Dagon (nouvelle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dagon.
Dagon
Image illustrative de l'article Dagon (nouvelle)
Dagon, illustration de David Garcia Forés[1].
Publication
Auteur Howard Phillips Lovecraft
Titre d'origine Dagon
Langue Anglais
Parution Drapeau : États-Unis novembre 1919,
The Vagrant
Traduction française
Traduction Paule Pérez
Parution
française
Dans le recueil Dagon, Pierre Belfond, 1969
Intrigue
Genre Horreur, fantastique

Dagon (titre original : Dagon) est une courte nouvelle d'horreur fantastique de l'écrivain américain Howard Phillips Lovecraft, rédigée en juillet 1917 puis publiée en novembre 1919 dans le onzième numéro du magazine The Vagrant avant d'être réimprimée dans le pulp Weird Tales en octobre 1923 puis en janvier 1936[2].

Résumé[modifier | modifier le code]

La nouvelle retranscrit le testament d'un officier de la marine marchande rongé par le souvenir d'une étrange aventure vécue sur une île inconnue des cartes, pendant la Première Guerre mondiale.

Témoin de l'apparition d'une gigantesque créature ichtyoïde s'agrippant à un monolithe, vestige mystérieux d'une antique civilisation sous-marine, le protagoniste a sombré dans la folie. Revenu parmi les hommes mais devenu paranoïaque et esclave de la morphine, il en vient à commettre l'irréparable.

Inspiration[modifier | modifier le code]

Après avoir lu les premiers écrits de Lovecraft en 1917, W. Paul Cook, rédacteur en chef de la revue amateur The Vagrant, encourage ce dernier à reprendre son activité d'écrivain de fiction. L'été de la même année, Lovecraft écrit « La Tombe » et « Dagon » . C'est un rêve qui a inspiré la trame de l'histoire à l'auteur  : « J'ai rêvé de toute cette scène horrible et je sens toujours la vase m'aspirer ! »[3].

Le critique William Fulwiler indique que Lovecraft a probablement été influencé par « Fishhead » de Irvin Cobb, une histoire qui parle d'un homme étrange, mi-humain, mi-poisson[4]. Fulwiler suggère également que Lovecraft a pu emprunter le thème d'une « ancienne race préhistorique qui se manifestera un jour pour prendre le contrôle de l'humanité » au roman Au cœur de la Terre d'Edgar Rice Burroughs (1914).

Intertextualité[modifier | modifier le code]

Dagon, illustration de Mario Zuccarello[5].

Dagon est parfois exclue des récits relatifs au Mythe de Cthulhu[6] même si elle est la première à introduire un des éléments du Mythe : Dagon lui-même.

Cependant, la créature qui apparaît dans l'histoire n'est jamais appelée Dagon et semble plutôt être un spécimen typique de son espèce, un dévot plutôt qu'un objet de dévotion. Il est par ailleurs peu probable que Lovecraft ait voulu faire de Dagon le nom d'un dieu. Comme le fait remarquer Robert Price : « Quand Lovecraft veut présenter le nom exotique de l'un de ses Grands Anciens, il trouve toujours quelque chose d'imprononçable[7]. »

Price ajoute que les lecteurs du Cauchemar d'Innsmouth peuvent se méprendre quant à l'identité du Dagon vénéré par Ceux des profondeurs dans cette histoire : contrairement aux noms incompréhensibles des Grands Anciens, « le nom de Dagon est un emprunt à des sources bien connues et il implique qu'Obed Marsh et ses condisciples ont choisi l'analogie biblique la plus proche de l'objet réel de dévotion de Ceux des profondeurs : le Grand Cthulhu lui-même »[7].

Influences littéraires[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.facebook.com/untipoilustrado/
  2. Joshi et Schultz 2004, p. 57.
  3. H. P. Lovecraft, « In Defence of Dagon », Miscellaneous Writings, p. 150 : « I dreamed that whole hideous crawl, and can yet feel the ooze sucking me down! » ; cité par Joshi et Schultz 2004, p. 58.
  4. Joshi et Schultz 2004, p. 58.
  5. http://zuccarelloartworks.daportfolio.com/
  6. Des quatre listes d'histoires de Lovecraft relatives au Mythe établies par Lin Carter (incluant également celles d'August Derleth), aucune n'inclut « Dagon » ; Lin Carter, Lovecraft: A Look Behind the Cthulhu Mythos, pp. 25–26, 191.
  7. a et b Price, p. ix.
  8. Fiche biographique de Fred Chappell sur le site des éditions Christian Bourgois.

Sources primaires[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Massimo Berruti, « « Dagon » : Shipwreck to Nowhere », Lovecraft Studies, West Warwick, Necronomicon Press, no 45,‎ , p. 1-9.
  • (en) William Fulwiler, « The Tomb & Dagon : A Double Dissection », Crypt of Cthulhu, Mount Olive, Cryptic Publications, no 38 (vol. 5, no 4),‎ , p. 8-14 (lire en ligne).
  • (en) S. T. Joshi et David Schultz, An H. P. Lovecraft Encyclopedia, New York, Hippocampus Press, (1re éd. 2001), 362 p. (ISBN 0-9748789-1-X, présentation en ligne).
  • (en) S. T. Joshi, The Rise and Fall of the Cthulhu Mythos, Poplar Bluff, Mythos Books, , 324 p. (ISBN 978-0-97-899118-0, présentation en ligne)
    Réédition augmentée : (en) S. T. Joshi, The Rise, Fall, and Rise of the Cthulhu Mythos, New York, Hippocampus Press, , 357 p. (ISBN 978-1-61498-135-0, présentation en ligne).
  • (en) S. T. Joshi, Lovecraft and a World in Transition : Collected Essays on H.P. Lovecraft, New York, Hippocampus Press, , 645 p. (ISBN 978-1-61498-079-7, présentation en ligne), « In Defence of Dagon and Lovecraft's Philosophy », p. 115-121.
  • (en) Lorenzo Mastropierro, « The Theme of Distance in the Tales of H. P. Lovecraft », Lovecraft Annual, New York, Hippocampus Press, no 3,‎ , p. 67-95 (ISBN 978-0-9824296-2-4).
  • Gilles Menegaldo, « Réflexions sur Dagon de H. P. Lovecraft », Les Cahiers du CERLI, Université de Toulouse-Le Mirail « La mer et le bateau », no 3,‎ , p. 46-55.
  • Gilles Menegaldo, « Le statut du narrateur dans la fiction de H.P. Lovecraft », Les Cahiers du CERLI, Université de Toulouse-Le Mirail « S.A.E.S. (Lyon) : Atelier Poétique du fantastique », no 4,‎ , p. 23-33 (lire en ligne).
  • (en) Will Murray, « Dagon in Puritan Massachusetts », Lovecraft Studies, West Warwick, Necronomicon Press, no 11,‎ , p. 66-70 (lire en ligne)
    Traduction française : Will Murray (trad. Joseph Altairac), « Dagon dans le Massachusetts puritains », Études lovecraftiennes, Ermont, Joseph Altairac, no 1,‎ , p. 17-25.
  • (en) Will Murray, « Where was the Place of Dagon ? », Crypt of Cthulhu, Bloomfield (New Jersey), Cryptic Publications, no 53 (vol. 7, no 3),‎ chandeleur 1988, p. 14-17 (lire en ligne).
  • (en) Joachim Feery (alias Robert M. Price), « « Dagon » and « The Madness from the Sea » », Crypt of Cthulhu, Bloomfield (New Jersey), Cryptic Publications, vol. 1, no 9,‎ , p. 11-12 (lire en ligne).
  • (en) Harold Hadley Copeland (alias Robert M. Price), « The Real Father Dagon », Crypt of Cthulhu, Bloomfield (New Jersey), Cryptic Publications, vol. 1, no 9,‎ , p. 23-24 (lire en ligne).
  • (en) Brandon Reynolds, « Lovecraft's Avatars : Azathoth, Nyarlathotep, Dagon, and Lovecraftian Utopias », Lovecraft Annual, New York, Hippocampus Press, no 3,‎ , p. 96-108 (ISBN 978-0-9824296-2-4).
  • (en) David E. Schultz, « From Microcosm to Macrocosm : The Growth of Lovecraft's Cosmic Vision », dans S. T. Joshi et David E. Schultz (dir.), An Epicure in the Terrible : A Centennial Anthology of Essays in Honor of H.P. Lovecraft, New York, Hippocampus Press, (1re éd. 1991) (ISBN 978-0-9846386-1-1), p. 208-229.