Collombey-Muraz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Collombey-Muraz
Blason de Collombey-Muraz
Héraldique
Maison commune.
Maison commune.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Valais
District Monthey
Communes limitrophes
(voir carte)
Monthey, Vionnaz, Vouvry, Troistorrents, Aigle, Ollon,

Châtel (France)

Président(e) Yannick Buttet

mandat en cours : 2013 - 2016

Code postal 1868 - 1893
N° OFS 6152
Démographie
Gentilé Collombeyroud, Morian
Population 7 982 hab. (31 décembre 2013)
Densité 268 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 16′ 00″ nord, 6° 57′ 00″ est
Altitude 392 m
Superficie 2 981 ha = 29,81 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

Voir sur la carte administrative du Canton du Valais
City locator 14.svg
Collombey-Muraz

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Collombey-Muraz

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Collombey-Muraz
Liens
Site web www.collombey-muraz.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Collombey-Muraz est une commune suisse du canton du Valais, située dans le district de Monthey sur la rive gauche du Rhône.

Histoire et patrimoine[modifier | modifier le code]

La naissance de la commune remonte à l’aube des temps. Sa configuration géographique et politique en tant que commune autonome date du partage de la châtellenie de Monthey en 1787, soit un peu plus de 200 ans.

Son passé préhistorique fait état de la présence de blocs erratiques tels que la Pierre à Dzo (300 m3), la Pierre à Muguet (1 000 m3) et le Bloc Studer (500 m3). Des vestiges très anciens font penser que le site archéologique de Châble-Croix, remontant entre 6880 et 6330 avant Jésus-Christ, est le plus ancien du Valais. L’exploitation du granit de l’ancienne moraine glacière a permis dès l’an 1900 de découvrir des cimetières néolithiques sur les hauteurs de la Barmaz, remontant à l’âge de la pierre polie, soit environ 3000 à 1800 avant Jésus-Christ.

De son passé le plus proche, Collombey-Muraz dispose de deux éléments primordiaux : le Château d’Arbignon qui, depuis 1647 et encore à ce jour, accueille la communauté des religieuses des Bernardines; le manoir – Château De Lavallaz, ancienne demeure féodale et toujours utilisée comme habitation.

L’histoire de Collombey-Muraz est essentiellement agricole jusqu’aux années 1960.

S’il fallait relever une particularité patrimoniale de certains villages qui composent la Commune, ce serait sans doute les puits. Le haut niveau de la nappe phréatique permettait d’en creuser en nombre à Collombey, Collombey-le-Grand et Illarsaz et d’assurer ainsi l’approvisionnement en eau des habitants et du bétail. L’hypothèse est même émise que, quand une famille décidait de construire une maison, la première étape était la construction du puits (Cahier de l’Association du Vieux Collombey-Muraz).

On en comptait 62 dont de nombreux subsistent aujourd’hui à titre ornemental. La Commune a reconnu ce trésor particulier en lui dédiant, au sein du village, une rue et même une place, la Rue des Puits et la Place des Puits.

Le Fournil[modifier | modifier le code]

La démolition d’une maison à Collombey-Le-Grand a mis en évidence l’existence d’un four à pain villageois en l’an 2000. De cette découverte est née l’idée de reconstituer un four banal pour sauvegarder et mettre en valeur les éléments récupérables de cet ancien four d’une part et réaliser d’autre part un projet d’intérêt général. Une association a été créée à cet effet et l’inauguration de la nouvelle construction a été fêtée le 21 septembre 2002.

Dès lors, des manifestations ont lieu 4 fois par an:

  • Week-end des Rameaux
  • Fête du pain le samedi du Jeûne fédéral
  • Fête patronale en novembre
  • Fenêtre de l’Avent

À chacune de ces manifestations notre Maître boulanger Henri Vanay confectionne son pain délicieux et diverses spécialités.

Faits marquants dans l’histoire de la Commune[modifier | modifier le code]

1216 Début de la construction du Château d'Arbignon par la famille du même nom, lequel deviendra le Monastère des Bernardines

1283 Première mention de la paroisse de Muraz qui s'est détachée de celle de Collombey. Anciennes fondations sous l'église actuelle

1630 Construction du Château de Châtillon, lequel deviendra le Manoir du Fay de Lavallaz et dont les premières fondations datent du début du XIVe siècle

1643 Reconstruction par les Bernardines du Château d'Arbignon en vue d'y aménager leur Monastère

1647   Fondation du Monastère des Bernardines

1723 Séparation officielle de Collombey d'avec Monthey. Collombey redevient une paroisse dès la consécration de la vieille église en 1723

1787   Partage de la châtellenie de Monthey. Le 22.09.1787 le gouverneur Jean-Joseph Jost invite les syndics conseillers et charge-ayants de Troistorrents, Collombey et Muraz à comparaître par-devant lui le 02.10.1787 au sujet du partage des biens communaux

1798 Recensement de la population : Collombey 209 habitants, Collombey-le-Grand 70, Muraz 202, Illarsaz 53, Les Neyres 57 habitants

1811 Incendie de l'église de Collombey

1826 Construction de la Cure de Collombey

1847 Fermeture des portes du pont sur le Rhône entre Collombey et Saint-Triphon et établissement de fortifications le long du Rhône avec garde jour et nuit

1855 Reconstruction de la chapelle de Collombey-le-Grand dédiée à Notre-Dame des Sept-Joies

1859   Traversée du territoire communale par la première locomotive de la ligne du Tonkin

1873   Inauguration de la nouvelle église de Collombey

1876 Fondation de la Société de musique La Collombeyrienne

1881 Charles de Lavallaz fonde la Manufacture de tabacs et cigares de Monthey

1894 Construction du pont d'Illarsaz par G. Schmiedt à Genève

1897 Fondation à Muraz de la Société de musique La Villageoise

1898   Inauguration de la nouvelle église à Muraz (clocher de 1657) et de la Maison de Commune à Collombey

1906 Construction du pont sur le Rhône entre Collombey et Saint-Triphon. Longueur 72 m, poids 170,3 tonnes

1907 Ouverture de la ligne Aigle-Ollon-Monthey

1909 Fondation à Collombey de la Société de musique L'Avenir

1941   Établissement d'un camp d’internés polonais à Illarsaz, Des Russes et des Allemands y seront également internés plus tard

1946 Electrification de la ligne du Tonkin de Saint-Maurice à Collombey

1970-1971 Construction du centre scolaire, à la "Route de Collombey-le-Grand"

1976 Construction du pont sur la voie CFF à Vionnaz (entièrement sur Collombey-Muraz), ainsi que le pont sur le Rhône reliant l'autoroute

1976 Inauguration de la SATOM

1981 Visite de M. Kurt Fürgler, président de la Confédération, au Couvent des Bernardines de Collombey.

1986 Construction du nouveau pont sur le Rhône entre Collombey et Saint-Triphon, en aval du précédent

1988 Commémoration du bicentenaire de la Commune de Collombey-Muraz

Géographie[modifier | modifier le code]

En descendant le cours du Rhône, après le défilé de Saint-Maurice, la plaine s’étire largement pour former sur sa rive gauche le Chablais valaisan comportant le district de Monthey. Collombey-Muraz est l’une des neuf communes formant ce district.

La commune, formée des villages de Collombey, Muraz, Collombey-le-Grand, Illarsaz et Les Neyres, s’étend sur 3 080 hectares dont 1 350 sont cultivables, 1 300 représentant la forêt. Par sa superficie de plaine, elle est l’une des plus importantes du Valais.

Sept alpages, Chalet-Neuf, Conches, Chemeneau, Grand-Crau, Dreveneuse d’en Bas, Chermeux, Onnaz, s’étendent sur les hauteurs, à la frontière avec la France. Ils sont la propriété de la bourgeoise qui les loue à des paysans pour la saison d’été. 

Le point culminant du territoire communal - La Pointe de Bellevue à 2 042 m d'altitude - offre une vue extraordinaire du lac Léman aux Dents-du-Midi. Depuis 2013, ce sommet donne son nom à une course pédestre populaire.  

Les villages[modifier | modifier le code]

Centre du village de Collombey.

Collombey

C’est le plus grand des cinq villages qui constituent la commune, avec près de 4 000 habitants fin 2013. Il connaît un essor sans précédent depuis les années 1990 avec l’implantation de centres commerciaux et la construction de nombreux bâtiments d’habitation.  

Village de Muraz.

Muraz

À flanc de coteau bordé par deux ruisseaux, Muraz a longtemps souffert des caprices de ces cours d’eau qui détruisaient les récoltes et inondaient les habitations. Le village s’étend de part et d’autre de la route cantonale, contre le mont et dans la plaine. Tout comme les autres localités, Muraz s’est considérablement agrandi et compte près de 3 000 habitants

Collombey-le-Grand

Si Collombey-le-Grand a réellement été plus important que Collombey au cours de l’histoire, c’est antérieur au XIIe siècle (Maurice Parvex, Collombey-Muraz). Aujourd’hui, le village mérite toujours ce qualificatif si l’on tient compte de la vaste zone industrielle qui le borde. Forte de quelque 700 habitants, la localité se blottit à l’origine autour de la chapelle Notre Dame des Sept-Joies puis a connu un essor considérable et s’est étendue dans la plaine. 

Illarsaz

C’est le village de plaine par excellence, sur la route reliant Vionnaz à Aigle. Le village était entouré autrefois de marais qui ont fait place aujourd’hui aux cultures maraîchères. La localité regroupe essentiellement des villas individuelles. 

Village d'Illarsaz.
Village des Neyres.

Les Neyres

À flanc de coteau, enclavé entre Monthey et Troistorrents, se situe le cinquième et plus petit village de la Commune. Il faut prendre la route de val d’Illiez pour découvrir Les Neyres un habitat disséminé de quelque 400 habitants (Le Chablais, une réalité). Tout comme les autres villages, Les Neyres a connu une forte croissance ces dernières années incitant même la Commune de rouvrir l’école pour les petites classes.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon la statistique communale, la Commune de Collombey-Muraz comptait 5 681 habitants en 2000, 8 658 fin 2015, soit une augmentation de 52,4 % de sa population en quinze années. Sa densité atteint 290,4 hab./km2.

Pour répondre aux besoins de la population, la Municipalité a inauguré en mai 2015 un nouvel établissement médico-social, la "Résidence la Charmaie". C'est un lieu de vie adapté aux personnes âgées situé dans le village de Muraz. Elle bénéficie de la contigüité avec l’école primaire ce qui favorise le rapprochement et la solidarité entre les générations. Des espaces internes et externes sécurisés rendent possible la promenade et la découverte, par exemple du jardin d’arbres fruitiers et d’ornements floraux. Une grande partie des espaces de verdure sont ouverts au public et permettent des échanges directs avec les villageois. Un jardin sécurisé est spécialement conçu pour les personnes présentant des troubles de l’orientation. L’établissement comporte 65 lits répartis en 62 lits de long séjour et 3 unités d’accueil temporaire. Le bâtiment est construit sur trois niveaux en quatre modules identiques et décalés. Il est organisé en quatre unités de vie configurées sous la forme d’un grand appartement.

Politique[modifier | modifier le code]

Le Conseil municipal est l’autorité exécutive de la Commune de Collombey-Muraz. Depuis le 1er janvier 2013, le nombre de Conseillers est passé de 9 à 7. Chaque Conseiller dirige un dicastère qui fonctionne en commission (composée de citoyens de Collombey-Muraz) et/ou en délégation (composée de Conseillers municipaux). Ces commissions ou délégations sont présidées par le conseiller chargé du dicastère concerné. La commune de Collombey-Muraz dispose également, depuis le 1er janvier 2013, d’un Conseil général, lequel en est l’autorité législative et dont les 45 représentants ont été élus pour la 1re fois le 11 novembre 2012. M. Yannick Buttet, président de la commune, est également conseiller national.

Présidence des législature[modifier | modifier le code]

2013-2020 Yannick Buttet (2 périodes)

2006-2012 Granger Josiane (1.5 période)

2001-2006 Métrailler Laurent (1.5 période)

1984-2000  Lattion Antoine (4 périodes)

1980-1983  Zimmermann Arthur

1968-1979  Berrut Jacques (3 périodes)

1956-1967  Chervaz Sylvain (3 périodes)

1932-1955  De Lavallaz Bernard (6 périodes)

1920-1931  Parvex Maurice (3 périodes)

1916-1919  Riondet Hubert

1912-1915  Burdevet Hubert

Économie[modifier | modifier le code]

Agriculture et environnement[modifier | modifier le code]

Zone commerciale de Collombey.

Les importants travaux d’assainissement réalisés dans la plaine durant la Seconde Guerre mondiale ont permis l’intensification des cultures et la modernisation des moyens utilisés.

Au bord de la route Collombey-le-Grand - Illarsaz, un monument rappelle l’effort consenti entre 1941 et 1944 pour l’assainissement de la plaine du Rhône (Collombey-Muraz, Maurice Parvex).

La protection de l’environnement et l’aménagement du territoire sont des préoccupations permanentes. Le premier plan d’aménagement avec sa réglementation spécifique date de 1964 et les aménagements publics liés au respect de l’environnement sont en constante réalisation. Depuis cette époque, le réseau principal de récupération des eaux usées est en fonction avec des stations d’épuration en service depuis 1978.

Industrie[modifier | modifier le code]

Avec l’implantation de la première raffinerie de pétrole en Suisse en 1960, un essor industriel conséquent a été enregistré. Grâce aux efforts constants de pour attirer l’industrie et l’artisanat, des zones industrielles se sont développées principalement à Collombey et Collombey-le-Grand. Au cours de 30 dernières années, de nombreuses entreprises ont choisi Collombey-Muraz comme siège de leurs activités, permettant ainsi de disposer en 2000 d’environ 1600 postes de travail.

En 2015, l’activité de la raffinerie a cessé mettant au chômage quelque 250 collaborateurs.

Culture[modifier | modifier le code]

Église de Collombey (St-Didier).

Située près de Monthey dont l’offre culturelle est riche et variée, la commune compte quant à elle des sociétés villageoises de musique – Les Colombes et - et de chant, le Chœur mixte.

Une troupe de théâtre amateur le Théâtre du Rovra offre au public local un spectacle chaque année, ce qui démontre son dynamisme et ce depuis 1946 !

Des réalisations socioculturelles se sont développées. Un centre scolaire et sportif avec salles polyvalentes, piscine, garderie d’enfants, des écoles primaires, un cycle d’orientation, une bibliothèque municipale, trois terrains de football, des courts de tennis, un réseau de chemins pédestres et de randonnées, des places de jeux, un couvert de 200 places pour sociétés et familles. Sur le plan sportif et culturel, 23 sociétés locales permettent à près de 2400 personnes de s’adonner à leur passe-temps favori.

Sports[modifier | modifier le code]

Football[modifier | modifier le code]

L'Union sportive Collombey-Muraz (USCM) a été fondée en 1970, né de la fusion du FC Collombey et du FC Muraz. Le club compte en 2014 environ 220 membres répartis en 14 équipes, dont 2 en actifs (2e ligue régionale et 3e ligue), 1 en senior et 11 en junior. L'USCM offre également à sa jeunesse une école de football qui regroupe 20 à 25 enfants par saison.

site internet : www.uscm.ch

Basketball[modifier | modifier le code]

Le BBC Collombey-Muraz, créé en 1982, est une des nombreuses sociétés actives à Collombey-Muraz. Il compte en moyenne une centaine de membres. Le premier objectif du club découle des statuts du club: il encourage le développement du basket et sa pratique, en particulier pour la jeunesse. Le comité actuel met l'accent sur ce dernier point et concentre ses efforts sur le regroupement des jeunes, en collaboration avec les clubs du Chablais valaisan (Monthey, Troistorrents) et vaudois (Aigle). Lar 1re équipe, présente dans le championnat suisse de 1re ligue depuis 1992 sans interruption, se veut être la 1re étape pour un jeune homme dans sa carrière de basketteur. Chaque saison, des jeunes issus du Chablais basket viennent rejoindre cette équipe. Depuis 2 saisons, la totalité des joueurs évoluant en 1re ligue sont issus de la eformation. Depuis de nombreuses années ils collabres avec le BBC Monthey dans le cadre d'un partenariat signé entre les deux clubs sous l'égide de la Ligue Nationale de Basket. Depuis plus de 20 ans, le club peut s'enorgueillir de n'avoir jamais rémunéré un seul joueur évoluant en 1re ligue nationale. Seule la passion du basket réunit tous nos membres. Il s'efforce de garder une identité familiale où chacun trouvera sa place. Le club offre également la possibilité aux adultes, jeunes et moins jeunes, de pratiquer le basket en 2e ligue cantonale. Enfin les nombreuses équipes jeunesses (M19, M16, M14, M12, M10 et M8) sillonnent la Suisse à travers les championnats cantonaux, romands (COBB) et suisses.

site internet : www.bbccm.ch

Judo[modifier | modifier le code]

L’ école de judo de Collombey-Muraz a été fondée en novembre 1977. En 25 ans d’existence, les membres de l’EJCM ont gagné plus de 200 titres en Championnats Valaisans Individuels, des titres de Champions suisses. Fort d’une centaine de membres, l’EJCM compte aujourd’hui de nombreuses ceintures noires.

site internet : www.judocollombeymuraz.ch

Tennis de table[modifier | modifier le code]

Le club de tennis de table de Collombey-Muraz (CTTCM) a été fondé au mois de juin 1974. Voici donc plus de 42 ans que le club phare du Chablais joue au sein de l’association de tennis de table « AVVF », qui regroupe les clubs des cantons de Vaud, Valais et Fribourg. À sa fondation, le club comptait une dizaine de membres. Il militait en 4e ligue. Son premier match, il le disputa contre le club de Vouvry (disparut depuis lors) et celui-ci se termina par une défaite. Et pourtant à partir de là..... La 1re équipe évolue en ligue nationale "C", la 2e équipe joue en 1re ligue, quant aux quatre autres équipes, formées de jeunes et de moins jeunes, elles luttent en 3e, 4e et 5e ligue. Le comité en place met un accent tout particulier sur l’école de tennis de table (dès 8 ans) et prépare ce qu'il faut bien appeler les futurs champions ou les membres du club de demain. Le club compte actuellement 50 membres (25 adultes, 25 jeunes). Cette manière de façonner l'avenir, permettra certainement au club de rester encore longtemps au sein des sociétés communales et de garder si ce n'est augmenter son niveau actuel. Le CTT Collombey-Muraz est très actif au sein de son association AVVF. Sur le plan cantonal, nous avons organisé les championnats valaisans en 1977 / 1986 / 1994 / 2000 / 2004 / 2012 / 2014 / 2017. Cette dernière manifestation sera organisée à la salle du Corbier le 04 et 05 février 2017. Sur le plan Romand, nous organisons des matchs de finale, de promotion ainsi que des tournois de classement. Sur le plan Suisse, nous organisons des poules d’ascension de ligue nationale B en ligue nationale A, la finale de coupe Suisse. En 2009, nous avons organisé un match international entre la Suisse et la Grèce. Le match s’est déroulé dans une salle comble (plus de 350 personnes); ce fût une belle réussite et une sacré vitrine pour le tennis de table.

site internet : www.cttcollombey-muraz.ch

Course pédestre[modifier | modifier le code]

Le « Trail de Bellevue », dont la 1re édition a eu lieu le 29 juin 2013, propose 2 parcours de 10 et 32 km, ainsi que d'un parcours enfants.

Club de tir à l'arc[modifier | modifier le code]

L’Arc-Club Collombey-Muraz rassemble des archers de tout le Chablais valaisan et vaudois. Cette association sportive est basée sur la commune valaisanne de Collombey-Muraz depuis 1973. Elle est affiliée à la fédération nationale SwissArchery et soutenue par Jeunesse+Sport. Le club de tir à l’arc est actif dans le sport de compétition (sur cible aussi bien qu’en forêt) et de loisir. De nombreux membres se sont déjà distingués au niveau national, et même au niveau européen pour certains. Il est ouvert aux arcs olympiques (classiques), arcs à poulies, barebows, ainsi qu’aux arcs plus traditionnels (bowhunters et longbows). L’été, les entraînements ont lieu au terrain du Bochet et l’hiver à la salle de sport derrière l’église de Muraz. Les cours débutants sont ouverts aux jeunes dès 10 ans, ainsi qu’aux adultes de tous âges.

Site internet : www.arc-clubcm.ch

Badminton[modifier | modifier le code]

Le Badminton Club Collombey-Muraz est né en été 2003 de l’initiative de plusieurs personnes désireuses de transmettre leur passion du badminton aux jeunes et moins jeunes de la commune de Collombey-Muraz.

Ce jeune club est composé actuellement d'env. 60 membres répartis en trois groupes :

  • juniors (10 à 18 ans)
  • populaires (plaisir et découverte du badminton sans aucune contrainte)
  • actifs (entraîneurs et joueurs participants aux interclubs)

Association dynamique, le Badminton Club Collombey-Muraz, organise déjà chaque année un tournoi pour les écoliers et un tournoi populaire.Le tournoi des écoliers est une manifestation gratuite pour les jeunes de la région de St-Gingolph à St-Maurice. Son but est de faire découvrir le badminton à tous les jeunes de moins de 16 ans.Le tournoi populaire est destiné à tous les amoureux du badminton qui ne possèdent pas de licence. En février 2005, 95 participants sont venus de tout le Valais (de Monthey à Brig) et de Vaud (de Bex à Lausanne) participer à la deuxième édition de l’unique tournoi populaire valaisan de badminton.

site internet : www.bc-collombey-muraz.com

Club de lutte[modifier | modifier le code]

Le club de lutte d’Illarsaz-Haut-Lac a fêté ses 70 ans d’existence en 2012. Fondé en 1942 par un groupe d’amis lutteurs de la région, les entraînements commencèrent en plein air. Malgré les moyens très sommaires dont le club disposait, très vite un petit groupe d'une dizaine d'adeptes se forma. Depuis le club a continué à exister et à ce jour, le club de lutte d’Illarsaz-Haut-Lac forme plus de 30 jeunes dès l’âge de 5 ans. En effet, le club a connu par le passé de grands moments de gloire avec de nombreux très bons résultats tant en lutte Suisse qu’en lutte libre. Parmi ces bons résultats, nous pouvons relever de nombreuses médailles lors des championnats Suisses de lutte libre et gréco-romaine de nos anciens lutteurs ainsi que plusieurs participations à divers championnats internationaux. Nos combattants se sont aussi montrés très agiles en lutte Suisse avec de nombreux lauriers et même une couronne Fédérale en 1986 à Sion, par Alain Bifrare. Depuis quelques années, le comité décida de redynamiser le club en voyant les effectifs diminuer avec l’arrivée de nouveaux sports plus «funs» et bien plus médiatisés. Le club mit toute son énergie à la promotion de la lutte ainsi qu’à la formation de nos jeunes lutteurs. La lutte demande de nombreuses qualités telles que l’agilité, la souplesse, la coordination, l’intelligence, la force et du fair-play, ce qui fait de ce sport l’un des plus complets. Notre but est de faire découvrir le sport, en particulier la lutte, d’une manière ludique et agréable tout en respectant les règles dictées par «Jeunesse et Sport». Pour les plus motivés et désireux, s’offre à eux la possibilité de participer à des tournois durant toute l’année. Depuis quelques années, le club essaie d’organiser un maximum de compétitions au sein de la commune. En 2009, a eu lieu le championnat Suisse de lutte libre où Florian Vieux a terminé 3e. En 2011, a eu lieu le championnat Romand. Durant l’été 2012, la Fête Cantonale Valaisanne de lutte Suisse s’est déroulée aux Perraires où Sylvain Vieux fût couronné.

site internet : www.illarsaz-lutte.ch

Ski-Club Bellevue[modifier | modifier le code]

Le 11 décembre 1968, une équipe d’amis, se réunissaient pour fonder le SC Bellevue de Collombey-Muraz. Depuis lors, le SC organise chaque hiver, des sorties à ski, piste et randonnée. La poignée d’amis du départ a fait des émules, en effet aujourd’hui, le SC compte de nombreux membres.

Depuis 1979, les membres se retrouvent au Chalet de Conches, ancien chalet d’alpage, loué au SC par la Bourgeoisie de Collombey-Muraz. En partie transformé, puis aménagé par une équipe de membres assidus et mordus, il est chaque année bichonné lors de corvées printanière et automnale.

La manifestation phare, reste le traditionnel concours populaire, ouvert à tous les membres du SC ainsi qu’à toutes les personnes domiciliées sur le territoire de la Commune,  il comporte :

  • Un slalom géant (parcours : douane de Culet – Chalet Neuf)
  • Une course de peaux de phoque (parcours : Chalet-Neuf - pointe de Bellevue)
  • Après la course, la soupe « aux cailloux » est offerte aux coureurs par le gérant de la buvette de Chalet-Neuf, et pour tous, au chalet du SC à Conches, raclette à volonté.
  • Au Chalet de Conches a lieu l'annonce des résultats avec de nombreux lots intéressants, laquelle est ensuite suivie d’un apéritif offert par le SC Bellevue.

site internet : www.ski-club-bellevue.ch

Tennis-Club[modifier | modifier le code]

En 1983, une bande d'irréductibles villageois, sensibilisés par les prouesses des Borg, Mac Enroe, Connors et consorts, de Chris Evert Loyd et Martina Navratilova entre autres, chez les dames, décidèrent d'agir pour doter la commune des infrastructures nécessaires à la pratique du tennis.Et c’est tout naturellement que fut fondé en 1984, le Tennis-Club Collombey-Muraz qui, aujourd’hui, est une des plus importantes sociétés sportives de la Commune.

Notre club se situe au Chemin du Nandillier à Collombey (derrière le complexe des Perraires). Il se compose de quatre courts en gazon synthétique et d’un club-house tout rénové.

  • Cinq équipes interclubs dont 2 masculines (actifs et jeunes seniors) en 2e Ligue, 2 masculines (jeunes seniors) en 3e Ligue et 1 féminine (jeunes seniors dames) en 1re Ligue forment les groupes de compétition.
  • Cinq équipes juniors dont 1 équipe garçons (U15), 2 équipes garçons (U12), 1 équipe garçons (10&U Kids) et 1 équipe filles (U15) disputent les interclubs juniors.
  • Plus d’une centaine de licenciés à Swisstennis.

Chaque année, le club organise son tournoi interne ouvert à tous ses membres et également un Grand tournoi Open chapeauté par Swisstennis en août.

M. Yannick Fattebert, diplômé de Swisstennis « Tennis pour enfants » et diplômé Entraîneur B officie comme entraîneur et responsable de l’école de tennis et de la formation des jeunes talents, épaulé par six moniteurs reconnus Jeunesse + Sports. L’école de tennis comptant plus de 70 juniors participent à deux sessions (été-hiver) de formation.

site internet : www.tccm.ch

Tir sportif « Châble-Croix »[modifier | modifier le code]

Fondée en 2008, la société de « Tir sportif Châble-Croix » est issue de la fusion des sociétés de tir « Les Carabiniers de Collombey-Muraz », « L'Avenir de Vionnaz » et le « Petit Calibre de Châble-Croix ». Ce choix a été dicté par des motifs de disponibilité au niveau de la composition des comités, par la réduction des coûts de fonctionnement et pour assurer la pérennité de la société. Ce regroupement apporte des synergies pour la répartition des tâches, la mise en valeur des capacités sportives, un meilleur encadrement des tireurs, une meilleure coordination des activités, le recrutement et la formation des jeunes. Le tir sportif est une activité aux exigences multiples, c’est un sport formidable et très enrichissant. Il permet de libérer pleinement l’esprit car la concentration doit être totale. Le but recherché n’est pas uniquement d’être dans la cible, nous voulons être au centre de la cible. Pour cela la maîtrise de tous les éléments internes – physique, psychique, stress, pression de la compétition, résultat à obtenir – et des éléments externes – environnement, froid, chaleur, vent, éclairage, bruit – doit être totale. Ces aptitudes sont primordiales et le tir permet de les développer. Elles sont utiles bien au-delà des seules frontières sportives. Elles servent au quotidien, dans la vie professionnelle, personnelle et familiale. Le tir sportif peut être pratiqué de 7 à 77 ans. Pour la jeunesse, la pratique débute dès l’âge de 10 ans, à l’air comprimé carabine ou pistolet à 10 mètres en local fermé. Vient ensuite le tir à 50 mètres carabine et pistolet, dès 14 ans. Enfin, le tir à la carabine à 300 mètres, dès que la formation à 50 mètres est suffisante. Sur le plan militaire, les cours de Jeunes tireurs sont dispensés dés l’âge de 17 ans jusqu’à 20 ans. La pratique du tir est ouverte à toutes et à tous. Cette activité est pratiquée dans les merveilleuses installations régionales du stand de tir de Châble-Croix, première installation régionale du Haut-Lac construite en 1975. En 2014, la société a remporté le titre de champion suisse du concours de section en LNB catégorie armes d'ordonnance et plusieurs de ses représentants s'illustrent tant sur le plan cantonal que national.

site internet : www.chable-croix.ch

Taï-Jitsu[modifier | modifier le code]

Le Taï-Jitsu est un art martial japonais dont l’origine remonte au XVIe siècle. Son esprit d'auto-défense (self défense) est une caractéristique importante. Le Taï-Jitsu faisait partie de l’entraînement des samouraïs et des guerriers pour la lutte sans armes. Actuellement modernisé, il correspond mieux aux attentes de notre société en matière de self-défense. En Suisse, le Taï-Jitsu a été développé depuis 1980 par Me Jean-Pierre Clément, 6e dan FSTJ, 6e dan Seiki-jitsu, 7e dan WFTJ. Le club présent à Collombey-Muraz depuis 2008 a officiellement fondé en 2014 l'association à but non lucratif ETJC pour École Tai-Jitsu du Chablais.

Site internet : www.taijitsu.ch.

Karaté Club Okinawa Chablais[modifier | modifier le code]

site internet : www.karate-okinawa.ch

Yoseikan Budo - école d'arts martiaux[modifier | modifier le code]

site internet : www.yoseikancm.ch

Rock acrobatique / RCC Tequila Rock[modifier | modifier le code]

Fondé en 1994, le Tequila Rock s'est établi à Collombey-Muraz. Le club participe à des manifestations telles que mariages, démonstrations, soirées diverses et concours, etc.

Les cours sont dispensés à tous et sans limite d'âge. Le rock and roll acrobatique est maintenant affilié à Jeunesse et Sport en tant que danse sportive.

Société Féminine de Gymnastique[modifier | modifier le code]

Depuis sa fondation en 1957, la Société Féminine de Gymnastique (SFG)  « Les Colombes » de Collombey-Muraz n’a eu de cesse de développer l’offre gymnique sur le territoire communal. Forte de 319 membres de 2 à 78 ans et de 41 moniteurs/trices (état juin 2016), elle propose ainsi quelques 25 heures de gymnastique : gym Parents-Enfants, gym enfantine, Jeunesse A et B (de 6 à 16 ans), Juniors, Bodyfit, Dames 35+/55+, sans compter les groupes spécialisés « gymnastique aux agrès », « athlétisme » et un cours de « Power Yoga ».

Membres de la Fédération Suisse de Gymnastique, de l’association cantonale « GymValaisWallis » et de la Fédération Valaisanne d’Athlétisme, chaque moniteur/trice est au bénéfice d’un brevet d’enseignement Jeunesse et Sport, ESA Sport des Adultes ou FSG. Chaque groupe participe ainsi aux manifestations régionales, cantonales, romandes ou fédérales qui le concerne, ainsi que, plus récemment, au grand rassemblement international que représente la Gymnaestrada.

En tant que partenaire de ces associations, la société organise aussi régulièrement l’un ou l’autre des concours ou fêtes de gymnastique et met sur pied tous les deux ans une manche de la tournée cantonale de cross.

Les soirées, chaque deux ans en décembre, suivies par un nombreux public, restent la meilleure vitrine de cette activité menée avec compétence et convivialité.

site internet : www.sfgcollombey-muraz.ch

Éducation[modifier | modifier le code]

La commune de Collombey-Muraz propose aux familles l’UAPE, unité d'accueil pour écoliers Le Coup d'Pouce. Ainsi que la crèche-nurserie les Meniots. Collombey-Muraz offre aux enfants de la commune les écoles enfantines, primaires, ainsi que le cycle d’orientation sur le site scolaire des Perraires. Au vu de l’expansion démographique de la commune, une nouvelle école a ouvert ses portes pour la rentrée 2014 dans le village de Muraz.

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Maurice Parvex, écrivain et historien (1931-2016), auteur de divers ouvrages retraçant la vie des gens et des villages de la Commune
  • Gilbert Constantin, peintre et sculpteur (1947-2010), nombreuses expositions personnelles et collectives en Suisse, en Belgique, aux États-Unis et au Japon
  • Georges Borgeaud (1914-1998), écrivain, lauréat de plusieurs prix littéraires dont le Prix Renaudot. Notice biographique du fonds Borgeaud, publiée sur Helveticat, le catalogue de la Bibliothèque nationale suisse en ligne : Originaire de Collombey-Muraz, Georges Borgeaud est né le 27 juillet 1914 à Lausanne. Il fait ses études à Aubonne (canton de Vaud), à Genève et à Saint-Maurice (canton du Valais). En 1934, il séjourne à l’École claustrale Saint-André, collège de bénédictins en Belgique, qu’il quittera par la suite. C’est pendant les vacances de 1935 qu’il exerce son premier préceptorat à Westende en Belgique. Pendant plusieurs années, il vit de l’enseignement, soit en Suisse (École Beau-Soleil à Villars-sur-Ollon, en 1934-35-36, aux Diablerets ou chez les Olsommer en Valais en 1937), soit en Belgique (chez la Comtesse Liedekerke-Beaufort à Noisy en 1936). Avant guerre, il est engagé par Payot à Bâle et, après la déclaration des hostilités, il travaillera également dans les succursales de Lausanne, Vevey, ou Genève, selon les nécessités de Payot liées aux absences des employés mobilisés. Il fait lui-même plus de deux ans de service militaire. Il habite quelque temps le Château de Glérolles où il côtoie S. Corinna Bille, puis il s’installe à Fribourg dans la même maison que Charles-Albert Cingria. Il travaille alors à la LUF (Librairie de l’Université de Fribourg), puis à la Librairie Française de Zurich. Dès 1946, il habite définitivement Paris qu’il ne quittera plus que pour des voyages et des séjours d’été à Gordes puis dans son pigeonnier du Quercy. En 1952 paraît Le Préau qui remporte le Prix des Critiques. Georges Borgeaud publie encore La Vaisselle des Evêques en 1959, Italiques en 1969 puis reçoit en 1974 le Prix Renaudot pour Le Voyage à l’Etranger. Le Soleil sur Aubiac (1986-87) est lui aussi couronné de plusieurs récompenses : le Prix Médicis de l’essai, le Prix Inforum de Jacques Chancel, le Prix de la Corne d’or à Limoges, le Prix Jacques Chardonne à Cognac. Georges Borgeaud est également l’auteur de nombreux articles et chroniques, recueillis et publiés dans Mille Feuilles. Georges Borgeaud est aussi Chevalier des arts et des lettres et Citoyen d’honneur de Rome.

Plus d’infos sur www.georgeborgeaud.ch

Transports[modifier | modifier le code]

Le village de Collombey est desservi par deux lignes de chemin de fer, la ligne CFF du Tonkin (Saint-Maurice – Saint-Gingolph) et le train régional AOMC (AigleOllonMonthey - Champéry), complété par un bus urbain qui permet de gagner Monthey selon une cadence horaire soutenue. Les cinq villages de la commune sont par ailleurs reliés aux localités alentour par un service de bus des Transports Publics du Chablais (TPC).

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :