Canton de Saint-Germain-en-Laye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Saint-Germain-en-Laye
Canton de Saint-Germain-en-Laye
Situation du canton de Saint-Germain-en-Laye dans le département de Yvelines.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement(s) Saint-Germain-en-Laye
Bureau centralisateur Saint-Germain-en-Laye
Conseillers
départementaux
Élisabeth Guyard
Jean-Noël Amadéi
2015-2021
Code canton 78 16
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 75 102 hab. (2015)
Densité 1 032 hab./km2
Géographie
Superficie 72,80 km2
Subdivisions
Communes 7

Le canton de Saint-Germain-en-Laye est une division administrative française du département des Yvelines créée par le décret du 21 février 2014. Elle tient lieu de circonscription d'élection des conseillers départementaux et entre en vigueur lors des premières élections départementales suivant la publication du décret.

Histoire[modifier | modifier le code]

Seine-et-Oise (1793-1967)[modifier | modifier le code]

Un premier canton de Saint-Germain a existé dans le département de Seine-et-Oise de 1793 à 1967. Ce canton est supprimé à l'occasion de la création du département des Yvelines et deux nouveaux cantons sont créés : le canton de Saint-Germain-en-Laye-Nord et le canton de Saint-Germain-en-Laye-Sud.

Yvelines (Depuis 2015)[modifier | modifier le code]

Ces deux cantons sont supprimés à leur tour lors du Redécoupage cantonal de 2014 en France, qui est entré en vigueur à l'occasion des premières élections départementales suivant le décret du 21 février 2014[1].

Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[2]. Dans les Yvelines, le nombre de cantons passe ainsi de 39 à 21.

Le nouveau canton de Saint-Germain-en-Laye est formé de communes des anciens cantons de Saint-Germain-en-Laye-Sud (2 communes), de Saint-Nom-la-Bretèche (1 commune), du Pecq (3 communes) et d'Andrésy (1 commune). Il est entièrement inclus dans l'arrondissement de Saint-Germain-en-Laye. Le bureau centralisateur est situé à Saint-Germain-en-Laye.

Composition[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de Saint-Germain-en-Laye des Yvelines comprend les sept communes suivantes[1] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Saint-Germain-en-Laye
(chef-lieu)
78551 CA Saint Germain Boucles de Seine 48,27 39 540 (2014) 819
Aigremont 78007 CA Saint Germain Boucles de Seine 3,00 1 122 (2014) 374
Chambourcy 78133 CA Saint Germain Boucles de Seine 7,87 5 792 (2014) 736
L'Étang-la-Ville 78224 CA Saint Germain Boucles de Seine 5,38 4 743 (2014) 882
Fourqueux 78251 CA Saint Germain Boucles de Seine 3,67 4 016 (2014) 1 094
Mareil-Marly 78367 CA Saint Germain Boucles de Seine 1,77 3 562 (2014) 2 012
Le Pecq 78481 CA Saint Germain Boucles de Seine 2,84 16 328 (2014) 5 749

Représentation[modifier | modifier le code]

Seine-et-Oise (de 1833 à 1967)[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 Alexandre Marie Denis   Notaire à Saint-Germain-en-Laye
1848 1874 Xavier Jules
de Saguez de Breuvery
  Géographe et archéologue
Propriétaire et maire de Saint-Germain-en-Laye
1874 1898 Frédéric Passy Républicain Journaliste
Député de la Seine (1881-1889)
Prix Nobel de la paix (1901)
1898 1919 Casimir Léon Desoyer Rad. Maire de Saint-Germain-en-Laye (1896-1904)
1919 1940
(décès)[3]
Henry Bertrand RG Maire de Saint-Germain-en-Laye (1919-1929)
Président du Conseil Général de Seine-et-Oise (1935-1940)
1945 1951 Henri Marty MRP Président du conseil général de Seine-et-Oise (1948-1949)
1951 1964 Jacques Mollard RS puis
UNR
Maire de Saint-Germain-en-Laye (1949-1950 et 1950-1959)
1964 1967 Jean Chastang DVD Maire de Saint-Germain-en-Laye (1965-1977)
Elu en 1976 dans le Canton de Saint-Germain-en-Laye-Nord

Yvelines (de 1967 à 2015)[modifier | modifier le code]

Voir Canton de Saint-Germain-en-Laye-Nord et Canton de Saint-Germain-en-Laye-Sud.

Yvelines (à partir de 2015)[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs des Yvelines
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Élisabeth Guyard   LR Ingénieure
Maire-adjointe de Fourqueux
2015 2016
(décès)[4]
Philippe Pivert   UDI Sportif de haut niveau, enseignant
Maire-adjoint de Saint-Germain-en-Laye (2001 → 2016)
Conseiller général de Saint-Germain-en-Laye-Sud (2011 → 2015)
2016[5] en cours Jean-Noël Amadéi   LR Professeur
Premier Maire-adjoint du Pecq

Lors des élections départementales de 2015, cinq binomes sont en lice au premier tour[6],[7] :

  • Thibaud Eychenne et Angeline Silly (PS)
  • Élisabeth Guyard (UMP) et Philippe Pivert (UDI)
  • Didier Rouxel et Laurence Toulemonde (FN)
  • Julien Gourdel et Jennifer Néant (Debout la France)
  • Dimitri Debord (FG) et Blandine Rhône (PCF).

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Elisabeth Guyard et Philippe Pivert (Union de la Droite, 52,66 %) et Thibaud Eychenne et Angéline Silly (PS, 19,75 %), car, les premiers, bien que majoritaires, n'ont pas franchit la barre de 25% des inscrits qui aurait assuré leur élection dès le 1er tour. Le taux de participation est de 43,87 % (23 507 votants sur 53 584 inscrits)[8],[9] contre 45,34 % au niveau départemental[10] et 50,17 % au niveau national[11].

Au second tour, Elisabeth Guyard et Philippe Pivert (Union de la Droite) sont élus avec 73,16 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 38,54 % (14 148 voix pour 20 648 votants et 53 576 inscrits)[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Décret no 2014-214 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département des Yvelines.
  2. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  3. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2642945/f4.item.r=canton.zoom
  4. Philippe Roudeillat, « Philippe Pivert est décédé : Maire adjoint à Saint-Germain-en-Laye, conseiller départemental et sportif accompli, Philippe Pivert est décédé ce samedi 20 août au matin à l'âge de 68 ans », 78 actu,‎ (lire en ligne) « Sa carrière politique a démarré à Plaisir, où il a été élu conseiller municipal d’opposition en 1989. C’est en 1995, qu’il devient maire adjoint à Saint-Germain-en-Laye dans l’équipe du maire de l’époque, Michel Pericard. Élu au département en 2011, puis en mars 2015, Philippe Pivert était aussi un grand sportif très impliqué dans le karaté. Membre fondateur du club saint-germanois AK 78, (karaté shito-ryu), il avait très récemment été élevé au grade de 9e dan ».
  5. Sébastien Birden, « Le Pecq : Jean-Noël Amadei entre au conseil départemental », Le Parisien, édition des Yvelines,‎ (lire en ligne) « Arrivé au Pecq en 1972 suite à une mutation au siège de Peugeot, ce spécialiste en informatique, « pur matheux », a décroché sa première écharpe d’élu en 1995, aux côtés d’Alain Gournac (LR), l’ancien maire du Pecq aujourd’hui sénateur. Depuis, Jean-Noël Amadei a toujours été adjoint, soit à la communication, soit aux sports ou à la culture ».
  6. « 5 binômes en lice », Le Parisien, édition des Yvelines,‎ (lire en ligne).
  7. « L'UMP devrait garder son fief de Saint-Germain-en-Laye », Le Parisien, édition des Yvelines,‎ (lire en ligne).
  8. « Résultats du premier tour pour le canton de Saint-Germain-en-Laye », Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  9. Philippe Roudeillat, « Élisabeth Guyard et Philippe Pivert arrivent en tête : Avec 52,66% des suffrages exprimés, les deux candidats de l'union UMP/UDI arrivent en tête du premier tour sur le canton de Saint-Germain-en-Laye. Dimanche prochain, ils seront opposés au PS (19,75% des suffrages exprimés) lors du second tour », 78 actu,‎ (lire en ligne).
  10. « Résultats du premier tour pour le département des Yvelines », Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  11. « Résultats du 1er tour pour la France entière », Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  12. « Résultats du second tour pour le canton de Saint-Germain-en-Laye », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]