Ferrari SF70H

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ferrari SF70H
Ferrari SF70H
Kimi Räikkönen au Grand Prix de Malaisie 2017
Présentation
Équipe Drapeau de l'Italie Scuderia Ferrari
Constructeur Ferrari
Année du modèle 2017
Concepteurs Mattia Binotto
Simone Resta
Enrico Cardile
Spécifications techniques
Châssis Monocoque composite moulée en fibre de carbone et nid d'abeilles
Suspension avant Doubles triangles superposés, poussoirs et basculeurs avec barre de torsion
Suspension arrière Doubles triangles superposés, poussoirs et basculeurs avec barre de torsion
Nom du moteur Ferrari Type 062
Cylindrée 1 600 cm3
Configuration V6 turbo ouvert à 90°, limité à 15 000 tr/min
Orientation du moteur longitudinale
Position du moteur centrale-arrière
Boîte de vitesses Ferrari
longitudinale
Nombre de rapports Semi-automatique à 8 rapports + marche arrière
Type Changement rapide
Différentiel à glissement limité semi-automatique séquentielle électronique seamless
Électronique allumage et injection électroniques
Système de carburant Réservoir de 105 kg d'essence
Système de freinage Disques autoventilés en fibre de carbone et étriers Brembo
Poids 728 kg
Dimensions 2000 mm de largeur, 950 de hauteur
Carburant Shell V-Power
Pneumatiques Pirelli PZero (sec) et Cinturato (humide) montés sur jantes OZ Racing
Partenaires Kaspersky Lab, Santander, Hublot
Histoire en compétition
Pilotes 5. Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel
7. Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen
Début Grand Prix d'Australie 2017
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
20557
Championnat constructeur 2e avec 522 points
Championnat pilote Sebastian Vettel : 2e
Kimi Räikkönen : 4e

Chronologie des modèles (2017)

La Ferrari SF70H est la monoplace de Formule 1 engagée par la Scuderia Ferrari dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 2017. Elle est pilotée par l'Allemand Sebastian Vettel et par le Finlandais Kimi Räikkönen. Le pilote-essayeur est l'Italien Antonio Giovinazzi.

Conçue par l'ingénieur italien Mattia Binotto, la SF70H est présentée le sur internet en direct de l'usine de Maranello en Italie. Elle effectue ses premiers tours sur le circuit de Fiorano. Son nom se compose comme suit : SF pour Scuderia Ferrari, 70 en référence au 70e anniversaire de la Scuderia et H pour la nature hybride de son moteur[1].

Création de la monoplace[modifier | modifier le code]

Nommée en interne Progetto 668, la Ferrari SF70H est une monoplace complètement différente de sa devancière, elle respecte notamment la nouvelle réglementation aérodynamique mise en place par la Fédération internationale de l'automobile. Ces changements concernent la largeur du châssis, des pneus et des ailerons. Son poids est de 728 kg, soit une augmentation de près de 20 kg par rapport à la saison précédente. À noter que pour cette saison 2017, le système de jeton concernant les évolutions moteurs supprimé par la FIA permet aux motoristes de développer à leur guise leurs groupes propulseurs tout en respectant le nombre limite de moteurs fixés pour la saison.

Fidèle à sa tradition d’attribuer un surnom féminin à ses voitures depuis 2008 chez Toro Rosso, Sebastian Vettel a prénommé sa monoplace Gina[2].

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de la Ferrari SF70-H en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20
2017 Scuderia Ferrari Ferrari V6 turbo hybride Type 062 Pirelli AUS CHI BAH RUS ESP MON CAN AZE AUT GBR HON BEL ITA SIN MAL JAP USA MEX BRE ABU 522 2e
Sebastian Vettel 1er 2e 1er 2e 2e 1er 4e 4e 2e 7e 1er 2e 3e Abd 4e Abd 2e 4e 1er 3e
Kimi Räikkönen 4e 5e 4e 3e Abd 2e 7e 14e* 5e 3e 2e 4e 5e Abd Np 5e 3e 3e 3e 4e

Légende : ici

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « F1 - Ferrari a donné des ailes à sa SF70H »,
  2. Grégory Demoen, « Vettel révèle le nom qu'il a donné à sa Ferrari SF70H », sur f1i.fr, (consulté le 21 mars 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Page officielle

Sur les autres projets Wikimedia :