AAV-7A1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

AAVP7A1 RAM/RS
Image illustrative de l’article AAV-7A1
AAV-7 de l’USMC en Irak en avril 2004.
Caractéristiques de service
Service 1972-Présent
Utilisateurs États-Unis, Argentine, Brésil, Italie, Corée du Sud, Taiwan, Espagne, Thaïlande, Venezuela, Indonésie
Conflits Guerre des Malouines
Opération Restore Hope
Guerre du Golfe
Guerre d'Irak
Production
Concepteur FMC Corporation
Constructeur FMC Corporation
Production 1972 (LVTP-7), 1984 (AAV-7A1)
Variantes AAVC7A1 et AAVR7A1
Caractéristiques générales
Équipage 3+25
Longueur 8,16 m
Largeur 3,32 m
Hauteur 3,32 m
Masse au combat 29,1 tonnes
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Blindage de 12 à 45 mm d'aluminium + plaques de blindage supplémentaires appliquées
Armement
Armement principal lance-grenades automatique Mk19 ou un canon M242 Bushmaster
Armement secondaire mitrailleuse M85 ou une Browning M2 (actuellement)
Mobilité
Moteur Cummins VT400
Cummins VTA-525
VT-903
Puissance 400 ch (298 kW)
525 ch
675 ch
Transmission HS-400-3A1 (4 rapports avant et 2 rapports arrière)
Suspension barre de torsion
Vitesse sur route 72 km/h sur route, 13,2 km/h dans l'eau
Puissance massique 18 ch/tonne
Autonomie 483 km

Le AAV-7A1, connu aussi sous le nom de LVTP-7 jusqu'à son changement de dénomination en 1984, est un véhicule blindé lourd amphibie (Véhicule amphibie de débarquement chenillé) conçu aux États-Unis et utilisé par l'infanterie de marine de plusieurs nations, principalement par le United States Marine Corps depuis les années 1970.

Description[modifier | modifier le code]

Un AAV-7 lors des manœuvres RIMPAC 1996 sur une plage du Pacific Missile Range Facility.
Débarquement de Marines d'un AAV-7 à Djibouti en 2010.

Les forces armées argentines le nomment Gémini ; 21 d'entre eux ont effectué le premier engagement de ce véhicule durant l'invasion des Malouines en 1982.

La version « Reliability, Availability, Maintainability/Rebuild to Standard (RAM/RS) », développée à la fin des années 1990 comprend notamment le remplacement du moteur originel VTA-903 (400 ch) par le modèle VTA-525 de Cummins (525 ch) et l’installation de nouveaux systèmes d’intercom, GPS et d’extinction d’incendie.

La version AAV7-A1 SU qui entre en production en 2017 a le moteur VT 903 de 675 ch contre 525 pour la version précédente et le train de roulement du M2 Bradley, 18 places passagers avec des sièges individuels en quinconce contre 21 sur 3 bancs et un blindage amélioré avec un surblindage en céramique. Il s'agit de moderniser une partie du Corps des Marines des États-Unis, désireux de le maintenir en service jusqu’en 2035.

Versions[modifier | modifier le code]

  • AAVC-7A1 : véhicule de commandement
  • AAVR-7A1 : véhicule de dépannage
  • KAAV7A1: version sud-coréenne basé sur le AAV-7A1 construit par Samsung Techwin (maintenant Hanwha Techwin)

Utilisation au combat[modifier | modifier le code]

Pays utilisateurs[modifier | modifier le code]

AAV-7 de l’USMC dans le golfe Persique en 2009.

[Quand ?]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Nathan Gain, « L’Espagne souhaite davantage d’AAV-7A1 », sur http://forcesoperations.com/, (consulté le 23 mars 2019).
  2. (en) Franz-Stefan Gady, « Japan’s Military to Get New Assault Amphibious Vehicles », sur https://thediplomat.com/, (consulté en 31 avril 2018).
  3. Les Japonais ont leurs Marines, « Les Japonais ont leurs Marines », sur http://forcesoperations.com/, .