Universal Studios

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne la société mère des studios de cinéma. Pour les parcs à thèmes, voir Universal Parks & Resorts. Pour les homonymies, voir Universal.
Universal Studios inc.
logo de Universal Studios
illustration de Universal Studios

Création 30 avril 1912
Fondateurs Pat Powers
Carl Laemmle
David Horsley
Charles Baumann
Jules Brulatour
Adam Kessel
William Swanson
Mark Dintenfass
Action Cinéma
Siège social 100 Universal City Plaza Drive
Universal CityVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau des États-Unis États-Unis
Actionnaires NBCUniversalVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Production cinématographique
Société mère NBCUniversal, Comcast
Filiales Universal Pictures
Focus Features
Universal Animation Studios
Illumination Entertainment
Universal Studios Home Entertainment
Working Title Films
Site web http://www.universalstudios.com/

Universal Studios inc. (ou simplement Universal) est le plus vieux studios de production et distribution américain regroupant les activités d'Universal Pictures, Focus Features, Universal Animation Studios, Illumination Entertainment et Universal Studios Home Entertainment.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le studio est fondé par Carl Laemmle, Mark Dintenfass, Charles Baumann, Adam Kessel, Pat Powers, William Swanson, David Horsley, Robert H. Cochrane et Jules Brulatour. La société est créée en 1908 de la Fondation Motion Picture financé par Thomas Edison. Carl Laemmle achète les caméras et les projecteurs, ainsi que d'autres brevets. La société tente de respecter le monopole de la distribution[1].

En juin 1909 Laemmle créé la Yankee Film Company avec ses partenaires Abe Stern et Julius Stern. Cette société a rapidement évolué, elle ouvre des studios à Fort Lee dans le New Jersey où de nombreux premiers films dans la première industrie cinématographique américaine ont été produits au début du 20ème siècle. Laemmle a rompu avec la coutume d'Edison de refuser de donner des crédits de facturation et d'écran aux artistes interprètes. En nommant les stars du cinéma, il a attiré plusieurs des principaux acteurs de l'époque, contribuant à la création du système de vedettes. En 1910 il signe avec l'actrice Florence Lawrence et l'acteur King Baggot, c'est le premier studio qui utilise des étoiles comme marketing[2].

La Universal Film Manufacturing Company est créé à New York le 30 avril 1912. Laemmle devient le président en juillet 1912, ses partenaires sont partenariat sont Mark Dintenfass, Charles Baumann, Adam Kessel, Pat Powers, William Swanson, David Horsley, Robert H. Cochrane et Jules Brulatour. Plus tard Laemmle rachètera toutes les actions. Le nouveau studio Universal était une société était géré avec des sites de production, de distribution et d'exposition de films, tous liés dans la même entité, l'élément central de l'ère du système Studio[3].

Le 15 mars 1915, Laemmle ouvre la plus grande installation de production cinématographique au monde, Universal City Studios, sur une ferme convertie de 230 acres (0,9 km²) juste au-dessus du Col de Cahuenga à Hollywood. La gestion de studio devient la troisième facette des opérations d'Universal, avec le studio intégré comme organisation subsidiaire distincte. Laemmle ouvre son studio aux touristes. Universal devient le plus grand studio à Hollywood. Il produit des mélodrames, des westerns et des séries à peu de frais[4].

En 1926 Universal ouvre une unité de production en Allemagne, la Deutsche Universal-Film AG, sous la direction de Joe Pasternak. Elle a produit trois à quatre films par an jusqu'en 1936. Aux Etats-Unis, Universal Pictures n'a distribué aucun des films de cette filiale. Les persécutions ont entraîné la dissolution de cette filiale[5].

En 1928 Laemmle nomme son fils Carl Laemmle Jr. à la tête de Universal Pictures pour son 21e anniversaire.

Au début des années 1940, l'entreprise se concentrait sur les productions à faible budget qui étaient l'essentiel de l'entreprise: les westerns, les mélodrames, les séries et les films d'horreur, devenus des séries B. La base d'Universal a toujours été de se trouver dans les cinémas du quartier et le studio a continué à plaire au public avec des films de faible et moyen budget. Basil Rathbone et Nigel Bruce dans les nouveaux mystères de Sherlock Holmes (1942-46) et les comédies musicales d'adolescents avec Gloria Jean, Donald O'Connor et Peggy Ryan (1942-43). Alfred Hitchcock a également emprunté deux films de Selznick International Pictures: Saboteur (1942) et Shadow of a Doubt (1943).






La société est une filiale de NBCUniversal appartenant à Comcast.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lieberman, David. "Comcast Completes Acquisition Of GE’s 49% Stake In NBCUniversal." Deadline.com (March 19, 2013) Jump up ^ "Our Story". MPAA.
  2. Cochrane, Robert H. (2007). "Beginning of motion picture press agenting". Film History: An International Journal. Indiana University Press. 13 (3): 330–332. Retrieved 2016-01-07.
  3. "About Us: Universal Studios History". The Filmmakers Destination. NBCUniversal. Retrieved 2016-02-12.
  4. About Us: Universal Studios History". The Filmmakers Destination. NBCUniversal. Retrieved 2016-02-12.
  5. Faughnder, Ryan (2013-07-10). "Legendary Entertainment strikes five-year deal with NBCUniversal". Los Angeles Times. Retrieved 2013-07-10.