Conjecture de Polignac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La conjecture de Polignac est une conjecture portant sur la théorie des nombres. Elle fut énoncée par Alphonse de Polignac en 1849[1].

La formulation initiale est la suivante :

Tout nombre pair est égal à la différence de deux nombres premiers consécutifs d'une infinité de manières.

Autrement dit : pour tout entier naturel pair n, il existe une infinité de paires de nombres premiers consécutifs dont la différence vaut n. Par exemple, 30 = 4861 - 4831, qui sont deux nombres premiers consécutifs.

Cas particuliers[modifier | modifier le code]

Pour certaines valeurs de n, les paires de nombres premiers consécutifs ou non dont la différence vaut n possèdent des noms particuliers :

Pour les valeurs égales aux primorielles, on conjecture que ce sont successivement les paires de nombres premiers qui apparaissent le plus fréquemment, autrement dit tout d'abord les jumeaux, puis les sexy, puis ceux séparés de 30, de 210, ...[2],[3]

Note et référence[modifier | modifier le code]

  1. « Compte rendu des séances de l'Académie des Sciences » Tome 29, Séance du lundi 15 octobre 1849, p. 400.
  2. Jean-Paul Delahaye, « Premiers jumeaux : frères ennemis ? », Pour la science, no 260,‎ , p. 6 (lire en ligne).
  3. Delahaye, Jean-Paul, (1952- ...).,, Merveilleux nombres premiers voyage au coeur de l'arithmétique, Belin-Pour la Science, dl 2000 (ISBN 2842450175 et 9782842450175, OCLC 708537703, lire en ligne), p.250

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]