Grand Prix automobile du Mexique 1987

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Grand Prix du Mexique 1987
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 63
Longueur du circuit 4,421 km
Distance de course 278,523 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau du Royaume-Uni Nigel Mansell,
Williams-Honda,
h 26 min 24 s 207
(vitesse moyenne : 193,411 km/h)
Pole position Drapeau du Royaume-Uni Nigel Mansell,
Williams-Honda,
min 18 s 383
(vitesse moyenne : 203,049 km/h)
Record du tour en course Drapeau du Brésil Nelson Piquet,
Williams-Honda,
min 19 s 132
(vitesse moyenne : 201,127 km/h)

Résultats du Grand Prix automobile du Mexique de Formule 1 1987 qui a eu lieu sur le circuit de Mexico le 18 octobre 1987.

Classement[modifier | modifier le code]

Pos. No  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 5 Drapeau du Royaume-Uni Nigel Mansell Williams-Honda 63 1 h 26 min 24 s 207
(193,411 km/h)
1 9
2 6 Drapeau du Brésil Nelson Piquet Williams-Honda 63 + 26 s 176 3 6
3 7 Drapeau de l'Italie Riccardo Patrese Brabham-BMW 63 + 1 min 26 s 879 8 4
4 18 Drapeau des États-Unis Eddie Cheever Arrows-Megatron 63 + 1 min 41 s 352 12 3
5 19 Drapeau de l'Italie Teo Fabi Benetton-Ford 61 + 2 tours 6 2
6 30 Drapeau de la France Philippe Alliot Larrousse-Ford 60 + 3 tours 24 1
7 3 Drapeau du Royaume-Uni Jonathan Palmer Tyrrell-Ford 60 + 3 tours 22
8 4 Drapeau de la France Philippe Streiff Tyrrell-Ford 60 + 3 tours 25
9 29 Drapeau de la France Yannick Dalmas Larrousse-Ford 59 + 4 tours 23
Abd. 12 Drapeau du Brésil Ayrton Senna Lotus-Honda 54 Sortie de piste 7
Abd. 16 Drapeau de l'Italie Ivan Capelli March-Ford 51 Moteur 20
Abd. 21 Drapeau de l'Italie Alex Caffi Osella-Alfa Romeo 50 Moteur 26
Abd. 26 Drapeau de l'Italie Piercarlo Ghinzani Ligier-Megatron 43 Surchauffe 21
Abd. 23 Drapeau de l'Espagne Adrian Campos Minardi-Motori Moderni 32 Boîte de vitesses 19
Abd. 25 Drapeau de la France René Arnoux Ligier-Megatron 29 Allumage 18
Abd. 17 Drapeau du Royaume-Uni Derek Warwick Arrows-Megatron 26 Accident 11
Abd. 8 Drapeau de l'Italie Andrea de Cesaris Brabham-BMW 22 Sortie de piste 10
Abd. 28 Drapeau de l'Autriche Gerhard Berger Ferrari 20 Turbo 2
Abd. 20 Drapeau de la Belgique Thierry Boutsen Benetton-Ford 15 Moteur 4
Abd. 24 Drapeau de l'Italie Alessandro Nannini Minardi-Motori Moderni 13 Turbo 14
Abd. 27 Drapeau de l'Italie Michele Alboreto Ferrari 12 Moteur 9
Abd. 9 Drapeau du Royaume-Uni Martin Brundle Zakspeed 3 Turbo 13
Abd. 2 Drapeau de la Suède Stefan Johansson McLaren-TAG 1 Collision 15
Abd. 11 Drapeau du Japon Satoru Nakajima Lotus-Honda 1 Collision 16
Abd. 10 Drapeau de l'Allemagne Christian Danner Zakspeed 1 Collision 17
Abd. 1 Drapeau de la France Alain Prost McLaren-TAG 0 Collision 5
Nq. 14 Drapeau de la France Pascal Fabre AGS-Ford Non qualifié

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

  • Pole position : Nigel Mansell en 1 min 18 s 383 (vitesse moyenne : 203,049 km/h).
  • Meilleur tour en course : Nelson Piquet en 1 min 19 s 132 au 57e tour (vitesse moyenne : 201,127 km/h).

Tours en tête[modifier | modifier le code]

La course ayant été stoppée à la fin du trente-deuxième tour, un deuxième départ fut donné, le classement global s'établissant par addition des deux manches. Quatrième au départ de la seconde manche, Piquet prenait immédiatement la tête sur la piste, mais sans jamais inquiéter Mansell, en tête du classement global durant l'intégralité de la seconde manche[1].

À noter[modifier | modifier le code]

  • 13e victoire pour Nigel Mansell.
  • 40e victoire et meilleur tour pour Williams en tant que constructeur.
  • 27e victoire pour Honda en tant que motoriste.
  • 50e podium pour Nelson Piquet.
  • 23e et dernier meilleur tour pour Nelson Piquet.
  • 50e Grand Prix pour Gerhard Berger.
  • 100e Grand Prix pour Eddie Cheever.
  • La course a été interrompue au cours du trente-deuxième tour à cause de l'accident de Derek Warwick. Reparti pour 32 tours, le classement final se fait par addition des temps. La course, initialement prévue sur 68 tours, n'en compte que 63 effectifs (31+32).


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Revue auto hebdo n°596 - 21 octobre 1987