École de commerce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Business school)
Aller à : navigation, rechercher

Une école de commerce est un établissement d’enseignement supérieur spécialisé dans le commerce et la gestion (management en anglais). En Suisse, la dénomination renvoie également aux écoles du degré secondaire II préparant au diplôme de commerce, équivalent du certificat fédéral de capacité.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le terme « Business school » désignait initialement les écoles américaines qui enseignent les matières et techniques liées au monde des affaires ou de l’entreprise : gestion, stratégie, finances, comptabilité, marketing, ressources humaines, etc. Aux États-Unis, ces écoles sont souvent des facultés, des collèges ou des écoles dépendant d’une université. La première, Wharton de l’Université de Pennsylvanie à Philadelphie, fut fondée en 1881. En Amérique du Nord, l’expression « business school » ou « école de commerce » s’entend donc d’un établissement universitaire délivrant un Master of Business Administration (MBA) ou un diplôme équivalent.

En Europe, les termes équivalents (comme écoles de commerce pour la France) ne sont pas aussi précis. Ils peuvent aussi désigner des écoles ne délivrant que des diplômes de niveau bac+2. De plus, certaines universités européennes proposent également des diplômes de gestion d’entreprise. Le terme anglais a donc eu tendance à se généraliser en Europe puis en Asie aux établissements délivrant uniquement un enseignement de management et de gestion des entreprises du niveau équivalent au bac + 4/5 en France mais ne l’étant pas car non reconnus comme tel par l’État, les professeurs universitaires ou les experts titulaires de maîtrise universitaires. Pour cela, les écoles de commerce peuvent être poursuivies en justice pour usurpation[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

À partir des années 1700, plusieurs écoles de commerce ont été créées en Europe (Allemagne, Autriche, Portugal et aussi en France) mais la plupart ont fermé leurs portes ou fait faillite. La plus vieille école au monde encore existante a été créée en France en 1819 à Paris, puis d’autres écoles se sont créées au fil du temps au sein de chaque grandes villes françaises[1].

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

En Belgique[modifier | modifier le code]

En Belgique, les écoles de commerce utilisent fréquemment la dénomination « business school », « Management school », « Hautes études commerciales » ou des formulations s’en approchant.

On peut citer la Solvay Business School, ICHEC Brussels Management School, les HEC de Liège (fondée en 1898), la Leuven School of Business and Economics, la Louvain school of management, la United Business Institute, la European Business School Brussels, … La Vlerick management school propose quant à elle uniquement une formation pour étudiants gradués (MBA, Executive education). La majorité des diplômés provenant de ces écoles occupe des places à haute responsabilité dans les grandes entreprises.

Les diplômes délivrés par ces écoles vont généralement jusqu’au niveau master ou doctorat tel que défini par le processus de Bologne.

Au Canada[modifier | modifier le code]

Les écoles de commerce et de gestion canadiens sont généralement affiliés à des universités publiques.

Au Québec[modifier | modifier le code]

Certaines disposent d'une plus grande autonomie que les facultés universitaires, alors que d'autres portent le nom d'école et sont des facultés universitaires régulières.

Parmi ces écoles peuvent être citées :

En France[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Études de commerce en France.

En France, ce sont sans doute les écoles supérieures de commerce et de gestion et les instituts d’administration des entreprises qui correspondraient le mieux au terme de « business school ». Certaines d’entre elles reprennent d’ailleurs maintenant officiellement ce terme. De manière générale pour les ESC, les étudiants français intègrent ces écoles après un concours qui suit le baccalauréat ou bien deux années préparatoires, et les étudiants non français après un diplôme bac+3. L’École supérieure de commerce de Paris (ESCP), Rouen Business School (NEOMA Business School), l’EM Normandie (anciennement ESC Le Havre), L'ESC Marseille (Kedge Business School) et l’EM-Lyon figurent parmi les plus anciennes du monde.

Les écoles de commerce françaises se distinguent très nettement dans les classements internationaux, notamment dans celui du Financial Times4 écoles françaises(EDHEC, HEC Paris, ESSEC et ESCP Europe) constituent le top 4 mondial des Master in Finance en 2017[3].

Les plus reconnues des écoles de commerce françaises[4] :

Les écoles françaises proposent plusieurs types de programmes incluant des Bachelors (post-bac / undergraduate), Master en Science de la gestion, MBA, PhD, Master spécialisé, etc.

Les écoles de commerce « traditionnelles » sont aussi de plus en plus concurrencées par les universités publiques. Ces dernières mettent en effet en place des cursus sélectifs d’excellence, très pointus dans des domaines comme la finance. C’est le cas par exemple du CMI Ingénierie Financière, de l’université Paris Dauphine et des IAE. Ces formations séduisent de plus en plus de grosses entreprises et se développent dans l’ombre des écoles de commerce.

En Suisse[modifier | modifier le code]

Le terme « école de commerce » désigne en Suisse une formation d’employé de commerce qui s’acquiert par une formation professionnelle initiale de 3 ou 4 ans en mode dual (école et entreprise), soit dans une école de commerce à plein temps. Elle permet d’exercer un emploi dans les domaines de l’administration au sens large, dans le secrétariat ou la comptabilité. Ses écoles délivrent un Certificat fédéral de capacité ou un Diplôme de commerce suisse. Dans un deuxième temps, également une Maturité Professionnelle Commerciale ouvrant l’accès aux hautes écoles de commerce ou à l’université.

Elle peut également désigner une filière universitaire ou une Haute École:

Inscription et concours[modifier | modifier le code]

Chaque concours comporte ses propres spécificités.

Certains concours sont au niveau bac, parmi lesquels Accès (ESSCA, IESEG, ESDES), TCME, Atout +3, Link, Pass, Team ou encore SESAME (ESSEC Global BBA, Kedge EBP International, EM Normandie, ESCE, CESEM NéomaBS, IPAG Business School, BBA La Rochelle Business Scholl, ESC Troyes).

Parmi les épreuves récurrentes, un exercice d'analyse-synthèse, un de logique et un de langue étrangère. A l'oral, l'entretien individuel de personnalité et de motivation fait partie des incontournables.

Si l’on souhaite rejoindre une école de commerce après un bac +2, 3 ou 4, il faudra réussir le concours Ambitions+, Tremplin ou Passerelle. Ambitions+ permet d’intégrer des écoles prestigieuses.

Néanmoins, la plupart des écoles ont conservé une admission après deux (ou trois) ans de classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE) en dehors des standards LMD. Les bacheliers scientifiques intègrent des classes d’Écoles de Commerce voie Scientifique (ECS), les bacheliers économie et social (ES), les classes d’Écoles de Commerce voie Économique (ECE). On range aussi ces prépas sous le nom de « Classes préparatoires économiques et commerciales » (prépa HEC). L’admission en prépa se fait aussi sur concours, les plus réputés sélectionnant avant le bac les meilleurs élèves sur dossier en fonction de leurs notes de l’année, pondérées par la difficulté des lycées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]