Chronologie du jeu vidéo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La chronologie du jeu vidéo retrace les moments clef de l'histoire du jeu vidéo.

Genèse du jeu vidéo[modifier | modifier le code]

  • 1947 : Le Cathode-ray tube amusement device est le premier jeu interactif connu ;
  • 1950 : Bertie the Brain est un ordinateur qui permet de jouer au tic-tac-toe contre l'intelligence artificielle.
  • 1951 : L'ordinateur Nimrod est conçu pour affronter les humains aux jeux de Nim.
  • 1952 : Le programme de tic-tac-toe OXO du britannique A.S. Douglas est le premier jeu à proposer des graphismes digitaux[1].
  • 1958 : Tennis for Two de l'américain William Higinbotham est le premier jeu informatique dans lequel deux joueurs humains peuvent s'affronter, il est également le premier à simuler un sport.
  • 1962 : Spacewar!, développé au MIT est le premier jeu basé sur le contrôle d'un objet (un vaisseau) représentant le joueur à l'écran (appelé plus tard avatar), c'est aussi le premier de tir.
  • 1968 : Ralph Baer achève son prototype Brown Box, la première console de jeux vidéo, future Odyssey.
  • 1971 en jeu vidéo : Galaxy Game est le premier jeu vidéo requérant des pièces de monnaie pour fonctionner ; Computer Space est le premier jeu produit en série.

Naissance de l'industrie vidéoludique en 1972[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]

Années 1990[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]

Années 2010[modifier | modifier le code]

  • 2011 en jeu vidéo
    • Le jeu bac à sable Minecraft avec plus de 30 millions de téléchargements
  • 2012 en jeu vidéo
    • Star Wars: The Old Republic de Bioware, est le jeu vidéo le plus cher de l'histoire, avec environ 200 millions de dollars de coûts de développement.
  • 2016 en jeu vidéo
  • Le jeu sur mobile Pokémon GO explose les records de téléchargement dans le monde entier, atteignant rapidement les 100 millions de téléchargements seulement un mois après son lancement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]