Canton de Toulouse-6

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Toulouse-6
Canton de Toulouse-6
Situation du canton de Toulouse-6 dans le département de Haute-Garonne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement(s) Toulouse
Bureau centralisateur Toulouse
Conseillers
départementaux
Zohra El Kouacheri
Jean-Louis Llorca
2015-2021
Code canton 31 20
Histoire de la division
Création 16 août 1973[1]
Modification(s) 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 56 137 hab. (2017)
Géographie
Subdivisions
Communes fraction Toulouse

Le canton de Toulouse-6 est un canton français de l’arrondissement de Toulouse, situé dans le département de la Haute-Garonne et la région Occitanie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Toulouse-6 a été créé par décret du 16 août 1973 lors du remplacement des cantons de Toulouse-Centre, Toulouse-Nord, Toulouse-Ouest et Toulouse-Sud[1].

À la suite du redécoupage cantonal de 2014 de la Haute-Garonne, défini par le décret du 13 février 2014[2], le canton est remanié.

Composition[modifier | modifier le code]

Composition de 1973 à 2015[modifier | modifier le code]

Lors de sa création en 1973, le canton de Toulouse-VI se composait de la portion de territoire de la ville de Toulouse déterminée par l'axe des voies ci-après : boulevard Pierre-Curie (inclus), rue Pierre-Cazeneuve (incluse), impasse Nègreneys (incluse), rue Michel-Ange (incluse), rue Étienne-Lacépède (incluse), voie ferrée Toulouse—Lexos, avenue de Bellevue, chemin Michoun, avenue de Lavaur, rue Giroussens, chemin Maurice, rue du Maréchal-Gallieni (incluse), rue de la Caravelle (non comprise), allée Marengo, rue Marengo, canal du Midi, avenue des Minimes et avenue Frédéric-Estèbe[1].

Quartiers de Toulouse inclus dans le canton :

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Toulouse
(bureau centralisateur)
31555 Toulouse Métropole Fraction : 55 704 (2015)
Commune : 479 553 (2017)

Le nouveau canton de Toulouse-6 comprend la partie de la commune de Toulouse située au sud d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Tournefeuille, chemin de Ramelet-Moundi, chemin de Corneillan, chemin Reboul, chemin du Marin, rue du professeur Gaston-Dupouy, avenue Gaspard-Coriolis, avenue Maurice-Magre, route de Saint-Simon, rue Alex-Coutet, avenue Louis-Bazerque, route de Saint-Simon, rocade A 620, rue Henri-Desbals, rue Jean-Mermoz, rue de la Faourette, ligne de chemin de fer de Sainte-Agne à Auch, boulevard Déodat-de-Séverac, pont de la Croix-de-Pierre, cours de la Garonne, autoroute A 620, cours de la Garonne, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Vieille-Toulouse[2].

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1982 Claude Llabrès PCF Dessinateur topographe, Toulouse
1982 2015 Jean-Pierre Plancade PS puis PRG Assistant parlementaire
Sénateur (1998-2014)

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Zohra El Kouacheri   PS Secrétaire, Toulouse-Le Mirail
2015 en cours Jean-Louis Llorca   PS Ancien Député suppléant de Martine Martinel
Vice-Président de la Commission Permanente, chargé de la Politique de la Ville
Ancien conseiller général du Canton de Toulouse-11

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Zohra El Kouacheri et Jean-Louis Llorca (PS, 31,76 %) et Franck Biasotto et Marie-Jeanne Fouqué (Union de la Droite, 26,8 %). Le taux de participation est de 38,85 % (11 091 votants sur 28 547 inscrits)[3] contre 52,11 % au niveau départemental[4] et 50,17 % au niveau national[5]. Au second tour, Zohra El Kouacheri et Jean-Louis Llorca (PS) sont élus avec 54,98 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 39,19 % (5 635 voix pour 11 188 votants et 28 548 inscrits)[6].

Démographie découpage 2015[modifier | modifier le code]

En 2017, le canton comptait 56 137 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015 2016 2017
55 70455 42056 137
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2013[7].)

Démographie découpage avant 2015[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
--18 17218 57820 58120 77920 910
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[8] puis population municipale à partir de 2006[9])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]