport de troupes (APC), équipé de la mitrailleuse lourde 12.7mm OHW
    • 16 Piranha IIIC Ambulance. Pour le transport d'un patient sur civière et 5 patients assis, ou 2 patients sur civière et un patient assis., ces véhicules remplacent les Sisu XA-185 (en).
    • 5 Piranha IIIC Command and Control (C2). Early Entry HQ et poste de commandement avancé du commandement terrestre[25]. Ces véhicules ont une protection NRBC
    • Piranha IIIC Communications and Informations Systems (CIS). Communication HF, VHF et UHF, communication satellite (SATCOM) qui connecte les forces danoises à l'étranger au réseau LAN/WAN des forces armées danoises au Danemark.
    • Piranha IIIC, Tactical Air Control Party (TACP)
  • Drapeau du Canada Armée canadienne : 651 LAV III, 638 en service (13 détruits en Afghanistan) : 313 Infantry Section Carriers, 181 commandement, 47 Forward Observation Officer (FOO), 44 génie.
  • Drapeau de l'Espagne Infantería de Marina : 39 Piranha IIIC 8x8: 26 de combat d'infanterie, 2 de commandement, 2 ambulances, 1 d'évacuation, 4 de sapeurs et 4 de reconnaissance[26].
  • Drapeau de l'Irlande Irish Defence Force : 80 Piranha IIIH en 6 versions. Le Piranha IIIH 8x8, en compétition avec le Steyr Pandur, est choisi par l'IDF pour remplacer le Panhard M-3. En novembre 1999, un contrat de 50,8 millions d'Euro est signé pour 40 véhicules (34 VTT, 4 commandement, 1 dépannage et de maintenance, 1 ambulance). En juin 2001, les premiers véhicules sont livrés à la compagnie B du 3ème bataillon d'infanterie après avoir été équipés de radios et d'équipements divers au camp de Curragh. En décembre 2003, une seconde commande de 25 véhicules (20 VTT, 4 commandement, 1 ambulance) est signée pour un montant de 50,8 million d'Euro. Une troisième commande de 15 véhicules de reconnaissance (9 CRV et 6 MRV) intervient le 20 décembre 2005 pour un montant d'environ de 36,5 millions d'Euro. La livraison débute en février 2007[4]. Les Piranha IIIH irlandais sont équiés de moteurs diesel turbocompressé de 6 cylindres MTU 6V183 de 405,5 ch (400 hp) et d'une transmission automatique ZF Ecomat 7HP600 avec 7 vitesses et une marche arrière.
    • 45 véhicule de transport de troupes (VTT) armés d'une mitrailleuse lourde M2 12.7 mm sur tourelle Thales FVT800 et d'une mitrailleuse coaxiale FN GPMG 7.62 mm équipées d'optique Avimo jour/nuit avec télémètre laser à sécurité oculaire E-DGNS. Ils sont équipés de 8 lance-grenades fumigènes 66mm[4].
    • 8 véhicules de commandement armés d'une mitrailleuse lourde 12.7 mm et d'une mitrailleuse coaxiale 7.62 mm
    • 18 Close Reconnaissance Vehicles (CRV) armés d'une mitrailleuse lourde 12.7 mm ou d'un lance-grenades automatique 40 mm sur Kongsberg Protector (RWS). 9 de ces véhicules sont des transports de troupes convertis en 2014–2015.
    • 6 Medium Reconnaissance Vehicles (MRV) armés d'un canon automatique Mk44 Bushmaster II 30 mm sur tourelle Oto Melara et d'une mitrailleuse coaxiale 7.62 mm. équipées d'optique Avimo jour/nuit avec télémètre laser
    • 2 ambulances, 1 véhicule de dépannage et de maintenance
  • Drapeau de la Suède Forces armées suédoises : 13 Piranha IIIC 10x10 au sein du régiment commande et contrôle de l'armée (Ledningsregementet (sv)), transféré du corps amphibie (Amfibiekåren) de la marine.
    • 7 véhicules blindés de commandement Pansarterrängbil 97 (Patgb 97) (Lirka ACV pour Armoured Command Vehicle)[28]. En automne 1996, l'administration suédoise du matériel de défense (FMV) commande deux? Piranha IIIC 10x10 ACV (Armoured Command Vehicle) pour l'artillerie côtière (Kustartilleriet (sv)) de la marine, auxquels s'ajoute cinq véhicules en 1998[7]. Deux Lirka ACV sont livrés en 1997[4] et 5 autres en 1998-1999[4],[7]. En Suède, les 14 m3 intérieurs du Piranha III 10x10 sont dotés d'équipements électroniques de commandement C3I[4]. Cependant, le rôle de ces véhicules est devenu flou après la dissolution de l'artillerie côtière, réorganisée en corps amphibie (Amfibiekåren (AMF) (sv)), lors de la réforme des forces armées suédoises en 2000. Ils furent utilisés pour différentes tâches ou simplement stockés. Ils ont notamment été utilisés avec le projet ArtDemo qui implique le nouveau camion d'artillerie Bofors Archer. Il est alimenté en électricité par un groupe auxiliaire de puissance de 40 kW et peut-être équipé d'une lame frontale montée sous la proue. Les Piranha III 10x10 ACV sont propulsé par un moteur diesel Scania DSJ9-48A de 392 ch (387 hp)[4].
    • 6 Radarpansarterrängbil Arte 740[29] (Kapris ASV pour Armoured Sensor Vehicle), développé pour la direction des feux d'artillerie et la détection de cibles terrestres et aériennes[30]. En 1996, la FMV confie à Mowag le développement d'un véhicule senseur blindé (ASV) sur la base du Piranha III 10x10. Le résultat est véhicule assez complexe incluant un mat hydraulique dépliable qui dispose de deux positions de travail à 10m et 15m et d'un système d'auto-levage permettant de lever le véhicule avant le déploiement du mat, opération qui dure 3 minutes. Le 24 août 2000, un contrat est signé pour cinq ASV de série pour la Kustartilleriet. Ils sont livrés en 2002[7]. Le mat dépliable porte la dernière génération de radar de défense côtière d'Ericsson, le Giraffe ARTE 740 (en). Un groupe auxiliaire de puissance de 40 kW alimenté en électricité le radar et les systèmes de communications. Les Piranha III 10x10 ASV sont propulsé par un moteur diesel Scania DSJ9-48A de 405,5 ch (400 hp). Un treuil de 8 tonnes est placé à l'avant gauche de la coque, et il possède un système de surpression filtrant 170 m3 d'air par minute pour la protection NBC. Il mesure 9,6 m de long, 2,6 m de large et 3,8 m de haut. L'ensemble, mis en action par 6 membres d'équipage, est spécialement adapté aux rudes hivers du nord de la Suède[4]. Comme pour les 7 Lirka ACV, ils furent utilisés pour différentes tâches ou simplement stockés. Certains de ces véhicules ont été loués aux australiens pour la détection de l'artillerie en Afghanistan avant qu'ils n’acquirent ce type de radar (Arte 740).
  • Drapeau de la Suisse Armée suisse – 80? Piranha IIIC, dont 12 de commandement (commande en mai 2000), 36 Char Radio Access Point (RAP) muni d’un mât télescopique de 13 m (programme d’armement 2002), 20 Véhicule de communication (programme d'armement 2007)[31] et 12 Véhicule d‘exploration ABC (vhc expl ABC / ABC Aufkl Fz)[32].

Piranha IV[modifier | modifier le code]

Piranha V[modifier | modifier le code]

Piranha V danois
  • Drapeau du Danemark : 309 Piranha V commandé le 11 décembre 2015 pour 4,5 milliards de couronnes danoises soit 650 millions de dollars américains pour une livraison entre 2018 et 2023[34] dont 15 seront équipés au début des années 2020 de mortiers automatiques de 120 mm A3MS[35].
  • Drapeau de l'Espagne Ejército de tierra – 5 Piranha V acquis en 2015 comme prototype pour le programme VBMR.
  • Drapeau de Monaco Compagnie des Carabiniers du Prince – 2 Piranha V[36].
  • Drapeau de la Roumanie Forces terrestres roumaines: 36 (novembre 2018) sur 227 en commande en 6 variantes (véhicule de combat d'infanterie (canon 30 mm), mortier 120 mm, commandement, CBRN, ambulance, dépannage). Le contrat s'élevant un plus d'un milliard de US dollars (895 million Euro) est signé le 12 janvier 2012, 30 sont produits par GDELS-Mowag en Suisse et 197 par Uzina Mecanica Bucuresti à Bucarest (UMB), soit 30 à 40 véhicules par année[37].

Déploiements et engagements[modifier | modifier le code]

Australie

Entre 1999 et 2013, l'armée australienne avaient en permanence des ASLAV engagés en opérations extérieurs.

Le 21 septembre 1999, la section C du second régiment de cavalerie déploie 22 ASLAV débarque du HMAS Tobruk à Dili au Timor Oriental dans le cadre de la Force internationale pour le Timor oriental (INTERFET). 7 ASLAV ont par la suite rejoint le contingent. Ils étaient utilisés pour des tâches d’escorte de convoi, de surveillance, de reconnaissance, de communications, de recherche, de point de contrôle et de force de présence

De 2003 à 2009, l'armée australienne a déployé des ASLAV en Iraq dans le cadre de son engagement dans la guerre en Irak. Ces véhicules ont été utilisés au sein du SECDET (en) à Bagdad, de l'AMTG (en) et de l'OBG (W) (en) dans la province de Dhi Qar. Le premier engagement australien du canon 25 mm de l’ASLAV eut lieu le 13 avril 2004 lorsqu'un ASLAV de la SECDET attaqua une position de mortier qui tirait dans la Zone verte de Bagdad.

De 2006 à 2013, l'armée australienne a déployé des ASLAV en Afghanistan dans le cadre de son engagement dans la guerre en Afghanistan. Principalement déployés dans la province d'Orozgân, les véhicules ont été utilisés dans le cadre de la Reconstruction Task Force (RTF), de la Mentoring and Reconstruction Task Force (MRTF) et de la Mentoring Task Force (MTF) ainis que dans le soutien au Special Forces Task Group (SFTG).

Brésil

À partir de février 2007, les troupes de marines brésiliennes ont déployés leurs Piranha IIIC à Haïti au sein de la MINUSTAH[4].

Chili

Le Chili a déployé à plusieurs reprises ses Piranha lors d'opérations de l'ONU auxquelles le Chilean Joint Peacekeeping Operations Center (en) participait.

Danemark

À partir de février 2001, les forces armées danoises opèrent 11 Piranha IIIH opère au sein la KFOR au Kosovo. Dès 2003 des Piranha sont déployés en Irak[4].

États-Unis

L'United States Marine Corps a opéré ses LAV-25 lors de l'invasion du Panama en 1989, de la guerre du Golfe en 1990, de l'opération Uphold Democracy à Haïti en 1991, de la guerre en Afghanistan à partir de 2001 et de la guerre en Irak à partir de 2003.

Irlande

L'IDF a déployé 6 Piranha IIIH avec 200 soldats en Érythrée au sein de l'UNMEE du 5 décembre 2001 jusqu'à mis 2003. D'autres sont opérés au sein la KFOR au Kosovo à partir d'octobre 2003. En novembre 2003, une compagnie a été déployée au Liberia avec 22 Piranha (UNMIL). Le 31 octobre 2006 le 34ème groupe d'infanterie quitte l'Irlande pour servir au sein la FUNIL au Liban. Le détachement de 158 soldats inclut 12 Piranha pour assurer la sécurité et la reconnaissance pour 250 soldats du génie finlandais[4].

Nigeria

Les Forces armées nigérianes ont notamment déployés des Piranha au Liberia au sein de l'UNMIL.

Suisse

Des Piranha II 8x8 sont déployés au Kosovo avec la Swisscoy au sein la KFOR.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Piranha, gdels.com
  2. (en) Mowag.ch - About Us
  3. http://www.armyrecognition.com/europe/Suisse/vehicules_a_roues/Mowag_Piranha/Mowag_Piranha_Suisse_description.htm
  4. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v et w (en) Gordon Arthur et Steve Hearn, LAV & Piranha: The Extended Family, Hong Kong, Concord Publications (no 7521), , 52 p. (ISBN 9623611676 et 9789623611671).
  5. [1]
  6. Defence Materiel Organisation
  7. a b c d e f g h i j et k (en) « SIPRI Arms Transfers Database — Trade Registers », Institut international de recherche sur la paix de Stockholm, armstrade.sipri.org (consulté le 17 février 2019)
  8. Piraña 8x8, el blindado chileno de largo alcance, 18 juillet 2018, infodefensa.com.
  9. Piranha 8x8D, army-guide.com.
  10. Ghana Armed Forces
  11. Véhicule sanitaire Piranha I, 6×6 (transformation du chasseur de chars), Message concernant l’acquisition de matériel d’armement - Programme d’armement 2005, p.26, 2005.
  12. Véhicule de commandement/transformation de chasseurs de chars auxquels il est renoncé « Copie archivée » (version du 5 mars 2016 sur l'Internet Archive), Message concernant l’acquisition de matériel d’armement - Programme d’armement 2006, p.21, 2006.
  13. a b et c http://www.army.forces.gc.ca/lf/english/11_6_3.asp
  14. Mowag Piranha, tanks-encyclopedia.com
  15. [2]
  16. a et b Piranha CP, La Défense.
  17. Piranha FUS, La Défense.
  18. Piranha DF30, La Défense.
  19. Piranha DF90, La Défense.
  20. Piranha Genie, La Défense.
  21. Piranha Recovery, La Défense.
  22. Piranha Ambulance, La Défense.
  23. (en)General Dynamics awarded Order for 18 PIRANHA IIIC 8x8 Vehicles from Brazilian Marines
  24. Mowag Piranha IIIH, armyvehicles.dk.
  25. Forward Land Component Command HQ
  26. « La Infantería de Marina española comprará torretas Lance de Rheinmetall para sus 8x8 - infodefensa.com - Información Defensa y Seguridad »
  27. [3]
  28. Piranha ACV, military-today.com.
  29. Richard O. Lindström (FMV), The Swedish Armoured Fighting Vehicle programmes, International Armoured Vehicles - Conference & exhibition, London, 8-9 February 2011
  30. Piranha ASV, military-today.com.
  31. Accroissement de la capacité de l’infrastructure de télécommunications « Copie archivée » (version du 5 mars 2016 sur l'Internet Archive), Message concernant l’acquisition de matériel d’armement - Programme d’armement 2007, p.22, 2007.
  32. Le programme d'armement 2008, Armée suisse, p.9, 2008
  33. Mortier 12 cm 16, Message sur l’armée 2016, p. 30, 2016.
  34. (en) « Denmark orders 309 Piranha 5 8x8s », sur Jane's, (consulté le 18 décembre 2015).
  35. http://forcesoperations.com/les-danois-ont-pu-approcher-leur-caesar/
  36. (en) Jacques Giletta, Les Gardes Personnelles des Princes de Monaco, Taurus Editions, (ISBN 2 912976-04-9)
  37. Mowag Piranha 5 displayed at BSDA 2018, 18 mai 2018, armyrecognition.com.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Gordon Arthur et Steve Hearn, LAV & Piranha: The Extended Family, Hong Kong, Concord Publications (no 7521), 52 p. (ISBN 9623611676 et 9789623611671)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]