Grands Anciens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grands Anciens
Personnage de fiction apparaissant dans
les récits du Mythe de Cthulhu.

Pouvoirs spéciaux variables

Membres Azathoth
Yog-Sothoth
Cthulhu
Hastur
Shub-Niggurath
Nyarlathotep...

Créé par H. P. Lovecraft

Les Grands Anciens (Great Old Ones ou Old Ones) sont des créatures fantastiques extraterrestres, originellement issues de l'œuvre littéraire de l'écrivain américain Howard Phillips Lovecraft.

Le concept même de Grand Ancien varie dans les récits de Lovecraft, le vocable désignant plusieurs sortes de créatures selon la perception plus ou moins biaisée des narrateurs.

Parfois vénérés comme des divinités par certains mortels dévoyés, les Grands Anciens se rattachent au Mythe de Cthulhu , ensemble de pastiches littéraires inspirés par les créations de Lovecraft, dont la plus célèbre demeure la gigantesque créature tentaculaire Cthulhu piégée dans la cité engloutie de R'lyeh.

Présentation[modifier | modifier le code]

Récits de Lovecraft[modifier | modifier le code]

Mythe de Cthulhu selon August Derleth[modifier | modifier le code]

Hastur l'indicible tel qu'il apparaît dans la nouvelle La Fenêtre à pignon (1957) d'August Derleth.
Illustration de Robert M. Price publiée dans Crypt of Cthulhu no 6, numéro spécial « August Derleth », 1982.

À l'aube des temps, tous les Grands Anciens vivaient au large de Bételgeuse auprès des Dieux Très Anciens (ou Premiers Dieux), mais il semble que les Grands Anciens, en désaccord avec les Premiers Dieux, défièrent les règles imposées par ceux-ci, ce qui provoqua leur courroux. Les Dieux Très Anciens, pour punir les Grands Anciens de leurs actes, les exilèrent aux quatre coins de l'univers. Un sceau magique fut apposé sur chacune des prisons pour interdire toute fuite aux Grands Anciens...

Certains d'entre eux furent bannis sur Terre où la vie n'en était qu'à ses prémices. Là, ils durent affronter la Grand-Race, un peuple venu de Yith dans les confins de l'espace. Ayant repoussé cette menace, les Grands Anciens s'installèrent, bâtirent et érigèrent des cités aussi sombres que leurs âmes, en ruminant leur vengeance. Ils asservirent les créatures qui peuplaient la planète et semèrent la peur et le doute dans les esprits de ceux qui refusaient de les honorer...

Il est dit que lorsque les étoiles auront repris la configuration qu'elles avaient au moment de l'emprisonnement des Grands Anciens, ces derniers seront libérés car la protection magique du Signe des Anciens Dieux n'agira plus... Il arrive cependant que certains traversent le voile de la réalité et interviennent dans notre monde, tel le Grand Cthulhu qui insuffle les rêves et les cauchemars. Yog-Sothoth, symbole du temps et de l'espace, est contraint de résider en dehors de l'univers mais il arrive parfois qu'il s'y matérialise.

Jeux de rôle[modifier | modifier le code]

Se démarquant de la littérature relative au mythe de Cthulhu, le jeu de rôle L'Appel de Cthulhu adopte une hiérarchie qui différencie les « Dieux extérieurs » (Outer Gods) des Grands Anciens. Les premiers y personnifient des forces cosmiques comme le chaos ou la fertilité. Les seconds sont des entités extraterrestres qui ne sont pas d'essence divine, en dépit de leur puissance et du culte dont elles font parfois l'objet[1].

Le jeu de rôle distingue ainsi Azathoth, Yog-Sothoth, Shub-Niggurath et Nyarlathotep parmi les Dieux extérieurs, sans compter d'autres divinités non identifiées, aveugles et stupides. Cthulhu, Hastur, Dagon, Ithaqua, Rhan-Tegoth et de nombreuses autres entités sont catégorisés comme des Grands Anciens[2].

Le vocable « Dieux extérieurs » provient peut-être des « Autres Dieux » (Other Gods), entités mystérieuses mentionnées dans la nouvelle La Quête onirique de Kadath l'inconnue (The Dream-Quest of Unknown Kadath) de Howard Phillips Lovecraft. Messager de ces Autres Dieux, Nyarlathotep protège les « faibles dieux de la Terre » depuis les « contrées du rêve » (Dreamlands)[3].

Le jeu identifie plusieurs Grands Anciens sous divers noms, voire différents avatars. Assez nombreux mais pas tous d'égale puissance, ces créatures ont tendance à s'affronter mutuellement, par défi ou par vengeance, ce qui n'empêche pas leur groupe d'être en partie hiérarchisé, peut-être en prévision de l'heure de la délivrance.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Daniel Harms, The Cthulhu Mythos Encyclopedia : A Guide to Lovecraftian Horror, Oakland (Californie), Chaosium, coll. « Call of Cthulhu Fiction », , 2e éd. (1re éd. 1994), 425 p. (ISBN 1-56882-119-0), p. 129 ; 234.
  2. (en) Daniel Harms, The Cthulhu Mythos Encyclopedia : A Guide to Lovecraftian Horror, Oakland (Californie), Chaosium, coll. « Call of Cthulhu Fiction », , 2e éd. (1re éd. 1994), 425 p. (ISBN 1-56882-119-0), p. 129 ; 234.
  3. (en) Daniel Harms, The Cthulhu Mythos Encyclopedia : A Guide to Lovecraftian Horror, Oakland (Californie), Chaosium, coll. « Call of Cthulhu Fiction », , 2e éd. (1re éd. 1994), 425 p. (ISBN 1-56882-119-0), p. 232.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources primaires (littérature)[modifier | modifier le code]

Le signe des Anciens (Elder sign (en) en anglais), comme calligraphié par Howard Phillips LovecraftLovecraft dans une lettre de 1930 à Clark Ashton Smith[1],[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Donald R. Burleson, S. T. Joshi, Will Murray, Robert M. Price et David E. Schultz, « What Is the Cthulhu Mythos ? A Panel Discussion », Lovecraft Studies, Necronomicon Press, no 14,‎ , p. 3-30 (lire en ligne).
    • S. T. Joshi (dir.) (trad. Philippe Gindre), Qu'est-ce que le Mythe de Cthulhu ? [« What is the Cthulhu Mythos ? »], Dôle, La Clef d'argent, coll. « KhThOn » (no 1), , 4e éd. (1re éd. 1990), 60 p. (ISBN 978-2-908254-50-1, présentation en ligne).
  • (en) Daniel Harms, The Cthulhu Mythos Encyclopedia : A Guide to H. P. Lovecraft Universe, Elder Signs Press, , 3e éd. (1re éd. 1994), 402 p. (ISBN 0-9748789-1-X, présentation en ligne).
  • (en) David Harms et John Wisdom Gonce III, The Necronomicon Files : The Truth Behind The Legend, Boston, Weiser Books, (1re éd. 1998), 342 p. (ISBN 1578632692).
  • (en) S. T. Joshi, The Rise and Fall of the Cthulhu Mythos, Mythos Books LLC, , 324 p. (ISBN 978-0978991180).
    Réédition augmentée : (en) S. T. Joshi, The Rise, Fall, and Rise of the Cthulhu Mythos, Hippocampus Press, , 357 p. (ISBN 978-1-61498-135-0, présentation en ligne).
  • (en) S. T. Joshi, « The Cthulhu Mythos : Lovecraft vs. Derleth », dans S.T. Joshi (dir.), Dissecting Cthulhu : Essays on the Cthulhu Mythos, Lakeland (Floride), Miskatonic River Press, , 280 p. (ISBN 978-0-9821818-7-4, présentation en ligne), p. 131-138.
  • (en) S. T. Joshi, Lovecraft and a World in Transition : Collected Essays on H.P. Lovecraft, New York, Hippocampus Press, , 645 p. (ISBN 978-1-61498-079-7, présentation en ligne), « The Cthulhu Mythos », p. 585-615.
  • (en) Robert M. Price, « August Derleth : Myth Maker », Crypt of Cthulhu, Cryptic Publications, no 6,‎ , p. 17-18 (lire en ligne).
  • (en) Robert M. Price, « The Revision Mythos », Lovecraft Studies, Necronomicon Press, no 11,‎ , p. 43-50 (lire en ligne).
  • (en) Robert M. Price, « The Last Vestige of Derleth Mythos », Lovecraft Studies, Necronomicon Press, no 24,‎ , p. 20-21.
    Repris dans (en) Robert M. Price, « The Last Vestige of Derleth Mythos », dans S.T. Joshi (dir.), Dissecting Cthulhu : Essays on the Cthulhu Mythos, Lakeland (Floride), Miskatonic River Press, , 280 p. (ISBN 978-0-9821818-7-4, présentation en ligne), p. 127-130.
  • (en) Robert M. Price, « Lovecraft's "Artificial Mythology" », dans S. T. Joshi et David E. Schultz (dir.), An Epicure in the Terrible : A Centennial Anthology of Essays in Honor of H.P. Lovecraft, New York, Hippocampus Press, (1re éd. 1991) (ISBN 978-0-9846386-1-1), p. 259-268.
  • (en) David E. Schultz, « The Origin of Lovecraft's "Black Magic" Quote », Crypt of Cthulhu, Cryptic Publications, no 48,‎ , p. 9–13.
    Article repris dans (en) David E. Schultz, « The Origin of Lovecraft's "Black Magic" Quote », dans S.T. Joshi (dir.), Dissecting Cthulhu : Essays on the Cthulhu Mythos, Lakeland (Floride), Miskatonic River Press, , 280 p. (ISBN 978-0-9821818-7-4, présentation en ligne), p. 216-223.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  1. (en) H. P. Lovecraft, Selected Letters III, Sauk City, WI, Arkham House, (ISBN 0-87054-032-7), p. 216
  2. Il est mentionné une première fois par Lovecraft dans l'histoire La Quête onirique de Kadath l'inconnue (The Dream Quest of Unknown Kadath, 1926), bien qu'il ne soit pas décrit précisément : « the farmer and his wife would only make the Elder Sign and tell him the way to Nir and Ulthar »