Canton de Muret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton de Muret
Canton de Muret
Situation du canton de Muret dans le département de la Haute-Garonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement(s) Muret
Bureau centralisateur Muret
Conseillers
départementaux
Jerome Bouteloup
Sophie Touzet
2021-2028
Code canton 31 09
Histoire de la division
Création 1801[1]
Modifications 1 : 26 février 1997[3]
2 : 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 55 447 hab. (2018)
Densité 378 hab./km2
Géographie
Superficie 146,54 km2
Subdivisions
Communes 9

Le canton de Muret est une circonscription électorale française de l'arrondissement français de Muret, dans le département de la Haute-Garonne en région Occitanie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Muret a été créé en 1801[1].

Il a été modifié par décret du 26 février 1997 lors de la création des cantons de Portet-sur-Garonne et de Tournefeuille[3].

Un nouveau découpage territorial de la Haute-Garonne entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015. Il est défini par le décret du 13 février 2014[2], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[4]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[5]. Dans la Haute-Garonne, le nombre de cantons passe ainsi de 53 à 27.

Le canton est entièrement inclus dans l'arrondissement de Muret. Le bureau centralisateur est situé à Muret.

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers généraux de 1833 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1838 Marquis
Jean Antoine de Catellan-Caumont
Minorité
modérée
Avocat général au Parlement
Ancien Député (1815-1816)
1838[6] 1868
(décès)
Gustave Niel   Avocat et magistrat
Président du Tribunal civil de Muret
1868 1878 Charles Niel Droite
bonapartiste
Avocat, magistrat, maire de Muret (1882-1896)
Député (1877-1878 et 1885-1889)
1878 1880 Paul de Rémusat Centre gauche Conseiller municipal de Toulouse
Député (1871-1877 et 1878-1879)
Sénateur (1879-1897)
1880 1898 Charles Niel Droite Avocat, magistrat, maire de Muret (1882-1896)
Député (1877-1878 et 1885-1889)
1898 1928 Honoré Leygue Rad. Fonctionnaire (ancien sous-préfet)
puis agriculteur et viticulteur
Maire du Fauga
Député (1898-1907) - Sénateur (1907-1924)
1928 1940 Pierre Moisand SFIO puis
Soc.ind.
Adjoint au Maire de Muret
1943 1945 Henri Peyrusse SFIO Maire de Muret (1941-1944)
Nommé conseiller départemental en 1943[7]
1945 1955 Jean Ollé SFIO Directeur de cours complémentaire
1955 1979 Jacques Douzans Centriste Administrateur des services civils
maire de Muret de 1953 à 1989
député de 1958 à 1962 et de 1967 à 1973
1979 1992 Hélène Mignon PS Médecin
Maire de Muret de 1989 à 1995
députée de 1988 à 1993 et de 1997 à 2007
1992 1998 Alain Barrès DVD Cardiologue
maire de Muret de 1995 à 2008
Député de 1995 à 1997
1998 2015 Alain Bertrand PS Ancien agent de la DASS
maire de Frouzins
Vice-Président du Conseil général

Canton faisant partie de la Sixième circonscription de la Haute-Garonne (à l'exception des communes d'Eaunes, Labarthe-sur-Lèze, Lagardelle-sur-Lèze, Pinsaguel, Pins-Justaret, Roques, Roquettes, Saubens, Villate)

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1883 1895 Albert Lupiac Conservateur Avocat, adjoint au maire de Muret
1895 1907 M. Cousinet Républicain
opportuniste
Avocat à Muret
1907   Joseph Gasc Radical Maire de Muret (1902-1919), Président de la fédération radicale
1925 1940 François Roussel
(1886-1945)
SFIO Premier adjoint au maire de Muret
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés
Les données manquantes sont à compléter.

Conseillers départementaux après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 2021 Antoine Bonilla   PRG Fonctionnaire territorial, conseiller municipal de Frouzins
2015 2021 Elisabeth Séré   DVC Ancienne cadre du privé
2ème adjointe au Maire de Muret (2008-2019), conseillère municipale (opposition) (2019-2020)
2021 2028[Note 1] 2021 en cours Jerome Bouteloup   PRG Cadre bancaire, maire de Seysses
2021 en cours Sophie Touzet   G·s Professeure agrégée, adjointe au maire de Muret

Résultats détaillés[modifier | modifier le code]

Élections de mars 2015[modifier | modifier le code]

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballottage : Marie Dombes et Quentin Lamotte (FN, 32,73 %) et Antoine Bonilla et Elisabeth Séré (Union de la Gauche, 30,71 %). Le taux de participation est de 50,94 % (18 115 votants sur 35 561 inscrits)[9] contre 52,11 % au niveau départemental[10] et 50,17 % au niveau national[11].

Au second tour, Antoine Bonilla et Elisabeth Séré (Union de la Gauche) sont élus avec 56,71 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 54,08 % (9 923 voix pour 19 230 votants et 35 561 inscrits)[12].

Elisabeth Séré s'est présentée aux élections municipales de 2020 à la tête d'une liste "Divers centre"[13].

Élections de juin 2021[modifier | modifier le code]

Le premier tour des élections départementales de 2021 est marqué par un très faible taux de participation (33,26 % au niveau national)[14]. Dans le canton de Muret, ce taux de participation est de 32,76 % (12 614 votants sur 38 499 inscrits)[15] contre 36,67 % au niveau départemental[16]. À l'issue de ce premier tour, deux binômes sont en ballottage : Jerome Bouteloup et Sophie Touzet (Union à gauche, 39,36 %) et Alain Aroles et Caroline Béout (RN, 24,25 %)[15].

Le second tour des élections est marqué une nouvelle fois par une abstention massive équivalente au premier tour. Les taux de participation sont de 34,36 % au niveau national[17], 36,26 % dans le département[16] et 31,76 % dans le canton de Muret[15]. Jerome Bouteloup et Sophie Touzet (Union à gauche) sont élus avec 69,64 % des suffrages exprimés (8 010 voix pour 12 232 votants et 38 514 inscrits)[15],[18],[19].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton de Muret dans le département de la Haute-Garonne avant 2015.

Le canton de Muret regroupait neuf communes.

Liste des communes du canton avant le redécoupage de 2014
Nom Code
Insee
Code
postal
Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Muret
(chef-lieu)
31395 31600 57,84 24 492 (2012) 423


Le Fauga 31181 31410 8,92 1 839 (2012) 206
Frouzins 31203 31270 7,91 8 426 (2012) 1 065
Labastidette 31253 31600 6,27 2 326 (2012) 371
Lavernose-Lacasse 31287 31410 17,83 2 742 (2012) 154
Lherm 31299 31600 27,26 3 507 (2012) 129
Saint-Clar-de-Rivière 31475 31600 10,07 1 162 (2012) 115
Saint-Hilaire 31486 31410 6,33 1 071 (2012) 169
Seysses 31547 31600 25,26 7 910 (2012) 313

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de Muret comprend 9 communes entières. Par rapport à la composition précédente, la commune de Lamasquère remplace celle de Lherm[2].

Liste des 9 communes du canton de Muret au
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Modifier
Muret
(bureau centralisateur)
31395 Le Muretain Agglo 57,84 24 813 (2018) 429 modifier les donnéesmodifier les données
Frouzins 31203 Le Muretain Agglo 7,91 9 157 (2018) 1 158 modifier les donnéesmodifier les données
Labastidette 31253 Le Muretain Agglo 6,27 2 809 (2018) 448 modifier les donnéesmodifier les données
Lamasquère 31269 Le Muretain Agglo 6,11 1 484 (2018) 243 modifier les donnéesmodifier les données
Lavernose-Lacasse 31287 Le Muretain Agglo 17,83 3 153 (2018) 177 modifier les donnéesmodifier les données
Le Fauga 31181 Le Muretain Agglo 8,92 2 069 (2018) 232 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Clar-de-Rivière 31475 Le Muretain Agglo 10,07 1 358 (2018) 135 modifier les donnéesmodifier les données
Saint-Hilaire 31486 Le Muretain Agglo 6,33 1 282 (2018) 203 modifier les donnéesmodifier les données
Seysses 31547 Le Muretain Agglo 25,26 9 322 (2018) 369 modifier les donnéesmodifier les données
Canton de Muret 3109 146,54 55 447 (2018) 378 modifier les données

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie avant 2015[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
11 87619 87724 28428 81434 04840 93248 48952 53353 475
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[20] puis population municipale à partir de 2006[21])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie depuis 2015[modifier | modifier le code]

En 2018, le canton comptait 55 447 habitants[Note 2], en augmentation de 6,6 % par rapport à 2013 (Haute-Garonne : +6,32 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
2013 2018
52 01555 447
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[22].)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour éviter une trop forte concentration des scrutins, la loi du 22 février 2021 a reporté les élections régionales et départementales de juin 2027 à mars 2028[8].
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Muret », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 25 juin 2021).
  2. a b et c Décret no 2014-152 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Garonne.
  3. a et b Décret du 26 février 1997 portant modification et création de cantons dans le département de la Haute-Garonne.
  4. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 12 mai 2014)
  5. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k4428517s/f1.item.r=canton.zoom
  7. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 7 juillet 1943, (https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9616605j/f3.item.r=canton.zoom lire en ligne]).
  8. Loi du 22 février 2021 portant report, de mars à juin 2021, du renouvellement général des conseils départementaux, des conseils régionaux et des assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.
  9. « Résultats du premier tour pour le canton de Muret », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 26 mars 2015)
  10. « Résultats du premier tour pour le département de la Haute-Garonne », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 26 mars 2015)
  11. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  12. « Résultats du second tour pour le canton de Muret », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 31 mars 2015)
  13. https://elections.interieur.gouv.fr/municipales-2020/031/031395.html
  14. Erwan Alix, « CARTES. Abstention record : où a-t-on le moins voté aux élections régionales et départementales ? », sur www.ouest-france.fr, (consulté le 24 juin 2021)
  15. a b c et d « Résultats pour le canton de Muret », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 26 juin 2021)
  16. a et b « Résultats pour le département de la Haute-Garonne », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 26 juin 2021)
  17. « Taux de participation définitifs au second tour : élections des 20 et 27 juin 2021 », sur www.interieur.gouv.fr, (consulté le 30 juin 2021)
  18. « Professions de foi des binômes en lice au premier tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Muret. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le 30 juin 2021)
  19. « Professions de foi des binômes en lice au second tour des élections départementales de 2021 dans le canton de Muret. », sur programme-candidats.interieur.gouv.fr (consulté le 30 juin 2021)
  20. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  21. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012
  22. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]