Liste des cantons des Hautes-Pyrénées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Découpage cantonal du département des Hautes-Pyrénées, avec en surimpression les arrondissements (en nuances de bleu) - Carte arrêtée au .

Le département des Hautes-Pyrénées compte 17 cantons à la suite du redécoupage cantonal de 2014. Auparavant ce nombre était de 34.

Histoire[modifier | modifier le code]

Découpage avant 2015[modifier | modifier le code]

Les Hautes-Pyrénées étaient divisées en 34 cantons avant 2015. Dans ce département, seules les communes de Lourdes et de Tarbes sont divisées en plusieurs fractions communales (qui appartiennent à des cantons différents mais qui ont toutes cette même commune comme chef-lieu de leur canton).

Liste des 34 cantons des Hautes-Pyrénées, par arrondissement :

Arrondissement d'Argelès-Gazost (6 cantons) Canton d'Argelès-Gazost - Canton d'Aucun - Canton de Lourdes-Est - Canton de Lourdes-Ouest - Canton de Luz-Saint-Sauveur - Canton de Saint-Pé-de-Bigorre
Arrondissement de Bagnères-de-Bigorre (9 cantons) Canton d'Arreau - Canton de Bagnères-de-Bigorre - Canton de La Barthe-de-Neste - Canton de Bordères-Louron - Canton de Campan - Canton de Lannemezan - Canton de Mauléon-Barousse - Canton de Saint-Laurent-de-Neste - Canton de Vielle-Aure
Arrondissement de Tarbes (19 cantons) Canton d'Aureilhan - Canton de Bordères-sur-l'Échez - Canton de Castelnau-Magnoac - Canton de Castelnau-Rivière-Basse - Canton de Galan - Canton de Laloubère - Canton de Maubourguet - Canton d'Ossun - Canton de Pouyastruc - Canton de Rabastens-de-Bigorre - Canton de Séméac - Canton de Tarbes-1 - Canton de Tarbes-2 - Canton de Tarbes-3 - Canton de Tarbes-4 - Canton de Tarbes-5 - Canton de Tournay - Canton de Trie-sur-Baïse - Canton de Vic-en-Bigorre

Redécoupage cantonal de 2014[modifier | modifier le code]

Dans la poursuite de la réforme territoriale engagée en 2010, l'Assemblée nationale adopte définitivement le 17 avril 2013 la réforme du mode de scrutin pour les élections départementales destinée à garantir la parité hommes/femmes. Les lois (loi organique 2013-402 et loi 2013-403) sont promulguées le [1]. Un nouveau découpage territorial est défini par décret du pour le département des Hautes-Pyrénées[2]. Celui-ci entre en vigueur lors du premier renouvellement général des assemblées départementales suivant la publication du décret, soit en . Les conseillers départementaux sont élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton éliront au Conseil départemental, nouvelle appellation des Conseils généraux, deux membres de sexe différent, qui se présenteront en binôme de candidats. Les conseillers départementaux seront élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 10 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée.

Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair et avec des conditions de seuils minimaux[3]. Dans les Hautes-Pyrénées le nombre de cantons passe ainsi de 34 à 17[2].

Les critères du remodelage cantonal sont les suivants : le territoire de chaque canton doit être défini sur des bases essentiellement démographiques, le territoire de chaque canton doit être continu et les communes de moins de 3 500 habitants sont entièrement comprises dans le même canton. Il n’est fait référence, ni aux limites des arrondissements, ni à celles des circonscriptions législatives.

Conformément à de multiples décisions du Conseil constitutionnel depuis 1985 et notamment sa décision no 2010-618 DC du , il est admis que le principe d’égalité des électeurs au regard des critères démographiques est respecté lorsque le ratio conseiller/habitant de la circonscription est compris dans une fourchette de 20 % de part et d'autre du ratio moyen conseiller/habitant du département[4]. Pour le département des Hautes-Pyrénées, la population de référence est la population légale en vigueur au , à savoir la population millésimée 2010, soit 229 458 habitants[5]. Avec 17 cantons la population moyenne par conseiller départemental est de 13 498 habitants. Ainsi la population de chaque nouveau canton doit-elle être comprise entre 10 798 habitants et 16 197 habitants pour respecter le principe de l'égalité citoyenne au vu des critères démographiques.

Composition[modifier | modifier le code]

Composition détaillée[modifier | modifier le code]

[6] Nom du Canton Bureau centralisateur Population Nombre de communes Communes composant le canton Localisation dans le département
1 Aureilhan Aureilhan 15 924 (2018) 3 Aureilhan, Séméac, Soues.
Hautes-Pyrénées - Canton Aureilhan 2015.svg
2 Bordères-sur-l'Échez Bordères-sur-l'Échez 14 447 (2018) 7 Bazet, Bordères-sur-l'Échez, Bours, Chis, Ibos, Orleix, Oursbelille.
Hautes-Pyrénées - Canton Bordères-sur-l'Échez 2015.svg
3 Les Coteaux Trie-sur-Baïse 11 887 (2018) 77 Antin, Aries-Espénan, Aubarède, Barthe, Bazordan, Bernadets-Debat, Betbèze, Betpouy, Bonnefont, Bouilh-Péreuilh, Boulin, Bugard, Cabanac, Campuzan, Castelnau-Magnoac, Castelvieilh, Castéra-Lou, Casterets, Caubous, Chelle-Debat, Cizos, Collongues, Coussan, Devèze, Dours, Estampures, Fontrailles, Fréchède, Gaussan, Gonez, Guizerix, Hachan, Hourc, Jacque, Lalanne, Lalanne-Trie, Lamarque-Rustaing, Lansac, Lapeyre, Laran, Larroque, Laslades, Lassales, Lizos, Louit, Lubret-Saint-Luc, Luby-Betmont, Lustar, Marquerie, Marseillan, Mazerolles, Monléon-Magnoac, Monlong, Mun, Oléac-Debat, Organ, Osmets, Peyret-Saint-André, Peyriguère, Pouy, Pouyastruc, Puntous, Puydarrieux, Sabalos, Sadournin, Sariac-Magnoac, Sère-Rustaing, Soréac, Souyeaux, Thermes-Magnoac, Tournous-Darré, Trie-sur-Baïse, Vidou, Vieuzos, Villembits, Villemur.
Hautes-Pyrénées - Canton Les Coteaux 2015.svg
4 La Haute-Bigorre Bagnères-de-Bigorre 14 809 (2018) 14 Antist, Asté, Astugue, Bagnères-de-Bigorre, Beaudéan, Campan, Gerde, Hiis, Labassère, Montgaillard, Neuilh, Ordizan, Pouzac, Trébons.
Hautes-Pyrénées - Canton La Haute-Bigorre 2015.svg
5 Lourdes-1 Lourdes 11 563 (2018) 11 + fraction de Lourdes 1° Les communes suivantes : Aspin-en-Lavedan, Barlest, Bartrès, Loubajac, Omex, Ossen, Peyrouse, Poueyferré, Saint-Pé-de-Bigorre, Ségus, Viger.
2° La partie de la commune de Lourdes située à l'ouest d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Julos, route de Julos (départementale 95), ligne de chemin de fer de Toulouse à Bayonne, section de droite dans le prolongement Nord et Sud de la rue Philadelphe-de-Gerde (cette rue étant incluse), boulevard du Lapacca, rue de Langelle, rue Mermoz, rue de Bagnères, place Marcadal, rue de la Grotte, rue du Garnavie, rue petite du Garnavie, rue Rouy, petite rue Rouy, boulevard Roger-Cazenave, boulevard du Gave, boulevard Georges-Dupierris, boulevard Soum-de-Lanne, ligne droite se prolongeant jusqu'au cours du gave de Pau, cours du gave de Pau et du canal alimentant l'usine électrique de Latour, jusqu'à la limite territoriale de la commune d'Aspin-en-Lavedan.
Hautes-Pyrénées - Canton Lourdes-1 2015.svg
6 Lourdes-2 Lourdes 10 447 (2018) 27 + fraction de Lourdes 1° Les communes suivantes : Adé, Les Angles, Arrayou-Lahitte, Arcizac-ez-Angles, Arrodets-ez-Angles, Artigues, Berbérust-Lias, Bourréac, Cheust, Escoubès-Pouts, Gazost, Ger, Germs-sur-l'Oussouet, Geu, Gez-ez-Angles, Jarret, Julos, Juncalas, Lézignan, Lugagnan, Ossun-ez-Angles, Ourdis-Cotdoussan, Ourdon, Ousté, Paréac, Saint-Créac, Sère-Lanso.
2° La partie de la commune de Lourdes non incluse dans le canton de Lourdes-1.
Hautes-Pyrénées - Canton Lourdes-2 2015.svg
7 Moyen Adour Barbazan-Debat 14 956 (2018) 15 Allier, Angos, Arcizac-Adour, Barbazan-Debat, Bernac-Debat, Bernac-Dessus, Horgues, Laloubère, Momères, Montignac, Odos, Salles-Adour, Saint-Martin, Sarrouilles, Vielle-Adour.
Hautes-Pyrénées - Canton Le Moyen-Adour 2015.svg
8 Neste, Aure et Louron Capvern 12 325 (2018) 61 Adervielle-Pouchergues, Ancizan, Aragnouet, Ardengost, Arreau, Aspin-Aure, Aulon, Avajan, Avezac-Prat-Lahitte, Azet, Bareilles, Barrancoueu, La Barthe-de-Neste, Bazus-Aure, Bazus-Neste, Beyrède-Jumet-Camous, Bordères-Louron, Bourisp, Cadéac, Cadeilhan-Trachère, Camparan, Capvern, Cazaux-Debat, Cazaux-Fréchet-Anéran-Camors, Ens, Escala, Esparros, Estarvielle, Estensan, Fréchet-Aure, Gazave, Génos, Germ, Gouaux, Grailhen, Grézian, Guchan, Guchen, Hèches, Ilhet, Izaux, Jézeau, Labastide, Laborde, Lançon, Lortet, Loudenvielle, Loudervielle, Mazouau, Mont, Montoussé, Pailhac, Ris, Sailhan, Saint-Arroman, Saint-Lary-Soulan, Sarrancolin, Tramezaïgues, Vielle-Aure, Vielle-Louron, Vignec.
Hautes-Pyrénées - Canton Neste, Aure et Louron 2015.svg
9 Ossun Ossun 13 161 (2018) 17 Averan, Azereix, Barry, Bénac, Gardères, Hibarette, Juillan, Lamarque-Pontacq, Lanne, Layrisse, Loucrup, Louey, Luquet, Orincles, Ossun, Séron, Visker.
Hautes-Pyrénées - Canton Ossun 2015.svg
10 Tarbes-1 Tarbes 13 891 (2018) Fraction de Tarbes partie de la commune de Tarbes située au nord et à l'ouest d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune d'Ibos, rue de la Baïse, impasse de l'Alaric, ligne droite se prolongeant jusqu'au cours de l'Echez, cours de l'Echez, rue François-Marquès, rue Sainte-Catherine, rue des Cultivateurs, rue Georges-Lassalle, rue Massey, avenue Alsace-Lorraine, rue des Mimosas, rue Louis-Blériot, boulevard des Ardennes, rue de Perseigna, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Bordères-sur-l'Échez.
Hautes-Pyrénées - Canton Tarbes-1 2015.svg
11 Tarbes-2 Tarbes 14 095 (2018) Fraction de Tarbes Partie de la commune de Tarbes située à l'est d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de Bordères-sur-l'Echez, rue de Perseigna, boulevard des Ardennes, rue Louis-Blériot, rue des Mimosas, avenue Alsace-Lorraine, rue Massey, rue Despourrins, avenue du Régiment-de-Bigorre, rue de Cronstadt, place Ferré, rue du 4-Septembre, rue du Maquis-de-Payolle, boulevard du Président-Kennedy, rond-point Trélut, chemin de l'Ormeau, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Laloubère.
Hautes-Pyrénées - Canton Tarbes-2 2015.svg
12 Tarbes-3 Tarbes 14 440 (2018) Fraction de Tarbes Partie de la commune de Tarbes non incluse dans les cantons de Tarbes-1 et de Tarbes-2.
Hautes-Pyrénées - Canton Tarbes-3 2015.svg
13 Val d'Adour-Rustan-Madiranais Maubourguet 12 003 (2018) 43 Ansost, Auriébat, Barbachen, Bazillac, Bouilh-Devant, Buzon, Castelnau-Rivière-Basse, Caussade-Rivière, Escondeaux, Estirac, Gensac, Hagedet, Hères, Labatut-Rivière, Lacassagne, Lafitole, Lahitte-Toupière, Laméac, Larreule, Lascazères, Lescurry, Liac, Madiran, Mansan, Maubourguet, Mingot, Monfaucon, Moumoulous, Peyrun, Rabastens-de-Bigorre, Saint-Lanne, Saint-Sever-de-Rustan, Sarriac-Bigorre, Sauveterre, Ségalas, Sénac, Sombrun, Soublecause, Tostat, Trouley-Labarthe, Ugnouas, Vidouze, Villefranque.
Hautes-Pyrénées - Canton Le Val d'Adour-Rustan-Madiranais 2015.svg
14 La Vallée de l'Arros et des Baïses Tournay 12 225 (2018) 70 Argelès-Bagnères, Arrodets, Artiguemy, Asque, Banios, Barbazan-Dessus, Batsère, Bégole, Benqué-Molère, Bernadets-Dessus, Bettes, Bonnemazon, Bonrepos, Bordes, Bourg-de-Bigorre, Bulan, Burg, Caharet, Calavanté, Castelbajac, Castéra-Lanusse, Castillon, Chelle-Spou, Cieutat, Clarac, Esconnets, Escots, Espèche, Espieilh, Fréchendets, Fréchou-Fréchet, Galan, Galez, Goudon, Gourgue, Hauban, Hitte, Houeydets, Lanespède, Lespouey, Lhez, Libaros, Lies, Lomné, Luc, Lutilhous, Marsas, Mascaras, Mauvezin, Mérilheu, Molère, Montastruc, Moulédous, Oléac-Dessus, Orieux, Orignac, Oueilloux, Ozon, Péré, Peyraube, Poumarous, Recurt, Ricaud, Sabarros, Sarlabous, Sentous, Sinzos, Tilhouse, Tournay, Tournous-Devant, Uzer.
Hautes-Pyrénées - Canton La Vallée de l'Arros et des Baïses 2015.svg
15 La Vallée de la Barousse Lannemezan 15 340 (2018) 52 Anères, Anla, Antichan, Arné, Aventignan, Aveux, Bertren, Bize, Bizous, Bramevaque, Campistrous, Cantaous, Cazarilh, Clarens, Créchets, Esbareich, Ferrère, Gaudent, Gembrie, Générest, Hautaget, Ilheu, Izaourt, Lagrange, Lannemezan, Lombrès, Loures-Barousse, Mauléon-Barousse, Mazères-de-Neste, Montégut, Montsérié, Nestier, Nistos, Ourde, Pinas, Réjaumont, Sacoué, Saint-Laurent-de-Neste, Saint-Paul, Sainte-Marie, Saléchan, Samuran, Sarp, Seich, Siradan, Sost, Tajan, Thèbe, Tibiran-Jaunac, Troubat, Tuzaguet, Uglas.
Hautes-Pyrénées - Canton La Vallée de la Barousse 2015.svg
16 La Vallée des Gaves Argelès-Gazost 15 495 (2018) 48 Adast, Agos-Vidalos, Arbéost, Arcizans-Avant, Arcizans-Dessus, Argelès-Gazost, Arras-en-Lavedan, Arrens-Marsous, Artalens-Souin, Aucun, Ayros-Arbouix, Ayzac-Ost, Barèges, Beaucens, Betpouey, Boô-Silhen, Bun, Cauterets, Chèze, Esquièze-Sère, Estaing, Esterre, Ferrières, Gaillagos, Gavarnie-Gèdre, Gez, Grust, Lau-Balagnas, Luz-Saint-Sauveur, Ouzous, Pierrefitte-Nestalas, Préchac, Saint-Pastous, Saint-Savin, Saligos, Salles, Sassis, Sazos, Sère-en-Lavedan, Sers, Sireix, Soulom, Uz, Viella, Vier-Bordes, Viey, Villelongue, Viscos.
Hautes-Pyrénées - Canton La Vallée des Gaves 2015.svg
17 Vic-en-Bigorre Vic-en-Bigorre 12 183 (2018) 22 Andrest, Artagnan, Aurensan, Caixon, Camalès, Escaunets, Gayan, Lagarde, Marsac, Nouilhan, Oroix, Pintac, Pujo, Saint-Lézer, Sanous, Sarniguet, Siarrouy, Talazac, Tarasteix, Vic-en-Bigorre, Villenave-près-Béarn, Villenave-près-Marsac.
Hautes-Pyrénées - Canton Vic-en-Bigorre 2015.svg
229 191 (2018) 469

Répartition par arrondissement[modifier | modifier le code]

Contrairement à l'ancien découpage où chaque canton était inclus à l'intérieur d'un seul arrondissement, le nouveau découpage territorial s'affranchit des limites des arrondissements. Certains cantons peuvent être composés de communes appartenant à des arrondissements différents. Dans le département des Hautes-Pyrénées, c'est le cas d'un canton (la Vallée de l'Arros et des Baïses).

Le tableau suivant présente la répartition par arrondissement :

Canton Argelès-Gazost Bagnères-de-Bigorre Tarbes Total
1 Aureilhan 3 3
2 Bordères-sur-l'Échez 7 7
3 Les Coteaux 77 77
4 La Haute-Bigorre 14 14
5 Lourdes-1 11 + fraction de Lourdes 11 + fraction de Lourdes
6 Lourdes-2 27 + fraction de Lourdes 27 + fraction de Lourdes
7 Moyen Adour 15 15
8 Neste, Aure et Louron 61 61
9 Ossun 17 17
10 Tarbes-1 Fraction de Tarbes Fraction de Tarbes
11 Tarbes-2 Fraction de Tarbes Fraction de Tarbes
12 Tarbes-3 Fraction de Tarbes Fraction de Tarbes
13 Val d'Adour-Rustan-Madiranais 43 43
14 La Vallée de l'Arros et des Baïses 43 27 70
15 La Vallée de la Barousse 52 52
16 La Vallée des Gaves 47 47
17 Vic-en-Bigorre 22 22
87 171 212 469

Références[modifier | modifier le code]

  1. Loi no 2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral.
  2. a et b Décret no 2014-242 du 25 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département des Hautes-Pyrénées.
  3. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  4. « Décision no 2010-618 DC – 9 décembre 2010 - Loi de réforme des collectivités territoriales », sur http://www.conseil-constitutionnel.fr/ (consulté le 24 mai 2014)
  5. « Chiffres clés Évolution et structure de la population - Département des Hautes-Pyrénées (65) », sur http://www.insee.fr/ (consulté le 24 mai 2014)
  6. N° = numéro d'ordre dans le décret

Article connexe[modifier | modifier le code]