Luke Evans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Luke Evans est un acteur britannique, né le à Pontypool (Pays de Galles).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Luke Evans est né à Pontypool (Pays de Galles), mais il a grandi à Aberbargoed, une petite ville dans la vallée de Rhymney, Galles du Sud, enfant unique de David et Yvonne Evans, qu'ils élèvent chez les témoins de Jéhovah[1].

À l'âge de dix-sept ans, il déménage à Cardiff pour prendre des cours de chant sous la direction de Louise Ryan, le jeune Luke rêvant de participer à une comédie musicale. Pour ce faire, il étudie au London Studio Centre à Kings Cross (Londres) de 1997 à 2000. Peu après l'obtention de son diplôme, il décroche ses premiers rôles pour la scène londonienne dans des comédies musicales comme Taboo ou Rent.

Il se concentre ainsi sur le théâtre pendant huit ans et, en 2008, ses prestations dans Small Change, dirigé par Peter Gill, et d'Yves Montand dans Piaf[2] lui permettent de se faire remarquer.

Carrière[modifier | modifier le code]

Luke Evans brille dès la décennie 2000 sur les planches britanniques. Il a joué dans le West End londonien pour de nombreuses productions de théâtres ou de spectacles musicaux tels que « La Cava », « Taboo », « Avenue Q », et « Miss Saigon » et « Rent » d'après Puccini.

Il marque la scène dans « Dickens Unplugged », « A Girl Called Dusty », « Small Change » et « Piaf ».

Le court métrage "Cowards and Monsters" de Tritan Goligher (2010) le lance à l'écran et il enchaîne les tournages.

Il traverse les époques dès le biopic sur le punk Ian Dury dans "Sex and Drugs and Rock'N'Roll" (de Mat Whitecross, 2010) et n'arrête plus pour "Flutter" (de Giles Borg) et Blitz (de Elliott Lester) en 2011.

Il est l'amour d'enfance de Gemma Arterton dans Tamara Drewe de Stephen Frears (2010).

Homme de main du shérif de Nottingham face à Russell Crowe dans Robin des Bois (de Ridley Scott, 2010), il devient ensuite Aramis dans Les Trois Mousquetaires (de Paul W.S. Anderson, 2011).

Dès lors dans les petits papiers des blockbusters épiques, il incarne les dieux grecs Apollon (Le Choc des Titans de Louis Leterrier, 2010) et Zeus (Les Immortels de Tarsem Singh, 2011).

En 2012, Il mène l'enquête avec Edgar Allan Poe dans L'Ombre du mal (The Raven) et incarne l'horreur dans No One Lives, pour ce long métrage, il incarnait pour la première fois le personnage principal.

Il était prévu qu'il joue le rôle de Julian dans Only God Forgives la même année, mais il s'est désisté pour le tournage du Hobbit. En effet, Peter Jackson le choisit pour incarner Bard l'Archer dans les deux derniers volets de la saga.

En 2013, il incarne l'ex-militaire Owen Shaw, le principal antagoniste de Fast and Furious 6.

Vers juin 2013, Luke Evans annonce qu'il jouera dans le remake de The Crow en reprenant le rôle de Brandon Lee. Pourtant en janvier 2015, il annonce qu'il se retire du projet.

En 2014, il incarne Vlad III l'Empaleur alias Dracula dans le film Dracula Untold de Gary Shore, aux côtés de Dominic Cooper, Sarah Gadon ainsi que Charles Dance.

En 2015, il incarne Wilder dans High-Rise de Ben Wheatley aux côtés de Tom Hiddleston.

En 2017, il incarne Gaston dans le film La Belle et la Bête aux côtés d'Emma Watson, basé et inspiré du film d'animation de Walt Disney Pictures.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Luke Evans est ouvertement homosexuel[1].

Depuis 2012, il était en couple avec le mannequin et acteur basque Jon Kortajarena[3],[4],[5]. Ils mettent fin à leur relation en 2016[6].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Raphaël Cohen est la voix française la plus régulière de Luke Evans[7]. Cédric Dumond et Boris Rehlinger l'ont également doublés à trois reprises chacun[7].

En France
et aussi
Au Québec

Louis-Philippe Dandenault

Notes et références[modifier | modifier le code]

Luke Evans en 2011.
  1. a et b (en) Paris Barclay, Breaking the taboo, The Advocate, p. 55, 3 septembre 2002
  2. Sophie Benamon, « Luke Evans, le nouveau personnage du Hobbit, a plus d'une corde à son arc », sur lexpress.fr,
  3. (en) Just Jared, article du 29 décembre 2014
  4. « Luke Evans, el 'vampiro' de Jon Kortajarena », divinity, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  5. (es) « Jon Kortajarena presenta a su novio Luke Evans a su madre », ELMUNDO, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  6. (en) [1]
  7. a, b, c, d, e et f « Comédiens ayant doublé Luke Evans en France » sur RS Doublage, consulté le 7 février 2014, m-à-j le 27 février 2017.
  8. [2]

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Luke Evans sur l’Internet Movie Database