Fast and Furious 8

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fast and Furious 8
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo Français du film.
Titre québécois Le Destin des dangereux
Titre original The Fate of the Furious
Réalisation F. Gary Gray
Scénario Chris Morgan
Acteurs principaux
Sociétés de production One Race Films
Original Film
Universal Studios
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Drapeau du Japon Japon
Genre Action
Durée 136 minutes (version cinéma)
148 minutes (director's cut)
Sortie 2017

Série Fast and Furious

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Fast and Furious 8 (The Fate of the Furious), ou Le Destin des dangereux au Québec, est un film d'action américano-sino-japonais réalisé par F. Gary Gray, sorti en 2017.

Il est le 8e opus de la franchise Fast and Furious et le premier depuis Fast and Furious: Tokyo Drift sans Paul Walker, mort pendant le tournage de Fast and Furious 7, ni Jordana Brewster. Après la mort de Paul Walker, le scénario du 7e opus a totalement été réécrit afin de justifier l'absence des personnages Brian O'Connor (Paul Walker) et Mia Toretto (Jordana Brewster) dans la suite.

Le film connaît le meilleur démarrage de l'histoire du cinéma en rapportant plus de 531 millions de dollars de recettes mondiales lors de son premier week-end d'exploitation, avant que ce record ne soit battu en par Avengers: Infinity War. Le film effectue également le meilleur démarrage de l'année en France avec un total de 1 861 108 entrées pour sa première semaine d'exploitation et au total 2 725 216 entrées[1]. Le film a rapporté 1,06 milliard de dollars de recettes au box-office mondial en seulement 18 jours et devient le 30e film de l'histoire à atteindre le seuil du milliard de dollars.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Dom et Letty sont maintenant en lune de miel à Cuba, Brian et Mia se sont rangés et ont accueilli une petite fille, et le reste de l'équipe est disculpé. Cependant, une nouvelle menace pèse à présent sur le groupe : une femme, une mystérieuse et redoutable cyberterroriste connue sous le nom de Cipher, force Dom à la rejoindre sur le chemin de la criminalité. Pour mettre fin aux agissements de Cipher et de Dom, l'équipe est obligée de collaborer avec un ancien ennemi qu'ils ne voulaient plus croiser : Deckard Shaw.

Synopsis détaillé[modifier | modifier le code]

Dom (Vin Diesel) et Letty (Michelle Rodríguez) sont en lune de miel à La Havane (Cuba) lorsqu'une inconnue, qui se révélera être Cipher (Charlize Theron), montre une vidéo à Dom qui va le convaincre de travailler pour elle. De son côté, Hobbs (Dwayne Johnson) est devenu, pour faire plaisir à sa fille, l'entraîneur de l'équipe de football féminin où celle-ci joue. Hobbs accepte de diriger une mission à Berlin afin de récupérer une bombe IEM ; alors que l'objectif est atteint et que tout semble fini, Dom percute le véhicule de Hobbs afin de s'emparer de cette dernière et l'apporter à Cipher. Hobbs, envoyé en prison, y retrouve Deckard Shaw (Jason Statham), avec qui il s'évade avec l'aide de M. Personne (Kurt Russell) et de son nouvel adjoint, Eric (Scott Eastwood).

Réunis par M. Personne, Hobbs et la « famille » s'allient à contrecœur avec Shaw (dont Cipher est également une ennemie) afin de retrouver Dom et comprendre les raisons de sa trahison. En réalité, Cipher retient en otage son ex-petite-amie, Elena (Elsa Pataky), et leur fils dont il ignorait l'existence. Cipher, qui sait à quel point la famille est importante pour Dom, les a enlevées pour tenir ce dernier à sa merci.

Lors d'une course poursuite à New York, Dom est chargé de récupérer les codes nucléaires détenus par le Ministre de la Défense russe, en visite aux États-Unis. Pendant ce temps, Dom rencontre discrètement la mère des frères Shaw (Helen Mirren) afin de monter un plan contre Cipher, qui est la personne qui a entraîné Owen Shaw (Luke Evans) dans la criminalité. Cependant, Dom abat froidement Deckard, ce qu'observe Cipher sur ses écrans.

Cipher n'est pas satisfaite de la mission de Dom à New York : il n'a pas pu se résoudre à tuer Letty et l'a laissée partir avec les codes nucléaires, avant qu'elle ne soit finalement rattrapée par Rhodes (Kristofer Hivju), le bras droit de Cipher. En représailles, Elena est exécutée par Rhodes devant Dom, son fils étant pour l'instant épargné.

La traque se poursuit à Vladovin en Russie, dans une base navale secrète où un sous-marin SNLE[Note 1] est volé par Cipher, afin de faire chanter les gouvernements mondiaux à la guerre nucléaire. C'est au cours de cette mission que Dom révèle à Cipher le plan qu'il a fomenté pour sauver son fils et la piéger : pendant qu'il aidait Cipher à s'emparer du sous-marin nucléaire, Deckard, qui a en réalité survécu, et son frère Owen ont débarqué dans l'avion de Cipher afin de reprendre le fils de Dom pour le ramener à son père sain et sauf. Dom peut alors tuer Rhodes, vengeant ainsi Elena. Dom rejoint ensuite la « famille » - qui est rassurée de le voir à nouveau de leur côté - et utilise le missile antinavire que Cipher lance contre lui par vengeance pour couler le sous-marin. Après avoir neutralisé tous les agents de Cipher dans l'avion, Deckard se retrouve face à face avec elle pour lui régler son compte, mais elle réussit à s'enfuir en sautant de l'avion en parachute.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : The Fate of the Furious
  • Titre français : Fast and Furious 8
  • Titre québécois : Le Destin des dangereux
  • Réalisation : F. Gary Gray
  • Scénario : Chris Morgan, d'après les personnages créés par Gary Scott Thompson
  • Musique : Brian Tyler
  • Direction artistique : Andrew Max Cahn, Jonathan Carlos, Jay Pelissier, Aramís Balebona Recio, Brian Stultz et Desma Murphy
  • Décors : Bill Brzeski
  • Costumes : Sanja Milkovic Hays et Marlene Stewart
  • Photographie : Stephen F. Windon
  • Son : Jason Chiodo, Frank A. Montaño, Seva Solntsev, Jon Taylor
  • Montage : Christian Wagner et Paul Rubell
  • Production : Vin Diesel, Michael Fottrell, Chris Morgan et Neal H. Moritz
Production exécutive : Ricardo Del Río (Cuba) et Finni Johannsson (Islande)
Production déléguée : Amanda Lewis et Samantha Vincent
Production associée : Sharon Lopez
Coproduction : Cliff Lanning

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[10] et Symphonia Filmshttp://symphoniafilms.fr/[11] version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[12]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

En , alors que le septième volet est en plein tournage, deux autres nouveaux films sont annoncés[13]. La production de Fast and Furious 7 est marquée par le décès de Paul Walker, qui stoppe pendant quelques mois le tournage. Le 8e film est ensuite confirmé. En , sa sortie est annoncée pour [14]. Il est annoncé par ailleurs qu'un neuvième et dixième films sont prévus. Vin Diesel déclare ensuite qu'il souhaite que Rob Cohen, réalisateur du premier film, revienne pour ce huitième opus[15]. C'est finalement F. Gary Gray qui est confirmé à la réalisation en [16]. Après Rob Cohen (Fast and Furious), John Singleton (2 Fast 2 Furious), Justin Lin (Tokyo Drift, Fast and Furious 4, Fast and Furious 5 et Fast and Furious 6) et James Wan (Fast and Furious 7), il est le 5e réalisateur a rejoindre la saga automobile. Il a notamment réalisé Braquage à l'italienne (avec Jason Statham et Charlize Theron), Un homme à part (avec Vin Diesel) et NWA: Straight Outta Compton.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Fast and Furious 8 accueille deux nouvelles actrices : Charlize Theron, dans le rôle de la nouvelle méchante Cipher, et Helen Mirren dans un rôle surprise (cette dernière a longtemps déclaré vouloir obtenir un rôle dans la saga y compris incarner la mère de Toretto, mais finalement, elle joue la mère des frères Owen et Deckard Shaw). À noter que la première campait l'un des deux rôles principaux de Mad Max: Fury Road, un film où il est grandement question de vitesse et de bolides.

L'acteur norvégien Kristofer Hivju, qui campe le redoutable guerrier Tormund Giantsbane dans Game of Thrones, a été engagé pour incarner l'un des méchants du film. Il n'est pas le seul de la célèbre série à jouer dans le film puisque Nathalie Emmanuel, déjà apparue dans Fast and Furious 7, est aussi présente.

Lucas Black, qui a incarné le personnage de Sean Boswell dans Fast and Furious: Tokyo Drift et Fast and Furious 7, aurait pu reprendre son rôle dans ce huitième volet de la saga. Mais il a dû refuser pour conflit d'emploi du temps.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute le à Mývatn en Islande[17],[18]. Un cheval est grièvement blessé sur le plateau et sera ensuite euthanasié[19].

En , le tournage se poursuit à La Havane à Cuba[20]. C'est le premier film américain tourné sur le sol cubain depuis la réouverture des relations entre Cuba et les États-Unis[21].

Le tournage a également lieu à Cleveland, New York, Atlanta[22].

Le , alors que le tournage était terminé, une partie de l'équipe est rappelée pour des reshoots de quelques scènes supplémentaires[23].

Bande originale[modifier | modifier le code]

The Album[modifier | modifier le code]

The Fate of the Furious
The Album

Bande originale de divers artistes
Sortie
Durée 49:50
Genre rap, electro, latino
Label APG, Atlantic, UMG

Bandes originales de Fast and Furious

The Fate of the Furious: The Album est un album contenant des chansons hip-hop, électro et rap. L'album est notamment porté par les singles Go Off, Hey Ma, Good Life et Gang Up et Horses[24].

Liste des titres
No TitreProducteurs Durée
1. Gang Up (Young Thug, 2 Chainz, Wiz Khalifa & PnB Rock)
  • Invincible
  • The Agency
3:51
2. Go Off (Lil Uzi Vert, Quavo & Travis Scott)
  • The Featherstones
  • Murda Beatz
  • Isaac
3:37
3. Good Life (G-Eazy & Kehlani)
  • DJ Frank E
  • Ben Billions
  • DJ Infamous
  • Evigan
  • Danny Majic
3:45
4. Horses (PnB Rock, Kodak Black & A Boogie wit da Hoodie)DJ Chose 4:09
5. Seize the Block (Migos)30 Roc 3:59
6. Murder (Remix) (YoungBoy Never Broke Again featuring 21 Savage)DJ Swift 3:20
7. Speakerbox (F8 Remix) (Bassnectar featuring Ohana Bam & Lafa Taylor)Bassnectar 3:08
8. Candy Paint (Post Malone) 3:49
9. 911 (Kevin Gates)
  • Sevn Thomas
  • Frank Dukes
  • Gian Stone
3:12
10. Mamacita (Lil Yachty featuring Rico Nasty)Invincible 3:22
11. Don't Get Much Better (Jeremih, Ty Dolla Sign & Sage the Gemini)
4:25
12. Hey Ma (Spanish Version) (Pitbull & J Balvin featuring Camila Cabello)
  • Sermstyle
  • Al Burna
  • T-Collar
  • Pip Kembo
  • Rolo
  • Yukon
3:14
13. La Habana (Pinto "Wahin" & DJ Ricky Luna featuring El Taiger)
  • DJ Ricky Luna
  • Wahin
2:44
14. Hey Ma (J Balvin & Pitbull featuring Camila Cabello)
  • Sermstyle
  • T-Collar
  • Kembo
  • Yukon
3:15
49:50

Score[modifier | modifier le code]

The Fate of the Furious
Original Motion Picture Score

Bande originale de Brian Tyler
Sortie [25]
Durée 49:50
Genre musique de film
Label Back Lot Music

Albums de Brian Tyler

L'album regroupant la musique originale de Brian Tyler est commercialisé en CD par Back Lot Music.

No Titre Durée
1. The Fate of the Furious 3:34
2. Cipher 2:08
3. Zombie Time 6:00
4. Reunited 2:44
5. Confluence 1:28
6. Affirmation 2:34
7. The Toy Shop 1:23
8. Hoodwinked 3:01
9. Incentive 3:44
10. Harpooned 4:27
11. Simple Solutions 2:29
12. Asking the Question 1:28
13. The Cuban Mile 3:34
14. Facing the Crocodile 3:20
15. Cargo Breach 4:14
16. Mutual Interest 1:58
17. Wrecking Ball 3:01
18. Taking Control 2:12
19. Consequences 2:57
20. Nobody's Intel 1:37
21. Outflanked 3:42
22. Welcome to the Club 2:03
23. Roman 2:19
24. Davidaniya 2:01
25. Concussion Grenade 1:00
26. Rogue 2:38
27. Dead in the Eye 3:06
28. The Return 1:56

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Fast and Furious 8
Score cumulé
SiteNote
Metacritic56/100
Rotten Tomatoes65 %
Allociné3.9 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote

Sur Rotten Tomatoes, le film a reçu une note d'approbation de 65 % basée sur 167 critiques, avec une moyenne de 610. Le consensus critique du site a écrit : « Fast and Furious 8 ouvre une nouveau chapitre dans la franchise, alimenté par la même infectieuse coulée chimique et l'action théâtrale que les fans attendent. »[26] Sur Metacritic, qui lui attribue une note normalisée, le film reçoit une note de 56100, fondée sur 43 critiques « mitigées ou moyennes »[27]. Sur Allociné, la presse a donné au film une note de 3.95, d'après 150 critiques[28].

Box-office[modifier | modifier le code]

Lors de sa première journée, le film a récolté 45 631 000 $ de recettes aux États-Unis et 240 431 000 $ de recettes mondiales[3]. Dans le monde, Fast and Furious 8 réalise le meilleur démarrage de l'histoire du cinéma avec plus de 531 millions de dollars de recettes pour son premier week-end d'exploitation[29][30]. (Il sera dépassé en par Avengers: Infinity War qui effectura un démarrage mondial à 630 millions de dollars[31].) Fast and Furious 8 réalise également le deuxième meilleur démarrage de l'histoire de la franchise aux États-Unis derrière Fast and Furious 7 avec plus de 98 millions de dollars de recettes pour son premier week-end d'exploitation[32]. Le week-end suivant, le film reste à la première place du box-office américain pour le deuxième week-end consécutif en cumulant 38 millions de dollars pour un total 163 millions de dollars de recettes[33]. Le week-end suivant, il reste une fois de plus en tête du box-office américain pour le troisième week-end consécutif avec un cumul de 19 millions de dollars pour un total de 192 millions de dollars de recettes[34].

Le , le film bat un nouveau record en dépassant 1 milliard de dollars de recettes mondiales en seulement 18 jours d'exploitation et devient donc le 30e film de l'histoire du cinéma à dépasser le seuil du milliard de dollars[35][36]. Fast and Furious 8 est actuellement le 13e plus gros succès du box-office mondial[37]. Le termine son exploitation le avec un total de 225 764 765 $ en Amérique du Nord et un total de 1 235 761 498 $ de recettes mondiales[3].

En France, le film a fait 312 235 entrées lors de son premier jour d'exploitation[38]. Le film réalise le meilleur démarrage de l'année 2017 en France avec un total de 1 861 108 entrées pour sa première semaine d'exploitation[38]. La semaine suivante, le film restera en tête du box-office français pour la deuxième semaine consécutive mais avec une forte chute de sa fréquentation, en effet, le film n'a cumulé que 864 108 entrées pour un total de 2 725 216 entrées[39]. La semaine suivante, il est battu par Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 et descend donc à la deuxième place du classement de la semaine[40]. Il est actuellement à la quatrième place du box-office français de l'année 2017 derrière Raid dingue de Dany Boon, Moi, moche et méchant 3 de Kyle Balda et Pierre Coffin et Baby Boss de Tom McGrath[41].

En Chine, le film a réalisé le meilleur démarrage de tous les temps en rapportant 184 millions de dollars pour son premier week-end d'exploitation[42], les thèmes centraux du film - exotisme, héroïsme et voitures de sport - étant plébiscités par les jeunes spectateurs chinois[43].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
226 008 385 $[3] 17
Drapeau de la France France 3 838 447 entrées[44] 11
Drapeau de la République populaire de Chine Chine 392 807 017 $[3] 9
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 37 539 469 $[3] 10
Drapeau du Japon Japon 35 613 959 $[3] 8
Drapeau de la Russie Russie 28 845 239 $[3] 9

Monde Total mondial 1 236 005 118 $[3] 17

Distinctions[modifier | modifier le code]

Entre 2017 et 2018, Fast and Furious 8 a été sélectionné 14 fois dans diverses catégories et a remporté 2 récompenses[45].

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • MTV Movie & TV Awards 2017 :
    • Prix de la génération MTV décerné à La franchise Fast and the Furious,
    • Prix MTV Film + TV de la Meilleure scène d'action.

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Association professionnelle d'Hollywood (Hollywood Post Alliance / Hollywood Professional Association) 2017 :
    • Meilleur son - Long métrage pour Peter Brown, Mark P. Stoeckinger, Paul Aulicino, Stephen P. Robinson,

Bobbi Banks et Formosa Group.

Autour du film[modifier | modifier le code]

Jeux[modifier | modifier le code]

  • La Dodge Ice Charger conduite par Dom Toretto à la base militaire secrète en Russie est disponible en tant que contenu additionnel payant dans le jeu Rocket League.

Suites[modifier | modifier le code]

En attendant les suites de la saga, Fast and Furious: Hobbs and Shaw réalisé par David Leitch, dont la sortie est prévue pour le en France. Une série dérivée (comme dans Fast and Furious: Tokyo Drift).

Fast and Furious 9, initialement prévu en mai 2020, voit sa sortie décalée d'un an (en avril 2021) a cause de la Pandémie de Covid-19.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. À noter que le SNLE est décrit comme étant un sous-marin de classe Akula, qui est en réalité un sous-marin nucléaire d'attaque sans capacité balistique nucléaire
  2. Classification États-Unis : « Classé PG-13 pour les séquences prolongées de violence et de destruction, le contenu suggestif et le langage. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. AlloCine, « Box-office France : Fast & Furious 8 reste loin devant », sur AlloCiné (consulté le )
  2. (en) « Fast and Furious 8 - Société de Production / Sociétés de distribution » sur l’Internet Movie Database (consulté le 12 avril 2021).
  3. a b c d e f g h et i (en) « Budget du film The Fate of the Furious », sur Box Office Mojo.com (consulté le ).
  4. (en) « Fast and Furious 8 - Spécifications techniques » sur l’Internet Movie Database (consulté le 12 avril 2021).
  5. (en) « Fast and Furious 8 - Dates de sortie » sur l’Internet Movie Database (consulté le 12 avril 2021).
  6. « Fast & Furious 8 - Dates de sortie », sur cineman.ch (consulté le ).
  7. « Le destin des dangereux - Dates de sortie », sur cinoche.com (consulté le ).
  8. (en) « Fast and Furious 8 - Guide Parental » sur l’Internet Movie Database (consulté le 12 avril 2021).
  9. « Visa et Classification - Fiche œuvre Fast and Furious 8 », sur CNC (consulté le ).
  10. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage.
  11. Doublages
  12. Doublage québécois
  13. « Fast and Furious : il y aura un 8 et un 9 ! », sur Allociné, (consulté le ).
  14. « Fast & Furious : Vin Diesel dévoile la date de sortie du 8ème volet ! », sur Allociné, (consulté le ).
  15. « Fast and Furious 8 : Vin Diesel veut Rob Cohen à la réalisation », sur Allociné, (consulté le ).
  16. « Fast and Furious 8 a trouvé son réalisateur ! (Officiel) », sur Allociné, (consulté le ).
  17. (en) « Fast 8 scenes filmed at Mývatn », Iceland Monitor, (consulté le )
  18. (en) « The car stars of Fast and the Furious 8 », Iceland Monitor, (consulté le )
  19. (en) « 'Fast & Furious 8' Horse Killed By Flying 'Iceberg' », TMZ, (consulté le )
  20. (en) « Vin Diesel and Michelle Rodriguez are already in Havana! », Cuba Headlines, (consulté le )
  21. « LE CAS DES RELATIONS ENTRE CUBA ET LES ÉTATS-UNIS DANS LA PRESSE AMÉRICAINE », dans Les médias et les journalistes, interprètes de la société, Presses de l'Université du Québec (ISBN 9782760550216, lire en ligne), p. 87–172
  22. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  23. « Fast & Furious 8 : Vin Diesel part en reshoots ! », sur Allociné, (consulté le )
  24. (en) « Here's 'The Fate of the Furious: The Album' Soundtrack Tracklist f/ Young Thug, Migos, Travis Scott, and More », sur Complex (consulté le )
  25. Brian Tyler The Fate of the Furious (Original Motion Picture Score) - iTunes
  26. (en) « The Fate of the Furious (2017) », sur Rotten Tomatoes (consulté le )
  27. (en) « The Fate of the Furious reviews », sur Metacritic (consulté le )
  28. « Critiques presse pour le film Fast and Furious 8 », sur Allociné (consulté le )
  29. « 'Fate of the Furious' Revs Engines, Looking at $100+ Million Opening Weekend », sur Box Office Mojo (consulté le )
  30. (en) « All Time Worldwide Opening Records at the Box Office », sur Box Office Mojo (consulté le )
  31. « Avengers 3 - Infinity War : le film bat déjà deux incroyables records », sur purebreak.com, (consulté le )
  32. (en) « The Fast and the Furious Movies », sur Box Office Mojo (consulté le )
  33. « Box-office US : Fast & Furious 8 reste en tête », sur Allociné, (consulté le )
  34. « Box-office US : Fast & Furious 8 toujours en pôle position », sur Allociné, (consulté le )
  35. Fast & Furious 8 dépasse le milliard de dollars de recettes
  36. (en) « 'Furious 8' Tops $1 Billion, 'Latin Lover' and 'Baahubali 2' Open Big & 'Guardians 2' Debuts », sur Box Office Mojo, (consulté le )
  37. (en) « All Time Worldwide Box Office Grosses », sur Box Office Mojo (consulté le ).
  38. a et b « The Fate of the Furious (2017) - France », sur JP box-office.com (consulté le )
  39. « Box-office France : Fast & Furious 8 reste loin devant », sur Allociné, (consulté le )
  40. « Box-office France : Les Gardiens de la Galaxie 2 démarre mieux que le premier », sur Allociné, (consulté le )
  41. « Box-office français de l'année 2017 », sur JP box-office.com (consulté le )?
  42. (en) « China All Time Opening Weekends », sur Box Office Mojo (consulté le )
  43. (en) Celine Ge, « Behind Fast & Furious 8: How Hollywood flops become hits in China », sur scmp.com, (consulté le ).
  44. « The Fate of the Furious (2017) », sur JP's Box-Office (consulté le )
  45. (en) « Fast and Furious 8 - Distinctions » sur l’Internet Movie Database (consulté le 12 avril 2021).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]