Le Maître de forges (film, 1948)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Maître de forges (homonymie).
Le Maître de forges
Réalisation Fernand Rivers
Scénario d'après le roman de
Georges Ohnet
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films Fernand Rivers
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 90 minutes
Sortie 1948

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Maître de forges est un film français de Fernand Rivers tiré du roman du même titre de Georges Ohnet, réalisé en 1947 et sorti en salle le 17 mars 1948[1].

Le film a été tourné en partie à Tamaris, un quartier populaire et industrieux de la ville d'Alès (Gard). Les scènes de métallurgie ont été filmées au sein de feu la Compagnie des Mines, Fonderies et Forges d'Alais à Tamaris alors dirigée par Monsieur Chabert et dont le Président Directeur Général et propriétaire était le baron Reille. Le tombeau de ce dernier et de son épouse est visible au vieux cimetière de ce quartier de la ville.

Le film n'eut pas le succès espéré par les figurants de l'usine qui participèrent au tournage car il ne montra pas les aspects de la vie particulièrement difficile des métallurgistes de l'époque.

Ce film est un remake du film déjà réalisé par Fernand Rivers en 1933 : Le Maître de forges, comme celui-ci, tiré du roman Le Maître de forges de Georges Ohnet, publié en 1882. La toute première version, avec ce même titre, est celle d'Henri Pouctal, sortie en 1912.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Philippe Derblay est maître de forges, propriétaire d'une usine, voisine du château de la marquise de Beaulieu. Il est amoureux de Claire de Beaulieu, sa fille, mais celle-ci est fiancée au duc de Bligny qui se ruine au jeu. Lorsque ce dernier apprend que la marquise est elle-même ruinée, il rompt ses fiançailles pour épouser Athénaïs Moulinet, la fille d'un nouveau riche. Par dépit, la fière Claire de Beaulieu se marie avec Philippe Derblay qu'elle n'aime pas. Le mariage n'est pas consommé. Pour éviter le scandale, le maître de forges fait bonne figure et n'envisage pas d'annuler son mariage. Au cours d'une réception chez lui, il est obligé de renvoyer devant tout le monde Athénaïs et le duc à la demande de Claire car celle-ci soupçonne Athénaïs de flirter avec son mari. C'est alors qu'elle comprend qu'elle l'aime. Le dénouement a lieu au cours d'une scène qui aurait pu sombrer dans le tragique...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Maurice Bessy et Raymond Chirat, Histoire du Cinéma français : encyclopédie des films 1940-1950, Pygmalion/Gérard Watelet, , 599 p. (ISBN 2-85704-221-3)

Liens externes[modifier | modifier le code]