Grand Prix automobile du Mexique 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Prix du Mexique 2019
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 71
Longueur du circuit 4,304 km
Distance de course 305,354 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton,
Mercedes,
h 33 min 38 s 992
(vitesse moyenne : 189,240 km/h)
Pole position Drapeau de Monaco Charles Leclerc,
Ferrari,
min 15 s 024
(vitesse moyenne : 206,526 km/h)
Record du tour en course Drapeau de Monaco Charles Leclerc,
Ferrari,
min 19 s 232
(vitesse moyenne : 195,557 km/h)

Le Grand Prix automobile du Mexique 2019 (Formula 1 Gran Premio de México 2019) disputé le 27 octobre 2019 sur l'Autódromo Hermanos Rodríguez, est la 1015e épreuve du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950. Il s'agit de la 20e édition du Grand Prix du Mexique comptant pour le championnat du monde de Formule 1 courue sur le même circuit et de la dix-huitième manche du championnat 2019.

L'Autódromo Hermanos Rodríguez a accueilli le Grand Prix du Mexique de Formule 1 de 1963 à 1970 puis de 1986 à 1992. Il revient au calendrier en 2015 vingt-trois ans après la dernière édition, sur un circuit réaménagé et mis aux normes sous la houlette de l'architecte Hermann Tilke.

Si les Ferrari SF90 monopolisent la première ligne de la grille de départ, la pole position revenant, pour la septième fois de la saison, à Charles Leclerc devant son coéquipier Sebastian Vettel, elles le doivent à la mauvaise conduite de Max Verstappen. Auteur du meilleur temps lors de sa première tentative, il l'améliore dans son deuxième tour lancé mais sous drapeau jaune alors que, devant lui, Valtteri Bottas a écrasé sa W10 dans les protections à la sortie du dernier virage ; contrairement à tous les autres pilotes, Verstappen ne ralentit pas et boucle son tour en moins de 1 minute et 15 secondes. Les commissaires le pénalisent d'un recul de trois places sur la grille ; il s'élance en deuxième ligne derrière Lewis Hamilton. Ils sont suivis par Alexander Albon et Valtteri Bottas tandis que les McLaren de Carlos Sainz Jr. et Lando Norris sont en quatrième ligne. La cinquième ligne est occupée par les Toro Rosso de Daniil Kvyat devant Pierre Gasly.

Comme lors du précédent Grand Prix de Hongrie, une intuition stratégique du stand Mercedes dont Lewis Hamilton doute dans un premier temps, lui permet de battre les Ferrari et de remporter sa dixième victoire de la saison, la quatre-vingt-troisième de sa carrière, un nouveau pas vers un possible sixième titre mondial aux États-Unis la semaine suivante. Charles Leclerc boucle le premier tour en tête devant Sebastian Vettel alors que Max Verstappen, vainqueur des deux précédentes éditions à Mexico, perd toute chance d'abord en accrochant Hamilton (ils partent tous les deux dans le gazon) puis, au quatrième tour, en crevant de l'arrière en tentant de dépasser Bottas ; il repart dernier alors qu'Hamilton se retrouve cinquième. Alexander Albon, en troisième position, rentre au stand dès le quatorzième tour pour une stratégie à deux arrêts que Ferrari juge utile de couvrir en arrêtant Leclerc dès la boucle suivante. Mercedes tente un pari en rappelant Hamilton au vingt-troisième tour pour le chausser en gommes dures et lui proposer de boucler les quarante-huit tours restants sur ce train de pneus, ce dont il doute sévèrement à la radio en demandant s'il ne s'est pas arrêté trop tôt.

Vettel, qui a pris la tête de la course, effectue un premier relais de trente-sept tours puis laisse les commandes à Leclerc, non sans avoir perdu du temps dans le trafic. Son coéquipier effectue son deuxième arrêt à la fin de la quarante-troisième boucle mais un problème de serrage défectueux de sa roue arrière le fait repartir en quatrième position, derrière Bottas, alors qu'Hamilton se retrouve aux commandes. Bien qu'il bénéficie de gommes plus fraîches, Vettel n'est jamais en position d'entrer dans la zone d'utilisation de son aileron arrière mobile pour l'attaquer et passe la ligne d'arrivée 1 s 766 derrière lui. Si un tout-droit de Leclerc lui ôte toute chance de menacer Bottas pour la troisième place, il s'adjuge le point bonus du meilleur tour dans sa cinquante-troisième boucle.

La remontée de Verstappen s'achève au sixième rang, derrière son coéquipier Alexander Albon. Pour la plus grande joie du public mexicain, Sergio Pérez dépasse Daniel Ricciardo sous les vivats et lui ravit la septième place. Pierre Gasly et Nico Hülkenberg ferment la marche dans les points. Lewis Hamilton offre à Mercedes Grand Prix sa centième victoire et monte sur le podium, hissé sur une plateforme, debout sur sa voiture.

Avec 363 points et 74 unités d'avance sur son coéquipier à trois courses de la fin, Lewis Hamilton est désormais proche d'un sixième sacre mondial. Valtteri Bottas, avec 289 points est assuré de terminer deuxième ; en revanche, la troisième place reste à attribuer entre Charles Leclerc (236 points), Sebastian Vettel (230 points) et Max Verstappen (220 points). La sixième place se joue entre Pierre Gasly (77 points), Carlos Sainz (76 points) et Alexander Albon (74 points) ; suivent Sergio Pérez (43 points), Daniel Ricciardo (38 points), Lando Norris et Nico Hülkenberg, tous deux à 35 points. Chez les constructeurs, derrière le champion Mercedes Grand Prix (652 points), le podium final se dessine avec la Scuderia Ferrari (466 points) suivie Red Bull Racing (341 points). McLaren (111 points) reste solidement accroché à la quatrième place devant Renault (73 points) ; suivent Toro Rosso et Racing Point (64 points), Alfa Romeo (35 points), Haas (28 points) et Williams (1 point).

Pneus disponibles[modifier | modifier le code]

Pneus disponibles à Mexico[1]
Pneus pour piste sèche Pneus pluie
Représentation des pneus durs
Durs (Type C2)
Représentation des pneus medium
Médiums (Type C3)
Représentation des pneus tendres
Tendres (Type C4)
    Représentation des pneus intermédiaires
Intermédiaires
   Représentation des pneus pluie
      Pluie

Contexte avant le Grand Prix[modifier | modifier le code]

Lewis Hamilton peut devenir champion du monde au Mexique s'il marque quatorze points de plus que son coéquipier Valtteri Bottas, ce qui porterait son avance à 78 points avec trois courses restant à disputer, l'équivalent de trois victoires et trois points bonus liés au meilleur tour en course, laquelle serait suffisante compte-tenu de son nombre supérieur de victoires (neuf cette saison). Quelques cas de figure favorables au Britannique[2] :

  • il gagne en marquant le point bonus et Bottas se classe au delà de la troisième place ;
  • il gagne sans marquer le point bonus et Bottas se classe au delà de la quatrième place ;
  • il termine deuxième et Bottas se classe au delà de la septième place ;
  • il termine troisième position avec le point bonus et Bottas se classe au delà de la huitième place ;
  • Il termine troisième et Bottas se classe au delà de la neuvième place.

S'il ne finit pas sur le podium, Hamilton devra attendre les courses suivantes pour être sacré. « Je n'ai pas le souvenir d'avoir devancé Valtteri de 14 points cette saison dans aucune course. » tempère-t-il, bien qu'il ait créé un écart supérieur en remportant le Grand Prix de Hongrie alors que son coéquipier s'est classé huitième[3].

Essais libres[modifier | modifier le code]

Première séance, le vendredi de 10 h à 11 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la première séance d'essais libres[4]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 17 s 327
2 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 17 s 446 + 0 s 119
3 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 17 s 461 + 0 s 134
4 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Red Bull-Honda 1 min 17 s 949 + 0 s 622
5 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 18 s 005 + 0 s 678
6 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 18 s 218 + 0 s 891

Deuxième séance, le vendredi de 14 h à 15 h 30[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la deuxième séance d'essais libres[8]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 16 s 607
2 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 16 s 722 + 0 s 115
3 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 17 s 072 + 0 s 465
4 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 17 s 221 + 0 s 614
5 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 17 s 570 + 0 s 963
6 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda 1 min 17 s 747 + 1 s 140

Troisième séance, le samedi de 10 h à 11 h[modifier | modifier le code]

Temps réalisés par les six premiers de la troisième séance d'essais libres[9]
Pos. Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 16 s 145
2 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 16 s 172 + 0 s 027
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 16 s 259 + 0 s 114
4 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 1 min 16 s 381 + 0 s 236
5 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 1 min 16 s 638 + 0 s 493
6 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 16 s 903 + 0 s 758

Séance de qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[modifier | modifier le code]

Résultats des qualifications[10]
Pos. Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3
1 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 1 min 15 s 949 1 min 16 s 136 1 min 14 s 758
2 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 min 16 s 364 1 min 16 s 219 1 min 15 s 024
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 1 min 16 s 696 1 min 15 s 914 1 min 15 s 170
4 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton Mercedes 1 min 16 s 424 1 min 15 s 721 1 min 15 s 262
5 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Red Bull-Honda 1 min 16 s 175 1 min 16 s 574 1 min 15 s 336
6 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 1 min 17 s 062 1 min 15 s 852 1 min 15 s 338
7 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 1 min 17 s 044 1 min 16 s 267 1 min 16 s 014
8 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Renault 1 min 17 s 092 1 min 16 s 447 1 min 16 s 322
9 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda 1 min 17 s 041 1 min 16 s 657 1 min 16 s 469
10 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 1 min 17 s 065 1 min 16 s 679 1 min 16 s 586
11 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Racing Point-Mercedes 1 min 17 s 465 1 min 16 s 687
12 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 1 min 17 s 608 1 min 16 s 885
13 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Renault 1 min 17 s 270 1 min 16 s 933
14 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo-Ferrari 1 min 17 s 225 1 min 16 s 967
15 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo-Ferrari 1 min 17 s 794 1 min 17 s 269
16 Drapeau du Canada Lance Stroll Racing Point-Mercedes 1 min 18 s 065
17 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 1 min 18 s 436
18 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 1 min 18 s 599
19 Drapeau du Royaume-Uni George Russell Williams-Mercedes 1 min 18 s 823
20 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Williams-Mercedes 1 min 20 s 179
Temps minimal à réaliser pour la qualification : 1 min 21 s 265 (107 % de 1 min 15 s 949)

Grille de départ[modifier | modifier le code]

  • Max Verstappen, auteur du meilleur temps, est pénalisé d'un recul de trois places pour avoir ignoré le drapeau jaune à la fin de sa deuxième tentative lors de la troisième phase des qualifications ; il s'élance de la quatrième place et Charles Leclerc part de la pole position[11]. Alors que tous les pilotes sont en piste pour une dernière tentative à la fin de la troisième phase qualificative, Valtteri Bottas perd l'arrière de sa W10 dans le dernier virage, racle les barrières de protection sur le flanc gauche et termine sa course à la sortie de la courbe, dans les protections. Un choc d'une violence extrême, l'impact étant enregistré à 17 g[12]. Il ressort indemne et déclaré apte par le centre médical[13]. Les drapeaux jaunes sont déployés et alors que tous les pilotes qui roulaient derrière lui ralentissent, Max Verstappen ne lève pas le pied de l'accélérateur et réalise le meilleur temps. Il déclare en conférence de presse : « Je savais que Valtteri avait eu un accident et je pense que nous savons tous ce qu'un drapeau jaune signifie. Mais ce n'est pas grave si je n’ai pas ralenti, n'est-ce pas ? Ils peuvent toujours supprimer mon tour, l'autre est également bon pour me permettre de conserver la pole. Je pense que nous savons ce que nous faisons sinon nous ne piloterions pas une F1. Ce sont les qualifications et il faut attaquer ». Les commissaires de la FIA ne sont pas de cet avis et le pénalisent d'un recul de trois places sur la grille pour avoir délibérément ignoré les drapeaux jaunes[14].
La grille de qualification du Grand Prix du Mexique 2019.
Schéma de la grille de départ du Grand Prix du Mexique 2019.
La grille de départ du Grand Prix du Mexique 2019.

Course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[modifier | modifier le code]

Classement de la course[15]
Pos. Pilote no  Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton 44 Mercedes 71 1 h 36 min 48 s 904 (189,240 km/h) 3 25
2 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel 5 Ferrari 71 + 1 s 766 2 18
3 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas 77 Mercedes 71 + 3 s 533 6 15
4 Drapeau de Monaco Charles Leclerc 16 Ferrari 71 + 6 s 368 1 12 + 1
5 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon 23 Red Bull-Honda 71 + 21 s 399 5 10
6 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen 33 Red Bull-Honda 71 + 1 min 08 s 807 4 8
7 Drapeau du Mexique Sergio Pérez 11 Racing Point-Mercedes 71 + 1 min 13 s 819 11 6
8 Drapeau de l'Australie Daniel Riccardo 3 Renault 71 + 1 min 14 s 924 13 4
9 Drapeau de la France Pierre Gasly 10 Toro Rosso-Honda 70 + 1 tour 10 2
10 Drapeau de l'Allemagne Nico Hulkenberg 27 Renault 70 + 1 tour 12 1
11 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat 26 Toro Rosso-Honda 70 + 1 tour (dont 10 s de pénalité) 9
12 Drapeau du Canada Lance Stroll 18 Racing Point-Mercedes 70 + 1 tour 16
13 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. 55 McLaren-Renault 70 + 1 tour 7
14 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi 99 Alfa Romeo-Ferrari 70 + 1 tour 15
15 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen 20 Haas-Ferrari 69 + 2 tours 17
16 Drapeau du Royaume-Uni George Russell 63 Williams-Mercedes 69 + 2 tours 19
17 Drapeau de la France Romain Grosjean 8 Haas-Ferrari 69 + 2 tours 18
18 Drapeau de la Pologne Robert Kubica 88 Williams-Mercedes 69 + 2 tours 20
Abd. Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen 7 Alfa Romeo-Ferrari 58 Surchauffe 14
Abd. Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris 4 McLaren-Renault 48 Retrait volontaire 8

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

Tours en tête[modifier | modifier le code]

Classements généraux à l'issue de la course[modifier | modifier le code]

Pilotes[20]
Pos. Pilote Écurie Points
1 Drapeau de la Grande-Bretagne Lewis Hamilton Mercedes 363
2 Drapeau de la Finlande Valtteri Bottas Mercedes 289
3 Drapeau de Monaco Charles Leclerc Ferrari 236
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Ferrari 230
5 Drapeau des Pays-Bas Max Verstappen Red Bull-Honda 220
6 Drapeau de la France Pierre Gasly Toro Rosso-Honda 77
7 Drapeau de l'Espagne Carlos Sainz Jr. McLaren-Renault 76
8 Drapeau de la Thaïlande Alexander Albon Red Bull-Honda 74
9 Drapeau du Mexique Sergio Pérez Racing Point-BWT Mercedes 43
10 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo Renault 38
11 Drapeau de l'Allemagne Nico Hülkenberg Renault 35
12 Drapeau du Royaume-Uni Lando Norris McLaren-Renault 35
13 Drapeau de la Russie Daniil Kvyat Toro Rosso-Honda 34
14 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Alfa Romeo Racing-Ferrari 31
15 Drapeau du Canada Lance Stroll Racing Point-Mercedes 21
16 Drapeau du Danemark Kevin Magnussen Haas-Ferrari 20
17 Drapeau de la France Romain Grosjean Haas-Ferrari 8
18 Drapeau de l'Italie Antonio Giovinazzi Alfa Romeo Racing-Ferrari 4
19 Drapeau de la Pologne Robert Kubica Williams-Mercedes 1
Constructeurs[21]
Pos. Écurie Points
Champion Drapeau de l'Allemagne Mercedes 652
2 Drapeau de l'Italie Ferrari 466
3 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Honda 341
4 Drapeau de la Grande-Bretagne McLaren-Renault 111
5 Drapeau de la France Renault 73
6 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Honda 64
7 Drapeau de la Grande-Bretagne Racing Point-BWT Mercedes 64
8 Drapeau de la Suisse Alfa Romeo-Ferrari 35
9 Drapeau des États-Unis Haas-Ferrari 28
10 Drapeau de la Grande-Bretagne Williams-Mercedes 1

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le Grand Prix du Mexique 2019 représente :

Au cours de ce Grand Prix :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tyres nominated so far », (consulté le 7 août 2019)
  2. Patrick Angler, « Ce que Hamilton doit faire pour remporter le titre de champion de F1 lors du GP du Mexique. », sur f1actu.com, (consulté le 18 octobre 2019)
  3. (en) Formula One on Instagram, « “He's on the verge of a sixth world title - but Lewis Hamilton knows in-form Valtteri Bottas won't make it easy for him this weekend », sur instagram.com, (consulté le 25 octobre 2019)
  4. Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE MÉXICO 2019 - PRACTICE 1 », sur formula1.com, (consulté le 25 octobre 2019)
  5. Vincent Lalanne-Sicaud, « LATIFI DE RETOUR DANS LA WILLIAMS À MEXICO. », sur news.sportauto.fr, (consulté le 30 octobre 2019)
  6. Gaël Angleviel, « Latifi se rapproche d'un volant Williams, présent sur les 3 prochains EL1. », sur franceracing.fr, (consulté le 30 octobre 2019)
  7. Emmanuel Touzot, « Latifi va rouler en EL1 à Mexico, Austin et Interlagos. », sur motorsport.nextgen-auto.com, (consulté le 30 octobre 2019)
  8. Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE MÉXICO 2019 - PRACTICE 2 », sur formula1.com, (consulté le 25 octobre 2019)
  9. Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE MÉXICO 2019 - PRACTICE 3 », sur formula1.com, (consulté le 26 octobre 2019)
  10. Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE MÉXICO 2019 - QUALIFYING », sur formula1.com, (consulté le 26 octobre 2019)
  11. Stéphane Vrignaud, « Max Verstappen (Red Bull) rétrogradé de 3 places, Charles Leclerc (Ferrari) récupère la pole », sur eurosport.fr, (consulté le 27 octobre 2019)
  12. Rédaction, « GP du Mexique : un impact à 17G pour Valtteri Bottas lors de son accident. », sur lequipe.fr, (consulté le 27 octobre 2019)
  13. Basile Davoine, « Malgré un choc violent, Bottas devrait partir sixième à Mexico », sur fr.motorsport.com, (consulté le 27 octobre 2019)
  14. Rémy Georges, « Verstappen pénalisé, Leclerc en pole ! », sur f1i.auto-moto.com, (consulté le 27 octobre 2019)
  15. Formula One Management, « FORMULA 1 GRAN PREMIO DE MÉXICO 2019 - RACE RESULT », sur formula1.com, (consulté le 27 octobre 2019)
  16. « Mexique 2019 - Qualifications », sur statsf1.com, (consulté le 27 octobre 2019)
  17. « Mexique 2019 - Grille de départ », sur statsf1.com, (consulté le 27 octobre 2019)
  18. « Mexique 2019 - Meilleurs tours », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2019)
  19. « Mexique 2019 Tours en tête », sur statsf1.com, (consulté le 29 octobre 2019)
  20. « Mexique 2019 Championnat Pilotes », sur statsf1.com, (consulté le 27 octobre 2019)
  21. « Mexique 2019 Championnat Constructeurs », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2019)
  22. « Charles Leclerc pole positions », sur statsf1.com, (consulté le 27 octobre 2019)
  23. « Lewis Hamilton Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2019)
  24. « Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2019)
  25. « Moteur Mercedes Victoires », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2019)
  26. « Podiums », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2019)
  27. « Points consécutivement », sur statsf1.com, (consulté le 28 octobre 2019)
  28. Fabien Gaillard, « Bottas élu "Pilote du Jour" du GP du Japon 2019 », sur fr.motorsport.com, (consulté le 29 octobre 2019)
  29. Vincent Lalanne-Sicaud, « ACTUALITÉ F1 - GP DU MEXIQUE : LES DONNÉES CLÉS », sur news.sportauto.fr, (consulté le 29 octobre 2019)
  30. Shinji, « GP MEXIQUE 2019 : MALGRÉ L’ALTITUDE, LE TITRE POUR LEWIS NE MANQUERAIT PAS D’AIR », sur savf1.fr, (consulté le 29 octobre 2019)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :