Aller au contenu

Leopard 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Leopard 2
Image illustrative de l’article Leopard 2
Leopard 2A5
Caractéristiques de service
Type char de combat
Service (44 ans)
Utilisateurs 18 pays
Conflits Guerre d'Afghanistan, tentative de coup d'État de 2016 en Turquie, opération Bouclier de l'Euphrate, invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022
Production
Concepteur Krauss-Maffei
Année de conception 1969-1979
Constructeur Krauss-Maffei et MaK
Production 3 200 exemplaires
Caractéristiques générales
Équipage 4 (chef de char, opérateur tourelle, chargeur et pilote)
Longueur 7,72 m (caisse)
7,95 m (caisse) (2 A-RC 3.0)
9,67 m (avec le canon)
10,97 m (avec le canon) (A6 & A7)
11,17 m (avec le canon) (2 A-RC 3.0)
Largeur 3,75 m
Hauteur 2,48 m (hauteur du toit)
2,87 m (avec le viseur panoramique)
Masse au combat 55,15 à 56,5 tonnes (A4)
59,5 tonnes (A5)
62,5 tonnes (A6M)
63,9 tonnes (A7)
Blindage (épaisseur/inclinaison)
Type composite et blindage rapporté
Armement
Armement principal canon lisse Rh-120 L44 de 120 mm (42 obus)

Rh-120 L55 (A6 et A7)
(37 obus sur le Leopard 2A6M et A7)

Armement secondaire deux mitrailleuses MG3 de 7,62 mm (4 750 coups)
Mobilité
Moteur V12 Diesel MTU MB 873 Ka-501 à refroidissement liquide
Puissance 1 500 ch (1 103 kW) à 2 600 tr/min
Transmission Renk HSWL 354 automatique (4 rapports en marche-avant et 2 en marche-arrière)
Suspension barres de torsion, débattement vertical des suspensions : 526 mm (350 mm en compression et 176 mm en détente)
Vitesse sur route 68 à 72 km/h suivant le modèle, 31 km/h en marche-arrière
Vitesse tout terrain 45 km/h
Puissance massique de 23,4 à 27,1 ch/t
Réservoir 1 200 l (1 160 l utilisables)
Consommation 340 l aux 100 km sur route

530 l aux 100 km en tout-terrain
410 l aux 100 km en mixte

Autonomie 550 km (Leopard 2A4)[1]
Autonomie tout terrain 220 km[réf. nécessaire]
Chronologie des modèles

Le Leopard 2 est un char de combat allemand développé initialement en 1969 pour remplacer les M48 Patton utilisés par la Bundeswehr et évoluer aux côtés du Leopard 1 déjà en service. Le Leopard 2 surpassait ce dernier dans le domaine de la mobilité, de la protection et de la puissance de feu. Sa bonne réputation est reconnue au niveau international[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Genèse du projet[modifier | modifier le code]

MBT / KPz-70[modifier | modifier le code]

En 1969, les trois séries d'essais des prototypes du futur char de combat MBT-70 américano-allemand démontrèrent que ce prototype, hautement sophistiqué, était devenu trop lourd. L'étape suivante du processus de développement allait donc devoir porter sur la refonte du char afin de réduire son poids. Néanmoins, aucun des deux pays ne parvint à un accord et le programme MBT-70 fut définitivement stoppé le après avoir coûté huit cents trente millions de deutschemark.

Les États-Unis et l'Allemagne de l'Ouest décidèrent donc, chacun, de développer de leur propre côté, leur char de combat respectif.

Le Keiler et l'Eber[modifier | modifier le code]

De 1965 à 1967, Porsche s'était vu accorder un contrat visant à concevoir des améliorations à apporter au Leopard 1, tout juste entré en service. Ce programme baptisé Leopard Doré (en allemand, Vergoldeter Leopard) avait pour but de rendre les futures versions du Leopard 1 aussi compétitives que le MBT-70.

En 1967, lorsque les premières tensions entre les États-Unis et l'Allemagne de l'Ouest apparurent, le Ministère fédéral de la Défense décida de poursuivre le programme Leopard Doré parallèlement au développement conjoint du MBT-70. Krauss-Maffei fut choisi comme maître d'œuvre, Porsche était chargé de concevoir le châssis tandis que Wegmann s'occupait de la tourelle. Deux prototypes du Keiler (sanglier) furent fabriqués en 1969 et 1970 sous l'appellation ET 01 et ET 02.

Le Keiler possédait une tourelle aux formes anguleuses avec un masque en pointe de flèche. Utilisant la méthode d'assemblage par mécano-soudure, la tourelle était recouverte d'un blindage espacé constitué d'une carapace en acier haute dureté. L'armement consistait en un canon à âme lisse de 105 mm tirant des obus-flèches.

Son glacis présentait une inclinaison importante et la motorisation était assurée par un moteur V10 Diesel MB 872 couplé à une boîte de vitesses automatique ZF 4 HP 400. Le moteur MB 872 était une version raccourcie à dix cylindres du moteur V12 Diesel MB-873 du KPz-70.

En fin 1969, l'Office fédéral allemand des techniques de l'armement et de l'approvisionnement lança une étude dans le but de ré-utiliser les composants développés durant le programme MBT-70 sur une version modifiée du Keiler appelée Eber (verrat). L'Eber reprenait notamment le canon XM150 de 152 mm du MBT-70 ainsi que le canon-mitrailleur de 20 mm monté sur un tourelleau téléopéré.

Première génération de prototypes[modifier | modifier le code]

Le Leopard 2 K représentait la première génération de prototypes.

Au début de 1970, le Ministère fédéral de la Défense Helmut Schmidt (Chancelier 1974-1982) recommanda de poursuivre le développement du Léopard Doré mais en adoptant, cette fois-ci, le moteur V12 Diesel du KPz-70. Dix prototypes armés d'un canon lisse Rheinmetall de 105 mm suivis de sept autres armés d'un canon lisse de 120 mm furent commandés. Krauss Maffei fut encore une fois, choisi comme maître d'œuvre. Seize châssis (portant l'appellation de PT 1 à PT 17) et dix-sept tourelles furent construits entre 1972 et 1974. Une version armée du canon XM150 de 152 mm du MBT-70 baptisée Leopard 2 FK (FlugKörper ; missile) fut envisagée mais le projet fut annulé en 1971.

Appelés Leopard 2 K (Kanone ; canon), ces prototypes reprenaient une partie des équipements de motorisation hydraulique de la tourelle du MBT-70 ainsi que ses galets de roulement, ses chenilles, son moteur et sa boîte de vitesses. Mais contrairement à ce dernier, le Leopard 2 K utilisait une configuration classique d'équipage à quatre hommes avec le pilote en châssis. Reprenant l'architecture du Keiler, le Leopard 2 K devait respecter l'indice de classement OTAN MLC 50 (masse inférieure à 45 tonnes). En dehors de l'armement, ces prototypes se différenciaient aussi par leur châssis : (modèle de chenilles, configuration du groupe motopropulseur, nombre de galets et suspensions, etc.).

Les essais de ces matériels se déroulèrent en Allemagne de l'Ouest de 1972 à 1974 à Munster et à Meppen. De février à mars 1975, quatre Leopard 2 K effectuèrent des tests climatiques en conditions hivernales à Shilo, au Canada et en conditions désertiques à Yuma, aux États-Unis du mois d'avril à mai.

Tourelle Spitzmaus[modifier | modifier le code]

Il s'est avéré que les prototypes Leopard 2 K étaient entre 1,5 et 5,5 tonnes plus lourds que la limite des 45 tonnes imposée. Wegmann développa donc une nouvelle tourelle ayant le même blindage mais plus légère, surnommée Spitzmaus (musaraigne) en raison de sa forme pointue. La tourelle Spitzmaus réduisit le volume disponible sous blindage, empêchant de monter le viseur télémétrique EMES-12, du fait de sa base de 2 m. Leitz et AEG-Telefunken trouvèrent une solution en développant un télémètre à corrélation électronique EMES-13 ayant une base d'à peine 35 cm permettant son installation à l'avant droit de la tourelle.

Deuxième génération de prototypes[modifier | modifier le code]

Tourelle T 14 mod.[modifier | modifier le code]
L'avant de la tourelle T 14 mod. était protégé par du blindage composite et possédait, entre autres, un viseur télémétrique à corrélation électronique EMES-13.

Parallèlement, les premières analyses de la guerre du Kippour démontraient clairement que les chars de combat devaient être à l'avenir mieux blindés afin de contrer les missiles antichars. Le cahier des charges fut modifié afin de faire passer l'indice de classement OTAN de MLC 50 à MLC 60 (54 tonnes).

La tourelle no 14 fut modifiée pour accueillir un blindage composite capable de résister, à 1 500 m, aux obus-flèches de calibre de 115 et 120 mm ainsi qu'aux obus explosifs à charge creuse de calibre 120 mm. La création de cette tourelle a représenté une percée dans le développement du Leopard 2 et constituait un premier pas vers le Leopard 2 AV[3].

En 1973, un processus de négociation s'ouvre entre les États-Unis et l'Allemagne de l'Ouest dans le but de standardiser certains des composants de leur futur char de combat respectif. Ces négociations aboutirent à un mémorandum d'entente qui fut signé le et un amendement en . Un châssis du Leopard 2K, le PT 07, fut vendu et livré aux États-Unis en février 1973 afin d'être évalué par l'US Army au terrain d'essai d'Aberdeen. Une partie du mémorandum d'entente consistait en une série de tests comparatifs entre le prototype PT 07 du Leopard 2K et les deux prototypes du XM1.

Leopard 2AV et production en grande série[modifier | modifier le code]

Afin de répondre aux caractéristiques de performances établies par le XM1 (niveau de protection balistique, compartimentation des munitions avec utilisation de panneaux anti-explosion), Krauss-Maffei fut chargée de mener une étude visant à modifier le prototype du Leopard 2, en réalisant le moins de changements possibles et en respectant les contraintes liées aux coûts.

Afin de satisfaire aux exigences américaines du mémorandum d'entente, Porsche, Krauss-Maffei et Wegmann conçurent le Leopard 2AV (Austere Version ; version austère) ou (American Version ; version américaine). La tourelle avait été conçue sur l'expérience acquise avec la tourelle T 14 mod. mais intégrait un viseur américain conçu par Hughes Aircraft, moins sophistiqué et un canon L7A3 de 105 mm au lieu du 120 mm. Le châssis intégrait dans sa pointe avant un réservoir de carburant intercalé entre du blindage composite. Les déports de caisse étaient désormais à bords droits. Deux châssis appelés PT19 et P20 ainsi que trois tourelles (T19, T20 et T21) du Leopard 2AV ont été fabriqués en 1976 et acheminés aux États-Unis par C-5A Galaxy au mois d'août de la même année. Les essais opérationnels eurent lieu au terrain d'essais d'Aberdeen et se terminèrent en décembre. La tourelle T21, armée du canon lisse Rh-120 L44 de 120 mm demeura aux États-Unis jusqu'au début de l'année 1977 pour des essais balistiques supplémentaires. Le même mois, les États-Unis annoncèrent que le Leopard 2AV et le XM-1 n'allaient pas être évalués dans des essais comparatifs, conformément à l'accord passé avec la République fédérale d'Allemagne. À la place, une étude de certains composants et sous-systèmes employés sur les deux chars allait être menée par l'Army Material Systems Analysis Agency (AMSAA) dans un but de standardisation commune. Le résultat de cette analyse, publié en mai démontra que les deux chars avaient des performances égales dans le domaine de la puissance de feu, mobilité mais que le XM-1 se démarquait du Leopard 2AV dans le domaine de la protection.

En janvier 1977, trois Leopard 2 de présérie furent commandés par le ministère fédéral de la Défense. L'objectif était alors de sélectionner les différents composants testés sur les prototypes du Leopard 2AV dans un but de standardisation afin de pouvoir produire le Leopard 2 en grande série. Le viseur télémétrique à corrélation électronique EMES-13 conçu par Leitz et AEG-Telefunken et testé sur la tourelle T20 fut abandonné en faveur du viseur EMES-15, dérivé du viseur américain Hughes et produit sous licence par Atlas Elektronik. Le canon Rh-120 L44 de 120 mm, monté sur la tourelle T21 remplaça les L7A3 de 105 mm. Le système d'affût téléopéré pour la mitrailleuse MG3 de 7,62 mm montée sur le tourelleau Wegmann de la tourelle T19 fut abandonné. Le premier châssis de présérie fut remis à la Bundeswehr le 11 octobre 1978, le blindage à l'avant de la caisse ne renfermait plus de réservoir de carburant et le tiers avant du train de roulement était désormais protégé par des pré-blindages latéraux. Les trois chars de présérie furent livrés en février 1979 et les derniers essais eurent lieu durant l'été[4].

Les essais terminés, la version AV est retenue et sert de base pour la version finale produite en grande série par les entreprises Krauss-Maffei et Mak. Un total de 2 950 chars sont construits en huit lots entre et .

Détail des lots de chars Leopard 2
Lot Période Modèle Exemplaires produits par Krauss Maffei Exemplaires produits par Krupp MaK Total du lot
1 à 2A0 209 171 380
2 à 2A1 248 202 450
3 à 2A1 165 135 300
4 à 2A3 165 135 300
5 à 2A4 190 180 370
6 à 2A4 83 67 150
7 à 2A4 55 45 100
8 à 2A4 40 35 75

Le prix unitaire d'un char Leopard 2 a été évalué à 5,3 millions de dollars en [5].

Kampfwertsteigerungen - KWS[6][modifier | modifier le code]

Du KWS I au KWS III[modifier | modifier le code]

La mise au standard Leopard 2A5 a été la première véritable amélioration de la capacité de combat réalisée sur le Leopard 2. Elle a été suivie d'une deuxième étape, la mise à niveau vers le standard Leopard 2A6 et au standard 2A6M, depuis d'autres variantes ont vu le jour. En 2009 les 350 Leopard 2A5/ A6/ A6M étaient à l'origine des Leopard 2A4 qui ont été convertis aux nouvelles normes. En 2009, 20 Leopard 2A6M ont été prêtés aux Forces armées royales canadiennes pour des opérations en Afghanistan.

À l'origine, la conversion de 699 véhicules KWS était prévue. En raison des changements politiques intervenus en Europe au début des années 1990, la mise en œuvre de ces plans n'a pas été possible. La Bundeswehr conservera 350 Leopard 2 A5/A6 et tous les Leopard 2A4 seront progressivement retirés.

En 1984 déjà, cinq ans seulement après la livraison officielle du premier Leopard 2, une amélioration de la capacité de combat du char était envisagée. Il y avait plusieurs raisons à cela. Tout d'abord, de nouvelles informations sur le développement futur des chars de combat soviétiques avaient été obtenues. En outre, les troupes qui utilisaient le Leopard 2 avaient désormais acquis une expérience suffisante du véhicule. De plus, des innovations techniques avaient été réalisées ou étaient sur le point de l'être. Il était logique de penser à des améliorations de la capacité de combat aussitôt, car l'établissement d'un programme allait tout d'abord prendre du temps et ensuite, le développement du "Leopard 3", ainsi que toutes les autres approches bilatérales visant à développer un nouveau char de combat, avaient été abandonnées. Au sein du BWB, Paul-Werner Krapke peut être considéré comme l'un des pères du Leopard 2 a dès 1987 rédigé des réflexions assez détaillées sur une éventuelle amélioration de la capacité de combat du Leopard 2 d'un point de vue technique. Le châssis du char de combat était considéré comme solide, performant et offrant un potentiel de croissance, ce qui était également prouvé par l'intérêt des clients étrangers à l'utiliser avec différentes tourelles (Vickers Mk.7 britannique, offre française d'utiliser le châssis, etc.) La tourelle pouvait être améliorée de plusieurs façons. Parmi les améliorations envisagées, l'installation d'un viseur thermique et d'un télémètre laser sur le viseur PERI du commandant, le remplacement des lasers Nd YAG, l'installation d'un dispositif de détection d'hélicoptères, le montage d'un système de détection laser, le remplacement de l'entraînement hydraulique de la tourelle par un nouveau système électrique, l'installation d'un répartiteur de cibles et d'un système de commandement et de contrôle du champ de bataille, ainsi que l'amélioration de la protection par blindage en ajoutant un système de blindage réactif passif ou explosif (ERA). Certaines des améliorations susmentionnées existaient déjà, développées par des fabricants d'équipements de défense de leur propre initiative, et auraient pu être intégrées à tout véhicule d'essai si nécessaire. Aujourd'hui, certaines de ces améliorations ont été mises en œuvre.

La réunification des deux Allemagnes a eu un impact[modifier | modifier le code]

La fin de la guerre froide souleva à nouveau la question de la nécessité de chars de combat en général, et en Allemagne, du Leopard 2 en particulier. Les sentiments des politiques et de la société allaient de l'euphorie de la paix, alors que d'autres appelaient à la prudence, car le processus de démocratisation de l'Union soviétique pouvait encore s'inverser. À cette époque, la mission principale de la Bundeswehr reste la défense du territoire allemand. Malgré cela, un "dividende de la paix" est réclamé et des réductions de forces sont mises en œuvre dans toutes les branches de la Bundeswehr. Plusieurs projets de développement et d'acquisition sont supprimés. Parmi eux, le projet du VCI Marder 2. À l'époque déjà, on pensait que le remplacement du Marder 1 était imminent. Le projet Panzerkampfwägen 2000 MET, qui avait été lancé pour remplacer le Leopard 1 et les derniers M48, a également été abandonné. En conséquence, le principal objectif est désormais d'améliorer la capacité de combat du Leopard 2. Les améliorations de la capacité de combat (Kampfwertsteigerüng - KWS) ont été divisées en trois niveaux, I, II et III. Ces niveaux ne reflètent pas l'ordre dans lequel ils ont été réalisés. Plusieurs véhicules d'essai ont été construits, dont un Komponentenversuchstrager (KVT) qui est devenu plus tard l'Instrumentenversuchsträger (IVT), un type spécial de prototype utilisé pour tester de nouveaux composants techniques. Trois Truppenversuchsmuster (TVM - prototypes) et un SchieBversuchträger (SVT) pour les essais de tir en conditions réelles ont été construits.

  • KWS I : Un canon L/55 à la place du L/44, ainsi que de nouvelles munitions KE plus performantes (prévues pour 1997-2001)
  • KWS II : Amélioration de la capacité de survie et du commandement et contrôle.
  • KWS III : Canon principal de 140 mm, nouvelle tourelle, système de chargement automatique, système intégré de commandement et de contrôle (Integriertes Ftihrungs-und Informationssystem - IFIS). Le programme du canon principal a été arrêté à l'automne 1995 en raison de l'échec du NGP (Neue Gepanzerte Plattform/Nouvelle plate-forme blindée).
Contexte direct du KWS I-III[modifier | modifier le code]

Malgré tous les avantages et la technologie d'avant-garde qui ont été mis en service avec le Leopard 2 en 1979, il était clair que la supériorité acquise par ce dernier serait perdue à un moment donné. Cependant, le concept de base offrait un grand potentiel d'améliorations de la capacité de combat de l'ensemble du système. Une nouvelle menace de plus en plus dangereuse fut reconnue, causée par les puissants systèmes d'armes de l'ennemi identifié, le Pacte de Varsovie. Les nouvelles générations de chars T-72 et T-80, dotées d'une protection accrue et d'une meilleure capacité de combat, allaient à l'avenir rendre le Leopard 2 inférieur à ces véhicules. Même sans tenir compte de ces facteurs, il était clair que la capacité à commander des chars de combat sur le champ de bataille devait être améliorée, et que cette amélioration devait être atteinte à tous les niveaux de commandement. Le plus important étant l'amélioration des systèmes du commandement du char.

Il était clair que la mobilité tactique totale des chars ne pouvait être exercée en raison d'un manque de commandement et de contrôle. La manière dont les informations étaient transmises et les ordres donnés correspondait encore à celle utilisée aux premiers jours de l'introduction de la communication radio. Les progrès et les développements réalisés dans le domaine de la communication numérique au cours des quinze dernières années ont offert de nouvelles capacités. Dès 1984, une amélioration de la capacité de combat (KWS) a été prise en considération. Avec la fin du projet Panzerkampfwagen 2000, cette amélioration a été poussée plus loin. Étant donné que, même avec une augmentation significative du poids, la mobilité du véhicule resterait supérieure, les efforts ont été concentrés dans les quatre domaines suivants : commandement, contrôle, protection et puissance de feu. En 1988, le projet de développement est finalement approuvé et structuré en trois nouveaux niveaux. Les trois nations utilisatrices de Leopard 2 à l'époque - l'Allemagne, les Pays-Bas et la Suisse - ont toutes été impliquées dans le programme de développement. Dans le cas de l'Allemagne, il était prévu de modifier 699 Leopard 2, tout cela dans le cadre du programme KWS.

  • KWS I : Firepower (munitions KE avec des performances améliorées et un canon plus long)
  • KWS II : Protection, commandement et contrôle, ainsi que conduite du tir
  • KWS III : Amélioration à long terme de la puissance de feu (canon de char de 140 mm), commandement ainsi que contrôle

KWS III - 140mm[modifier | modifier le code]

Dans les années 1970 et 1980, la protection des véhicules blindés à l'aide des technologies composites et ERA a atteint un niveau qu'il était pratiquement impossible d'atteindre 10 à 20 ans plus tôt. À la fin des années 1980, l'Union soviétique a déployé des efforts considérables pour équiper sa flotte de MBT (T-64/T-72/T-80) de l'ERA. Cela obligea les planificateurs occidentaux à chercher des mesures appropriées pour contrer la menace. On pensait que l'avantage technique acquis par l'introduction d'un canon de char de 120 mm à âme lisse, ainsi que le potentiel de croissance du canon, seraient perdus plus tôt qu'on ne le pensait.

Aux États-Unis, la recherche de contre-mesures appropriées a conduit à l'introduction de munitions KE dotées d'une coiffe de l'obus en uranium appauvri, une solution qui n'était pas acceptable pour la Bundeswehr. En guise de solution provisoire, des munitions plus puissantes de 120 mm ont été développées (sous le nom de KWS I). À l'époque, on estimait que, comme solution à long terme, seul un canon de plus gros calibre (utilisant également un propulseur à poudre) ou un canon à rail (le projectile est propulsé par un courant électrique) permettrait d'obtenir les résultats escomptés.

Le développement d'un canon à rail devait prendre au moins 15 ans de plus.

L'idée n'a pas été développée plus avant, car le Leopard 2 aurait déjà atteint la fin de sa durée de vie prévue au moment où le canon serait prêt. Une autre question était de savoir si un tel canon était techniquement réalisable.

La conséquence aurait pu être le développement d'un tout nouveau char de combat utilisant d'autres nouvelles technologies telles que la propulsion électrique.

La mise en œuvre de canons d'un calibre supérieur, tel que 135 mm ou 140 mm, s'accompagnerait de nouvelles munitions plus lourdes qui, en raison de leur poids et de leur taille accrus, ne pourraient plus être manipulées par le chargeur. Par conséquent, l'installation d'un canon d'un calibre supérieur aurait nécessité le montage d'un système de chargement automatique. Cela aurait à son tour nécessité la réorganisation de presque tous les composants et systèmes du char de combat. Le résultat aurait pu être une conception entièrement nouvelle de la tourelle.

Le calendrier de développement de l'amélioration de la capacité de combat du KWS III a donc été établi. Le KWS III comprenait un canon de 140 mm, une nouvelle tourelle, un système de chargement automatique et un système de commandement et de contrôle du champ de bataille (Integriertes Ftihrungs-und Informationssystem - IFIS). Entre-temps, il est devenu évident que la compatibilité des composants entre les différents types de véhicules de combat en service au sein de la Bundeswehr continuait à se dégrader. Cela s'explique d'une part par le fait que certains véhicules nécessitent des composants techniques et des pièces de rechange différents et d'autre part par les normes techniques spécifiques de certains véhicules en raison de leur âge en service et de leurs performances techniques propres.

En outre, la protection blindée était désormais beaucoup plus appréciée. Tout cela a conduit à des études pour une toute nouvelle famille de véhicules blindés appelée Neue gepanzerte Plattform (NGP - nouvelle plate-forme blindée) qui inclurait également l'équivalent d'un nouveau char de combat. Le développement d'un canon de char de 140 mm et son intégration dans le Leopard 2 dans le cadre d'une amélioration de la capacité de combat ayant été jugés trop longs, l'idée a été abandonnée à l'automne 1995. Suite à l'attribution du contrat, Rheinmetall a toutefois poursuivi le développement du canon de 140 mm et l'a intégré dans une tourelle de Leopard 2 (tourelle T19). Le canon a été équipé d'un système de chargement automatique spécialement conçu. Cela a prouvé que le Leopard 2 pouvait être équipé d'un canon de plus gros calibre et d'un système de chargement automatique. Il n'y a pas eu d'autres études ni de développement jusqu'à la production en série[7].

KWS III - Commandement et contrôle[modifier | modifier le code]

Lorsque le programme KWS III a pris fin, le sujet du commandement et du contrôle est resté. Cette partie du programme était assez peu connue et visait à développer un système appelé «Integriertes Ftihrungs- und Information System» (IFIS), qui comprenait, entre autres, la possibilité de montrer des situations tactiques sur le terrain. Ce système a été monté sur le KVT, qui est ainsi devenu le prototype IVT (Instrumentenversuchstrager). Un premier pas dans la direction du système de commandement et de contrôle a été fait avec la décision d'intégrer un système de navigation de véhicule hybride sous la configuration Mannheimer ou le Leopard 2A5[7].

KWS II[modifier | modifier le code]

KWS II - La tourelle cunéiforme[modifier | modifier le code]

Avec la construction du prototype Komponentenversuchstragers (KVT) en 1989, les modifications KWS II ont été mises en œuvre sur un véhicule pour la première fois. Comme prévu, l'amélioration de la protection du blindage demandée à entraîné un changement d'apparence du MBT. La plupart des améliorations apportées plus tard à la capacité de combat étaient déjà prévues dans ce véhicule. Le KVT a été examiné de près par les autorités responsables de la Bundesamt für Wehrtechnik und Beschaffung (BWB) et de l'école des forces blindées (Panzertruppenschule). Le véhicule qui a servi de base à la KVT était l'un du cinquième lot de production portant le numéro d'immatriculation «Y-582 391». Par conséquent, l'utilisation d'un Leopard 2A4 pour la conversion a prouvé qu'il était possible d'améliorer la capacité de combat des anciens véhicules. Un maximum de 62,5 tonnes a été fixé comme limite de poids. Les principaux efforts ont été déployés dans le domaine de la protection des blindés. Les ensembles de blindage additionnel ont été conçus avec la technologie D (semblable au blindage composite espacé de quatrième génération) et, selon leur emplacement sur le véhicule, ils étaient soit intégrés (tourelle avant/châssis) ou montés sur le toit (tourelle de toit). Pour la première fois, des modules de blindage supplémentaire ont été montés devant le blindage d'origine de la tourelle avant et du châssis, ce qui a changé considérablement l'apparence du véhicule. Parmi les autres améliorations apportées à la capacité de survie, mentionnons la mise en place d'un nouveau système de contrôle des armes à feu électrique (EWNA) qui a remplacé le système hydraulique original, l'installation d'une doublure anti-éclats dans le compartiment de l'équipage et la modification d'une nouvelle trappe du conducteur. Bien que les raisons d'améliorer le niveau de protection de l'équipage soient assez faciles à comprendre, d'autres modifications ne sont pas aussi clairement liées au sujet de la protection. En installant l'EWNA, les tuyaux hydrauliques haute pression pouvaient être retirés du compartiment de combat. Une garniture anti-éclatement réduit les effets secondaires à l'intérieur du véhicule en cas de collision, car elle réduit l'effet d'éclatement. L'écoutille du conducteur d'origine qui devait être soulevée et basculée pour s'ouvrir s'est révélée être un point faible du point de vue de la protection balistique. La nouvelle trappe coulissante a réduit cette faiblesse de loin. La même application s'appliquait au HZF/EMES 15, et le déplacer vers le haut fermait un vide à côté de l'armement principal. Les couvre-moyeux en alliage métallique léger ont été identifiés comme d'autres points faibles et ont été remplacés par des couvre-moyeux blindés. De plus, on s'attendait à ce que l'intégration d'un système d'imagerie thermique (WBG) dans le PERI augmente la facilité de commande du MBT, surtout la nuit. D'autres modifications mineures visant à améliorer la capacité de combat (p. ex., ventilation repensée) ou à normaliser (p. ex. : barres de torsion, repositionnement du PERI, périscopes du commandant) ont également été apportées. La hauteur au sommet du PERI du véhicule a été relevée de 24cm à 3,03m. La longueur de la coque a été allongée de 21 cm à 7,88 m. L'augmentation du poids du véhicule a entraîné un rapport puissance/poids de 17,7 kW/t (les chiffres de la série Leopard 2 étaient de 20,3 kW/t). Les quelque sept tonnes de poids supplémentaires ont été réparties de manière inégale entre la tourelle (cinq tonnes : +30 % du poids initial) et le châssis (deux tonnes: +6 % du poids initial). L'augmentation du poids de la tourelle est une autre raison pour laquelle un nouveau système de contrôle des armes électrique (EWNA) a été monté. Au total, le moteur et le train de roulements ont dû faire face à une augmentation de poids de 12 %[8].

Truppenversuchsmuster 1 (TVM max et min)[modifier | modifier le code]

Sur la base de l'expérience acquise avec le KVT, deux véhicules supplémentaires du huitième lot de production ont été modifiés. Ils s'appelaient Truppenversuchmuster (TVM), et les deux se distinguaient principalement par l'utilisation de composants de fabricants différents. De l'extérieur, ils semblaient assez semblables, bien que dans certains domaines, des solutions différentes aient été mises en œuvre pour obtenir les résultats escomptés. Le véhicule appelé TVM min (minimal - 'Y-907 793') était équipé d'un système de contrôle hydraulique amélioré, tandis que le TVM max (maximal - 'Y-907 792') était équipé d'un système de contrôle électrique (EWNA). En outre, le PERI et le EMES ont été reliés l'un à l'autre sur le TVM max, tandis que sur le TVM min, une solution avec un écran de télévision et un objectif grossissant a été mise en œuvre. De plus, le TVM min ne comportait pas les modifications suivantes : les couvercles de moyeu en acier, les modifications au laser et à l'indicateur de cible[9].

Configuration de Mannheimer[modifier | modifier le code]

En 1991-1992, les deux véhicules ont été examinés en détail. Au printemps de 1992, la décision finale concernant les composantes de l'amélioration de la capacité de combat a été prise lors d'une conférence des trois États utilisateurs du Leopard 2 à Mannheim, en Allemagne. C'est également la raison pour laquelle l'amélioration des capacités de combat est parfois appelée la « configuration Mannheimer ».

Les configurations suivantes ont été choisies : montage d'un système d'imagerie thermique (WBG) sur le PERI du commandant de char, EWNA, modules de blindage supplémentaires pour la tourelle (y compris le relevage du EMES), montage d'une doublure anti-éclats dans la tourelle, couvercles de protection pour les moyeux des roues, modification du système de contrôle incendie et du PERI (première réflexion du laser, valeur par défaut de portée de 1 000 m, commutateur de canal vidéo et position d'index), modification de la trappe du conducteur et montage d'un système de navigation hybride pour le véhicule. La dernière n'était pas encore certaine. Le plan de mise en œuvre de KWS I d'ici 2000 a été reconduit. La caméra de recul pour le conducteur a été ajoutée sur une base à court terme.

Les images recueillies par la caméra montée à l'arrière sont affichées sur un écran monté dans l'habitacle du conducteur. Le TVM min et le TVM max n'étaient pas équipés d'une caméra de recul. Les plans visant à installer un système de position d'index pour le PERI et une doublure de la coque ont été abandonnés. Le plus important est le fait qu'il a également été décidé de ne pas installer de blindage supplémentaire sur l'avant de la coque et le toit de la tourelle. Il est clair que certaines décisions ont été prises en raison des fonds limités disponibles, et avec l'évolution de la situation politique et de sécurité en Europe, davantage de modifications ne pouvaient être justifiées. Il a également été décidé de soumettre les composants choisis à une autre série d'essais et, pour ce faire, de convertir un autre véhicule de la série en un prototype[9].

Truppenversuchsmuster 2 (TVM 2)[modifier | modifier le code]

Après avoir été converti, selon les directives données ci-dessus, le Leopard 2A4 ('Y-567 056') est devenu le prototype TVM 2. Le véhicule présentait déjà toutes les modifications majeures qui ont été ultérieurement mises en production en série. Le véhicule se distinguait facilement de ses prédécesseurs du TVM par le fait qu'il ne comportait pas de blindage supplémentaire sur le toit et sur l'avant du châssis. Il est difficile de distinguer le TVM 2 des véhicules de série plus récents, car il y a peu de différences visibles. Entre août-novembre 1993 et juillet-septembre 1994, le véhicule a été modifié encore et encore de façon mineure. Cela a été fait lors des examens de suivi afin de finaliser la norme de production en série (Konstruktionsstand - K-Stand). Toutefois, dès novembre 1993, la conversion d'un premier lot de 225 Leopard 2A4 en Leopard 2A5 a été autorisée. Le premier Leopard 2A5 a été officiellement remis le [9].

Histoire opérationnelle[modifier | modifier le code]

Le Leopard 2 a été utilisé sur trois théâtres d’opérations sous les couleurs de quatre pays[10].

Kosovo[modifier | modifier le code]

La KFOR au Kosovo[11]

  • La Heer déploie en 1999 des troupes dans le cadre de la force de maintien de la paix KFOR. Des échanges de tirs ont lieu entre des soldats allemands appuyés par des Leopard 2A5 et les occupants d’une voiture.

Afghanistan[modifier | modifier le code]

L'Afghanistan (FIAS - Force internationale d'assistance et de sécurité)[12]

L'armée canadienne a implanté dans le cadre de l'OTAN une mission en Afghanistan, appuyée par des troupes et des équipements militaires. Après l'utilisation d'une quinzaine de Leopard 1 C2 par le Lord Strathcona's Horse (Royal Canadians) - première unité occidentale à déployer des chars de combat dans ce pays - à partir d'-[13], 20 Leopard 2A6M loués à l'armée allemande ont été pris en compte durant l’été 2007. Au cours d'un engagement le , un Leopard 2 canadien a été frappé par un engin explosif improvisé, préservant son équipage de dommages mortels[14].
Les troupes danoises ont été déployées en Afghanistan dans le cadre de l'OTAN, avec l'appui de véhicules blindés, dont quatre Leopard 2A5DK du régiment des Dragons du Jutland en [15]. Ces blindés ont aussi apporté leur assistance à d'autres forces, en particulier aux soldats britanniques. Le , un Leopard danois est touché par un engin explosif improvisé. Le conducteur du char décède de ses blessures malgré une intervention médicale[16].

Syrie[modifier | modifier le code]

Opération Bouclier de l'Euphrate.

  • Forces armées turques À la fin de 2016, l'armée turque est intervenue dans le nord de la Syrie. Elle y a déployé une cinquantaine de Leopard 2A4TR de la 2e brigade blindée de la Première armée à partir de . Mi-, elle avait perdu une dizaine de Leopard 2A4 contre Daech dans la région d'Al-Bab[17] qui utilise des missiles antichars russes pour des tirs contre le flanc de ces blindés lorsqu'ils sont généralement en position statique[18].

Guerre russo-ukrainienne[modifier | modifier le code]

Il fait partie des matériels demandés par l'Ukraine pour repousser l'invasion russe[19] et sont fournis par la Pologne, la Finlande, la Suède. Neuf pays ont promis de livrer 150 chars Léopard 2 en date de mai 2023[20] à l'Ukraine. En 2024, 59 Leopard 2A4 ont été livrés (29 par l'Espagne, 14 par la Pologne, 8 par la Norvège, 8 par le Canada), 21 Leopard 2A6 (18 par l'Allemagne et 3 par le Portugal) et 10 Strv 122 (équivalent 2A5) par la Suède. Soit un total de 90 Leopard 2. 14 supplémentaires sont prévus par le Danemark et les Pays-Bas[21].

Les et , les forces armées russes publient plusieurs vidéos de drones du front de Zaporijia montrant une offensive ukrainienne avec la première utilisation de chars Leopard 2A4 et 2A6. À la date du , au moins 17 Leopard ont été détruits (10 Léopard 2A4, 6 2A6 et 1 2A5), 21 ont été endommagé (10 2A4, 5 2A5 et 62A5) sans avoir si certains ont été endommagé plusieurs fois[22].

Les Leopard 2A4 équipe le bataillon de char de la 33e brigade mécanisée. Dans un premier temps, les 2A6 équipent la 47e brigade mécanisée avant d'être transférés dans la 21e brigade mécanisée déjà équipée des 10 Stridsvagn 122[Quand ?].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Armement[modifier | modifier le code]

Principal[modifier | modifier le code]

Munitions allemandes de 120×570mm au standard OTAN, à gauche et au milieu l'obus explosif à charge creuse DM12, à droite l'obus-flèche DM13.
La soute avec les munitions prêtes à l'emploi est située juste derrière le poste du chargeur.

Le Leopard 2 est armé d'un canon lisse Rh-120 L44, ce canon possède un débattement de -9° à +20°, le pointage du canon est assuré par un système hydraulique WNA-H22 comprenant entre autres un moteur hydraulique situé dans un compartiment à l'arrière droit de la tourelle, derrière le chef de char.
Sur le Leopard 2A5, le système de pointage hydraulique du canon (risque d'incendie) est remplacé par un système entièrement électrique appelé EWNA fonctionnant à l'aide de moteurs électriques.
Le Leopard 2A6 est armé d'une version allongée du canon Rh-120 appelée Rh-120 L55, 1,3 m plus long, il permet d'accroitre la vélocité des munitions de 120 mm et donc leur portée pratique.

Les munitions en tourelle sont rangées dans une soute située dans la partie arrière gauche de la tourelle, cette soute contenant quinze obus de 120 mm possède une porte blindée coulissante et un panneau anti-explosion détachable, qui se libère en cas d'explosion des munitions.

Les vingt-sept autres munitions de 120 mm sont rangées dans un unique râtelier placé à gauche du pilote.

Pour réduire la vulnérabilité du râtelier face aux mines et EEI, le Leopard 2A6M n'embarque que vingt-deux munitions en caisse, la dernière rangée du râtelier ayant été supprimée.

Secondaire[modifier | modifier le code]

Une mitrailleuse coaxiale MG 3A1 est montée à gauche de l'armement principal, elle est alimentée par une bande de 1 000 cartouches. 3 750 cartouches sont embarquées en réserve. Une mitrailleuse additionnelle du même calibre peut être montée devant la trappe du chargeur.

Seize lance-pots fumigènes Wegmann de 76 mm sont montés sur les flancs arrières de la tourelle.

Moyens d'observations et conduite de tir[modifier | modifier le code]

L'image affichée en grand champ par la caméra thermique du viseur du tireur EMES-15, les chiffres en rouge indiquent une distance mesurée supérieure ou égale à 9 990 m.

Le tireur dispose d' :

  • un viseur stabilisé jour/nuit Atlas Elektronik EMES-15. Monté à l'avant droit de la tourelle, il possède une tête de visée comprenant deux fenêtres, l'une pour la voie jour et l'autre pour la voie nuit (thermique). La voie jour possède un unique grossissement ×12 (plus un ×3 sur les Strv 122 suédois). Il intègre un télémètre laser CE628 et une caméra thermique WBG-X de première génération, tous deux conçus par Zeiss Eltro Optronic. La caméra thermique possède deux grossissements: ×4 et ×12. Cette dernière est remplacée sur le Leopard 2A7V par une nouvelle de troisième génération appelée Attica GL[23] ;
  • un viseur monoculaire de secours FERO-Z18 placé dans la partie droite du masque du canon de 120 mm, possède un unique grossissement × 8. L'avant de la tourelle du Leopard 2A5 ayant été refait, ce dernier possède un viseur FERO-Z18A2 dont l'objectif se trouve sur la partie supérieure du masque du canon. Le Leopard 2A6 possède le modèle FERO-Z18A6 possédant un réticule dont la symbologie a été indexée[24].

Le chef de char dispose :

Vue depuis le viseur panoramique PERI-R17A1.
  • d'un viseur panoramique stabilisé PERI-R17A1 monté sur le toit de la tourelle, devant le tourelleau du chef de char. Il possède deux voies pour l'observation de jour (grossissements ×2 et ×8). Ce viseur permet l'observation et le tir en marche. Le Leopard 2A5 possède une version améliorée intégrant une caméra thermique Ophelios-P[24] de deuxième génération (grossissements ×3, ×12 et ×24). Le PERI-R17A2 est, cette fois, monté en position centrale derrière le tourelleau du chef de char.

Mobilité[modifier | modifier le code]

Train de roulement[modifier | modifier le code]

Il comporte sept galets de roulement en acier et quatre rouleaux porteurs sur lesquels reposent des chenilles Diehl 570F à connecteurs à demi-corps disposant de semelles en caoutchouc amovibles. Ces chenilles sont entrainées par un barbotin à onze dents.

Le premier, le deuxième, le troisième, le cinquième et le septième galet disposent chacun d'une butée d'arrêt comprenant un amortisseur. Les galets de roulement font 81 cm de diamètre et sont dotés de bandages en caoutchouc. Depuis la fin des années 1990, plusieurs pays ont choisi d'utiliser les nouvelles chenilles Diehl 570FT qui atténuent mieux les vibrations.

Motorisation[modifier | modifier le code]

Le groupe motopropulseur comprend le moteur, la boîte de mécanismes, les filtres à air et la poutre de refroidissement.

Le Leopard 2 est mû par un moteur Diesel MTU MB 873 Ka-501 à refroidissement liquide, il possède douze cylindres et est doté d'une suralimentation par turbocompresseur. Sa puissance nominale est de 1 500 chevaux (1 104 kW) à un régime de 2 600 tr/min pour un couple maximal de 4 700 N m à 1 600 tr/min. Le MB 873 Ka-501 est dérivé du Daimler-Benz MB 873 Ka-500 qui fut utilisé sur les prototypes du Leopard 2 dans les années 1970 et sur le KPz-70 à la fin des années 1960. Il reçut l'appellation Ka-501 après que sa cylindrée de 39,8 l eut été augmentée à 47,6 l dans le but d'augmenter le couple moteur ainsi que sa fiabilité. Par rapport au Ka-500, le Ka-501 n'est plus polycarburant mais peut encore fonctionner avec un mélange comprenant au moins 60 % de Diesel. Il affiche une consommation spécifique de carburant de 250 g/kWh. Son poids à sec, sans la poutre de refroidissement, est de 2 250 kg. Le poids total du groupe motopropulseur est de 6 120 kg, la dépose de ce dernier peut être effectuée en 35 minutes.

Transmission[modifier | modifier le code]

La boîte de mécanismes Renk HSWL 354/3 intègre principalement une boîte de vitesses automatique, une direction hydrostatique et un ralentisseur hydrodynamique. Son poids est de 2 250 kg (2 100 kg à sec).

Blindage[modifier | modifier le code]

Un des éléments du blindage rapporté du Leopard 2A5, celui-ci est monté juste à gauche du masque du canon.

En 1970, dans le cadre du projet MBT-70, un futur char de combat germano-britannique, les Britanniques présentèrent, pour la première fois, leur blindage composite Burlington à une délégation allemande. La coopération qui s'ensuivit a permis aux ingénieurs ouest-allemands d'acquérir des données et des informations concernant la conception et le fonctionnement du blindage Burlington.

Cependant, durant le développement du Leopard 2, une version spécifique dénommée « B-Technologie » mettant plus l'emphase sur la mise en échec des obus-flèches fut développée par l'Allemagne.

La protection balistique du secteur frontal (angle de 30° en partant de chaque côté du canon) des premiers Leopard 2 était capable de stopper des obus-flèches de calibre 115 mm à une distance 1 000 mètres, de 125 mm à une distance de 1 500 mètres et de résister au missile antichar MILAN 1[25].

En 1988, les Leopard 2A4 (à partir du 97e char de la deuxième tranche du 6e lot de production) reçoivent un blindage composite de deuxième génération appelé « C-Technologie ». Intégrant des céramiques, il augmente la masse du char de 1 350 kg et est capable de stopper des obus-flèche DM23 de calibre 120 mm ainsi que des missiles antichars HOT-1 tirés dans un secteur frontal de 30° à droite et à gauche.

Le nouveau modèle de pré-blindages latéraux monté à partir du Leopard 2A5 pivote vers l'intérieur afin de limiter la largeur du char lors de son transport sur wagon ferroviaire.

Les Leopard 2A4 du 8e lot de production voient leurs pré-blindages latéraux remplacés par de nouveaux. Ces derniers font partie du kit de blindage rapporté D-Technologie que l'on retrouvera comme éléments de surblindage sur les Leopard 2A5.

Afin d'améliorer sa résistance face aux obus-flèches et aux missiles antichar à charge creuse en tandem, la version A5 est dotée d'un blindage rapporté en forme de pointe de flèche monté sur charnières.

Deux éléments de 500 kg chacun sont montés de part et d'autre du canon tandis que deux plus petits protègent les coins avant de la tourelle.

Les éléments du blindage rapporté sont constitués d'une succession de fines plaques d'acier séparées par des couches d'élastomère. Ce type de blindage a un fonctionnement similaire à celui des plaques accélérées par choc et permet à l'avant de la tourelle de stopper des obus-flèches DM43 de calibre 120 mm tirés à une distance inférieure ou égale à 2 000 m.

Le Strv 122 suédois, le Leopardo 2E espagnol et le Leopard 2A6 HEL grec intègrent tous les éléments du blindage D-Technologie. Ainsi, leur glacis est recouvert d'une plaque de blindage composite supplémentaire tandis que le toit de la tourelle se voit protégé par un blindage composite dans le but de contrer les attaques verticales type bombelettes.

Les versions revalorisées du Leopard 2 telles que les Leopard 2A4 "Evolution", "Revolution", PSO, Leopard 2A7+ disposent de surblindages composites AMAP développés par la firme allemande IBD Deisenroth Engineering.

Versions du Leopard 2[modifier | modifier le code]

Plus de 3 200 chars ont été construits jusqu'en 2007, toutes versions et licences à l'étranger incluses.

Leopard 2A0 à Leopard 2A3[modifier | modifier le code]

  • Leopard 2A1 : La version 2A1 a introduit un certain nombre de modifications, la plus importante étant l'installation de la caméra thermique WBG-X dans le viseur EMES-15. Cette dernière possède deux grossissements de x 4 ou x 12. La conduite de tir reçoit un sous mode affiché sous l'acronyme RW dans le réticule. Il s'affiche lorsque l'opérateur utilise la voie thermique. Un appareil de contrôle informatisé appelé (Rechnergestütztes Prüfgerät) RPP 1-8 est intégré dans la conduite de tir. Il affiche l'état de cette dernière, produit un rapport d'erreurs et peut générer un script de test donné. La sonde météorologique présente sur le modèle original fut démontée et le trou de fixation recouvert par une petite plaque métallique circulaire. La position des filtres à carburant a été revue ; au lieu d'être sur le plancher de la caisse, ils sont désormais situés en hauteur contre une des parois intérieures de la caisse. Les râteliers à munitions furent modifiés tandis que de nouveaux interrupteurs remplacèrent les anciens dans le compartiment de combat. Le carter d'épiscopes du chef de char a été remplacé par un modèle plus anguleux, son viseur panoramique PERI R-17 a été rehaussé de 5 cm à la suite de l'installation d'un collier de fixation plus épais. Le capotage blindé protégeant le système de filtration NBC a été agrandi. Les câbles de remorquage ont été remplacés par des modèles plus longs. En plus des postes de radio, le Leopard 2A1 a été équipé avec un système de communication filaire ; il comprenait un récepteur appelé Ortsbesprechgerät (ObsprGer) ainsi qu'un terminal mobile appelé Fernbesprechgerät (FBsprGer). Le récepteur est relié aux postes de radio et dispose de connecteurs pouvant être reliés au système d'interphone ou à une ligne bifilaire de campagne. Un autre connecteur appelé connecteur blindé-à-blindé est monté à l'arrière de la tourelle, juste derrière l'antenne radio. Il est compatible avec une ligne de campagne ; une bobine de câble téléphonique longue de 850 m était transportée dans le coffre du lot de bord fixé à la nuque de la tourelle. Ce système permettait à un membre d'équipage posté à l'extérieur de rester en contact avec ses coéquipiers restés à l'intérieur du char. Il était possible de brancher au terminal mobile (FBsprGer) un casque d'écoute ou un combiné téléphonique. La portée maximale entre le récepteur et le poste mobile était de 3 km.
  • Leopard 2NL : Leopard 2A1 néerlandais ; il possède des mitrailleuses MAG de fabrication belge et des lance-pots fumigènes différents. 445 exemplaires produits de 1982 à 1986. La plupart des chars 2A4NL ont été convertis en 2A6NL.
  • Leopard 2A2 : Leopard 2A0 dont le viseur du tireur EMES-15 a reçu la caméra thermique WBG-X.
  • Leopard 2A3 : remplacement du poste radio, raccourcissement des antennes, nouveau camouflage. 300 exemplaires produits de 1984 à 1985.

Leopard 2A4[modifier | modifier le code]

Un Leopard 2A4 de la Bundesheer autrichienne.

695 exemplaires furent fabriqués entre décembre 1985 et mars 1992. Le système de conduite de tir de la version A4 possède désormais un calculateur numérique et non plus analogique. La trappe sur le flanc gauche de la tourelle permettant le chargement des munitions de 120 mm à bord de celle-ci est omise et scellée sur les modèles portés au standard A4.

Les Leopard 2A4 fabriqués à partir de 1988 reçoivent un blindage composite de deuxième génération appelé « C-Technologie » faisant passer leur poids en ordre de combat à 56,5 t. Les 75 Leopard 2A4 construits entre janvier 1991 et mars 1992 reçoivent également de nouveau pré-blindages latéraux D-Technologie.

  • Char 87 : Leopard 2A4 suisse, 380 exemplaires dont 35 livrés par Krauss-Maffei et 345 de K+W Thun fabriqués sous licence entre 1987 et 1993. Il est reconnaissable par ses silencieux d'échappement en forme de baril montés à l'arrière du compartiment moteur et ses lance-pots fumigènes de 76 mm. Le char 87 est également équipé d'une radio AN/VRC 12 (SE-412) de fabrication américaine, les mitrailleuses sont des MG 87 de 7,5 mm de conception locale.
  • Char 87 WE : char 87 équipé d'un nouveau viseur panoramique PERI R17A3 L4 intégrant une caméra thermique, d'une caméra de recul, d'une motorisation électrique de la tourelle et de nouvelles chenilles Diehl 570FT. 124 Char 87 sont convertis entre 2009 et 2011[26]. L'acronyme WE fait référence au mot Werterhaltung (valorisation).
  • Strv 121 : appellation suédoise des 161 exemplaires Leopard 2A4 loués par l'Allemagne entre 1994 et 2009.
  • Leopard 2A4 CAN : modèle canadien.
  • Leopard 2A4M CAN : modèle canadien équipé d'un surblindage composite
  • Leopard 2A4FIN : Modèle finlandais
  • Leopard 2A4PL : Les Leopard 2A4PL polonais ne diffèrent des véhicules allemands que par le fait qu'ils portent des plaques d'immatriculation polonaises, des numéros de tourelle à quatre lettres et, dans certains cas, des insignes d'unité. Même l'armement secondaire composé de MG3/MG3A1 a été maintenu[27].
  • Leopard 2PL : Modèle modernisé du Leopard 2A4PL[27].
  • Leopard 2PL Measures : La tourelle est renforcée à l'avant et latéralement par des éléments de protection supplémentaires, qui proviennent de Rheinmetall Protection Systems GmbH. Cependant, le Leopard 2PL ne dispose que de modules de tourelle et non de modules de châssis contrairement aux autres Leopard 2 MBT (Evolution, MBT Revolution, ATD, Leopard 2RI et le Leopard 2SG). La tourelle n'a pas été modifiée dans sa structure de base, bien qu'un revêtement anti-éclats ait été installé à l'intérieur. Un système d'extinction d'incendie Kidde Deugra (BUA) a été installé et le système d'extinction d'incendie existant dans le compartiment a été converti en agent DeuGenN. Afin d'améliorer les visions nocturnes du commandant et du tireur, l'EMES 15 et le PERI R17 ont chacun reçu un dispositif de vision nocturne Asteria TI de la société polonaise PCO[27].
  • Leopard 2PLM1 : À la mi-2022, la spécification finale de la série n'avait pas encore été déterminée en raison de retards. Des mesures supplémentaires ont été mises en place sur l'un des prototypes : Le refroidissement des composants électroniques, la connexion de maintien de la charge de la batterie, les positions d'index de 6 et 12 heures du PERI, ainsi qu'une option de sélection du dernier ou du premier écho pour le télémètre laser. Il s'agit évidemment de modifications par rapport à l'utilisation du 2A5, et certaines sources appellent cette version le 2PLM1 :
  • Protection supplémentaire sur la tourelle
  • Système d'extinction des incendies dans le compartiment de combat
  • Dispositifs de vision nocturne Asteria TI pour le commandant et le tireur
  • Capacité HE/DM11
  • Vision nocturne pour le conducteur
  • Entraînement électrique de la tourelle
  • Espace de rangement supplémentaire à l'arrière de la tourelle.

Selon les rapports, ce programme de véhicules à convertir en kit est également en retard sur le calendrier sur la partie des véhicules à convertir complètement en Pologne. Il est dit que les forces blindées polonaises souhaitent que les modifications susmentionnées soient effectuées, ce qui entraîne finalement des retards. Pour une telle intervention, le système doit être complètement désassemblé, les anciens ensembles réparés si nécessaire et le réassemblage planifié et réalisé de manière professionnelle[27].

  • Leopard 2PLM2 : D'autres améliorations sont envisagées avant même que le 2PL/2PLM1 ne soit prêt pour la production en série. La mise en œuvre de nouveaux équipements radio et d'un système C2 est due à un programme général polonais. La version équipée en conséquence serait désignée Leopard 2PLM2. La confirmation était en attente à la mi-2022[27].
  • Leopard 2A4TU (2A4TR) : modèle turque[28].
  • Leopard 2A4TU-ERA : modernisation du modèle Turque : pas d'information sur le sujet. Seules des photos sont apparues en 2019 sur les médias sociaux[29].
  • Leopard 2A4T1 : Au printemps 2019, des photos d'un Leopard 2A4TU ont pu être vues sur les médias sociaux, dans lesquelles des modules de blindage réactifs/passifs étaient montés à l'avant et sur les côtés tandis que la zone arrière était renforcée par des grilles de protection. Au sommet de la tourelle, à l'emplacement possible d'un poste d'armement, un poids factice était monté. Ailleurs, un poids similaire était monté, vraisemblablement pour le système de protection active Akkor Pulat. En septembre 2020, il a été rendu public que, dans un premier temps. 40 Leopard 2A4TU seraient équipés de l'ensemble de protection réactive/passive Roketsan T1. Selon la SSB (Savunma Sanayii Başkanlığı en français Présidence des industries de la défense) le premier véhicule a été remis en décembre 2020. Apparemment, trois types de technologies de protection sont utilisés : la technologie multi-couches passive, le blindage réactif et des grilles. Ces dernières sont situées dans la zone arrière au niveau des multi-couches latérales et arrière et où la protection réactive est utilisée. Le facteur de protection de la protection réactive a tendance à être meilleur, elle est donc plus susceptible d'être utilisée sur les zones latérales plus faibles. La forme et les charnières rabattables pour atteindre les points de maintenance et de ravitaillement rappellent essentiellement celles du MBT Evolution d'IBD et de ses évolutions ultérieures[30].
  • Leopard 2A4NL : modèle néerlandais[31].
  • Leopard 2A4E : modèle espagnol[32].
  • Leopard 2A4DK : modèle danois[9].
  • Leopard 2A4NO : modèle norvégien[33].
  • Leopard 2A4GR (2A4HEL) : modèle grec.
  • Leopard 2A4Ö : modèle autrichien (Ö pour Österreich)[34].
  • Leopard 2A4CHL : modèle chilien[35].
  • Leopard 2A4CZ : modèle tchèque.
  • Leopard 2A4SVK : modèle slovaque.
  • Leopard 2A4HUN : Modèle hongrois[36].
  • Leopard 2A4+RI : modèle indonésien.
  • Leopard 2RI : modèle indonésien recouvert d'un surblindage.
  • Leopard 2A4SGP : modèle singapourien[37].
  • Leopard 2SG : Leopard 2A4 des Forces armées de Singapour, il est notamment recouvert d'un surblindage composite faisant passer son poids à 58,7 t, 161 exemplaires ont été livrés entre 2007 et 2012.

Leopard 2A5[modifier | modifier le code]

Le Leopard 2A5 est reconnaissable par la forme caractéristique en pointe du blindage frontal de sa tourelle.

Cette version comporte des modifications importantes sur la base de chars déjà construits (porte sur 225 unités du parc allemand entre 2000 et 2003) visant à revaloriser le Leopard 2A4. Le Leopard 2A5 possède un surblindage monté sur l'avant de sa tourelle. Le nouveau viseur du chef de char PERI-R17A2 est déplacé à l'arrière de la trappe du chef de char et est équipé d'une caméra thermique tandis que le viseur du tireur EMES-15 est réhaussé. La trappe du pilote qui s'ouvrait en pivotant est remplacée par un modèle coulissant. L'amélioration de la survivabilité passa en outre par mise en place de panneaux pare-éclats dans le compartiment équipage et le remplacement de motorisation hydraulique de la tourelle est remplacée par une motorisation électrique. Toutes ces modifications font passer la masse du char en ordre de combat à 59,5 tonnes.

  • Strv 122 : version suédoise (120 exemplaires) basée sur le Leopard 2A5 mais incorporant un blindage composite additionnel sur le toit de la tourelle et sur le glacis ainsi qu'une suspension renforcée reprenant les barres de torsion du PzH 2000. La conduite de tir est améliorée et il dispose de lance-grenades fumigènes français GALIX[38].
  • Leopard 2A5DK : modèle danois.
  • Leopard 2A5PL : modèle polonais,

Leopard 2A6[modifier | modifier le code]

Le Leopard 2A6 est identique au Leopard 2A5 à l'exception de son canon rallongé de 130 cm.

Le Leopard 2A6 diffère du Leopard 2A5 par son nouveau canon Rh-120 L55, plus long. La Bundeswehr convertit 405 Leopard 2 A5 au standard A6 entre 2001 et 2005. La masse en ordre de combat est de 59,9 tonnes.

  • Leopard 2A6HEL : version grecque basée sur la version A6, produite sous licence à 140 exemplaires.
  • Leopard 2A6 EX : modèle proposé pour le marché de l'exportation (EX pour export) équipé d'un moteur MT-883 monté transversalement.
  • Leopard 2A6M : Leopard 2A6 dont la protection contre les mines et les EEI a été renforcée (M pour Minenschutz) par l'installation d'une plaque de blindage ventrale, de capots blindés au-dessus des barres de torsion, par l'installation d'un siège suspendu au plafond pour le pilote et la suppression de la rangée inférieure du râtelier à munitions du châssis. Ces ajouts font passer la masse en ordre de combat à 62,5 tonnes.
  • Leopard 2A6NL : 185 Leopard 2 NL (néerlandais) convertis au standard A6.
  • Leopardo 2E : variante espagnole du Leopard 2A6, le toit est protégé par un blindage composite, le char possède un groupe auxiliaire de puissance, une climatisation, de nouvelles chenilles, les viseurs intègrent des caméras thermiques américaines produites par la société Raytheon, une radio Thales et un système d'information tactique Lince.
  • Leopard 2A6M CAN : modèle canadien.
  • Leopard 2A6FIN : modèle finlandais.
  • Leopard 2A6PRT : modèle portugais[39].
  • Leopard 2A6 PSO : Peace Support Operation, présenté en 2006, ce modèle est optimisé pour le combat urbain, pour cela, il est équipé d'une lame de bulldozer, d'un tourelleau téléopéré et de surblindages latéraux recouvrant les flancs de la caisse et de la tourelle.

Leopard 2A7[modifier | modifier le code]

Le prototype du Leopard 2A7+ dévoilé en 2010 au salon des armements Eurosatory à Paris.

En 2006, KMW dévoile au salon des armements Eurosatory le Leopard 2 PSO (Peace Support Operations), un Leopard 2A5 optimisé pour le combat en zone urbaine. Il est équipé notamment d'une lame bulldozer, de blindages latéraux composites AMAP, d'une climatisation, de caméras de vision périphérique et d'un tourelleau téléopéré FLW 200. Plusieurs prototypes reprenant, entre autres, les améliorations du Leopard 2 PSO sont construits en 2008 et testés l'année suivante sous l'appellation Leopard 2A7+. En 2010 le Leopard 2A7+ effectue des essais en environnement désertique au Qatar.

  • Leopard 2A7 : cette version améliorée du Leopard 2A6M possède un blindage composite de nouvelle génération, une climatisation, un groupe auxiliaire de puissance, un système d'information tactique IFIS, des points de fixation sont montés sur les déports de caisse en vue d'un éventuel ajout de surblindages latéraux. Les premiers Leopard 2A7 entrent en service dans la Bundeswehr le 10 décembre 2014. La masse en ordre de combat est de 63,9 tonnes.
  • Leopard 2A7A1 : Leopard 2A7 équipé du système de protection active Trophy de type hard kill.
  • Leopard 2A7Q : appellation donnée aux soixante-deux Leopard 2A7 employés par les forces terrestres qataries depuis fin 2015. Par rapport au Leopard 2A7 de la Bundeswehr, le Leopard 2A7Q est recouvert d'un filet de camouflage multi spectral Saab Barracuda ; sa tourelle possède un toit renforcé avec du blindage composite tandis que son châssis possède un groupe auxiliaire de puissance différent.
  • Leopard 2A7V : version améliorée du Leopard 2A7 (V pour Verbessert ; amélioré) entrée en service dans la Bundeswehr le 15 septembre 2021. Il est armé d'une version améliorée du canon Rh-120 L55 appelée Rh-120 L55A1 possédant une pression maximale admissible en chambre accrue lui permettant de tirer l'obus-flèche allemand DM73 utilisant une poudre plus énergétique. Le glacis est recouvert d'une plaque de blindage rapportée. La boîte de vitesses a été renforcée pour compenser le poids supplémentaire. Afin de conserver une bonne accélération, les ratios des réducteurs ont été modifiés, réduisant la vitesse maximale sur route à 63 km/h. Le viseur du tireur EMES-15 intègre une nouvelle caméra thermique Hensoldt ATTICA-GL (Gunner Leopard) tandis que le viseur panoramique PERI R17A3 du chef de char se voit doté d'une nouvelle caméra thermique Hensoldt ATTICA-Z. Pour la conduite, le pilote dispose désormais de deux caméras thermiques SPECTUS (Spectral Technologies for Unlimited Sight), l’une sert de caméra de recul et l'autre est montée sur le glacis. La masse en ordre de combat est de 66,5 tonnes[40].
  • Leopard 2A7HU : version développée et livrée en 2020 pour la Hongrie. Blindage et motorisation améliorés, intégration native du système de protection actif EuroTrophy. Il a servi de base pour le modèle 2A8, voir ci-après.

Leopard 2A8[modifier | modifier le code]

Version proposée en 2023, dérivée du modèle spécifiquement développé pour la Hongrie (2A7HU) en 2020. Il intègre nativement le système de protection actif EuroTrophy, développé par une coentreprise rassemblant l’israélien Rafael, concepteur du Trophy, l’américain General Dynamics Land System ainsi que l’allemand KMW. La tourelle est également protégée contre les armes à sous-munitions. L’optronique et la vétronique du nouveau char a aussi été sensiblement modernisée, par exemple la fusion des canaux vidéos et infrarouges disponibles pour l’ensemble de l’équipage, permettant de lui offrir une bien meilleure perception de l’environnement dans lequel il évolue. Une unité auxiliaire d’une puissance de 20 kWh a été installée, permettant à l’ensemble des systèmes du blindé de fonctionner même moteur coupé. Les protections actives sont améliorées (dispositifs électroniques pour contrer les menaces des missiles antichar et les engins explosifs improvisés, ainsi que la protection passive (blindage composite amélioré). Le Leopard 2A8 ne serait qu’un marchepied dans le développement du Leopard 2AX, qui devrait être disponible en 2025-2026[41],[42]. Il a été adopté par l'Armée allemande, la Norvège et la République tchèque[43]. L'Italie renonce à son acquisition en 2024 pour une question de partage industriel avec Leonardo et de demandes de spécificités non acceptée par KNDS[44].

Leopard 2 A-RC 3.0[modifier | modifier le code]

Lors du salon Eurosatory 2024 à Paris, KNDS présente le Leopard 2 A-RC 3.0 et fait une coupure radicale avec le nom de version singulier qui veut probablement éviter la querelle de nom Leopard 2A9 ou Leopard 3.

Selon le fabricant, toutes les variantes de Leopard 2 actuellement en service peuvent être mises à niveau pour atteindre le niveau d'équipement du Leopard 2 A-RC 3.0, ce qui rend le char entièrement rétrocompatible.  

KNDS estime que le Leopard 2 A-RC 3.0 est « non seulement une solution de transition jusqu'à l'introduction du système de combat terrestre de la prochaine génération MGCS, mais aussi un précurseur technologique décisif du MGCS ».

Le char dispose d’une tourelle téléopérée développée à Cassel. Elle est extrêmement plate et réduite, cela permet de ne pas empiéter sur la caisse et de réduire son blindage. Le canon est approvisionné par un chargeur linéaire automatique modulaire pouvant tirer trois obus en dix secondes, dont les calibres peuvent être choisis entre 120 et 140 mm selon KNDS. Cela indique que la tourelle peut également accueillir l'arme de 130 mm L/52 de Rheinmetall. L’équipage est composé d’un commandant, d’un pilote et d’un tireur, tous logés dans un caisson de protection interne. Il dispose d’un tourelleau téléopéré armé d’un canon de 30 mm x 113 mm, qui lui permet d'engager l’infanterie, les drones, mais également les munitions téléopérées (MTO). Il dispose par ailleurs d’un lance missile anti-char permettant d'atteindre des cibles à vue directe comme masquées. Il est équipé de différents senseurs pour détecter les menaces, comme un système de détecter laser et un détecteur de drone.

Le Leopard 2 A-RC 3.0 fait environ 60 tonnes selon la configuration.

La protection polyvalente se compose d'une protection balistique avec une combinaison de blindage multicouche, de blindage réactif et d'un système de protection active Trophy[45],[46],[47],[48].

Variantes reprenant le châssis du Leopard 2[modifier | modifier le code]

  • Fahrschulpanzer : Char de formation des conducteurs, reprenant le châssis du Leopard 2A4

Engin blindé du génie[modifier | modifier le code]

La version engin blindé du génie est produite par la société allemande FFG Flensburger Fahrzeugbau Gesellschaft mbH. Il comprend un éventail d’outils du génie dont une pelleteuse et une lame de bulldozer. Il sert au dégagement général des débris, au déminage, à l’excavation ainsi qu’aux opérations de sauvetage en cas des catastrophes comme des inondations ou des incendies.

Ce véhicule polyvalent permet de transporter trois personnes, il peut atteindre des vitesses sur route pouvant aller jusqu’à 60 km/h, il a un blindage additionnel et son poids de combat est de 69 500 kg.

Les améliorations à l’EGB Leo 2 utilisé par l'armée canadienne comprennent un meilleur blindage pour protéger les opérateurs sous les feux du champ de bataille, un tourelleau téléopéré armé d'une mitrailleuse et des lance-pots fumigènes de 76 mm. Il compte aussi de l’équipement de soudage et de coupage, un système d’ouverture de brèche dans un champ de mines et des « mâchoires de vie », qui est un type d’outil hydraulique utilisé lors des sauvetages d’urgence afin d’extraire les victimes prisonnières de véhicules lourdement endommagés. Le treuil principal a une traction de 40 000 kg, tandis que le treuil secondaire a une traction de 3 500 kg.

Il est doté de divers équipements d’imagerie, dont des caméras d’imagerie thermique[49].

Le char poseur de pont Iguane.
  • Büffel (Bergepanzer 3 ou BPz3) : char de dépannage
  • Kodiak (Pionierpanzer 3) : char du génie
  • Iguane/Leguan (Panzerschnellbrücke 2) : char lanceur de pont
  • Pionierpanzer (Räumpanzer) Leopard 2R : char antimines (voir page sur le Leopard 2A4)

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Pays utilisateurs du Leopard 2.

Le Leopard 2 est l’actuel char ouest-européen de loin le plus exporté depuis les années 1980. Dans les années 2000, il connaît un fort regain d'intérêt en partie grâce aux surplus dus à la diminution des forces armées en Europe :

  • Drapeau de l'Allemagne Allemagne : 2 145 exemplaires reçus entre 1979 et 1992, environ 1 800 en 1989 lors de la chute du mur de Berlin[50], 457 en service en 2007, 395 prévus en 2012 dont plus de 260 en ligne. En , il était prévu que 225 soient en service mais il est annoncé une augmentation à 328 unités[51] avec une centaine de chars rachetés et modernisés à partir de 2017[52]. En , 320 sont en ligne dans 6 bataillons, dont un de réserve doté de Leopard II A6, A6 M et A7 (un bataillon), un 6e bataillon d'active est formé en [53]. Les A5 servent à cette date exclusivement pour simuler l'ennemi lors d’entraînements[54]. 326 ou 329 sont prévus dans les années 2020[55] qui seront tous au standard Leopard 2A7V en 2026[56], le premier étant livré début . Dix-huit de version A8 sont commandés en 2023 afin de remplacer les 2A6 fournis à l’armée ukrainienne. Cent-cinq 2A8 supplémentaires sont commandés en juillet 2024 pour 2,9 milliards d’euros, livrables entre 2027 et 2030. Ils seront principalement affectés à la brigade blindée allemande déployée en Lituanie[57].
  • Drapeau de l'Autriche Autriche : 115 exemplaires d'occasion reçus depuis 1997.
  • Drapeau du Canada Canada : 120 exemplaires, dont 20 exemplaires A6M loués en 2007 et 100 Leopard 2 (20 Leopard 2A6 et 80 Leopard 2A4) achetés aux Pays-Bas. 18 engins blindés du génie à partir de 2017[49]. En 2011, 12 Leopard 2 A4 (sans armement, sans systèmes de communication) ont été vendus au Canada afin de les transformer en char de génie[58].
  • Drapeau du Chili Chili : 118 d'occasion commandés en 2006.
  • Drapeau du Danemark Danemark : 57 en service en 2006. À la suite d'un contrat passé en 2017, 44 sont modernisés au standard 2A7M+DK entre 2019 et 2022, le premier étant perçu début [59].
  • Drapeau de l'Espagne Espagne : En , 349 exemplaires, dont 108 Leopard 2A4 transférés depuis l'Allemagne reçus en 1998 (55 sous cocon à cette date), 241 Leopard 2E reçus depuis 2003 plus 16 chars de dépannage[60].
  • Drapeau de la Finlande Finlande : 124 exemplaires version A4 d'occasion d'origine allemande achetés en 2002 reçus. 20 convertis en poseurs de ponts et engins de combat du génie. 12 démontés servant de pièces de rechange. Un char a été perdu. 91 sont opérationnels. Ils seront remplacés par 100 A6 d'origine néerlandaise achetés en 2014, livrables entre 2015 et 2019[61].
  • Drapeau de la Grèce Grèce : 353 exemplaires reçus à partir de 2006, dont 183 d'occasion.
  • Drapeau de la Hongrie Hongrie : 44 chars Leopard 2A7+ et 12 chars Leopard 2A4 d'occasion pour l'entraînement commandés en [62]. Début des livraisons en juillet 2020 et devant se terminer en 2023[63].
  • Drapeau de l'Indonésie Indonésie : 104 exemplaires d'occasion livrés en .
  • Drapeau de la Norvège Norvège : 54 exemplaires d'occasion.
  • Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas : 445 exemplaires reçus, 180 en service en 2006. Tous retirés du service en 2011 pour raisons budgétaires[64]. En , on annonce qu'une compagnie de 16 chars sera intégrée au sein de la 1re panzerdivision de la Bundeswehr[65]. Mis sur pied le , le Panzerbataillon 414 est subordonné le à la 43e brigade mécanisée néerlandaise, il comporte 2 escadrons allemands et un néerlandais opérant sur des chars allemands[54]. 5 chars pontonniers Iguane seront livrables à partir de 2019[66].
  • Drapeau de la Pologne Pologne : 232 Leopard II A4/A5 d'occasion répartis dans 4 bataillons. En 2016, il est prévu qu'ils soient tous regroupés dans la 11e division de cavalerie blindée[67].
  • Drapeau du Portugal Portugal : 37 exemplaires d'occasion - Signature du protocole de réception le [68].
  • Drapeau du Qatar Qatar : 62 exemplaires[69].
  • Drapeau de Singapour Singapour : 66 exemplaires commandés en 2007. Plus de 170 exemplaires reçu en 2019[70].
  • Drapeau de la Suède Suède : 280 exemplaires, dont 160 d'occasion. La Suède commande 18 simulateurs le système de commandement suédois C2 Mark sera intégré[71].
  • Drapeau de la Suisse Suisse : 380 Char 87 Leo/Panzer 87 Leo (Pz 87) Leopard 2 A4 dont 35 livrés par Krauss-Maffei et 345 de K+W Thun fabriqués sous licence entre 1987 et 1993, pour un coût d'acquisition de 3,5 milliards francs suisses[72].
En service en 2023 : 134 Char 87 Leopard WE (Char 87 modernisés par RUAG entre 2009 et 2011)[73], 25 Char dépannage Büffel Leopard (livrés en 2004 et 2005 en remplacement du char de dépannage 65/88), 12 Char génie/déminage Kodiak Leopard (livrés entre 2011 et 2013) et 12 char pont Leguan Leopard[74] (livrés en 2018 et 2019 en remplacement du Char pont 68/88). 96 Leopard 2 A4 sont en réserve[72].
En 2015, sur les 380 Char 87 reçus, 134 exemplaires avaient été modernisés, (programme d'armement 2006), 12 avaient été transformés en chars du génie Kodiak[75] (PA 2006), 12 devaient être transformés en chars ponts Leguan (PA 2014), 96 étaient en réserve, 10 servaient pour le remorquage, 4 étaient utilisés par armasuisse pour des essais et 3 étaient dans des musées[76], soit 271 exemplaires au total. Les 109 Char 87 restants avaient été vendus ou étaient en passe de l'être[76]. En 2010, 42 chars 87 Leo ont été vendus à l'entreprise allemande Rheinmetall Landsysteme (dépourvus de l'armement et des systèmes de communication) afin d'utiliser les châssis pour la construction de véhicules d'appui[75]. En 2011, 12 Leopard 2 A4 (sans armement, sans systèmes de communication) ont été vendus au Canada afin de les transformer en char de génie[58]. Krauss-Maffei Wegmann en a achetés 55 exemplaires[76].
  • Drapeau de la Turquie Turquie : 298 exemplaires d'occasion.
  • Drapeau de l'Ukraine Ukraine : 14 Leopard 2A6 promis par l'Allemagne le 25 janvier 2023[77]. 36 en cours de livraison annoncée en avril 2023 - 14 polonais, 8 canadiens, 8 Leopard 2A4 norvégiens, 6 Leopard 2A4 espagnols -, plus des versions de dépannage[78].
Pays Type Quantité (estimée) Origine Notes
Drapeau de l'Autriche Autriche 2A4Ö 56 Drapeau de l'Allemagne Allemagne La Bundesheer a initialement acquis 114 Leopard 2A4 provenant de stocks néerlandais excédentaires, plus une tourelle, en 1996. En 2006, le nombre de chars a été réduit à deux bataillons de chars, et 40 des Leopard 2A4 ont été revendus à KMW en 2011 (le Canada a perdu l'appel d'offres pour les acheter). En 2017-19, un troisième bataillon de chars a été ajouté et le nombre de chars en service actif a été porté à 56[79]. En 2021, il a été annoncé que l'Autriche moderniserait sa flotte de chars au standard 2A7[80].
Drapeau du Canada Canada 2A4 CAN 34

(utilisé pour la formation)

Drapeau de l'Allemagne Allemagne Acquisition de 100 Leopard 2A4 auprès des Pays-Bas en 2009. Quinze chars Leopard 2A4 supplémentaires ont été achetés à l'armée allemande pour les pièces détachées. 20 modifiés en 2A4M CAN et 18 convertis en AEV, laissant 42 en service actif d'ici 2022, principalement pour l'entraînement. 8 livrés à l'Ukraine en avril 2023[81]. En janvier 2023, il a été signalé que la majorité des Leopard 2 canadiens étaient dans un état de délabrement, avec seulement 15 chars, soit seulement 20 %, opérationnels et prêts à l'emploi[82],[83].
2A4M CAN 20 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 2A4 avec un blindage modulaire adapté de la variante Leopard 2A7+ et des sections de blindage à lamelles, ainsi qu'une électronique améliorée et une tourelle entièrement numérique. Il était également prévu que le canon principal soit mis à niveau vers la variante L55, mais le canon L44 a été jugé favorable aux conditions rencontrées en Afghanistan à l'époque, et a donc été conservé[84].
2A6M CAN 20 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Initialement loué à la Bundeswehr à partir de la mi-2007 pour soutenir le déploiement canadien en Afghanistan. Premier char reçu le 2 août 2007[85],et arrivant en Afghanistan le 16 août 2007[86]. Les 2A6M ont été définitivement acquis par le Canada en échange de 20 des 2A4 achetés aux Pays-Bas, qui ont été améliorés au standard 2A7 et donnés à l'Allemagne en guise de paiement[87].
BPz3 Büffel ARV 11 Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau de la Suisse Suisse

2 Bergepanzer 3 Büffel achetés à la Bundeswehr pour être utilisés en Afghanistan[88]. 12 Pz 87 suisses excédentaires ont été achetés en 2011 pour être transformés en ARV[89]. Le Canada a annoncé qu'il fournirait un de ses 12 ARV à l'Ukraine[90].
Wisent 2 "Ram" AEV 18 Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau du Canada Canada

FFG Canada a reçu le contrat en 2014 pour convertir 18 des Leopard 2A4 néerlandais du Canada en Wisent 2 AEV. Les véhicules ont été convertis au Nouveau-Brunswick et les 18 ont été livrés en 2018[91].
Drapeau du Chili Chili 2A4CHL 132 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Acquis en 2007, mis à niveau au standard Leopard 2A4CHL (plus 8 utilisés comme pièces de rechange)[92],[93].
Drapeau de la Tchéquie République Tchèque 2A8CZ 77 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Lors d'une réunion tenue le 24 mai 2023, le gouvernement tchèque a autorisé la ministre de la Défense Jana Černochová à négocier la possibilité d'achat de Leopard 2A8 par la République tchèque.

La République tchèque prévoit d'acquérir environ 70 Leopard 2A8[94],[95]. Le gouvernement approuvera un accord sur l'adhésion à l'acquisition conjointe de chars Leopard 2A8 dans les semaines à venir, a déclaré aujourd'hui la ministre de la Défense Jana Černochová (ODS) à ČTK[96].

2A4CZ 14 Drapeau de l'Allemagne Allemagne En juillet 2016, des officiers de l'armée de la République tchèque ont visité une base militaire espagnole à Saragosse où sont stockés des Léopards 2A4 espagnols. La République tchèque était intéressée par le remplacement de ses T-72M4CZ produits localement et de ses T-72M/T-72M1 vieillissants. Aucun accord officiel n'a été signé[97]. Plus tard, l'armée tchèque a officieusement annoncé que les Leopards espagnols étaient en trop mauvais état pour être achetés[98].

En mai 2022, le ministère tchèque de la défense a annoncé qu'il recevrait 15 Léopards 2A4 de l'Allemagne en échange de chars tchèques qui seront donnés à l'Ukraine pour l'aider à se défendre contre l'invasion russe, et qu'il pourrait acheter jusqu'à 50 variantes modernes 2A7+ plus tard[99],[100]. Il a ensuite été précisé que la Tchécoslovaquie recevrait 14 Leopard 2A4 et 1 Bpz3 ARV[101]. TLe premier Leopard 2A4 a été livré le 21 décembre 2022, et les 14 ont été livrés à partir du 21 novembre 2023[102].

En février 2024, le ministère tchèque de la défense a annoncé avoir reçu une offre de l'Allemagne pour 14 Leopard 2A4 et 1 Büffel ARM supplémentaires en compensation des transferts d'armes à l'Ukraine. Cette offre de chars gratuits est accompagnée d'une offre d'achat du même nombre de véhicules de la plateforme Leopard 2A4 (14 Chars + 1 ARV) pour "moins de centaines de millions d'euros". Si ces deux offres sont acceptées, l'armée tchèque possédera 42 chars de combat Leopard 2A4 et 3 véhicules blindés de combat Büffel en complément de l'achat prévu de la variante Leopard 2A8[103].

Bpz3 Büffel ARV 1

(en attente de livraison)

Drapeau de l'Allemagne Allemagne Partie du paquet "Ringtausch", qui sera livré en 2024.
Drapeau du Danemark Danemark 2A7DK 44 Drapeau de l'Allemagne Allemagne L'armée royale danoise a reçu ses premiers chars Leopard 2 provenant de stocks allemands excédentaires en 1998[104]. Ceux-ci ont été modernisés de la norme 2A4 à la norme 2A5DK (égale à la norme Leopard 2A6 moins le canon L/55) en 2004-2006, date à laquelle l'armée a utilisé 57 Leopard[105]. En 2023, ils en avaient 44, qui ont tous été mis à la norme A7 avec des modifications danoises entre 2019 et 2023[106],[107],[108].
Leguan AVLB 10 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 7 Leopard 2A5DK convertis en poseurs de ponts.[109] 10 utilisés à partir de 2021[110].
Leopard 2 ARV 10 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Basé sur Leopard 2, à partir de 2025[111].
Leopard 2 MC/AEV 6 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Basé sur Leopard 2, à partir de 2025[111].
Drapeau de la Finlande Finlande 2A4FIN 139

(+27 pour les pièces détachées.)

Drapeau de l'Allemagne Allemagne En 2003, l'armée finlandaise a acheté 124 2A4 provenant de stocks allemands excédentaires[112]. Douze d'entre eux ont été convertis en chars poseurs de ponts (Leopard 2L) et Leopard 2R et douze ont été démontés pour être utilisés comme pièces de rechange, ce qui laisse 100 chars opérationnels[113]. En 2009, l'armée finlandaise a acheté 15 autres Leopard 2A4 de surplus allemand pour les pièces de rechange de la flotte existante, ce qui porte le nombre total de Leopard 2A4 à 139[114].
2A6FIN 100 Drapeau de l'Allemagne Allemagne En janvier 2014, la Finlande a convenu avec les Pays-Bas d'acheter 100 chars d'assaut Leopard 2A6NL d'occasion pour un montant d'environ 200 millions d'euros[115]. En 2015, la plupart des Leopard 2A4 ont été mis en réserve, certains ayant été convertis en véhicules anti-aérien Marksman, en chars poseurs de ponts et en chars de déminage[116].
Leopard 2 Marksman 7 Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau de la Finlande Finlande Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni

Sept châssis Leopard 2A4 ont été utilisés pour remplacer le châssis T-55AM en 2015 pour le SPAAG Marksman.
Leguan AVLB

"Siltapanssarivaunu Leopard 2L"

10 Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau de la Finlande Finlande

Six Leopard 2A4 ont été transformés en ponts en 2008. Voir les notes sur les 2A4 et 2A6. 10 poseurs de ponts possédés à partir de 2021[110].
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Industrie) 2A4 N/A Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest Retiré du service. Les Leopard 2A4 restants ont été convertis en véhicules de soutien, sont stockés à long terme, ou chez KMW et Rheinmetall pour la revente.
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Bundeswehr) 2A5 19 Drapeau de l'Allemagne Allemagne La Bundeswehr disposait de 285 Leopard 2A5[117]
  • Lot 1: + 225 exemplaires améliorés du Leopard 2A4
  • Lot 2: + 125 étaient prévus pour être mis à niveau à partir du Leopard 2A4, mais en raison d'améliorations ultérieures, seuls 60 ont été mis à niveau vers le Leopard 2A5, les 65 restants ont été mis à niveau directement à partir du Leopard 2A4 vers le Leopard 2A6

Par la suite, certains ont été vendus et modernisés :

  • - 160 ont été transformés en Leopard 2A6
  • - 1105 vendus à la Pologne en 2013 après que l'Allemagne a décidé de limiter sa flotte à 225 chars[118]
2A6 68 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 225 Leopard 2 ont été mis à niveau au standard A6[119]:
  • + 160 modifié à partir du Leopard 2A5
  • + 65 mis à niveau à partir du Leopard 2A4

La Bundeswehr a également acheté :

  • + 18 provenant de l'armée néerlandaise en 2015[120]

Certains d'entre eux ont été revalorisés / transférés:

  • - 70 mises à niveau vers le Leopard 2A6M[121]
  • - 51 mises à niveau vers le standard Leopard 2A6A3[122]
  • - 20 ont été transformés en Leopard 2A7[123], qui ont à nouveau été transformés en Leopard 2A7V[124]
  • - 16 ont été directement transformés en Leopard 2A7V[124]
  • - 18 transférés à l'Ukraine en 2023 (14 + 4)[125]
2A6A3 34 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Leopard 2A6 équipé du nouveau système optronique de commandement Peri R17A3
  • + 51 en service en 2019[122]
  • - 17 retirés du service en 2022 pour être modifiés en Leopard 2A7A1[126]
2A6M 20 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Leopard 2A6 avec une meilleure protection contre les mines.
  • + 70 ont été modifiés à partir de Leopard 2A6[121]
  • - 50 plus tard modernisé en Leopard 2A6MA3 standard[122]
2A6MA3 50 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Leopard 2A6M équipé du nouveau système optronique de commandement Peri R17A3.
  • 50 modifiés à partir du Leopard 2A6M[122]
2A7V 104 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Tous livrés à partir de novembre 2023, composés de[127],[124]:
  • 68 Leopard 2A4 de l'industrie
  • 16 Leopard 2A6
  • 20 Leopard 2A7 (les seuls à être à ce niveau, provenant de l'armée néerlandaise)
2A7A1 17 en commande Drapeau de l'Allemagne Allemagne Commande - novembre 2021

Livraison - 2024 - 2025

Nouvelle variante équipée du système de protection active Trophy.

KMW a fabriqué 17 nouveaux châssis, la Bundeswehr a fourni 17 tourelles de la variante Leopard 2A6A3[126].

2A8 18 en commande

35 commandé à confirmer 105 en option

Drapeau de l'Allemagne Allemagne En 2023, l'Allemagne a commandé 18 Leopard 2A8 avec une option de 105 autres à KMW. Les livraisons des 18 Leopard 2A8 remplaçant les 18 Leopard 2A6 envoyés par l'Allemagne à l'Ukraine commencent en 2025[128].

105 Leopard 2A8 supplémentaires sont commandés en juillet 2024 pour 2,9 milliards d’euros, livrables entre 2027 et 2030. Ils seront principalement affectés à la brigade blindée allemande déployée en Lituanie[57].

BPz3 Büffel ARV 75 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 75 dans les stocks de l'armée à partir de 2021[110].
PiPz 3 Kodiak AEV 44 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 44 dans les stocks de l'armée à partir de 2021[110].
Leguan AVLB 31 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 31 dans les stocks de l'armée à partir de 2021[110].
Drapeau de la Grèce Grèce 2A4GR 183 Drapeau de l'Allemagne Allemagne En mai 2022, il a été rapporté que la Grèce était en discussion avec KMW pour mettre à niveau l'ensemble des 183 véhicules au standard 2A7 HEL[129].
2HEL 170 Drapeau de la Grèce Grèce Fabriqué en Grèce.
BPz3 Büffel ARV 25 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 25 exploité en 2021[110].
Drapeau de la Hongrie Hongrie 2A4HU 12 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Les douze 2A4 sont arrivés en décembre 2020[130].
2A7HU 44 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Un contrat portant sur 44 Leopard 2A7+ et 12 Leopard 2A4 d'occasion a été signé en décembre 2018. Le premier char 2A7+ est arrivé le 6 décembre 2023[131],[132].
Wisent 2 ARV 6 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 6 en possession en 2021[110].
BPz3 Büffel ARV 9 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 9 en possession en 2021[110].
Leguan AVLB 3 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 3 en possession en 2021[110].
Drapeau de l'Indonésie Indonésie 2A4+ 42 Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau de la Suisse Suisse

L'Indonésie a demandé et obtenu l'autorisation d'acheter 103 Panzer 87 rénovés provenant des stocks excédentaires de la Bundeswehr en 2013[133]. En septembre 2013, l'armée indonésienne a reçu les deux premiers Leopard 2A4. Les Leopard 2 ont été modifiés pour s'adapter au climat tropical de l'Indonésie et ont été renommés en interne Leopard 2A4+. Les Leopard 2 indonésiens étaient à l'origine des Panzer 87[134], et utilisent des FN MAG, certains utilisant des M240C/D comme mitrailleuses montées sur coaxial[135].
2RI 61 Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau de la Suisse Suisse

Environ 62 Leopard 2A4 ont été mis à niveau au standard Revolution par Rheinmetall[133].
BPz3 Büffel ARV 4 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Achetés avec des Leopard 2A4+ rénovés[133].
PiPz 3 Kodiak AEV 3 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Achetés avec des Leopard 2A4+ rénovés[133].
Leguan AVLB 3 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Achetés avec des Leopard 2A4+ rénovés[133].
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 2A6MA2 18

(loué)

Drapeau de l'Allemagne Allemagne 18 sont actuellement loués à l'Allemagne et utilisés par le 414e bataillon de chars germano-néerlandais. Il a été brièvement envisagé de les donner à l'Ukraine, mais le gouvernement néerlandais a décidé de les conserver[136].

L'armée royale néerlandaise utilisait auparavant 445 Leopard 2. 330 d'entre eux ont été mis au standard 2A5 en 1993, et plus tard, 188 d'entre eux ont été convertis au standard 2A6. La majorité de ces Leopard 2 ont été vendus après la fin de la guerre froide. En avril 2011, le ministère néerlandais de la Défense a annoncé que la dernière division de chars serait dissoute et que les chars Leopard restants seraient vendus en raison d'importantes réductions budgétaires[137]. En mai 2011, le dernier char a tiré le dernier coup de feu sur la zone d'entraînement de Bergen-Hohne. Ils devaient être livrés à l'armée indonésienne, qui prévoyait d'acheter la totalité du stock néerlandais de Leopard 2A6[138]. L'accord a été abandonné suite à l'opposition du Parlement néerlandais[139]. L'armée néerlandaise a offert ses Leopard 2A6 précédemment utilisés pour des essais comparatifs qui seront menés par l'armée péruvienne en vue d'une éventuelle acquisition[140]. En septembre 2013, le Leopard 2A6 avait été disqualifié par le Pérou en raison de problèmes logistiques[141]. Les Leopard 2 ont finalement été vendus à la Finlande dans le cadre d'un accord signé en janvier 2014 pour un montant de 200 millions d'euros, les livraisons devant débuter entre 2015 et 2019[142]. En septembre 2015, le gouvernement néerlandais a publié que l'armée allait faire déstocker 16 chars. Un Leopard 2 est exposé au musée militaire[143].

BPz3 Büffel ARV 25 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Exploitation de 25 ARV à partir de 2021[110].
PiPz AEV 10 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Exploitation de 10 AEV à partir de 2021[110].
Leguan AVLB 10 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Exploitation de 10 AVLB à partir de 2021[110].
Drapeau de la Norvège Norvège 2A4NO 38

(28 actif)

Drapeau de l'Allemagne Allemagne L'armée norvégienne a initialement acheté 52 anciens Leopard 2A4NL néerlandais, mais un certain nombre d'entre eux ont depuis été cannibalisés pour les pièces de rechange et/ou ont été reconstruits dans des variantes de soutien. Seuls 36 de ces chars sont encore actifs et opérationnels en 2023 ; 8 ont été donnés à l'Ukraine[144],[145].
2A8 NOR (initialement 2A7NO) 54

(en attente de livraison)

Drapeau de l'Allemagne AllemagneDrapeau de la Norvège Norvège Le 18 février 2023, il a été annoncé que le gouvernement norvégien avait commandé 54 nouveaux chars Leopard 2A7NO à KMW[144]. Plus tard, à la mi-juin, il a été annoncé que la commande de 2A7 avait été remplacée par une variante 2A8 NOR nouvellement spécifiée. Le 2A8 NOR s'appuie sur le modèle allemand 2A8 avec l'APS EuroTrophy intégré, tout en ayant certaines caractéristiques spécifiques à la Norvège telles que la solution ICS/CORTEX de Kongsberg et les systèmes de gestion du champ de bataille FACNAV/norBMS de Teleplan Globe[146].

Le fabricant de chars KNDS Deutschland et l'entreprise norvégienne Ritek ont signé 11 juin 2024 un accord pour la construction d'une usine de fabrication de chars de combat Leopard 2 en Norvège, selon une publication du gouvernement norvégien. L'accord prévoit que 37 des 54 Leopard 2 A8NOR commandés par la Norvège en 2023 seront assemblés à Levanger.

En outre, le projet prévoit, selon le gouvernement norvégien, que Ritek ne se limite pas à l'assemblage des chars Leopard norvégiens, mais devienne aussi un centre nordique de maintenance, de réparation et de mise à niveau de la flotte nordique de chars Leopard. De plus, il serait prévu de maintenir la chaîne de production après la fabrication des chars de combat norvégiens, de sorte que le site puisse par ailleurs produire pour l'exportation vers d'autres pays. Selon des cercles bien informés, le début de la production est prévu pour le deuxième semestre 2026. Si c'est le cas, le premier char devrait sortir de la chaîne de production quelques mois plus tard, car on peut s'attendre à ce que les composants nécessaires à la construction aient déjà été commandés[147].

Wisent 2 ARV 6+3 Drapeau de l'Allemagne Allemagne En mai 2015, il a été annoncé que l'armée norvégienne avait commandé 6 Wisent 2 en configuration ARV[148]. 3 ARV supplémentaires ont été commandés en juin 2023[149].
Wisent 2 AEV 6+8 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Une deuxième commande de 6 Wisent 2 a été annoncée en septembre 2018, mais ceux-ci ont été livrés dans la configuration AEV[150]. 8 AEV supplémentaires ont été commandés en juin 2023[149].
Leguan AVLB 6 Drapeau de l'Allemagne Allemagne En mars 2019, la Norvège a signé un accord avec Krauss-Maffei Wegmann pour l'acquisition de 6 nouveaux poseurs de ponts. Leguan, dont les livraisons ont commencé à l'été 2022[151],[152].
Drapeau de la Pologne Pologne 2A4PL 86 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Après la réorganisation de ses forces blindées par la 7. Panzerdivsion de la Bundeswehr en 1999, la Pologne choisit en 2001 de prendre des Leopard 2A4 pour standardiser ses équipements. Le 15 septembre 2002, les 15 premiers Leopard 2 furent réceptionnés et adoptés par l'armée polonaise, les Leopard 2A4 provenaient des Panzerbataillon 294 et 304 qui avaient été dissoute[153].
2A5PL 105 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 105 Leopard 2A5 provenant directement de la Bundeswehr ont été achetés avec 14 autres 2A4, 16 Biber AVLB et d'autres équipements par la Pologne en 2013 pour un montant de 183 millions d'euros. Le dernier char a été livré le 30 novembre 2015[154],[155].
2PL 62 Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau de la Pologne Pologne

128 Leopard 2A4 devaient être modernisés au standard Leopard 2PL, dans le cadre d'un contrat d'une valeur de 2 415 millions de PLN signé en décembre 2015. En 2018, un contrat de suivi a été signé pour moderniser un deuxième lot de 14 Leopard 2A4[156]. A partir de juillet 2022, 45 ont été converties à partir de février 2023[157],[158]. Le Leopard 2PL est doté de nouveaux équipements de visée pour le tireur, le commandant et le conducteur, d'un niveau de protection accru, d'un canon amélioré, d'un système d'extinction des incendies amélioré et de l'installation d'un groupe électrogène auxiliaire[159],[160],[161].
Drapeau du Portugal Portugal 2A6 34 Drapeau de l'Allemagne Allemagne L'armée portugaise utilise 37 Leopard 2A6NL hollandais, achetés en 2008 pour 80 millions d'euros. Elle a également acheté un Leopard 2A4 et un autre pour les pièces de rechange[162],[163]. En 2010, l'armée prévoyait d'acquérir 18 unités supplémentaires, pour un total de 55 Leopard 2A6, mais le ministère de la défense nationale a refusé l'achat d'unités supplémentaires en raison de coupes budgétaires[164]. La loi de programmation militaire, signée en 2019, prévoit la modernisation de tous les Leopard 2A6 de 2026 à 2030, qui pourront également recevoir un système de protection active[165],[166]. 3 Leopard 2A6PRT furent donné l'Ukraine en 2023.
Leopard 2 Fahrschulpanzer 1 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Un véhicule a été acquis en 2008 pour former les nouveaux conducteurs de Leopard 2A6[162].
Drapeau du Qatar Qatar 2A7+Q 62 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Le Qatar a signé un contrat pour 62 Leopard 2A7+ en avril 2013[167],[168]. Les livraisons ont commencé fin 2014/début 2015[169] et ont été achevés en 2018[170]. Les premières unités ont été présentées lors du défilé annuel de la fête nationale du Qatar en décembre 2015[171].
Wisent 2 ARV 6 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 6 en possession en 2021[110].
Drapeau de Singapour Singapore 2SGP 158 Drapeau de l'Allemagne Allemagne En 2006, l'armée singapourienne a acquis 182 anciens Leopard 2A4 allemands, dont 32 chars de rechange[172],[173]. En 2019, Singapour aurait pris livraison de 158 Leopard 2A4 et de 45 Leopard 2A7[174],[175]. Toutefois, le gouvernement de Singapour a nié avoir reçu des livraisons de Leopard 2A7[176].
2SG Nombre inconnu Drapeau de l'Allemagne Allemagne Un certain nombre de Leopard 2SGP ont été modernisés en 2010 par IBD Deisenroth et ST Kinetics avec un blindage composite AMAP supplémentaire et ont été renommés Leopard 2SG en octobre 2010. Ils ont été présentés pour la première fois lors d'un défilé en 2010. En 2017, deux Leopard 2SG ont été montrés pour la première fois, équipés du COAPS (Commander Open Architecture Panoramic Sight) de la société israélienne El-Op/Elbit Systems, en remplacement du PERI R17A1[173].
2A7 45 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Voir les notes du 2SG
L2-ARV 20 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 20 en possession en 2022[177].
L2-AEV 14 Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau de la Suisse Suisse

14 en possession en 2022[178].
L2-AVLB 10 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 10 en possession en 2013[179].
Drapeau de la Slovénie Slovénie 2A4SVK 15

(15 livrés)

Drapeau de l'Allemagne Allemagne En août 2022, le ministère slovaque de la défense a annoncé qu'il recevrait 15 Leopards 2A4 de l'Allemagne en échange de ses 30 BMP-1 venant des réserves qui seront donnés à l'Ukraine pour l'aider à se défendre contre l'invasion russe. L'offre de l'Allemagne comprend des munitions, une formation et des pièces de rechange. Les plans de modernisation future ou l'achat de versions modernes du Leopard 2 n'ont pas été révélés à l'époque[180],[181],[182]. Le premier Leopard 2A4 a été livré le 19 décembre 2022[183]. Le troisième Leopard 2A4 a été livré le 2 juin 2023[184]. Le ministre de la défense a annoncé qu'au 28 janvier, les 15 Leopards avaient été livrés. Le ministre de la défense a également exprimé son intérêt pour l'achat de 45 à 48 nouveaux Leopard 2A8 pour la nouvelle brigade mécanisée[185].
Drapeau de l'Espagne Espagne 2A4E 98

(55 actif)

Drapeau de l'Allemagne Allemagne 108 loués à l'Allemagne à des fins d'entraînement en 1995, et achetés en 1998. En 2023, 55 sont en service actif dans les régiments de cavalerie blindée "Montesa" n°3 et "Alcántara" n°10[186],[187]. Les 53 autres ont été stockés à Saragosse. 11 Leopard 2A4 ont été retirés de l'installation de stockage de Saragosse afin d'être remis en état pour "avoir la même létalité que les Leopard 2 modernes"[188]. L'Espagne envisage d'envoyer 40 des 53 Leopard 2A4E stockés à Saragosse, bien qu'ils nécessitent d'importantes réparations en raison d'une inondation survenue en 1997; les 13 autres sont sans tourelle ou inutilisables[189]. Au moins dix d'entre eux ont été transférés en Ukraine[190],[191]. Le 5 avril 2023, la ministre de la défense Margarita Robles a annoncé que l'Espagne enverrait 6 Leopard 2A4 à l'Ukraine d'ici la seconde moitié du mois d'avril[192].
2E 219 Drapeau de l'Espagne Espagne Santa Bárbara Sistemas a fabriqué 60 % du contrat sous licence. 219 Leopard 2E + 4 chars d'entraînement[193].
BPz3 Büffel ARV 16 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 16 en possession en 2021 [194]
Leopard 2 Fahrschulpanzer Nombre inconnu Drapeau de l'Espagne Espagne Véhicule auto-école
Drapeau de la Suède Suède Stridsvagn 122 120 Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau de la Suède Suède

En août 1994, 160 anciens Leopard 2A4 allemands ont été loués et ont reçu des modifications mineures. Ils ont été utilisés sous la désignation Stridsvagn 121 jusqu'à la réorganisation de l'armée suédoise en 2000, date à laquelle ils ont été stockés jusqu'à l'expiration du contrat de location en 2011. 20 chars Strv 121 ont été achetés pour être transformés en véhicules de génie et de pose de ponts, et les 140 chars restants ont été renvoyés en Allemagne. La Suède a acquis 120 chars Leopard 2 améliorés et les a transformés en Stridsvagn 122. 42 chars Strv 122 sont encore en service actif[195],[196],[197]. La Suède a confirmé qu'elle livrait 10 de ses 120 Strv 122 à l'Ukraine[198],.
Stridsvagn 123 44 Drapeau de la Suède Suède 44 Stridsvagn 122 seront modernisés au standard 2A8, ils prendront le nom Strv 123A[199],[200].
BPz3 Büffel ARV 14 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 14 en possession en 2021[110].
PiPz 3 Kodiak AEV 6 Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau de la Suisse Suisse

6 en possession en 2021[110].
Leguan AVLB 10 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 10 en possession en 2021[110].
Drapeau de la Suisse Suisse Pz 87 WE 134 Drapeau de la Suisse Suisse Modernisé au standard Pz 87 WE entre 2009 et 2011[201].
Pz 87 71

(en stockage)

Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau de la Suisse Suisse

L'armée suisse a acheté 380 Leopard 2A4 désignés sous le nom de Panzer 87. 35 ont été fabriqués par KMW et Rheinmetall, tandis que 345 ont été fabriqués en Suisse. 42 ont été revendus plus tard à Rheinmetall[202], et 12 ont été vendus à l'armée canadienne et transformés en L2-ARV (BPz3 Büffel ARV).

En 2023, 134 Pz 87 WE modernisés sont actifs, tandis que les 96 Pz 87 restants ont été mis hors service et stockés à long terme[203], et 49 Pz 87 ont été transformés en variantes d'ingénierie depuis 2011.

Le 3 mars 2023, il a été rapporté que l'Allemagne cherchait à acheter un nombre inconnu des 96 Pz 87 en réserve de la Suisse pour compléter ceux donnés à l'Ukraine par d'autres alliés[204] Le PDG de Rheinmetall, Armin Papperger, a confirmé plus tard dans une interview que l'entreprise cherchait à acheter 36 de ces chars[205]. La Commission de sécurité de la Suisse a voté en faveur de la mise hors service complète de 25 des Pz 87, permettant ainsi leur revente au fabricant allemand, sous réserve de l'approbation du Parlement[206]. Le 22 novembre, le Parlement suisse a approuvé leur exportation vers Rheinmetall Landsysteme GmbH en Allemagne, à condition qu'ils restent en Allemagne, dans l'OTAN ou chez un partenaire de l'UE et qu'ils ne soient pas fournis à l'Ukraine[207].

BPz3 Büffel ARV 25 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Depuis 2004 [208]
PiPz 3 Kodiak AEV 12 Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau de la Suisse Suisse

12 Pz 87 transformés en variantes Kodiak, et avec cela plusieurs modules de mission ont été achetés pour plus de flexibilité :
  • 12 modules d'ingénierie
  • 6 modules de déminage
  • 4 kits de protection contre les mines[209]
Leguan AVLB 12 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Depuis 2018 [203]
Drapeau de la Turquie Turquie 2A4TU 250* Drapeau de l'Allemagne Allemagne En 2005, des négociations ont été entamées pour l'acquisition de 289 Leopard 2 provenant des stocks de la Bundeswehr. Les premiers véhicules ont été livrés à la fin de l'été 2006, à la fin de l'année 2006, 50 Leopard 2A1 avaient été livrés. Avant leur livraison, les véhicules ont fait l'objet d'un programme d'entretien et de réparation mené par KMW et RLS. Le premier contrat fût complété par un second en 2009 pour 56 Leopard 2A4 supplémentaires, qui ont été livrés entre 2010 et 2014. Quinze véhicules de la deuxième livraison étaient destinés à fournir des pièces de rechange[210].
2A4T1 40 Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau de la Turquie Turquie

Au printemps 2019, des photos d'un Leopard 2A4TU ont pu être vues sur les médias sociaux, dans lesquelles des modules de blindage réactifs/passifs étaient montés à l'avant et sur les côtés tandis que la zone arrière était renforcée par des grilles de protection. En septembre 2020, il a été rendu public que, dans un premier temps. 40 Leopard 2A4TU seraient équipés de l'ensemble de protection réactive/passive Roketsan T1[211]. Selon la SSB (Savunma Sanayii Başkanlığı en français Présidence des industries de la défense) le premier véhicule a été remis en décembre 2020[212],[213].

Au début décembre 2023, les Leopard 2A4T1 effectuent leur première manœuvre[214].

Drapeau de l'Ukraine Ukraine 2A4 ≥ 90

[215]

Drapeau de l'Allemagne Allemagne Au 23 février 2023, les transferts confirmés vers l'Ukraine à partir des stocks de l'armée comprennent 14 2A4PL de Pologne, 8 2A4NO de Norvège, 8 2A4CAN du Canada, 10 2A4E d'Espagne, un nombre inconnu de chars de combat de Finlande. Les Pays-Bas ont accepté de contribuer à l'achat et à la fourniture de munitions pour les chars. Les opérateurs de chars ukrainiens ont commencé à s'entraîner sur les véhicules en février 2023 et ceux-ci devraient arriver en Ukraine en mars. Les quatre premiers chars Leopard 2A4 provenant des stocks polonais ont été livrés à l'Ukraine le 24 février 2023[216]. Les 10 autres sont arrivés après le 7 mars. Les 8 Leopard 2A4NO ont été livrés le 20 mars 2022[217],[218]. Les 8 Leopard 2A4 CAN canadiens ont été livrés avant le 18 avril 2023[81]. L'Espagne a livré ses six premiers Leopard à la fin du mois d'avril, et les quatre autres devaient arriver en Pologne le 19 juin et être transférés en Ukraine[219]. Rheinmetall prépare 50 Leopard 2A4 supplémentaires pour l'Ukraine, dont 30 seront remis en état à partir du 4 mars 2023[220],[221]. Les 20 Leopard restants pourraient être prêts fin 2023 ou début 2024, selon un porte-parole de l'entreprise[222]. Le 20 avril 2023, les Pays-Bas et le Danemark ont annoncé l'achat conjoint de 14 Leopard 2A4 provenant des stocks de l'industrie de défense allemande pour l'Ukraine, la livraison étant prévue pour le premier trimestre 2024[223],[224],[225].
Stridsvagn 122 10 Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau de la Suède Suède

Le 24 février 2023, le ministre suédois de la Défense, Pål Jonson, a annoncé que la Suède fournirait 10 Strv 122C/D à l'Ukraine[226],[198]. Livré en juillet 2023[227].
2A6 21 Drapeau de l'Allemagne Allemagne L'Ukraine a reçu à l'origine 14 Leopard 2A6 de l'Allemagne et 3 Leopard 2A6PRT supplémentaires du Portugal. La formation sur les 2A6 a commencé en Allemagne en février 2023 et ils devraient arriver en Ukraine en mars. Le 24 février, le ministère allemand de la défense a annoncé qu'il enverrait 4 Leopard 2A6 supplémentaires afin de garantir un bataillon de chars complet[228],[229],[230]. L'Allemagne a livré les 18 chars promis au 27 mars 2023[231]. Le ministère portugais de la défense a confirmé que les 3 Leopard 2A6 promis ont également été livrés à l'Ukraine[232],[233]. Les documents du Pentagone qui ont fait l'objet d'une fuite ont révélé que la Grèce pourrait donner 5 chars Leopard 2HEL et le Portugal 3 Leopard 2A6PRT supplémentaires à l'Ukraine, bien que ces livraisons n'aient pas été officiellement confirmées par les deux gouvernements[226],[234],[235].
BPz3 Büffel ARV 3 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Le 24 février 2023, le Canada a confirmé qu'il fournirait un de ses ARV lors de sa prochaine livraison de quatre Leopard 2A4 CAN[90]. Le Canada a livré son BPz3 le 18 mars 2023[236]. L'Allemagne a confirmé qu'elle en fournissait deux ; les deux ont été livrés le 27 mars[237].
2R Minebreacher

"Raivauspanssarivaunu Leopard 2R"

6 Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau de la Finlande Finlande

La Finlande a d'abord annoncé qu'elle fournissait 3 Leopard 2R et une quantité non divulguée de Leopard 2[238],[239],[240],[241]. Trois Leopard 2R supplémentaires ont été promis par la suite[242]. 3 auraient été abandonnés au combat en juin 2023[243].
Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis Wisent 2 ARV 4 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Première commande en 2016[244].Quatre en possession en 2021[245].
Futurs opérateurs
Drapeau de la Lituanie Lituanie Leopard 2A8 54 Drapeau de l'Allemagne Allemagne En juillet 2023, le ministère de la Défense lituanien a envoyé une lettre d'intention pour l'achat de Leopard 2 à l'entreprise allemande KMW[246]. Le Conseil national de défense (VGT), réuni mardi 23 janvier 2023 pour prendre la décision de prendre des Leopard 2[247],[248].

Le chef de la défense lituanienne, le lieutenant-général Valdemaras Rupšys, a annoncé que l'armée lituanienne avait l'intention d'acquérir jusqu'à 54 Leopard 2[249].

Offres non retenues
Drapeau de l'Italie Italie Leopard 2A8IT (initialement 2A7IT) 132 Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau de l'Italie Italie

Dans le document de planification pluriannuelle de la défense pour 2023-2025 le ministère de la défense italien annonce que l'Italie est intéressée par l'achat de Leopard 2, comprenant des variantes de combat et les versions du génie - afin de remplacer ses variantes de Leopard 1 -. Le programme est estimé à un total de 8.246,0 millions d'euros, dont une partie de 4.090,0 millions d'euros est actuellement financée, répartie sur 14 ans[250].

Le 12 juillet 2023 la sous-secrétaire à la Défense Isabella Rauti a officiellement déclaré que l'achat des Leopard 2 serait inclus dans le prochain DPP[251]. Des négociations ont eu lieu pour l'acquisition de 132 Leopard 2A8 en version IT et d'environ 140 Leopard 2 en version spéciale. L'accord déjà signé par Leonardo et KNDS (une holding commune entre le français Nexter et l'allemand Krauss-Maffei Wegmann). Les Leopard seront produits à La Spezia par OTO Melara[252].

La première phase est la suivante[253],[254] :

  • Les véhicules de préséries devraient être livrés entre 2024 et 2026.La seconde phase (2027 - 2037) consiste :
  • 140 Leopard 2A8 "spéciale" pour équiper les unités des brigades lourdes, moyennes et légères, tous les régiments de génie et de logistique de l'armée et les instituts de formation.

Le 11 juin 2024 KNDS et Leonardo annoncent la fin des négociations pour le partenariat, ces dites négociation on commencé en décembre 2023 et poursuivaient deux objectifs : Sur le plan stratégique, l'objectif était de former un partenariat potentiel entre la division défense de Leonardo et KNDS.

Les Leopard sont développés et produits par KMW — maintenant entreprise KNDS —, bien que la tourelle soit fabriquée par Krauss-Maffei Wegmann, le canon par Rheinmetall et les systèmes embarqués par le français Nexter et l'allemand Hensoldt (dans lequel Leonardo a une participation de 23%). La partie italienne souhaite qu'une bonne partie des nouveaux chars soit fabriquée par des industries italiennes : en particulier, la tourelle par l'ancien Oto Melara, l'électronique par Leonardo et peut-être même la caisse par Iveco Defence Vehicles. Les Allemands, quant à eux, souhaiteraient accorder à la partie italienne tout au plus la fourniture de quelques composants et selon certaines sources, demanderaient un accord préliminaire entre Leonardo et Iveco. Selon certaines informations, Leonardo jugerait ces conditions inacceptables et c'est précisément l'impossibilité de dénouer ce nœud qui aurait également bloqué les négociations sur l'acquisition d'Iveco Defence Vehicles.

Face à cette situation, la partie italienne aurait entamé un dialogue avec Rheinmetall, qui achève le développement du nouveau char KF51 Panther[255],[256],[257].

Leopard 2A8 en version "spéciale" 140 Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau de l'Italie Italie

Voir note du Leopard 2A8IT
Drapeau de la Roumanie Roumanie Leopard 2 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Le programme de modernisation a débuté en 2020, annonce l'Agence européenne de défense.

Le ministère de la défense confirme qu'il dispose de fonds pour moderniser sa flotte de chars, mais la décision sur le modèle à acheter n'a pas encore été prise.

"Il est prématuré de parler à ce stade de la concrétisation du projet mené par l'Agence européenne de défense (AED) concernant l'optimisation des capacités du char de combat principal Leopard 2 pour l'armée roumaine, car un certain nombre de procédures doivent être achevées au niveau de l'AED. Je confirme que nous avons des discussions à ce niveau, mais qu'elles ont pour l'instant une composante essentiellement technique", peut-on lire dans le communiqué de MApN[258].

Drapeau de la Bulgarie Bulgarie Leopard 2A6 24 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Le ministère bulgare de la Défense a manifesté son intérêt pour l'acquisition d'au moins 24 véhicules de Leopard 2A6. La transaction a été appuyée par une augmentation du budget militaire à 2 % du PIB d'ici 2016 dans le nouveau budget bulgare et par une promesse militaire de dépenser 2,2 milliards d'euros pour de nouveaux armements pour l'armée bulgare[259].
Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite Leopard 2A7+ 600 à 800 Drapeau de l'Allemagne Allemagne Le gouvernement saoudien a essayé d'acheter des Leopard 2A7 (total de 600-800 souhaités) Début juillet 2011, la presse allemande a rapporté que le Bundessicherheitsrat (Conseil fédéral de sécurité) avait approuvé la vente par KMW de plus de 200 unités de chars 2A7+ à l'Arabie saoudite. Cette nouvelle a été critiquée à l'intérieur et à l'extérieur de l'Allemagne en raison de la nature autocratique de l'État saoudien et de son implication dans la répression des manifestations populaires dans le pays voisin de Bahreïn. Les critiques ont également été émises au sein de la coalition gouvernementale de la chancelière Angela Merkel et plusieurs autres.

En juin 2012, des informations ont été publiées selon lesquelles l'Arabie saoudite avait augmenté le nombre de chars qui l'intéressaient de 600 à 800. Le contrat n'a jamais été finalisé et la question a fait l'objet d'un débat au sein de l'opinion publique allemande et du parlement fédéral. En avril 2014, un journal allemand a rapporté que le marché des chars Leopard 2 pour l'Arabie saoudite était susceptible d'être annulé, car Sigmar Gabriel était le ministre fédéral de l'économie de l'époque. En 2015, l'Allemagne a bloqué la vente de chars Leopard 2 à l'Arabie saoudite. L'ambassadeur d'Arabie saoudite en Allemagne a annoncé en 2016 que l'Arabie saoudite ne s'intéressait plus à l'achat de chars Leopard et a estimé que la question était utilisée à des fins de politique intérieure[260],[261],[262],[263],[264],[265],[266],[267],[268].

Drapeau de l'Australie Australie Panzer 87WE, Leopard 2A4, Leopard 2A5 et Leopard 2A6 Drapeau de la Suisse Suisse

Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Sur la base de l'analyse préliminaire des capacités et des coûts réalisée par la défense, deux options ont été retenues pour remplacer le Leopard AS1 existant.

Il s'agit du M1A1 AIM Abrams et du RUAG Panzer 87WE, une version modernisée du Leopard 2A4 (Panzer 87), qui devrait été fabriqué sous licence en Suisse. Ces deux options ont fait l'objet d'un examen plus approfondi, dans la mesure où les informations disponibles le permettaient, au cours de la période qui a suivi l'approbation de premier passage en novembre 2003. Les autres options envisagées, moins privilégiées comprenaient les variantes Leopard 2A4, 2A5 et 2A6 n'ont pas été considérées comme compétitives en termes de capacité opérationnelle, car elles auraient été fournies sous la forme de chars vieillissants et de seconde main, de capacité moindre. Fin janvier 2004, le Comité des capacités de défense a examiné les deux options privilégiées et a été informé que les deux options, le M1A1 AIM Abrams et le Panzer 87WE, offraient des niveaux élevés de serviabilité, utilisaient un canon lisse de 120 mm, nécessitaient un équipage de quatre personnes et répondaient aux objectifs du projet. Les principales différences entre les options ont été identifiées et ont mis en évidence les avantages de l'option M1A1 AIM Abrams dans un certain nombre de domaines majeurs, à savoir : la serviabilité, le potentiel de guerre réseau-centrée, les coûts d'acquisition, les risques liés au calendrier du programme, l'interopérabilité, mais pas les coûts du cycle de vie. Il convient de noter que les risques liés aux coûts opposent les coûts de la chaîne de production mature de la solution M1A1 AIM Abrams aux coûts de développement de la solution Panzer 87WE, un char qui, à l'époque, n'était pas encore en production[269].

Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni

À la fin des années 1970, le Royaume-Uni avait également travaillé avec l'Allemagne sur le projet MBT-80. Ce projet a finalement été abandonné en raison de divergences de vues sur les délais de mise en œuvre. Le Royaume-Uni a alors découvert qu'il était primordial de remplacer le Chieftain par un nouveau véhicule dans les plus brefs délais. En 1980, la Royal Ordnance Factory a reçu un contrat pour modifier le FV4030/3 selon les exigences de l'armée britannique. En 1983, le véhicule est entré en production de série et porte désormais le nom de Challenger. Le Challenger a remplacé des éléments de la flotte existante de Chieftain.

Le Challenger n'était pas du tout apprécié par le Royal Armoured Corps et plusieurs responsables voulaient que le Leopard 2 remplace le reste de la flotte de Chieftain, car le Leopard 2 avait fortement impressionné de nombreux officiers britanniques en raison de sa fiabilité et de son excellente conception générale. En outre, on estime que l'achat direct à l'Allemagne n'aurait jamais été possible pour des raisons historiques et politiques, en particulier lorsque les fabricants de chars britanniques se trouvaient dans une situation aussi critique. D'autre part, le nombre de véhicules requis n'aurait pas justifié l'établissement d'une usine de production au Royaume-Uni[270],[271].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Jeux vidéos[modifier | modifier le code]

  • Leopard 2A6 PSO est visible dans la mission Scorched Earth de Call of Duty: Modern Warfare 3
  • Leopard 2K, Leopard PT 16/T 14, Leopard PT 19/T 19, Leopard 2A4, Strv 121, Leopard 2PL, Leopard 2A4HU, ItPsV 90, Leopard 2A5 et 2PSO, Strv 122A, Strv 122B, Strv122B+, Leopard 2A6, 2A6NL et 2A7V sont jouables dans War Thunder
  • Leopard 2A6 sous le nom L2A6 dans Battlefield 2 est jouable avec le DLC Battlefield 2: Euro Force
  • Leopard 2A4, Leopard 2A5, Leopard 2A5DK, Strv 122A, Leopard 2A6, Leopardo 2E sont jouables dans Steel Beasts
  • Leopard 2A4 est jouables dans World in Conflict
  • Leopard 2A4CAN, Leopard 2A6M CAN, Leopard 2A6NL sont jouables dans Combat Mission: Shock Force
  • Leopard 2A7+ est jouable dans Polybattle (Roblox)
  • Leopard 2A7 est jouable dans Car Crushers 2 (Roblox)
  • Leopard 2A5 visible dans Tom Clancy's EndWar
  • Leopard 2A1, Leopard 2A7+ sont jouables dans Tanktastic
  • Leopard 2A1, Leopard 2A4 jouable dans Wargame European Escalation
  • Leopard 2A1NL, Leopard 2A4, Leopard 2A4NL, Leopard 2A5 et 2A5NL sont jouable dans Wargame Red Dragon
  • Leopard 2 est jouable dans Empire Earth

Séries et films[modifier | modifier le code]

  • Leopard 2A4 dans l'épisode 5 de la série allemande Dengler
  • Leopard 2A6 dans l'épisode 5 de la série allemande 8 Tage
  • Leopard 2A4PL dans le film polonais Kobiety mafii 2
  • Leopard 2A6 dans l'épisode 11 de la saison 5 de la série américaine Gotham
  • Leopard 2A4E dans le film espagnol La mujer más fea del mundo
  • Faux Leopard 2A4 dans la série turque Börü
  • Strv 121 dans le film suédoise Den 5:e kvinnan
  • Leopard 2A4M CAN dans le film américain Atlantic Rim : World's End
  • Leopard 2A4NO dans le film norvégien Troll
  • Leopard 2A4NO dans l'épisode 2 de la saison 2 de la série norvégienne Okkupert
  • Leopard 2A6NL dans le film néerlandais Kicks
  • Leopard 2A6M CAN dans le film canadien Hyena Road
  • Prototype PT 07/T 5 dans la série suédoise Meningen med livet

Films d'animations, animés et dessins animés[modifier | modifier le code]

  • Leopard 2A5 ou 2A6 dans l'animé ヘタリア Axis Powers
  • Leopard 2A6 visible en arrière plan dans le film d'animation ガールズ&パンツァー 劇場版 (Girls und Panzer)
  • Dans l'épisode 730 de 名探偵コナン (Détective Conan) nous pouvons voir Shinichi Kudo porté deux boites de maquettes de ce qui pourrait être inspiré de la marque Tamiya, l'une est une boite de Tyrell P34 et l'autre celle d'un Leopard 2, cependant le dessin ressemble plus a un Leopard 1A3 ou 1A4.

Galerie photo[modifier | modifier le code]

En Exposition dans des musées[modifier | modifier le code]

Le prototype (PT 10 / T 17) est exposé au Musée des Blindés de Saumur

Prototype PT 10/T 17 au Musée des Blindés de Saumur
Prototype PT 10/T 17 au Musée des Blindés de Saumur

Le prototype (PT 15 /T 02) est exposé au Wehrtechnischen Dienststelle 41

Prototype PT 15 / T 02 au Wehrtechnischen Dienststelle 41
Prototype PT 15 / T 02 au Wehrtechnischen Dienststelle 41

Leopard 2A4NL 'KU-84-01' est exposé au Cavaleriemuseum

Leopard 2A4NL au Cavaleriemuseum
Leopard 2A4NL au Cavaleriemuseum

Leopard 2A4 au couleur finlandaise, mais ne possédant pas de modification de Leopard 2A4FIN est exposé au Musée des Blindés de Parola

Leopard 2A4 au Musée des Blindés de Parola
Leopard 2A4 au Musée des Blindés de Parola

Leopard 2A6NL est exposé au Nationaal Militair Museum

Leopard 2A6NL au Nationaal Militair Museum
Leopard 2A6NL au Nationaal Militair Museum

Stridsvagn 122B (Strv 122B) est exposé au Försvarsfordonsmuseet Arsenalen

Strv 122B au Försvarsfordonsmuseet Arsenalen
Strv 122B au Försvarsfordonsmuseet Arsenalen

Leopard 2A4 est exposé au Deutsches Panzermuseum Munster

Leopard 2A4 au Deutsches Panzermuseum Munster
Leopard 2A4 au Deutsches Panzermuseum Munster

Le prototype (PT 16 / T 14) est exposé au Wehrtechnische Studiensammlung Koblenz

Prototype PT 16/T 14 au Wehrtechnische Studiensammlung Koblenz
Prototype PT 16/T 14 au Wehrtechnische Studiensammlung Koblenz

Le prototype (PT 07 / T 5) est exposé au Försvarsfordons Arsenalen

Prototype (PT 07/T 5) au Försvarsfordons Arsenalen
Prototype (PT 07/T 5) au Försvarsfordons Arsenalen

Panzer 87 'M.77 214' est exposé au Musée Militaire Suisse Panzer 87 Prototyp RUAG est exposé au Musée Militaire Suisse

Panzer 87 MLU est exposé au Musée Militaire Suisse Panzer 87-140 est exposé au Musée Militaire Suisse Leopard 2AV (PT / T 21D) est en pot de fleur à la base de Henning-von-Tresckow-Kaserne Leopard 2A4 en pot de fleur à la base de Balthasar Neumann Kasern

Leopard 2A5DK en pot de fleur à la base de Holstebro Kaserne

Abréviations et glossaire[modifier | modifier le code]

  • Bundesamt für Wehrtechnik und Beschaffung (BWB) - Commandement du matériel et des achats des forces armées allemandes
  • Kampfwertsteigerungen (KWS) - Combat-Capability Improvements
  • Komponentenversuchstrager (KVT) - Désignation d'un type particulier de prototype utilisé pour tester de nouveaux composants techniques
  • Instrumentenversuchsträger (IVT) - Désignation d'un type particulier de prototype utilisé pour tester de nouveaux composants techniques
  • Truppenversuchsmuster (TVM) - Prototype
  • SchieBversuchtriiger (SVT) - prototype pour les essais de tir réel
  • Integriertes Ftihrungs-und Informationssystem (IFIS) - Système intégré de gestion et d'information
  • Neue gepanzerte Plattform (NGP) - nouvelle plate-forme blindée

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Walter J. Spielberger, Waffensysteme Leopard 1 und Leopard 2, Stuttgart, Motorbuch Verlag, , 399 p. (ISBN 978-3613016552), p. 375.
  2. (en) Stefan Liess, « No other modern MBT has such a good reputation in the western world as the Leopard 2, entitled or not. » [archive du ], sur kampfpanzer.de (consulté le ).
  3. (en) Leopard 2 Main Battle Tank 1979-98, Osprey Publishing, , 48 p. (ISBN 978-1-85532-691-0), p. 7
  4. Lobitz 2009, p. 71.
  5. « Le Leopard 2 », sur diorama-militaire-ho.over-blog.com.
  6. Lobitz 2009, p. 148-149.
  7. a et b Lobitz 2009, p. 150.
  8. Lobitz 2009, p. 153.
  9. a b c et d Lobitz 2009, p. 154.
  10. Haskew 2015 : p. 219 ; Tanknutdave.com, The german Leopard 2
  11. Tanknutdave.com, The german Leopard 2, Kosovo (KFOR)
  12. Tanknutdave.com, The german Leopard 2, Afghanistan (ISAF)
  13. (en) « Background — Canadian Tanks to Kandahar — the Leopard C2 », sur casr.ca (consulté le ).
  14. (en) « Tanks for the Lesson: Leopards, too, for Canada », sur defenseindustrydaily.com, (consulté le ).
  15. (en) « Leopard-kampvogne til Afghanistan?: a Little Help from our Friends. The Danish Army is Prepared to Deploy Tanks to Helmand Province », sur casr.ca, (consulté le ).
  16. sur forsvaret.dk en danois
  17. Laurent Lagneau, « Syrie : Les jihadistes de l’EI ont trouvé le point faible des chars Leopard 2A4 turcs », (consulté le ).
  18. (en) « Achtung Leopards in Syria! Full analysis of the Leopard 2A4TR in Syria », sur wordpress.com, (consulté le ).
  19. « Guerre en Ukraine : l'Allemagne prête à livrer des chars Leopard 2 à Kiev, selon l'hebdomadaire Spiegel », sur LEFIGARO, (consulté le ).
  20. Le Monde, « Guerre en Ukraine : neuf pays ont promis 150 chars Leopard 2 à l’Ukraine, selon le secrétaire à la défense américain », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  21. Oryx, « Answering The Call: Heavy Weaponry Supplied To Ukraine » (consulté le )
  22. Oryx, « Attack On Europe: Documenting Ukrainian Equipment Losses During The Russian Invasion Of Ukraine » (consulté le )
  23. (en) Paolo Valpolini, « Krauss-Maffei Wegmann: the ever-lasting Leopard 2 », sur edrmagazine.eu, (consulté le ).
  24. a et b (de) Stefan Kotsch, « Die Feuerleitanlage des Kampfpanzers Leopard 2 », sur kotsch88.de (consulté le ).
  25. Paul-Werner Krapke, Leopard 2 sein Werden und seine Leistung, , 248 p., page
  26. (de) « Panzer 87 Leo WE, Pz 87 Leo WE » Accès libre, sur militaerfahrzeuge.ch (consulté le ).
  27. a b c d et e Lobitz 2022, p. 501.
  28. Lobitz 2009, p. 257.
  29. Lobitz 2022, p. 529.
  30. Lobitz 2022, p. 524.
  31. Lobitz 2009, p. 23.
  32. Lobitz 2009, p. 132.
  33. Lobitz 2009, p. 194.
  34. Lobitz 2009, p. 183.
  35. Lobitz 2009, p. 261.
  36. Lobitz 2022.
  37. Lobitz 2009, p. 267.
  38. « Ein modifizierter Leopard-2 : Der „beste Panzer der Welt“ für die Offensive der Ukraine gegen Russland », sur merkur.de (consulté le ).
  39. Lobitz 2009, p. 272.
  40. (en) Below The Turret Ring, « Bundeswehr introduces Leopard 2A7V into service », sur below-the-turret-ring.com, (consulté le ).
  41. « La Commande de Leopard 2A8 pour la Bundeswehr bouleverse le marché », sur meta-defense.fr, (consulté le )
  42. Pierre Petit, « Leopard 2 über alles ? », sur www.areion24.news (consulté le )
  43. Laurent Lagneau, « KNDS dévoile le char Leopard 2A-RC 3.0, doté d'un canon dont le calibre peut varier de 120 à 140 mm », sur Zone Militaire, (consulté le )
  44. Laurent Lagneau, « KNDS rompt les négociations avec Leonardo sur un éventuel partenariat autour du char Leopard 2A8 IT », sur Zone Militaire, (consulté le )
  45. https://www.knds.com/fileadmin/user_upload/content/Newsroom/PressAreas/2024_Eurosatory/2024_LEOPARD_2_A-RC_3.0.pdf
  46. (de) ES&T Redaktion, « Leopard 2 und Leclerc auf dem Weg zum MGCS », sur esut.de, (consulté le )
  47. (de) ES&T Redaktion, « Neuer Leopard 2 öffentlich vorgestellt », sur esut.de, (consulté le )
  48. (de) « Eurosatory – KNDS zeigt Evolutionsstufen von Leclerc, Leopard 2 und Leclerc Evolution sowie „Leopard 3“ », (consulté le )
  49. a et b « Le nouvel engin blindé du génie Leopard 2 : une évolution naturelle », sur army-armee.forces.gc.ca, (consulté le ).
  50. (en) « Heer - German Army - 1989< », sur globalsecurity.org, (consulté le ).
  51. L’armée allemande comptera 100 chars Leopard 2 de plus., opex360.com du 11 avril 2015
  52. L’armée allemande va remettre une centaine de chars en service, 45enord.ca, du 11 avril 2015.
  53. « Ein traditionsreicher Panzerstandort wird wiederbelebt »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Bundeswehr.de (consulté le ).
  54. a et b « Die Panzertruppe, l'arme blindée allemande : Noyau blindée de l’armée de terre allemande et acteur principal des opérations terrestres », Cavalerie,‎ (www.unabcc.org/app/download/26067312/Revue+Cavalerie+-++Juin+2016.pdf [PDF]).
  55. Laurent Lagneau, « Rheinmetall va porter 104 chars de combat Leopard 2 au standard A7V pour les besoins de l’armée allemande », sur OPEX360, (consulté le ).
  56. (en) « Bundeswehr’s Leopard 2 MBT to be upgraded to the latest A7V version », sur /defence-point.com, (consulté le ).
  57. a et b Laurent Lagneau, « Le ministère allemand de la Défense confirme l'achat de 105 chars Leopard 2A8 supplémentaires », sur Zone Militaire, (consulté le )
  58. a et b (en)Switzerland Transfers 12 Leopard 2s to Canada, 14 février 2011, defense-update.com
  59. « Nouveaux Leopard pour l’Allemagne et le Danemark / Strategic Bureau of Information », sur strategic-bureau.com (consulté le ).
  60. Bertrand Mennesson, « Les unités blindées de l’armée de terre espagnole », Cavalerie,‎ , p. 8 (www.unabcc.org/app/download/26067312/Revue+Cavalerie+-++Juin+2016.pdf [PDF]).
  61. Michael Delaunay, « La Finlande modernise sa cavalerie blindée », sur 45e Nord, (consulté le ).
  62. Laurent Lagneau, « La Hongrie commande 44 chars Leopard 2A7+ et 24 obusiers PzH 2000 auprès de Krauss-Maffei Wegmann », sur opex360.com, (consulté le ).
  63. (en) « Hungary Takes Delivery of Leopard Battle Tanks - Hungary Today », sur Hungary Today, (consulté le ).
  64. (en) « Leopard 2 A6 main battle tank phased out in the Netherlands »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le ).
  65. Laurent Lagneau, « Une brigade mécanisée néerlandaise bientôt intégrée à une division allemande », sur opex360.com, (consulté le ).
  66. Défense et Sécurité internationale 128, p. 29
  67. « Les forces blindées (et mécanisées) polonaises », Cavalerie,‎ , p. 28 (www.unabcc.org/app/download/26067312/Revue+Cavalerie+-++Juin+2016.pdf [PDF]).
  68. (pt) Exercito Português
  69. (en) « Leopard ready to prowl in Qatar » (consulté le ).
  70. (en) « German documents reveal Singapore received more Leopard 2 tanks », Defense News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  71. « Modernste KNDS Simulatoren für die schwedische Armee - KNDS », sur www.knds.de (consulté le )
  72. a et b Faut-il sortir du rebut la centaine de vieux chars Léopard de l'armée?, Radio télévision suisse, 16 mai 2022
  73. L'armée en chiffres, DDPS, vbs.admin.ch.
  74. http://www.esut.de/en/esut/archive/news-detail-view/artikel/schweiz-beschafft-leguan-brueckenleger-auf-leopard-2/
  75. a et b Vente de chars de combat Leopard 2 excédentaires au fabricant allemand, communiqué du 18 novembre 2010, DDPS.
  76. a b et c (de) Urs Heller, Panzer 87 Leo, Pz 87 Leo, militaerfahrzeuge.ch
  77. « Guerre en Ukraine : l'Allemagne fournira 14 chars Leopard à Kiev et va autoriser les pays qui en détiennent à livrer ces blindés », sur France Info, (consulté le ).
  78. Phillipe Chapleau, « Guerre en Ukraine. Des chars américains Abrams livrés plus tôt que prévu à Kiev », sur Ouest-France, (consulté le ).
  79. « Welser Bundesheer reaktiviert Panzer, anstatt sie als Ersatzteillager zu nützen », Oberösterreichische Nachrichten,‎ (lire en ligne, consulté le )
  80. (en) Maksim Panasovskyi, « Austria wants to upgrade Leopard 2A4 tanks to A7 level », sur gagadget.com (consulté le )
  81. a et b « Canadian donations and military support to Ukraine », sur Government of Canada,
  82. « How Canada sabotaged its own fleet of tanks | National Post »
  83. « Is Canada not sending its tanks to Ukraine because they're broken? | National Post »
  84. (en-US) « Leopard 2A4M CAN », sur Fighting-Vehicles.com, (consulté le )
  85. « EPICOS », sur web.archive.org, (consulté le )
  86. « Backgrounder: Renewing the Canadian Armed Forces' Tank Capability » [archive du ], DND/CF (consulté le )
  87. David Pugiliese, « Germany receives upgraded Leopard 2 tanks as part of deal with Canada », The Ottawa Citizen,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  88. « Canadian Armed Forces Armour — Armoured Recovery Vehicle 3 (Büffel) » [archive du ] (consulté le )
  89. « Sale of surplus Leopard 2 Battle Tanks to Canada », Confédération Suisse,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  90. a et b « Canada sending four more battle tanks, ammunition to Ukraine », CTV News,‎ (lire en ligne, consulté le )
  91. « Ribbon-cutting ceremony signals start of production at FFG Canada », Government of New Brunswick,‎ (lire en ligne, consulté le )
  92. « Chile gets 140 leopards II » [archive du ], German Army (consulté le )
  93. « More Leopard-2s For Sale, Sold », sur Defense Industry Daily, (consulté le )
  94. (en-US) ESD, « Czech Republic to Procure Approximately 70 Leopard 2A8s », sur euro-sd.com, (consulté le )
  95. Vláda mne dnes pověřila k zahájení jednání o možném společném pořízení tanků Leopard 2A8 s Německem a případně i dalšími evropskými státy. Vedle nových BVP je modernizace našeho tankového vojska dalším nezbytným a klíčovým krokem pro zajištění obranyschopnosti země a posun armády do 21. století. @ArmadaCR hledala tank s dostatečnou ničivostí, mobilitou, vysokým stupněm ochrany osádky a modernizačním potenciálem, který je používaný armádami NATO a není nutné jej dále vyvíjet. Těmto požadavkům Leopard 2A8 jednoznačně vyhovuje. Jsem přesvědčena, že společným postupem můžeme dosáhnout výhodnějších podmínek pro naši zemi. Pokud budou jednání úspěšná, dojde k pořízení přibližně 70 nových tanků, které jsou zároveň důležité pro naplnění našich aliančních závazků v rámci @NATO
  96. (cs) « Vláda bude schvalovat dohodu o přistoupení k nákupu tanků Leopard 2A8 - Seznam Zprávy », sur www.seznamzpravy.cz, (consulté le )
  97. (cs) « Armáda ČR se zajímá o španělské tanky Leopard 2A4 » [« The Czech Army is interested in Spanish Leopard 2A4 tanks »], Armadni noviny,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  98. (cs) « Polská armáda sílí a zajímá se o budoucí tanky Leopard 3 » [« The Polish Army is growing stronger and interested in future Leopard 3 tanks »], Armadni noviny,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  99. « Česko dostane od Německa 15 starších tanků Leopard, dalších až 50 nových si koupí - Novinky.cz », sur www.novinky.cz, (consulté le )
  100. « Leopard 2 Ringtausch mit Tschechien Deutschland stellt 15 Panzer zur Verfuegung », Die Welt,‎ (lire en ligne, consulté le )
  101. « Rheinmetall to deliver Leopard 2 tanks and Büffel armoured vehicle to the Czech Republic », Czech Army and Defence Magazine,‎ (lire en ligne)
  102. (cs) Armáda ČR (@ArmadaCR), « V přáslavických kasárnách už stojí všech 14 darovaných tanků #Leopard2A4. », sur Twitter, (consulté le )
  103. https://acr.army.cz/informacni-servis/zpravodajstvi/nemecko-nabidlo-cr-dalsi-bojove-tanky-leopard-2a4--249441/
  104. (da) « Jensby tilfreds med kostbare kampvogne », Jyllands-Posten,‎ (lire en ligne, consulté le )
  105. (da) « Financial Report of the Danish Defense Ministry » [archive du ],
  106. (da) « En kampvogn rulles ud, og med den, en ny tilgang til krigsførelse », sur forsvaret.dk/, (consulté le )
  107. (da) « Alle danske kampvogne er opgraderet », sur forsvaret.dk/, (consulté le )
  108. (da) « Fakta: Hvad er det særlige ved Leopard 2-kampvognen? », Politiken,‎ (lire en ligne, consulté le )
  109. P.E. Rasmussen, « Forældede broslagningsvogne bliver opgraderet tidligere end ventet », OLFI,‎ (lire en ligne, consulté le )
  110. a b c d e f g h i j k l m n o et p Frank Lobitz, Gesamtwerk Leopard 2, Tankograd Publishing, (ISBN 9783936519532)
  111. a et b (en) Materielanskaffelsesplanen (rapport), Forsvarsministeriet (lire en ligne)
  112. « Combat Aircraft » [archive du ], sur www.deagel.com (consulté le )
  113. « Puolustusvoimille uutta pioneerikalustoa - Hot - Etelä-Suomen Sanomat », sur web.archive.org, (consulté le )
  114. « Combat Aircraft » [archive du ], sur www.deagel.com (consulté le )
  115. « Suomi ostaa käytettyjä panssarivaunuja 200 miljoonalla eurolla - Puolustusvoimat - Kotimaa - Helsingin Sanomat », sur web.archive.org, (consulté le )
  116. « Suomen uudet Leopard-tankit täydessä toiminnassa - katso kuvat », sur web.archive.org, (consulté le )
  117. Frank Lobitz, Kampfpanzer Leopard 2. Entwicklung und Einsatz in der Bundeswehr, Erlangen, Tankograd Publishing – Verlag Jochen Vollert, , 147 bis 186 (ISBN 978-3-936519-08-2), « Leopard 2A5, A6 und A6M Kampfwertsteigerungen »
  118. (en-US) Jorge Benitez, « Poland Acquires Over a Hundred Tanks from Germany », sur Atlantic Council, (consulté le )
  119. « Kampfpanzer Leopard 2 A6 (Bw) », sur www.panzerbaer.de (consulté le )
  120. (en) David Axe, « The Dutch Army Eliminated All Its Tanks—Then Realized It Had Made A Huge Mistake », sur Forbes (consulté le )
  121. a et b (en-GB) « Bundeswehr Leopard 2 MBT At 40 ~ Part 4 », sur Joint Forces News, (consulté le )
  122. a b c et d (en-GB) « Bundeswehr Leopard 2 MBT At 40 ~ Part 5 », sur Joint Forces News, (consulté le )
  123. (en-US) Tamir Eshel, « KMW upgrades former Dutch Leopard 2s for the German Army - Defense Update », (consulté le )
  124. a b et c (en) « Rheinmetall beginnt Panzerumrüstung auf Leopard 2 A7V - bundeswehr-journal », (consulté le )
  125. (en) « Germany orders 18 new Leopard 2 tanks to replace vehicles sent to Ukraine », sur AP News, (consulté le )
  126. a et b (de) ES&T Redaktion, « Abstandsaktives Schutzsystem Trophy auf Leopard 2 A7A1 erfolgreich getestet », sur esut.de, (consulté le )
  127. (de) ES&T Redaktion, « Bundeswehr hat letzten von 104 Leopard 2A7V erhalten », sur esut.de, (consulté le )
  128. (de) Julian Glaw, « Auslieferung ab 2025: Bundeswehr bestellt 18 Leopard-2-Panzer bei Krauss-Maffei Wegmann », sur RP ONLINE, (consulté le )
  129. « Greece ready to spend €2 billion to modernize its Leopard 1 and 2 heavy tanks »,
  130. « Teljes a "létszám" »,
  131. (de) Kurt Braatz, « Krauss-Maffei Wegmann unterstützt ungarische Heeres-Modernisierung » [archive du ], sur Krauss-Maffei Wegmann, Munich, (consulté le ).
  132. « Tatán az első Leopard 2A7HU »,
  133. a b c d et e Otfried Nassauer et Matthias Gebauer, « Umstrittener Rüstungsdeal: Berlin genehmigt Verkauf von 164 Panzern nach Indonesien », Spiegel Online, (consulté le )
  134. (en) Yonkav 1 Kostrad, « Batalyon Kavaleri 1 Kostrad on Instagram: "Cavalry Fight and Win Battle in any clime and place !!! " We choose Cavalry because we are proud and honor " », sur Instagram, (consulté le )
  135. (id) Penerangan Kostrad, « Mobile Training Team Senjata Ohio Ordnance Work 2019 Yonkav 1 Kostrad » [archive du ], sur kostrad.mil.id, (consulté le )
  136. Defense Express, « The Reason Why Holland Cannot Give Leopard 2 to Ukraine, And What Dutch Army's Integration into Bundeswehr Has to Deal With It »,
  137. « www.defensie.nl » [archive du ]
  138. « dvhn.nl » [archive du ]
  139. « Indonesia Pulls Out of Dutch Tanks Deal » [archive du ], sur thejakartaglobe.com (consulté le )
  140. « Russia offers T-90S main battle tank to Peruvian Army - Army Technology », sur web.archive.org, (consulté le )
  141. « Peru; Future main battle tank projects lags on despite criticism. », sur web.archive.org, (consulté le )
  142. News Desk, « Finland is Buying Dutch Leopards for €200 Million » [archive du ], (consulté le )
  143. [1] « https://web.archive.org/web/20150113184530/http://925.nl/archief/2015/01/13/koop-een-tank-nu-het-nog-kan/ »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), – 925.nl, 13 January 2015.
  144. a et b (en) Peter Felstead, « Norway Firms Up Order for 54 Leopard 2A7 MBTs », sur European Security and Defence,
  145. (no) Kjell Persen, Stål Talnes, Harald Bjørnson et Finn-Ove Hågensen, « Tyske Leopard 2A7 blir Norges nye stridsvogn », TV2.no, (consulté le )
  146. « Norway's Leopard 2 tanks will be new 2A8 variant with active protection system | Shephard »
  147. (de) « Norwegen baut Produktionsstätte für Leopard 2 Kampfpanzer auf », (consulté le )
  148. « Her er Forsvarets aller nyeste anskaffelse » [archive du ], Teknisk Ukeblad, (consulté le )
  149. a et b « Forsvaret får flere ingeniør- og bergingspanservogner », Forsvarsmateriell (consulté le )
  150. « Hæren får ingeniørpanservogn » [archive du ], Forsvarsmateriell (consulté le )
  151. « Norway procures LEGUAN bridgelayers » [archive du ], sur Mönch Publishing Group, (consulté le )
  152. « Norway Procures Leguan Bridge Layer Systems For Leopard 2 Tank » [archive du ], sur Defense World, (consulté le )
  153. (en + de) Frank Lobitz, Gesamtwerk Leopard 2 : Entwicklung, Einsatz und alle Varianten des Kampfpanzers Leopard 2 und der Leopard-2-Kampfunterstützungsfahrzeuge - Bundeswehr und International -, Tankograd Publishing, , 624 p. (ISBN 978-3936519532), p. 500
  154. « Last Leopard 2A5 Tanks Reach Poland », (consulté le )
  155. (en + de) Frank Lobitz, Gesamtwerk Leopard 2 : Entwicklung, Einsatz und alle Varianten des Kampfpanzers Leopard 2 und der Leopard-2-Kampfunterstützungsfahrzeuge - Bundeswehr und International -, Tankograd Publishing, , 624 p. (ISBN 978-3936519532), p. 501
  156. « Więcej Leopardów do modernizacji. Podpisano aneks [News Defence24.pl] – Defence24 » [archive du ], (consulté le )
  157. « Poland Starts Training of Ukrainian Leopard 2 Tank Crews », (consulté le )
  158. (pl) Juliusz Sabak, « Leopard 2PL - Rosną opóźnienia i koszty. PGZ: Wojsko dostaje "praktycznie nowe czołgi" [WYWIAD] » [« Leopard 2PL - Delays and costs are increasing. PGZ: The army gets "practically new tanks" »], sur Defence 24,
  159. « Leopardy 2 A5 dotarły » [archive du ], (consulté le )
  160. « Premiera Leoparda 2PL » [archive du ]
  161. « Breakthrough. Polish Army Takes Delivery of Leopard 2PL Tanks - Defence24.com », sur defence24.com, (consulté le )
  162. a et b (pt) « UM DIA NO GRUPO DE CARROS DE COMBATE | Operacional » (consulté le )
  163. (en + de) Frank Lobitz, Gesamtwerk Leopard 2 : Entwicklung, Einsatz und alle Varianten des Kampfpanzers Leopard 2 und der Leopard-2-Kampfunterstützungsfahrzeuge - Bundeswehr und International -, Tankograd Publishing, , 624 p. (ISBN 978-3936519532), p. 552
  164. (pt) « Exército pressiona ministro », sur www.dn.pt, (consulté le )
  165. (pt) « Militares com quase cinco mil milhões para armamento em 12 anos », sur www.dn.pt, (consulté le )
  166. (en) « Portugal considers adding active protection systems to tanks », sur Janes.com (consulté le )
  167. Qatar Orders 24 PzH 2000 Self-Propelled Howitzers and 62 Leopard 2 A7+ Main Battle Tanks « https://web.archive.org/web/20130502234153/http://www.deagel.com/news/Qatar-Orders-24-PzH-2000-Self-Propelled-Howitzers-and-62-Leopard-2-A7-Main-Battle-Tanks_n000011422.aspx »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), – Deagel.com, 18 April 2013.
  168. (en + de) Frank Lobitz, Gesamtwerk Leopard 2 : Entwicklung, Einsatz und alle Varianten des Kampfpanzers Leopard 2 und der Leopard-2-Kampfunterstützungsfahrzeuge - Bundeswehr und International -, Tankograd Publishing, , 624 p. (ISBN 978-3936519532), p. 592
  169. « Qatar; Army orders Leopard 2 PzH 2000 from Germany », sur web.archive.org, (consulté le )
  170. « Qatar; Rheinmetall awarded $635 Million for Leo-2A7, Pz-2000 support contract », sur web.archive.org, (consulté le )
  171. « Qatar parades new equipment » [archive du ] (consulté le )
  172. « DefenseNews.com: Singapore to buy refurbished Leopard tanks from Germany » [archive du ] (consulté le ).
  173. a et b (en + de) Frank Lobitz, Gesamtwerk Leopard 2 : Entwicklung, Einsatz und alle Varianten des Kampfpanzers Leopard 2 und der Leopard-2-Kampfunterstützungsfahrzeuge - Bundeswehr und International -, Tankograd Publishing, , 624 p. (ISBN 978-3936519532), p. 540
  174. « German documents reveal Singapore received more Leopard 2 tanks »,
  175. (en) « Singapore allegedly acquires Leopard 2A7 tanks – Shephard Media », sur www.shephardmedia.com, (consulté le ).
  176. (en) « Reply to Media Queries on SAF's Acquisition of Leopard 2A7 Tanks », sur www.mindef.gov.sg (consulté le )
  177. « Bergepanzer 3 Buffel Armored Recovery Vehicle | Military-Today.com », sur www.military-today.com (consulté le )
  178. « Leopard 2 Armoured Engineer Vehicle » [archive du ], sur Army Open House 2022 (consulté le )
  179. « SIPRI arms transfer database », Stockholm International Peace Research Institute, (consulté le )
  180. « Armáda získa nemecké tanky Leopard, Naď urobil na papieri lepší obchod než Česi - Dennikn.sk », sur www.dennikn.sk,
  181. Sebastian Sprenger, « Germany, Slovakia sign tank swap deal to arm Ukraine », sur Defense News,
  182. (en + de) Frank Lobitz, Gesamtwerk Leopard : Entwicklung, Einsatz und alle Varianten des Kampfpanzers Leopard 2 und der Leopard-2-Kampfunterstützungsfahrzeuge - Bundeswehr und International -, Tankograd Publishing, , 624 p. (ISBN 978-3936519532), p. 618
  183. « Slovensko si prevzalo prvý z 15 tankov Leopard od Nemecka - Sme.sk »,
  184. (sk) « Slovenská armáda si prevzala tretí tank Leopard », sur Denník N, (consulté le )
  185. (en-US) ESD, « Czech Republic to Procure Approximately 70 Leopard 2A8s », sur euro-sd.com, (consulté le )
  186. (en) « Spain Calculated How Many Leopard 2 Available And What Could Be Transferred to Ukraine | Defense Express », sur en.defence-ua.com (consulté le )
  187. (en + de) Frank Lobitz, Gesamtwerk Leopard 2, Tankograd Publishing, , 624 p. (ISBN 978-3936519532), p. 417
  188. (es) « EPE.com: España reforzará la letalidad de sus tanques Leopard antes de enviarlos a Ucrania », (consulté le )
  189. (es) « Los tanques Leopard que España mandará a Ucrania serán hasta 40 de los viejos 2A4 », sur El Periódico de España,
  190. (en-US) « Spain repairs Leopard 2 tanks for Ukraine », sur Militarnyi (consulté le )
  191. « Politico: Spain, Finland to send Leopard tanks to Ukraine », (consulté le ).
  192. « Six Spanish Leopard tanks to leave to Ukraine in second half of April », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le )
  193. (en + de) Frank Lobitz, Gesamtwerk Leopard 2 : Entwicklung, Einsatz und alle Varianten des Kampfpanzers Leopard 2 und der Leopard-2-Kampfunterstützungsfahreuge - Bundeswehr und International -, , 624 p. (ISBN 978-3936519532), p. 417 - 418
  194. « Spain Finalizes Buy of 108 Leopard 2A4 Tanks », sur Defense Industry Daily (consulté le )
  195. (sv) « Stridsvagn Leopard 2 » [archive du ] (consulté le ) : « Idag har de 160 äldre varianterna av Leopard 2 – Stridsvagn 121 – fasats ut och leasingkontraktet med Tyskland har lösts under 2011. »
  196. « Strv 121 / Strv 122 » [archive du ], sur ointres.se (consulté le )
  197. « Strv 122 Tank » [archive du ], sur fighting-vehicles.com (consulté le ) : « 42 Strv 122 remain in active service. »
  198. a et b @swedishPM and I just announced that Sweden is joining the Leopard 2 tank coalition. Sweden will give up to 10 Leopard 2 A5 main battle tanks to Ukraine. This, with the 50 CV90 infantry fighting vehicles on the way, will significantly strengthen the armed forces of Ukraine. (1/7) https://x.com/PlJonson/status/1629117599513550848?s=20
  199. « Stridsvagn 122 blir stridsvagn 123A », sur Försvarsmakten (consulté le )
  200. (sv) « FMV tecknar kontrakt om omfattande uppgradering av stridsvagn 122 », sur www.fmv.se (consulté le )
  201. (en + de) Frank Lobitz, Gesamtwerk Leopard 2 : Entwicklung, Einsatz und alle Varianten des Kampfpanzers Leopard 2 und der Leopard-2-Kampfunterstützungsfahrzeuge - Bundeswehr und International -, Tankograd Publishing, , 624 p. (ISBN 978-3936519532), p. 360
  202. « Sale of surplus Leopard 2 Battle Tanks to the German manufacturer », sur The Federal Council (consulté le )
  203. a et b « Acquisitions – L'armée devrait recevoir 771 millions pour ses achats », sur 24 heures, (consulté le )
  204. « Germany seeks to buy mothballed Swiss Leopard 2 tanks », sur Associated Press, (consulté le )
  205. (de) « Rheinmetall-Chef Papperger über das geplante Panzer-Werk in der Ukraine: "Wir müssen sie befähigen, sich selbst zu verteidigen" », Neue Zürcher Zeitung,‎ (lire en ligne, consulté le )
  206. « Swiss commission recommends selling 25 tanks back to Germany », Swiss Info,‎ (lire en ligne)
  207. « Switzerland sells back 25 main battle tanks to Germany », Swiss Info,‎ (lire en ligne)
  208. « Le Conseil federal adopte le programme d'armement 2001 », sur www.admin.ch (consulté le )
  209. Swiss Government, « Message regarding the military acquisition material 2006 », sur www.admin.ch, (consulté le )
  210. (en + de) Frank Lobitz, Gesamtwerk Leopard 2 : Entwicklung, Einsatz und alle Varianten des Kampfpanzers Leopard 2 und der Leopard-2-Kampfunterstützungsfahrzeuge, Tankograd Publishing, , 624 p. (ISBN 978-3936519532), p. 522 - 523
  211. https://www.roketsan.com.tr/uploads/docs/kataloglar/ENG/1674211734_bkm-eng.pdf
  212. (en + de) Frank Lobitz, Gesamtwerk Leopard 2: The Full Story of the Leopard 2 Main Battle Tank and the Leopard 2 -based Combat Support Vehicles - Development, Service, All Variants - German Bundeswehr and International -, Tankograd Publishing, , 624 p. (ISBN 978-3-936-51953-2), p. 524
  213. Modernized Leopard 2A4 T1 Tanks to Turkish Armed Forces https://raillynews.com/2021/02/roketsan-delivered-the-first-modernized-leopard-2a4-t1-tanks-to-tskya/
  214. (en) « Leopard 2A4T1 MBT and OTTER Cross River at Exercise », sur www.turdef.com (consulté le )
  215. « The Russians Just Destroyed Their First Ukrainian Leopard 2 Tank », sur Forbes
  216. (en) « Poland delivers first Leopard tanks to Ukraine – DW – 02/24/2023 », sur dw.com (consulté le )
  217. (en) Norwegian Armed Forces/Forsvaret (@Forsvaret_no), « Ukraine has now received the Norwegian tanks #leopard 2 and training of Ukrainian personnel is underway. », sur Twitter, (consulté le )
  218. (nb) « Norske stridsvogner mottatt av Ukraina », sur Forsvaret (consulté le )
  219. (es) « Robles asiste a la reunión del Grupo de Contacto para la Defensa de Ucrania y a la reunión ministerial de la OTAN », sur Ministerio de Defensa,
  220. (en) « Germany to provide Ukraine with 250 armored vehicles, including 100 Marder vehicles and 150 Leopard tanks », sur Rio Times, (consulté le )
  221. (de) « Rheinmetall will Panzerfabrik in der Ukraine aufbauen », sur Der Spiegel, (consulté le )
  222. « Rheinmetall could deliver 139 Leopard tanks to Ukraine - RND », sur Reuters,
  223. (en) « More Leopards for Ukraine: Denmark, Netherlands to send 14 tanks », sur POLITICO, (consulté le )
  224. (nl) Ministerie van Defensie, « Netherlands to purchase Leopard 2 tanks for Ukraine - News item - Defensie.nl », sur english.defensie.nl, (consulté le )
  225. (en) « Ukraine conflict: Netherlands orders Leopard 2A4 tanks for Kyiv », sur Janes.com (consulté le )
  226. a et b Oryx, « Answering The Call: Heavy Weaponry Supplied To Ukraine », sur Oryx (consulté le )
  227. (en) David Axe, « Ukraine’s New Strv 122 Tanks Are Crawling Toward The Front Line—And Could Widen The Counteroffensive », sur forbes.com (consulté le )
  228. (en) Verteidigungsministerium (@Verteidigungsministerium), « Germany to provide 4 additional Leopard 2A6. », sur Twitter, (consulté le )
  229. (de) « Bundesregierung kündigt Lieferung von Leopard-2-Panzern an die Ukraine an », sur Die Bundesregierung informiert | Startseite, (consulté le )
  230. Verteidigungsminister Pistorius hat entschieden, weitere vier #Kampfpanzer #Leopard2 A6 aus Beständen der Bundeswehr an die #Ukraine abzugeben. Damit erhöht die Anzahl der gelieferten Panzer von 14 auf 18 & stellt zusammen mit & insgesamt ein Bataillon zur Verfügung.https://x.com/BMVg_Bundeswehr/status/1629136976505892865?s=20
  231. (de) « Deutsche Leopard-Panzer in der Ukraine angekommen », sur Der Spiegel,
  232. (pt) Conta Oficial do Gabinete da Ministra da Defesa Nacional (@defesa_pt), « Apoio militar à Ucrânia », sur Twitter,
  233. (pt) « Portugal em condições de enviar três tanques Leopard 2 em março », sur Diário de Notícias (consulté le )
  234. « Pentagon leaks: Greece could be sending Leopard 2A6HELs tanks to Ukraine », sur Greek City Times,
  235. (pt) « Primeiro-ministro anuncia que Portugal vai enviar tanques Leopard 2 à Ucrânia », sur CNN Portugal (consulté le )
  236. (en) Anita Anand (@AnitaAnandMP), « More Canadian military aid is en route to Ukraine. », sur Twitter, (consulté le )
  237. (en) « Military support for Ukraine », Press of the German Federal Government, (consulté le )
  238. « Spain, Finland to send Leopard tanks to Ukraine »,
  239. Finland to send three Leopard tanks to Ukraine https://www.reuters.com/world/europe/finland-send-three-leopard-tanks-ukraine-2023-02-23/
  240. (fi) « Suomi lähettää Ukrainaan lisää puolustustarvikeapua - apuun sisältyy kolme Leopard 2 -raivauspanssarivaunua », sur Puolustusministeriö (consulté le )
  241. (fi) « Suomi lahjoittaa Ukrainalle puolustustarvikeapua, mukana lisää Leopard 2 -raivauspanssarivaunuja », sur Puolustusministeriö (consulté le )
  242. (fi) « Suomi luovuttaa Ukrainalle kolme Leopard-vaunua lisää – Kaikkonen: Ukraina pyytänyt keskusteluja Hornetin luovuttamisesta », sur mtvuutiset.fi,
  243. (en) David Axe, « The Ukrainian Army Has Already Lost Half Of Its Unique Leopard 2R Breaching Vehicles », sur Forbes (consulté le )
  244. « WISENT 2 Armoured Support Vehicle »,
  245. (en + de) Frank Lobitz, Gesamtwerk Leopard 2 : Entwicklung, Einsatz und alle Varianten des Kampfpanzers Leopard 2 und der Leopard-2-Kampfunterstützungsfahrzeuge - Bundeswehr und International -, Tankograd Publishing, , 624 p. (ISBN 978-3936519532), p. 614
  246. (en) « Lithuania sends Germany letter of intent on Leopard tank acquisition », sur lrt.lt, (consulté le )
  247. (lt) « VGT nutarė: kariuomenės divizijai bus perkami tankai „Leopard“ », sur Delfi (consulté le )
  248. (de) ES&T Redaktion, « Leopard 2 – Litauen plant Beschaffung deutscher Kampfpanzer », sur esut.de, (consulté le )
  249. (en) Jaroslaw Adamowski, « Lithuania wants 54 new tanks in tweak to land forces layout », sur Defense News, (consulté le )
  250. http://documenti.camera.it/_dati/leg19/lavori/documentiparlamentari/IndiceETesti/212/001/00000011.pdf
  251. (it-it) SSSD Isabella Rauti interviene in IV Commissione DIFESA Camera - Interrogazioni a risposta immediata Consulté le .
  252. (it) Paolo Mauri, « I Leopard 2 per l'Esercito Italiano saranno costruiti in Italia, ma l'Mgcs resta una chimera », sur InsideOver, (consulté le )
  253. Programma pluriennale di A/R n. SMD 13/2023, denominato "Rinnovamento della componente corazzata (Main Battle Tank Leopard 2 e piattaforme derivate) dello strumento militare terrestre" Atto del Governo 119
  254. « Senato della Repubblica - Atto del Governo sottoposto a parere parlamentare n. 119 - XIX Legislatura », sur www.senato.it (consulté le )
  255. https://www.rid.it/shownews/6606/knds-annuncia-la-fine-della-partnership-con-leonardo-si-aprono-nuove-prospettive-per-carro-e-aics
  256. https://www.agenzianova.com/news/trattative-tra-leonardo-e-knds-in-stallo-per-i-carri-armati-leopard-gli-italiani-parlano-con-rheinmetall/
  257. (en-GB) Paolo Valpolini, « Negotiations Abandoned Between KNDS and Leonardo », sur EDR Magazine, (consulté le )
  258. https://www.digi24.ro/stiri/actualitate/armata-romana-negociaza-achizitionarea-de-tancuri-leopard-1158807
  259. « 2,2 милиарда евро даваме за танкове и самолети „Made in USA“ - 7plus7.net », sur web.archive.org,‎ (consulté le )
  260. (en) « Growth in Arms Exports: Germany Wants to Supply Battle Tanks to Saudi Arabia », Der Spiegel,‎ (ISSN 2195-1349, lire en ligne, consulté le )
  261. (en-GB) Hans Kundnani, « Germany's contribution to the Arab spring: arms sales », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le )
  262. (en) Holger Stark, « The Merkel Doctrine: Tank Exports to Saudi Arabian Signal German Policy Shift », Der Spiegel,‎ (ISSN 2195-1349, lire en ligne, consulté le )
  263. « KMW-Miteigentümer gegen Panzer-Ausfuhr nach Saudi-Arabien | tagesschau.de », sur web.archive.org, (consulté le )
  264. (en) « Desert Leopards: Germany Selling Heavy Armor to the Saudis? - Defense Industry Daily », sur https://www.defenseindustrydaily.com/ (consulté le )
  265. https://www.reuters.com/article/us-germany-saudi-arms-idUSBREA3C07E20140413/
  266. (pl) « null », sur defence24.pl, (consulté le )
  267. https://www.dw.com/ar/%D8%A7%D9%84%D8%B3%D8%B9%D9%88%D8%AF%D9%8A%D8%A9-%D8%BA%D9%8A%D8%B1-%D9%85%D9%87%D8%AA%D9%85%D8%A9-%D8%A8%D8%B4%D8%B1%D8%A7%D8%A1-%D8%AF%D8%A8%D8%A7%D8%A8%D8%A7%D8%AA-%D9%84%D9%8A%D9%88%D8%A8%D8%A7%D8%B1%D8%AF-%D8%A7%D9%84%D8%A3%D9%84%D9%85%D8%A7%D9%86%D9%8A%D8%A9/a-19295253
  268. https://www.tagesspiegel.de/politik/saudi-arabien-will-keine-leopard-panzer-mehr-3726445.html
  269. https://web.archive.org/web/20110605234042/http://www.anao.gov.au/~/media/Uploads/Documents/2007%2008_audit_report_1.pdf
  270. (de + en) Frank Lobitz, Gesamtwerk Leopard 2 : The Full Story of the Leopard 2 Main Battle Tank and the Leopard 2-based Combat Support Vehicles - Development, Service, All Variants - German Bundeswehr and International -, Tankograd Publishing, , 624 p. (ISBN 978-3936519532), p. 324
  271. (en) M. P. Robinson et Rob Griffin, Challenger 2: The British Main Battle Tank, Pen & Sword, , 176 p. (ISBN 978-1473896659), p. 64

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliogaphie[modifier | modifier le code]

  • (en + de) Frank Lobitz, Kampfpanzer Leopard 2: Leopard 2 Main Battle Tanks - International Service and Variants, Tankograd, , 296 p. (ISBN 978-3-936519-09-9)
  • (en + de) Frank Lobitz, Gesamtwerk Leopard 2: The Full Story of the Leopard 2 Main Battle Tank and the Leopard 2 -based Combat Support Vehicles - Development, Service, All Variants - German Bundeswehr and International -, Tankograd Publishing, , 624 p. (ISBN 978-3-936-51953-2)
  • Haskew 2015 : Michael E. Haskew, Tank: 100 Years of the World's Most Important Armored Military Vehicle éd. Voyageur Press, 2015, (ISBN 0760349630), (ISBN 978-0-7603-4963-2), 240 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]