Gare d'Hesdigneul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hesdigneul
Image illustrative de l’article Gare d'Hesdigneul
Ancien bâtiment voyageurs et entrée de la halte.
Localisation
Pays France
Commune Hesdigneul-lès-Boulogne
Adresse Rue de la Gare
62360 Hesdigneul-lès-Boulogne
Coordonnées géographiques 50° 39′ 39″ nord, 1° 40′ 01″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Hauts-de-France
Caractéristiques
Ligne(s) Longueau à Boulogne-Ville
Saint-Omer à Hesdigneul
Voies 2
Quais 2
Altitude 12 m
Historique
Mise en service 17 avril 1848
Architecte Antoine

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Hesdigneul

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Hesdigneul

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

(Voir situation sur carte : Pas-de-Calais)
Hesdigneul

La gare d'Hesdigneul est une gare ferroviaire française des lignes de Longueau à Boulogne-Ville et de Saint-Omer à Hesdigneul, située sur le territoire de la commune d'Hesdigneul-lès-Boulogne dans le département du Pas-de-Calais, en région Hauts-de-France.

Elle est mise en service en 1848 par la Compagnie du chemin de fer d'Amiens à Boulogne et devient en 1851 une station de la Compagnie des chemins de fer du Nord.

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) du réseau TER Hauts-de-France, desservie par des trains express régionaux.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 12 mètres d'altitude, la gare de bifurcation d'Hesdigneul est située au point kilométrique (PK) 244,564 de la ligne de Longueau à Boulogne-Ville, entre les gares de Neufchâtel-Hardelot et de Pont-de-Briques[1].

Elle est également l'aboutissement, au PK 117,446, de la ligne de Saint-Omer à Hesdigneul (partiellement déclassée) après la gare de Samer (fermée). La section ouverte, de Desvres à la bifurcation d'Hesdigneul est utilisée uniquement pour un trafic de marchandises.

Histoire[modifier | modifier le code]

La « station d'Hesdigneul » est mise en service le 11 avril 1848 par la Compagnie du chemin de fer d'Amiens à Boulogne lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Neufchâtel, à Boulogne dernière section de sa ligne d'Amiens à Boulogne qu'elle ouvre ainsi dans sa totalité[2]. Le bâtiment voyageurs est dû à Antoine l'architecte de la compagnie, il est composé d'un corps à trois ouvertures et un étage[3].

La gare vers 1900.

En 1851, elle devient une station de la Compagnie des chemins de fer du Nord, lorsque celle-ci accepte une fusion absorption avec la compagnie primitive qui ne peut résister à la concurrence de sa grande rivale[4].

Le 1er juin 1874 le chemin de fer de Boulogne à Saint-Omer est mis en service. La bifurcation vers Saint-Omer de la ligne d'Amiens à Boulogne s'effectue à la station d'Hesdineul. La station est ouverte au service voyageurs de la nouvelle ligne le 1er mai 1875 et au service des marchandises le 1er juin de la même année[5]. En 1876, l'embranchement particulier de la sucrerie Crépelle et Cie est établi en lien avec la gare[6]. En 1878, on pose des appareils pour faire disparaître l'aiguille de pointe qui existait sur la voie de droite[7].

En 1918, cette gare, ainsi que la commune ont joué un rôle important en apportant du ravitaillement aux milliers de réfugiés qui quittaient la région lors de l'avancée de l'offensive allemande de la Première Guerre mondiale [8].

Le bâtiment de la gare, désaffecté, a été racheté par la commune afin d'être utilisé par les jeunes du centre de formation des apprentis (CFA), situé à proximité[9].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Halte SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre[10].

Desserte[modifier | modifier le code]

Hesdigneul est desservie[10] par des trains TER Hauts-de-France qui effectuent des missions entre les gares : de Rang-du-Fliers - Verton, ou d'Étaples - Le Touquet, et de Boulogne-Ville, ou de Calais-Ville ; d'Amiens et de Calais-Ville.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parking pour les véhicules y est aménagé[10].

Patrimoine ferroviaire[modifier | modifier le code]

Ancien bâtiment voyageurs, fermé, vu du côté voies
Ancien bâtiment voyageurs, fermé, vu du côté voies.

Le bâtiment voyageurs de 1848 conçu par l'architecte Antoine et modifié jusqu'en 1878 est inscrit à l'inventaire général du patrimoine culturel depuis 1990[3]. Inutilisé pour le service ferroviaire des voyageurs, la commune souhaite lui trouver une nouvelle utilisation[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français : (311) Longueau - Boulogne, vol. 1 - lignes 001 à 600, Paris, La Vie du Rail, , 238 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), p. 117
  2. Adolphe Joanne, Atlas historique et statistique des chemins de fer français, L. Hachette, 1859, p. 22 lire (consulté le 7 octobre 2013).
  3. a et b Site culture.gouv.fr, gare Hesdigneul-lès-Boulogne, inventaire général du patrimoine culturel, référence IA00062678 (consulté le 7 octobre 2013)
  4. François Caron, « Le Nord », dans Les grandes compagnies de chemin de fer en France: 1823-1937, Librairie Droz, 2005 (ISBN 9782600009423) pp. 71-72 lire (consulté le 7 octobre 2013).
  5. Site gallica.bnf.fr, « Chemin de fer de Boulogne à Saint-Omer », dans Rapports et délibérations - Pas-de-Calais, Conseil général, 1875/08, p. 62 intégral (consulté le 7 octobre 2013)
  6. Site gallica.bnf.fr, Rapports et délibérations - Pas-de-Calais, Conseil général, 1877/08, p. 48 intégral (consulté le 7 octobre 2013)
  7. Site gallica.bnf.fr, « Chemin de fer », dans Rapports et délibérations - Pas-de-Calais, Conseil général, 1878/08, p. 385 intégral (consulté le 7 octobre 2013)
  8. Rapport de l'archiviste (départemental) ; Archives départementales, communales et hospitalières ; Arras, p. 721 et suivantes sur 1157 (consulté le 30 décembre 2009)
  9. « Hesdigneul-les-Boulogne : désaffectée, l’ancienne gare appelée à devenir un nouveau lieu de vie : Située sur deux lignes (Paris-Boulogne et Saint-Omer - Boulogne), la gare de chemin de fer d’Hesdigneul-les-Boulogne a connu des heures glorieuses. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 24 janvier 2015).
  10. a b et c Site SNCF TER Nord-Pas-de-Calais, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Halte ferroviaire d'Hesdigneul lire (consulté le 20 janvier 2012)
  11. Site hsdigneul-lesboulogne.fr : La gare SNCF : Appel à projet (consulté le 7 octobre 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Amiens Neufchâtel TER Hauts-de-France Pont-de-Briques Calais-Ville
Rang-du-Fliers - Verton
ou Étaples - Le Touquet
Neufchâtel
ou Étaples - Le Touquet
TER Hauts-de-France Pont-de-Briques
ou Boulogne-Ville
Boulogne-Ville
ou Calais-Ville