T. E. D. Klein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
T. E. D. Klein
Nom de naissance Theodore Eibon Donald Klein
Naissance (71 ans)
New York, État de New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain

Œuvres principales

  • The Ceremonies

T. E. D. Klein, né le à New York, est un écrivain américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Theodore Donald Klein fait ses études à l'université Brown, dont il sort diplômé en 1969 après avoir fait sa thèse sur H. P. Lovecraft, avant d'étudier l'histoire du cinéma à l'université Columbia et de travailler comme relecteur de scénarios pour Paramount Pictures au début des années 1970[1]. En 1975, il crée avec quelques autres écrivains la World Fantasy Convention qui se tient annuellement depuis lors.

De 1981 à 1985, il est le rédacteur en chef du Twilight Zone Magazine. Il a écrit très peu d'œuvres de fiction en raison de blocages récurrents[1]. Il a ajouté "Eibon" à son nom en hommage à un personnage créé par Clark Ashton Smith. Sa novella Nadelman's God a remporté le prix World Fantasy du meilleur roman court en 1986 et son roman The Ceremonies a remporté le prix British Fantasy du meilleur roman d'horreur la même année[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • (en) The Ceremonies, 1984

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • (en) Dark Gods, 1985
  • (en) Reassuring Tales, 2006

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Douglas E. Winter, Faces of Fear, Berkley, (ISBN 0-425-07670-9), p. 122–135
  2. (en) « T. E. D. Klein Awards », sur sfadb.com, Locus (consulté le 25 avril 2018)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Finné, Panorama de la littérature fantastique américaine : De la mort des pulps aux années de renouveau, t. 2, Éditions du Céfal, coll. « Bibliothèque des Paralittératures », , 224 p. (ISBN 2-87130-069-0).
  • (en) S. T. Joshi, The Modern Weird Tale, Jefferson / Londres, McFarland & Company, Inc., , 278 p. (ISBN 978-0-78640-986-0), « T. E. D. Klein : Urban Horror », p. 95-115.
  • (en) Steven J. Mariconda, « The Hints and Portents of T. E. D. Klein », Studies in Weird Fiction, West Warwick, Necronomicon Press, no 1,‎ , p. 19–28.
  • (en) Thomas Phillips, T.E.D. Klein and the Rupture of Civilization : A Study in Critical Horror, Jefferson (Caroline du Nord), McFarland & Company, , 196 p. (ISBN 978-1-4766-7028-7, présentation en ligne).
  • (en) Robert M. Price, « T. E. D. Klein », dans Darrell Schweitzer (dir.), Discovering Modern Horror Fiction, t. I, Borgo Press, coll. « Starmont Studies in Literary Criticism », , p. 68-85.
  • (en) Douglas E. Winter, Faces of Fear, New York, Berkley, (ISBN 0-425-07670-9), « T. E. D. Klein », p. 122-135.

Liens externes[modifier | modifier le code]