Canton de Toulouse-8

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Toulouse-8
Canton de Toulouse-8
Situation du canton de Toulouse-8 dans le département de Haute-Garonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement(s) Toulouse
Bureau centralisateur Toulouse
Conseillers
départementaux
Marie-Claude Farcy
Vincent Gibert
2015-2021
Code canton 31 22
Histoire de la division
Création 16 août 1973[1]
Modification(s) 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 63 592 hab. (2015)
Subdivisions
Communes 1 + fraction Toulouse

Le canton de Toulouse-8 est un canton français de l’arrondissement de Toulouse, situé dans le département de la Haute-Garonne et la région Occitanie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Toulouse-8 a été créé par décret du 16 août 1973 lors du remplacement des cantons de Toulouse-Centre, Toulouse-Nord, Toulouse-Ouest et Toulouse-Sud[1].

À la suite du redécoupage cantonal de 2014 de la Haute-Garonne, défini par le décret du 13 février 2014[2], le canton est remanié.

Composition[modifier | modifier le code]

Composition de 1973 à 2015[modifier | modifier le code]

Lors de sa création en 1973, le canton de Toulouse-VIII se composait[1] :

  • des communes de Balma, Beaupuy, Drémil-Lafage, Flourens, Mondouzil, Mons, Montrabé, Pin-Balma, Quint ;
  • de la portion de territoire de la ville de Toulouse déterminée par l'axe des voies ci-après : rue Bernard-Mulé, avenue Jean-Rieux, rue Lucien-Cassagne, avenue Camille-Pujol, avenue Jean-Chaubet, la limite de la commune de Balma, le chemin de Firmis (non compris), avenue des Charmettes (incluse), rue du Perthus (incluse), rue Mireille (incluse), avenue Jean-Rieux, rue Noulet (non comprise), rue Pierre-Brossolette (incluse) et boulevard Griffoul-Dorval (inclus).

Quartiers de Toulouse inclus dans le canton :

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Toulouse
(bureau centralisateur)
31555 Communauté urbaine de Toulouse Métropole Fraction : 55 345 (2015)
Commune : 471 941 (2015)
Launaguet 31282 Communauté urbaine de Toulouse Métropole 8 247 (2015)

Le nouveau canton de Toulouse-8 comprend[2] :

  1. la commune de Launaguet,
  2. la partie de la commune de Toulouse située au nord d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Blagnac, pont de Blagnac, route de Blagnac, avenue Salvador-Dali, autoroute A621, avenue d'Elche, boulevard de Suisse, boulevard Silvio-Trentin, boulevard Pierre-et-Marie-Curie, rue Pierre-Cazeneuve, rue Marie-Claire-de-Catellan, ligne de chemin de fer de Brive à Toulouse via Capdenac, avenue d'Atlanta, route d'Albi, jusqu'à la limite territoriale de la commune de L'Union.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation de 1973 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1976 Georges Delpech PS Député (1967-1968)
Adjoint au maire de Toulouse
1976 1982 Maurice Andrieu PS Journaliste
Député (1973-1981)
1982 2001 Eugène Bonnet UDF puis UMP Retraité de la Fonction publique
Sénateur (1974-1980), Maire de Balma (1971-1995)
2001 2015 Alain Fillola PS Chef d'entreprise
Maire de Balma (1995-2014)

Canton faisant partie de la deuxième circonscription de la Haute-Garonne

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Marie-Claude Farcy   PS Chargée des relations publiques à l'université Jean-Jaurès de Toulouse
Adjointe au maire de Launaguet
2015 en cours Vincent Gibert   PS  

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Marie-Claude Farcy et Vincent Gibert (PS, 30,1 %) et Maxime Boyer et Françoise Roncato (Union de la Droite, 29,06 %). Le taux de participation est de 44,41 % (14 009 votants sur 31 548 inscrits)[3] contre 52,11 % au niveau départemental[4] et 50,17 % au niveau national[5]. Au second tour, Marie-Claude Farcy et Vincent Gibert (PS) sont élus avec 51,47 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 43,4 % (6 446 voix pour 13 691 votants et 31 548 inscrits)[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
--38 76046 38351 45252 31452 439
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[7] puis population municipale à partir de 2006[8])
Histogramme de l'évolution démographique

Démographie hors partie de Toulouse[modifier | modifier le code]

Évolution démographique du canton Hors partie de Toulouse
1968 1975 1982 1990 1999 2009
7 08212 50416 56021 23127 03129 636
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; à partir de 2006 : population municipale légale.
(Source : Insee : 1968-1999[9].)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]