La Guerre des mondes (film, 1953)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Guerre des mondes (homonymie).
La Guerre des mondes
Description de l'image The War of the Worlds (1953) trailer 1.jpg.
Titre original The War of the Worlds
Réalisation Byron Haskin
Scénario H. G. Wells (roman)
Barré Lyndon
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 85 min.
Sortie 1953

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Gene Barry à gauche

La Guerre des mondes (The War of the Worlds) est un film américain réalisé par Byron Haskin, inspiré du roman du même nom de H. G. Wells et sorti en 1953.

Synopsis[modifier | modifier le code]

1954. La communauté de Linda Rosa, en Californie, est marquée par la chute d'une météorite, provoquant un début de feu de forêt dans les environs de la localité. Une fois l'incendie contenu, le corps céleste est retrouvé, mais il est radioactif et trop chaud pour être examiné. Le shérif laisse trois hommes garder le cratère. Ils seront confrontés à une intelligence d'origine extraterrestre qui n'est pas portée sur la discussion[1]...

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Un météore tombe à proximité d'une petite ville en Californie. Un scientifique répondant au nom de Clayton Forrester (Gene Barry), qui profitait de quelques jours de repos dans les environs, est sollicité pour examiner la chose. Premier constat : elle est radioactive. La police demande aux curieux d'évacuer et trois personnes restent pour surveiller les lieux pendant la nuit. Durant cette dernière, une sorte de couvercle se dévisse du météore. En sort un vaisseau extraterrestre qui extermine les trois personnes. Tout appareil électrique se stoppe en ville, les extraterrestres sont découverts, et l'armée est envoyé pour combattre. Mais les machines ont bien l'air invincibles, protégées par un bouclier invisible. L'armée est mise en déroute, et Forrester ainsi qu'une femme répondant au nom de Sylvia Van Buren (Ann Robinson) s'enfuient par avion. Ils finissent par se crasher, et se réfugient dans une maison de campagne abandonné. Les machines martiennes les encerclent et pilotent des caméras afin de surveiller ce qui se passe à l'intérieur. Les deux humains finissent par être découverts, défoncent un martien à coup de hache et repartent avec une des caméras qu'ils ont réussi à arracher. Plus tard, on apprend que l'invasion est mondiale, que seul Washington n'as pas encore été attaquée et que l'armée américaine s'apprête à se servir dans la bombe nucléaire pour se débarrasser des attaquants. Sylvia et Forrester arrivent à l'institut de ce dernier où d'autres scientifiques commencent à étudier la caméra qui a été récupérée ainsi que le sang martien. Ceux-ci découvrent qu'ils sont en très mauvaise santé mais doivent évacués avant d'en savoir plus car la première bombe sera lâchée à proximité de Los Angeles là où se trouve l'institut. Mais les Martiens résistent à celle-ci ; c'est la folie en ville et Forrester est séparé du reste de son groupe mais se rappelle que Sylvia est une femme très croyante puis finit par la retrouver en fouillant dans les différents lieux de cultes de la ville. Les machines extraterrestres sont en ville, détruisent tout, et alors que tout espoir semble perdu, celles-ci tombent en panne toutes seules. Une voix off conclura que l'humanité aura été sauvée par les microbes et autres bactéries vivantes sur Terre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Et, parmi les acteurs non crédités :

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Ravis du résultat final, les détenteurs des droits sur l'œuvre du romancier offrirent au producteur George Pal de choisir un autre de ses romans. Il le fit en 1960 en produisant et réalisant La Machine à explorer le temps.
  • Le producteur George Pal apparaît durant le film en tant qu'auditeur de la radio.
  • Steven Spielberg a tenu à ce que les deux acteurs principaux du film, Gene Barry et Ann Robinson, fassent une apparition dans sa propre version (les grands-parents qui apparaissent à la fin du film).
  • Les fameux tripodes du roman sont remplacés dans cette adaptation par des engins volants car il s'est avéré rapidement qu'il serait impossible de créer des tripodes avec des mouvements souples et crédibles. Néanmoins, dans certains plans, on peut voir les fils maintenant en l'air les engins volants.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

National Film Registry 2011[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

  • Le film est sorti le en DVD chez Paramount Home Entertainment France au format 1.33:1 plein écran en version française, anglaise, allemande, italienne et espagnole en 1.0 Dolby digital mono et en version anglais 2.0 Dolby digital mono avec sous-titres français, anglais, allemands, suédois, danois, norvégiens, finlandais, néerlandais, turcs, portugais, espagnols, italiens, anglais pour sourds et malentendants. En supplément uniquement une bande annonce en anglais [3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]