Daniel Evans (tennis)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Daniel Evans.

Daniel Evans
Image illustrative de l’article Daniel Evans (tennis)
Daniel Evans à Wimbledon en 2016.
Carrière professionnelle
2007
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Naissance (28 ans)
Birmingham
Taille 1,75 m (5 9)
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Gains en tournois 1 615 518 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 2
Meilleur classement 41e (06/03/2017)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 181e (31/07/2017)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/8 1/64 1/16 1/16
Double - - 1/32 1/8
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 1 (2015)

Daniel Evans, né le à Birmingham, est un joueur de tennis britannique, professionnel depuis 2007.

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur prometteur chez les juniors (deux fois quart de finaliste en Grand Chelem et no 10 mondial), il confirme rapidement les espoirs placés en lui en remportant ses trois premiers tournois Future en 2008, puis le tournoi Challenger de Jersey début 2009. Ce titre lui permet de participer au tournoi de Wimbledon et d'intégrer l'équipe de Grande-Bretagne de Coupe Davis. Cependant, il n'arrive pas à confirmer en 2010 et doit ainsi retourner sur le circuit Future.

Il relance sa carrière fin 2012 en remportant trois nouveaux titres puis deux autres en 2013. Il atteint ensuite le troisième tour du tournoi du Queen's en éliminant Jarkko Nieminen. En août, il participe à deux finales consécutives en tournoi Challenger : à Vancouver et Aptos. Il crée ensuite la surprise à l'US Open en battant au premier tour le 12e mondial Kei Nishikori (6-4, 6-4, 6-2) après s'être qualifié pour le tableau principal. Il écarte encore Bernard Tomic (1-6, 6-3, 7-64, 6-3) avant de s'incliner contre Tommy Robredo (7-66, 6-1, 4-6, 7-5).

En 2014, il atteint la demi-finale du tournoi de Zagreb avec un statut de lucky loser. Il élimine notamment Michael Berrer en huitièmes (1-6, 6-1, 7-64), puis Philipp Kohlschreiber en quarts (6-4, 2-6, 6-4). Il échoue contre Tommy Haas (5-7, 6-4, 6-3). Il est contraint d'écourter sa saison en septembre à la suite d'une blessure au genou. Début 2015, classé au-delà de la 700e place, il met pendant quelques mois sa carrière entre parenthèses[1]. Il retrouve le succès début mai en s'adjugeant un titre en Egypte puis deux autres en Grande-Bretagne en juillet. Il participe ensuite aux demi-finales du tournoi de Vancouver. Bien que classé n°8 Britannique et 300e mondial, ces bons résultats lui permettent de participer aux demi-finales de la Coupe Davis contre l'Australie. Mi-novembre, il remporte son deuxième tournoi Challenger à Knoxville.

En 2016, il progresse essentiellement sur le circuit Challenger où il cumule trois titres (Drummondville, Taipei et Aptos) et deux finales (Dallas et Busan). Sur le circuit ATP, il atteint le 3e tour à Nottingham, Wimbledon, Washington et à l'US Open où il écarte Alexander Zverev. À l'US Open il rate une balle de match face au futur vainqueur du tournoi Stanislas Wawrinka.

2017. Révélation puis dopage[modifier | modifier le code]

En janvier, il atteint sa première finale sur le circuit ATP au tournoi de Sydney après avoir battu le 8e mondial Dominic Thiem en quarts (3-6, 6-4, 6-1) et Andrey Kuznetsov (6-2, 3-6, 6-3)[2]. Il perdra en finale en une heure et demie (62-7, 2-6) contre Gilles Müller, qui remporte son premier titre à 33 ans[3].

La semaine suivante, il se défait du 7e mondial Marin Čilić (3-6, 7-5, 6-3, 6-3) au 2e tour de l'Open d'Australie, il décrit alors cette victoire comme « la plus grande de sa carrière »[4],[5]. Ensuite au 3e tour, il parvient à vaincre le no 27 mondial et seul survivant australien après 2 tours, Bernard Tomic au bout de 3 sets plutôt serrés (7-5, 7-62, 7-63), se qualifiant pour sa première deuxième semaine en Grand Chelem[6],[7]. Plus tard, il pliera l'échine en huitièmes de finale devant le Français et no 12 mondial Jo-Wilfried Tsonga en 4 sets (7-64, 2-6, 4-6, 4-6) après 2 h 53 de jeu, mais en ayant résisté[8].

Il fait ses débuts dans un tournoi Masters 1000 à Indian Wells où il élimine Dustin Brown au premier tour.

Le 23 juin, Daniel Evans annonce avoir subi un contrôle positif à la cocaïne lors de l'Open de Barcelone fin avril, et l'ITF le suspend alors « dans l'attente de l'étude de son cas »[9]. Finalement, la Fédération le suspend un an, à effet rétroactif, et le Britannique peut donc rejouer en compétition officielle à partir du 24 avril 2018[10].

Coupe Davis[modifier | modifier le code]

Joueur de Coupe Davis depuis 2009, il a remporté deux matchs contre la Slovaquie en 2012, dont le 5e contre Martin Kližan (6-1, 6-1, 4-6, 3-6, 6-3), ce qui a permis à son équipe d'accéder aux quarts de finale du Groupe I. En 2013, sa victoire sur Evgeny Donskoy qualifie la Grande-Bretagne pour les demi-finales.

En 2015, il joue les demi-finales contre l'Australie où il remplace Kyle Edmund[11], mais perd son match contre Bernard Tomic (3-6, 62-7, 7-64, 4-6). L'équipe britannique se qualifie malgré tout et remporte ensuite le titre face à la Belgique, dans une finale où Evans ne joue pas.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en simple messieurs[modifier | modifier le code]

Aucun

Finales en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 08-01-2017 Drapeau : Australie Apia International SydneySydney ATP 250 437 380 $ Dur (ext.) Drapeau : Luxembourg Gilles Müller 7-65, 6-2 Parcours
2 18/02/2019 Drapeau : États-Unis Delray Beach OpenDelray Beach ATP 250 582 550 $ Dur (ext.) Drapeau : Moldavie Radu Albot 3-6, 6-3, 7-69 Parcours

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2009 1er tour (1/64) Drapeau : Russie N. Davydenko
2010
2011 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne Florian Mayer
2012
2013 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne Tommy Robredo
2014 1er tour (1/64) Drapeau : Russie Andrey Kuznetsov
2015
2016 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne Feliciano López 3e tour (1/16) Drapeau : Suisse Roger Federer 3e tour (1/16) Drapeau : Suisse S. Wawrinka
2017 1/8 de finale Drapeau : France J.-W. Tsonga 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne Tommy Robredo
2018
2019 2e tour (1/32) Drapeau : Suisse Roger Federer

N.B. : à droite du résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2014 1er tour (1/32)
Drapeau : Royaume-Uni James Ward
Drapeau : Royaume-Uni Jamie Murray
Drapeau : Australie John Peers
2015
2016 1er tour (1/32)
Drapeau : Royaume-Uni L. Glasspool
Drapeau : Tunisie Malek Jaziri
Drapeau : République tchèque Lukáš Rosol
1/8 de finale
Drapeau : Australie Nick Kyrgios
Drapeau : Pologne Łukasz Kubot
Drapeau : Autriche Alexander Peya

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat, tandis que le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2017 2e tour
Drapeau : Japon K. Nishikori
1er tour
Drapeau : États-Unis E. Escobedo
1er tour
Drapeau : Royaume-Uni Kyle Edmund
1er tour
Drapeau : Pays-Bas Robin Haase
1er tour
Drapeau : République tchèque Jiří Veselý
2019 1er tour
Drapeau : Suisse S. Wawrinka
2e tour
Drapeau : Canada D. Shapovalov
1er tour
Drapeau : Norvège C. Ruud

N.B. : sous le résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Toutes ses victoires sur des joueurs classés dans le top 10 de l'ATP lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Masters
Jeux olympiques
Masters 1000
500 Series
250 Series
Coupe Davis
# D.E. Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score
1 no 148 Drapeau : États-Unis Delray Beach 2019 Dur Drapeau : États-Unis John Isner no 9 1/2 3-6, 6-3, 6-2

Classement ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

Année 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Rang en simple 1180 en augmentation 481 en augmentation 261 en diminution 362 en augmentation 344 en augmentation 295 en augmentation 150 en diminution 297 en augmentation 185 en augmentation 66 en diminution 134 en diminution 199

Source : (en) Classements de Daniel Evans sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coupe Davis : Qui est Daniel Evans, le numéro un britannique ce week-end ?, lequipe.fr, 7 avril 2017
  2. (en) « Dan Evans reaches Sydney final after battling past Andrey Kuznetsov », sur theguardian.com, (consulté le 13 janvier 2017)
  3. (en) « Gilles Muller wins Sydney International, beating Dan Evans for first-ever career title », sur abc.net, (consulté le 14 janvier 2017)
  4. « Open d'Australie : l'histoire cocasse d'un tennisman sans sponsor », sur lefigaro.fr, (consulté le 19 janvier 2017).
  5. « Surprise au deuxième tour : Cilic et Kyrgios, deux de chute ! », sur Eurosport, (consulté le 18 janvier 2017)
  6. « Daniel Evans sort Bernard Tomic et affrontera Jo-Wilfried Tsonga en huitième de finale », sur Eurosport, (consulté le 20 janvier 2017)
  7. « Hommage, T-shirt à 20 dollars, Oscar Wilde : Dan Evans, cet outsider pas comme les autres », sur Eurosport, (consulté le 21 janvier 2017)
  8. « Jo-Wilfried Tsonga bat Daniel Evans et rejoint Stan Wawrinka en quarts de finale de l'Open d'Australie », sur lequipe.fr, (consulté le 22 janvier 2017)
  9. « Dopage : Le Britannique Daniel Evans contrôlé positif à la cocaïne », sur Eurosport, (consulté le 23 juin 2017)
  10. (en) Simon Briggs, « Dan Evans handed one-year ban after testing positive for cocaine », sur www.telegraph.co.uk, (consulté le 18 décembre 2017)
  11. Davis Cup: Dan Evans named in Great Britain team

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]