Compagnie du chemin de fer d'Amiens à Boulogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Compagnie du chemin de fer
d'Amiens à Boulogne
Création 29 mai 1845
Disparition 19 février 1852 (fusion)
Successeur Compagnie du Nord

Forme juridique société anonyme
Siège social Drapeau de France Paris (France)

La Compagnie du chemin de fer d'Amiens à Boulogne est une société anonyme française créée en 1845. Elle est concessionnaire, construit et exploite la ligne d'Amiens à Boulogne avant de fusionner en 1852 avec la Compagnie des chemins de fer du Nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Création[modifier | modifier le code]

La société anonyme dénommée « Compagnie du chemin de fer d'Amiens à Boulogne » est créée pour reprendre la concession, du « chemin de fer d'Amiens à Boulogne, par Abbeville et Étaples », adjugée le 15 octobre 1844 à messieurs Laffitte, Blount et compagnie. La société, dont les statuts sont déposés chez maître Ducloux et son collègue notaire à Paris par l'acte du 28 mai 1845, est approuvée par une ordonnance du 29 mai 1845. Son siège est fixé à Paris et son capital est de trente-sept millions cinq cent mille francs divisés en soixante quinze mille actions[1].

Fusion[modifier | modifier le code]

Mise en difficulté par la concurrence, la Compagnie du chemin de fer d'Amiens à Boulogne fusionne avec la Compagnie des chemins de fer du Nord le 19 février 1852[2]. Les conditions sont celles d'une fusion absorption, le Nord reprenant l'ensemble des actifs, du passif et des engagements contractés contre un échange d'actions ou d'obligations. Le barème établi pour l'échange est de deux actions de la Compagnie d'Amiens à Boulogne contre une action du Nord « libérée de 400 fr » ou une action de la Compagnie d'Amiens à Boulogne contre une obligation du Nord de « 500 fr 3 % »[3].

Ligne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. France, « Art. 7914 (29 mai - 13 juin 1845) Ordonnance du Roi portant autorisation de la Société anonyme formée à Paris sous la dénomination de Compagnie du chemin de fer d'Amiens à Boulogne », dans Recueil général des lois, décrets et arrêtés, 1845, pp. 194-198. Lire (consulté le 31 août 2012).
  2. France, Bulletin des lois de la République française. Tome 9e. 1852, pp. 527-531. Lire (consulté le 30 novembre 2013).
  3. François Caron, « Le Nord », dans Les grandes compagnies de chemin de fer en France: 1823-1937, Librairie Droz, 2005 (ISBN 9782600009423) p. 72. Lire (consulté le 31 août 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Mâlot (avocat), Question d'octroi. La Compagnie du chemin de fer d'Amiens à Boulogne, contre l'administration des Octrois de la ville d'Abbeville, impr. Duval et Herment, 1847
  • Louis-Bernard Bonjean, Hébert, Note sur le procès inventé à la Compagnie du chemin de fer du Nord, devant le Tribunal de commerce de la Seine, par la Compagnie du chemin de fer d'Amiens à Boulogne, impr. P. Dupont, 1849
  • Louis-Bernard Bonjean, Hébert, Mémoire pour la Compagnie du chemin de fer d'Amiens à Boulogne contre la Compagnie du chemin de fer du Nord, impr. N. Chaix, 1851

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]