Les Sept Sortilèges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Sept Sortilèges (The Seven Geases) est une nouvelle de l'écrivain américain Clark Ashton Smith, publiée dans le pulp Weird Tales en octobre 1934 puis en français dans le recueil L'Empire des nécromants en 1986.

La nouvelle évoque Atlach-Nacha, un monstre qui ressemble à une immense et hideuse araignée noire et velue. C'est pourquoi il est parfois considéré comme le souverain de toutes les araignées. Son visage est vaguement humain et il possède de petits yeux rouges bordés de cils. Malgré cet aspect cauchemardesque, Atlach-Nacha est d'origine terrestre : il ne serait rien de moins que l'un des monstrueux rejetons d'Abhoth.

Dans le cadre du mythe de Cthulhu, Atlach-Nacha ne connaît aucun culte hormis quelques sorciers isolés. Toutefois, le Liber Ivonis désigne Atlach-Nacha comme faisant partie du panthéon hyperboréen. Ceci s'explique par son ancien lieu de résidence sous le Mont Voormithadreth, un volcan éteint d'Hyperborée. Le Grand Ancien résiderait aujourd'hui sous le continent sud-américain. Atlach-Nacha vit sous terre où il tisse sans cesse une toile immense, afin, pour une raison inconnue, de relier d'insondables abîmes. Le Liber Ivonis précise que la croyance hyperboréenne veut que lorsque cette toile sera terminée alors la fin du monde surviendra.

Atlach-Nacha est également évoqué dans le roman La Pierre philosophale (The Philosopher's Stone, 1969) de Colin Wilson.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lauric Guillaud, « Le thème de la décadence chez C. A. Smith et R. E. Howard », dans H. P. Lovecraft, fantastique, mythe et modernité, Paris, Dervy, coll. « Cahiers de l'hermétisme », , 464 p. (ISBN 2-84454-108-9, présentation en ligne), p. 297-355.