Kodak Black

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kodak Black
Description de cette image, également commentée ci-après
Kodak Black dans une photo de presse d'Atlantic Records; 2017
Informations générales
Surnom J-Black, Duffle Black, Project Baby, Bill
Nom de naissance Dieuson Octave
Naissance (24 ans)
Pompano Beach, Floride
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, trap, Mumble rap
Instruments Voix
Années actives Depuis 2009
Labels
Site officiel www.officialkodakblack.com

Bill K. Kapri, (né Dieuson Octave, le à Pompano Beach en Floride), plus connu sous le nom de Kodak Black est un rappeur américain d'origine haïtienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Octave est né le de parents haïtiens immigrés aux États-Unis et grandit avec sa mère à Pompano Beach dans un logement social situé dans le quartier de Golden Acres[1].

En CM2, Dieuson se fait renvoyer de son école pour bagarre, et connait sa première sentence judiciaire au collège pour carjacking[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 2009, alors âgé de 11-12 ans, il commence sa carrière en rejoignant les Brutal Yungenz, un groupe de jeunes rappeurs de Pompano Beach dont il était le plus jeune de trois ans, et où il avait comme premier nom d'artiste J-Black[3]. Quelque temps plus tard, il rejoint The Kolyons, un autre groupe local.

En , Kodak Black sort sa première mixtape intitulée Project Baby. Puis l'année suivante, sort sa seconde mixtape Heart of the Projects.

En , son premier single Skrt est publié sur YouTube via la chaîne WorldStarHipHop et deviendra son premier succès. Drake publie une vidéo sur Instagram où il s'enregistre en train de danser sur Skrt, ce qui donnera un réel coup d'accélérateur à sa carrière[4]. Le même mois, Kodak Black signe chez Atlantic Records[5]. Sa troisième mixtape Institution sort en .

En , Kodak est invité par French Montana sur le single Lockjaw extrait de sa vingtième mixtape Wave Gods, le clip sort le de cette année et le single se voit certifié d'or[6].

Kodak Black est ensuite nommé dans la XXL Freshman Class 2016[7].

Le sort son premier album studio intitulé Painting Pictures.

En , Kodak est incarcéré dans la prison de Broward County pour plusieurs chefs d'accusation. Le , il change légalement de nom et devient Bill K. Kapri. Un mois après, il obtient son GED (l'équivalent d'un diplôme de fin d'études secondaires) qu'il effectue en prison. Le , il sort enfin de prison et annonce la sortie proche de son nouvel album.

Le 14 décembre 2018, sort l'album studio Dying to Live, dernier en date, qui contient les hits comme ZEZE en featuring avec Offset et Travis Scott, et Calling my Spirit.

Le 12 mai 2019, lors du festival de Rolling Loud, Kodak Black est arrêté pour fausse déclaration relative à l'acquisition ou à la tentative d'acquisition d'une arme à feu. Le 14 novembre de la même année, Kodak Black est condamné à 46 mois de prison et 3 ans de mise en liberté surveillée. Il est incarcéré au centre de détention fédéral de Miami, mais à la suite d'agression et de mauvais traitements de la part des surveillants pénitenciers, il part pour la prison fédérale d'Oklahoma City. Selon son avocat, Bill purgera la fin de sa peine dans un centre de détention du Kentucky.

Le 19 Janvier 2021, Kodak Black est gracié par le président Donald Trump lors du dernier jour de son mandat[8].

Discographie[modifier | modifier le code]

Album studio[modifier | modifier le code]

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2013 : Project Baby
  • 2014 : Heart of the Projects
  • 2015 : Institution
  • 2016 : Lil B.I.G. Pac
  • 2017 : Project Baby 2
  • 2017 : F.E.M.A. (avec Plies)
  • 2017 : Project Baby 2: All Grown Up
  • 2018 : Heart Break Kodak
  • 2021 : Haitian Boy Kodak

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Torii MacAdams, « Born in the Trap: An Interview With Kodak Black », Passion of the Weiss, (consulté le )
  2. (en) Zara Golden, « Kodak Black Is America's Hardest Working Teenage Rapper », The Fader, (consulté le )
  3. (en) Max Weinstein, « Uncover Kodak Black’s Music When He Was Known as J-Black », XXL, (consulté le )
  4. (en) Angus Walker, « Drake dances to Kodak Black on Instagram », sur hotnewhiphop.com, (consulté le )
  5. (en) Yuriy Andriyashchuk, « Kodak Black Signs With Atlantic Records », sur cviddytv.com, (consulté le )
  6. (en) Max Weinstein, « French Montana and Kodak Black’s “Lockjaw” Goes Gold », XXL, (consulté le )
  7. (en) « 2016 XXL Freshman Class : Kodak Black », XXL, (consulté le )
  8. (en) C. Vernon Coleman IIPublished: January 20 et 2021, « President Trump Pardons Kodak Black », sur XXL Mag (consulté le )