Canton d'Aubergenville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton d'Aubergenville
Situation du canton d'Aubergenville dans le département de Yvelines.
Situation du canton d'Aubergenville dans le département de Yvelines.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement(s) Mantes-la-Jolie (12)
Rambouillet (28)
Bureau centralisateur Aubergenville
Conseillers
départementaux
Laurent Richard
Pauline Winocour Lefevre
2015-2021
Code canton 78 01
Histoire de la division
Création 1967[1]
Modification(s) 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 68 091 hab. (2014)
Densité 252 hab./km2
Géographie
Superficie 269,74 km2
Subdivisions
Communes 40

Le canton d'Aubergenville est une division administrative française, située dans le département des Yvelines et la région Île-de-France.

À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 11 à 40.

Historique[modifier | modifier le code]

Le canton d'Aubergenville est né en 1967 de la partition en deux de l'ancien canton de Meulan. La commune de Chapet d'abord rattachée au canton d'Aubergenville nouvellement créé, a ensuite rejoint le nouveau Canton de Meulan.

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Le canton d'Aubergenville comprenait 11 communes :


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Aubergenville
(chef-lieu)
78029 CC Seine Mauldre 8,83 11 470 (2014) 1 299
Aulnay-sur-Mauldre 78033 CU Grand Paris Seine et Oise 2,23 1 152 (2014) 517
Bazemont 78049 CC Gally-Mauldre 6,59 1 533 (2014) 233
Bouafle 78090 CU Grand Paris Seine et Oise 6,92 2 102 (2014) 304
Ecquevilly 78206 CU Grand Paris Seine et Oise 11,27 4 076 (2014) 362
Flins-sur-Seine 78238 CU Grand Paris Seine et Oise 8,61 2 312 (2014) 269
Herbeville 78305 CC Gally-Mauldre 6,40 257 (2014) 40
Mareil-sur-Mauldre 78368 CC Gally-Mauldre 4,33 1 745 (2014) 403
Maule 78380 CC Gally-Mauldre 17,30 5 743 (2014) 332
Montainville 78415 CC Gally-Mauldre 4,79 523 (2014) 109
Nézel 78451 CU Grand Paris Seine et Oise 1,31 1 118 (2014) 853

Composition à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le canton d'Aubergenville comprend 40 communes :


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Aubergenville
(chef-lieu)
78029 CC Seine Mauldre 8,83 11 470 (2014) 1 299
Andelu 78013 CC Gally-Mauldre 3,96 470 (2014) 119
Aulnay-sur-Mauldre 78033 CU Grand Paris Seine et Oise 2,23 1 152 (2014) 517
Auteuil 78034 CC Cœur d'Yvelines 4,40 904 (2014) 205
Autouillet 78036 CC Cœur d'Yvelines 4,93 470 (2014) 95
Bazemont 78049 CC Gally-Mauldre 6,59 1 533 (2014) 233
Bazoches-sur-Guyonne 78050 CC Cœur d'Yvelines 5,66 569 (2014) 101
Béhoust 78053 CC Cœur d'Yvelines 5,34 470 (2014) 88
Boissy-sans-Avoir 78084 CC Cœur d'Yvelines 3,96 606 (2014) 153
Bouafle 78090 CU Grand Paris Seine et Oise 6,92 2 102 (2014) 304
Flexanville 78236 CC Cœur d'Yvelines 8,89 588 (2014) 66
Flins-sur-Seine 78238 CU Grand Paris Seine et Oise 8,61 2 312 (2014) 269
Galluis 78262 CC Cœur d'Yvelines 4,53 1 137 (2014) 251
Gambais 78263 CC Cœur d'Yvelines 23,02 2 414 (2014) 105
Garancières 78265 CC Cœur d'Yvelines 10,69 2 365 (2014) 221
Goupillières 78278 CC Cœur d'Yvelines 5,63 512 (2014) 91
Grosrouvre 78289 CC Cœur d'Yvelines 12,43 937 (2014) 75
Herbeville 78305 CC Gally-Mauldre 6,40 257 (2014) 40
Jouars-Pontchartrain 78321 CC Cœur d'Yvelines 9,65 5 278 (2014) 547
Marcq 78364 CC Cœur d'Yvelines 4,72 749 (2014) 159
Mareil-le-Guyon 78366 CC Cœur d'Yvelines 4,00 358 (2014) 90
Mareil-sur-Mauldre 78368 CC Gally-Mauldre 4,33 1 745 (2014) 403
Maule 78380 CC Gally-Mauldre 17,30 5 743 (2014) 332
Méré 78389 CC Cœur d'Yvelines 10,31 1 702 (2014) 165
Les Mesnuls 78398 CC Cœur d'Yvelines 6,49 873 (2014) 135
Millemont 78404 CC Cœur d'Yvelines 5,78 245 (2014) 42
Montainville 78415 CC Gally-Mauldre 4,79 523 (2014) 109
Montfort-l'Amaury 78420 CC Cœur d'Yvelines 5,71 2 965 (2014) 519
Neauphle-le-Château 78442 CC Cœur d'Yvelines 2,15 3 134 (2014) 1 458
Neauphle-le-Vieux 78443 CC Cœur d'Yvelines 7,52 961 (2014) 128
Nézel 78451 CU Grand Paris Seine et Oise 1,31 1 118 (2014) 853
La Queue-les-Yvelines 78513 CC Cœur d'Yvelines 5,77 2 183 (2014) 378
Saint-Germain-de-la-Grange 78550 CC Cœur d'Yvelines 5,23 1 850 (2014) 354
Saint-Rémy-l'Honoré 78576 CC Cœur d'Yvelines 10,15 1 430 (2014) 141
Saulx-Marchais 78588 CC Cœur d'Yvelines 2,13 915 (2014) 430
Thoiry 78616 CC Cœur d'Yvelines 7,09 1 334 (2014) 188
Le Tremblay-sur-Mauldre 78623 CC Cœur d'Yvelines 6,03 917 (2014) 152
Vicq 78653 CC Cœur d'Yvelines 4,43 358 (2014) 81
Villiers-le-Mahieu 78681 CC Cœur d'Yvelines 6,77 695 (2014) 103
Villiers-Saint-Frédéric 78683 CC Cœur d'Yvelines 5,06 2 721 (2013) 538

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 68 091 habitants[3].

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation jusque 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1967 1973 Brigitte Gros CIR puis Rad. Journaliste
Maire de Meulan (1966-1985)
Sénatrice (1973-1985)
1973 1992 Nelly Rodi DVD puis RPR Sege-femme
Sénatrice (1986-1995)
Maire d'Aubergenville (1971-1989)
1992 2004 Daniel Demaison UDF-DL Maire de Maule (1965-2008)
2004 2015 Serge Thibaut UMP Maire de Flins-sur-Seine (1990-2008)

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Laurent Richard   LR Maire de Maule
2015 en cours Pauline Winocour Lefèvre   DVD Conseillère municipale de Montfort-l'Amaury

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Laurent Richard et Pauline Winocour Lefevre (Union de la Droite, 43,89 %) et Elodie Babin et Aleksandar Nikolic (FN, 23,49 %). Le taux de participation est de 48,53 % (23 603 votants sur 48 632 inscrits)[4] contre 45,34 % au niveau départemental[5] et 50,17 % au niveau national[6].

Au second tour, Laurent Richard et Pauline Winocour Lefevre (Union de la Droite) sont élus avec 74,71 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 48,26 % (15 770 voix pour 23 474 votants et 48 639 inscrits)[7].

Le canton avant 2015[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Le canton d'Aubergenville, d'une superficie de 79 km2 environ, comprend deux parties sensiblement égales, l'une dans la plaine alluviale de la vallée de la Seine, relativement industrialisée et l'autre, qui est restée très rurale, dans la basse vallée de la Mauldre et les coteaux environnants.

Il est traversé par des axes de communications importants : Seine canalisée, autoroute A13 (échangeur de Flins), CD 113 (ex-nationale 13), CD 191 (jonction A13-N12), voie ferrées Paris-Montparnasse-Mantes et Paris-Saint-Lazare - Rouen. Quatre gares desservent le canton : Aubergenville-Élisabethville, Maule, Nézel-Aulnay et Mareil-sur-Mauldre (ces deux dernières étant de simples haltes sans personnel sédentaire).

Économie[modifier | modifier le code]

L'activité industrielle domine dans la vallée de la Seine (Aubergenville, Flins), le principal employeur étant de loin la régie Renault, une zone industrielle diversifiée (PME, entrepôts) s'est développée à Aubergenville le long de l'autoroute. Les petites et moyennes entreprises (petits commerces, menuiserie et artisanat) sont dominantes en ville.

Une important zone commerciale s'est installée à la limite de Flins et d'Aubergenville à proximité d'un échangeur autoroutier, centrée autour d'un hypermarché Carrefour ainsi qu'un centre commercial nommé "Family Village".

L'agriculture, si elle occupe une part très importante du territoire, n'occupe plus, comme dans le reste des Yvelines, qu'une part marginale de la population active. Le maraîchage autrefois très développé dans la vallée de la Seine où il s'était substitué à la culture de la vigne, recule devant le développement de l'urbanisation et l'évolution vers la grande culture mécanisée.

Au sud, la chocolaterie Colas de Maule est localement renommée, certains touristes américains et japonais se déplacent de Versailles pour déguster et emporter les friandises.

Les communes du canton ont aussi une fonction résidentielle marquée, de nombreux habitants allant chaque jour travailler dans l'est du département, dans les Hauts-de-Seine (La Défense) et à Paris, empruntant notamment les navettes ferroviaires vers Saint-Lazare (La gare Saint-Lazare est à 42 minutes de la gare d'Aubergenville-Élisabethville).

Tourisme et culture[modifier | modifier le code]

Le tourisme dans le canton, bien qu'il soit favorisé par la proximité de sites de Versailles, Saint-Germain-en-Laye, du zoo de Thoiry et de la Seine non loin, est une activité marginale. Les édifices religieux comme l'église Saint-Nicolas de Maule, l'église en béton d'Élisabethville, les châteaux d'Agnou à Maule, de Bazemont et de Flins ainsi que le musée Aubert de Maule sont les lieux les plus notables.

Aubergenville dispose depuis quelques années d'une salle de spectacle et de cinéma, « la Nacelle » où sont organisées diverses manifestations culturelles. Le canton jouit également de deux cinémas, le cinéma des Deux-Scènes à Maule, le cinéma Paul Grimault à Aubergenville et d'une piscine à Aubergenville

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
19 517 24 855 28 011 31 312 32 116 33 089 32 354 32 061
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[8] puis population municipale à partir de 2006[9])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Cantons des Yvelines | Communes des Yvelines

Notes et références[modifier | modifier le code]