Hugo Gaston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hugo Gaston
Image illustrative de l’article Hugo Gaston
Hugo Gaston à Roland-Garros en 2019.
Carrière professionnelle
2018
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (21 ans)
Toulouse
Taille 1,73 m (5 8)
Prise de raquette Gaucher, revers à deux mains
Entraîneur Marc Barbier
Gains en tournois 666 277 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleur classement 67e (08/11/2021)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 265e (19/07/2021)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/64 1/8 Q1 Q2
Double - 1/32 - -

Hugo Gaston, né le à Toulouse, est un joueur de tennis français, professionnel depuis 2018.

Carrière[modifier | modifier le code]

2018-2019 : médaille olympique chez les jeunes et débuts professionnels[modifier | modifier le code]

En 2017, Hugo Gaston remporte le tournoi junior Orange Bowl en simple[1]. L'année suivante, toujours chez les juniors, il remporte le double garçons de l'Open d'Australie 2018 avec Clément Tabur[2] et s'impose également en simple sur les tournois de Traralgon et de Repentigny[3]. Aux Jeux olympiques de la jeunesse de Buenos Aires en octobre, où il est porte-drapeau de la délégation française[4], il remporte le titre en simple ainsi que deux médailles de bronze, en double garçons avec Clément Tabur et en double mixte avec Clara Burel[5]. Ce résultat lui permet de devenir no 2 mondial junior en octobre 2018. Il se qualifie aussi pour le Masters Junior, où il atteint les demi-finales.

Il fait ses premiers pas dans un tournoi ATP en à l'occasion du tournoi de Marseille (ATP 250), où, détenteur d'une invitation, il perd au premier tour contre l'Italien Stefano Travaglia. Il participe également aux qualifications des Internationaux de France où il cède en trois sets lors de son premier match contre Jürgen Zopp. Pour sa première saison complète chez les professionnels en 2019, il se distingue sur terre battue en disputant quatre finales sur le circuit Futures et en remportant une à Santa Margherita di Pula. De nouveau invité aux qualifications du tournoi de Roland-Garros, il bat l'Argentin Marco Trungelliti[6] avant de s'incliner contre le Russe Alexey Vatutin. À partir du mois de septembre, il se met en avant lors d'une tournée aux États-Unis en remportant deux tournois à Houston et Norman[7]. De retour en France, il s'impose lors du Futures de Rodez face à Benjamin Bonzi[8]. Fin octobre, il prend part aux qualifications du Masters de Paris-Bercy et remporte son premier match contre Juan Ignacio Londero (7-62, 6-4)[9].

2020 : révélation à Roland-Garros[modifier | modifier le code]

En janvier 2020, il participe pour la première fois au tableau principal d'un tournoi du Grand Chelem en obtenant une invitation pour l'Open d'Australie, où il s'incline au premier tour en quatre sets face à l'Espagnol Jaume Munar. Sur le circuit Challenger, il atteint les demi-finales à Bergame.

À l'automne, lors du tournoi de Roland-Garros (reporté en raison de la pandémie de Covid-19), il bénéficie d'une nouvelle invitation pour le tableau principal. Tombeur au premier tour de son compatriote Maxime Janvier, il élimine ensuite le Japonais Yoshihito Nishioka, alors 52e mondial. Cette performance lui permet d'être le seul Français du tournoi à atteindre le troisième tour, où il affronte le Suisse Stanislas Wawrinka, alors 17e mondial, qu'il bat en 5 sets (2-6, 6-3, 6-3, 4-6, 6-0), dans une rencontre où il montre toute sa panoplie technique et sa grande créativité[10]. Il s'incline finalement en huitièmes de finale contre le numéro 3 mondial Dominic Thiem en 5 sets (6-4, 6-4, 5-7, 3-6, 6-3)[11], réalisant cependant un exploit en étant le premier joueur à prolonger en 5 sets un match que Dominic Thiem menait 2 sets à 0 à Roland-Garros[réf. nécessaire]. Faisant preuve d'un mental solide, il impressionne par son utilisation des amorties, en tentant 55 dont 40 aboutissent à un point, déstabilisant la « machine Thiem » lors des 3e et 4e sets[12]. Cet exploit lui donne l'opportunité de recevoir une invitation pour le Rolex Paris Masters, où il s'incline d'entrée face à Pablo Carreno Busta pour son dernier match de la saison.

2021 : première finale sur le circuit principal et quarts de finale à Paris-Bercy[modifier | modifier le code]

Début 2021, il peine à retrouver le succès, en perdant d'abord au premier tour des qualifications de l'Open d'Australie contre Max Purcell, 204e mondial qui restait sur une série de 5 défaites, puis au même stade lors des deux Challengers de Quimper. Il renoue avec le succès la semaine suivante lors du Challenger de Cherbourg en remportant 3 matchs avant de s'incliner en demi-finales face au tchèque Lukáš Rosol. Il enchaîne ensuite avec une invitation à l'ATP 250 de Montpellier, où il cède au premier tour en trois sets face au 36e mondial, Lorenzo Sonego. Invité dans la foulée à l'ATP 250 de Marseille, il passe cette fois le premier tour en disposant de l'autrichien Dennis Novak (3-6, 6-4, 6-1), remportant ainsi son premier match sur le circuit principal (en dehors de Roland Garros). Il est défait sèchement au tour suivant par la pépite italienne Jannik Sinner (6-4, 6-1) en à peine une heure de jeu.

Son échéance suivante se déroule aux Etats Unis où, invité au Masters 1000 de Miami, il réalise une grosse performance en dominant 6-1, 6-4 le 54ème mondial Dominik Köpfer pour son entrée en lice.[13] Il rencontre ensuite à nouveau Jannik Sinner, qui le bat une nouvelle fois largement (6-2, 6-2).

Bénéficiant d'une nouvelle wild card pour l'édition 2021 de Roland-Garros, Gaston perd d'entrée contre son compatriote Richard Gasquet dans un match à sens unique (1-6, 4-6, 2-6)[14]. Pour sa première participation à Wimbledon, le Français sort dès le premier tour des qualifications contre Shintaro Mochizuki[15]. Après deux finales perdues sur le circuit Challenger en avril et en juillet 2021, il atteint sa première finale sur le circuit ATP, au tournoi de Gstaad, toujours sur terre battue, qu'il perd face à Casper Ruud[16]. Au mois d'août 2021, Gaston participe aux qualifications de l'US Open mais s'incline au deuxième tour contre Ruben Bemelmans, balayé en moins d'une heure (1-6, 1-6)[17]. Il perd ensuite 2 nouvelles finales sur le circuit Challenger, à Tulln et à Barcelone.

Au Masters de Paris-Bercy, il crée à nouveau la sensation sur le sol français. Engagé pour les qualifications, il bat Kevin Anderson, ancien finaliste en Grand Chelem, et Lorenzo Musetti, sensation du dernier Roland-Garros. Qualifié pour le tournoi, Gaston, désormais 103e mondial (il était 239e lors de Roland-Garros 2020), renverse de nouveau la hiérarchie contre son compatriote Arthur Rinderknech au 1er tour (4-6, 6-4, 6-3). En 16emes de finale, il s'impose cette fois face à l’Espagnol Pablo Carreno Busta, tête de série n°12 du tournoi, et renverse le score pour la 4ème fois de suite, alors qu'il est mené un set à zéro. En huitièmes de finale, il rencontre Carlos Alcaraz, qu'il bat 6-4, 7-5, en créant une nouvelle sensation puisqu'il était mené 4-2 dans le premier set puis 5-0 dans le deuxième. En quart de finale, il s'incline contre le russe Daniil Medvedev, numéro 2 mondial, après une bataille de 2 heures. Grâce à ce parcours, il gagne 36 places à l'ATP en une semaine et intègre le Top 100 pour la première fois, atteignant la 67ème place mondiale.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Finale en simple[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 19-07-2021  Swiss Open GstaadGstaad ATP 250 419 470  Terre (ext.) Casper Ruud 6-3, 6-2 Parcours

Palmarès sur le circuit Challenger[modifier | modifier le code]

Titres en simple[modifier | modifier le code]

Finales en simple[modifier | modifier le code]

# Date Nom et lieu du tournoi Surface Adversaire Score
1 19-04-2021 Roma Garden Open, Rome Terre battue (ext.) Andrea Pellegrino 6-3, 2-6, 1-6
2 12-07-2021 Concord Iasi Open, Iași Terre battue (ext.) Zdeněk Kolář 5-7, 6-4, 4-6

Palmarès sur le circuit ITF Men's Circuit[modifier | modifier le code]

Titres en simple[modifier | modifier le code]

# Date Nom et lieu du tournoi Surface Adversaire Score
1 28-04-2019 Santa Margherita di Pula, Italie - ITF 25 000 Terre Battue (ext.) David Pichler 6-4, 2-6, 6-3
2 22-09-2019 Houston - Texas - ITF 25000 Dur (ext.) Liam Caruana 6-1, 6-3
3 06-10-2019 Norman - Oklahoma - ITF 25000 Dur (ext.) Michael Geerts 6-4, 7-5
4 20-10-2019 Rodez - France - ITF 25000+ Dur Benjamin Bonzi 7-6, 6-3

Finales en simple[modifier | modifier le code]

# Date Nom et lieu du tournoi Surface Adversaire Score
1 21-04-2019 Santa Margherita di Pula, Italie - ITF 25 000 Terre battue (ext.) Christian Lindell 2-6, 0-6
2 23-06-2019 Toulouse, France - ITF 25 000 + Terre battue (ext.) Benjamin Bonzi 4-6, 4-6
3 30-06-2019 Montauban, France - ITF 25 000 Terre battue (ext.) Thiago Seyboth Wild 4-6, 2-6

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2018 Q1 J. Zopp
2019 Q2 A. Vatutin
2020 1er tour (1/64) J. Munar 1/8 de finale D. Thiem Annulé
2021 Q1 M. Purcell 1er tour (1/64) R. Gasquet Q1 S. Mochizuki Q2 R. Bemelmans

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2018 1er tour (1/32)
C. Tabur
J. Peralta
H. Zeballos
2019 1er tour (1/32)
C. Tabur
G. Pella
D. Schwartzman
2020 1er tour (1/32)
U. Humbert
P. Cuevas
F. López
Annulé
2021 2e tour (1/16)
A. Cazaux
P. Andújar
P. Martínez

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2020 n.o. n.o. n.o. n.o. n.o. n.o. 1er tour
P. Carreño
2021 2e tour
J. Sinner
n.o. 1/4 de finale
D. Medvedev

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l’ultime adversaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hugo Gaston a remporté l'Orange Bowl », sur lequipe.fr, (consulté le )
  2. Le jeune Toulousain Hugo Gaston roi de Melbourne, sur ladepeche.fr, 26 janvier 2018
  3. Clara Tauson et Hugo Gaston couronnés à Repentigny, sur rds.ca, 1er septembre 2018
  4. Quentin Moynet, « Jeux Olympiques de la jeunesse : Hugo Gaston, comme un grand », sur abonnes.lequipe.fr, (consulté le ).
  5. Lucile Alard, « Les médaillés des JO de la Jeunesse visent le monde pro », sur abonnes.lequipe.fr, (consulté le ).
  6. Thierry Tazé-Bernard, « Roland-Garros : Hugo Gaston, la force tranquille », sur sport.francetvinfo.fr,
  7. Hugo Gaston est en excédent de trophées, sur tennisactu.net, 9 octobre 2019
  8. Blagnac. Circuit ITF : l'inarrêtable Hugo Gaston, sur ladepeche.fr, 25 octobre 2019
  9. « Rolex Paris Masters : Hugo Gaston, vainqueur de Juan Ignacio Londero, conclut la journée en beauté », sur lequipe.fr,
  10. « Roland-Garros : comment Hugo Gaston a déréglé Stan Wawrinka », sur L'Équipe, (consulté le )
  11. David Charpentier, « Roland-Garros : Hugo Gaston était si proche de l’exploit face à Thiem… », sur leparisien.fr, (consulté le )
  12. Pascal Dronne, « Roland-Garros : comment Hugo Gaston a rendu fou Dominic Thiem avec l'amortie », sur L'Équipe, (consulté le )
  13. « Hugo Gaston se défait facilement de Dominik Koepfer au premier tour à Miami », sur L'Équipe,
  14. Julien Lesage, Roland-Garros : Gasquet donne une leçon à Gaston, sur leparisien.fr, Le Parisien, .
  15. (en) Reem Abulleil, Mochizuki 'going for it' back on grass, sur wimbledon.com, .
  16. « Tennis. À Gstaad, l’espoir Hugo Gaston bute sur la dernière marche », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  17. Harmony Tan et Maxime Janvier se sortent de la fournaise lors des qualifications de l'US Open, sur lequipe.fr, L'Équipe, .

Liens externes[modifier | modifier le code]