Malek Jaziri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jaziri.

Malek Jaziri
Image illustrative de l’article Malek Jaziri
Malek Jaziri à Wimbledon en 2014.
Carrière professionnelle
2002
Nationalité Drapeau de la Tunisie Tunisie
Naissance (34 ans)
Bizerte
Taille 1,85 m (6 1)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Gains en tournois 3 392 585 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleur classement 45e (19/11/2018)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 98e (22/10/2018)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/32 1/32 1/32
Double 1/32 1/16 1/16 1/2

Malek Jaziri (arabe : مالك الجزيري), né le à Bizerte, est un joueur de tennis tunisien, professionnel depuis 2002.

Son meilleur classement en simple est la 45e place mondiale, obtenue le . Il est membre de l'équipe de Tunisie de Coupe Davis.

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Né le 20 janvier 1984 à Bizerte, il est le cadet d’une fratrie de trois garçons[1]. Il commence à jouer à l'âge de cinq ans, et rejoint à douze ans un lycée sport-études à Tunis[1]. Grâce à une bourse, il fait quelques tournois en Europe et en Afrique. À 15-16 ans, il fait une pause de deux ans puis vient à Paris, où il suit une licence. Sans entraîneur, il s’inscrit à des petits tournois en Colombie, en Asie et en Russie[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Professionnel depuis 2003, il remporte six tournois ATP et plusieurs ATP Challenger Tour[1].

En 2011, Malek Jaziri devient le premier Tunisien à jouer l'US Open. Après avoir passé les tours de qualification, il remporte son match de premier tour face au Néerlandais Thiemo de Bakker (4-6, 6-1, 6-4, 6-2). Lors du deuxième tour, il s'incline contre l'Américain Mardy Fish (6-2, 6-2, 6-4).

Le 28 mai 2012, il remporte son premier match à Roland-Garros face à l'Allemand Philipp Petzschner (6-3, 7-5, 7-6) mais perd au deuxième tour face à l'Espagnol Marcel Granollers (6-7, 6-3, 1-6, 6-3, 5-7). Le 26 juin 2012, il remporte son premier match à Wimbledon face à l'Estonien Jürgen Zopp (4-6, 4-6, 6-3, 6-4, 9-7) puis est battu deux jours plus tard, au deuxième tour, par l'Allemand Philipp Kohlschreiber (6-1, 7-6, 6-1). Le 28 août, il perd son premier match lors de l'US Open face au Belge Steve Darcis (6-3, 1-6, 1-6, 1-6).

En octobre 2012, il atteint les demi-finales de la Coupe du Kremlin, devenant le premier Tunisien à aller aussi loin dans un tournoi de première catégorie (ATP 250) du calendrier ATP ; il s'incline finalement contre l'Italien Andreas Seppi, tête de série numéro 2 (6-3, 6-1).

Le 25 février 2013, au premier tour de l'Open de Dubaï, il affronte Roger Federer, numéro deux mondial. Après avoir remporté le premier set, il perd finalement le match 7-5, 0-6, 2-6[2].

Fin 2013, le gouvernement tunisien lui interdit d'affronter Amir Weintraub au Challenger de Tachkent en raison de la nationalité israélienne de ce dernier et ce malgré l'amitié qui lie les deux joueurs licenciés dans le même club à Sarcelles en France[3], provoquant de nombreuses réactions négatives dans le monde du tennis à l'image de Selima Sfar[4].

Le 18 octobre 2015, il remporte le Challenger de Rennes en s'imposant en finale face au Néerlandais Igor Sijsling (5-7, 7-5, 6-4). Le 20 mars 2016, il remporte le Challenger de Guadalajara en s'imposant face au Français Stéphane Robert (5-7, 6-3, 7-6).

Le 10 avril 2016, il remporte le Challenger de Guadeloupe face à l'Américain Stefan Kozlov (6-2, 6-4). Le 25 avril, il atteint le quart de finale au tournoi de Barcelone. Le 18 septembre 2016, il remporte le Challenger d'Istanbul en battant en finale l'Israélien Dudi Sela (1-6, 6-1, 6-0).

Le 27 février 2018, il élimine Grigor Dimitrov, numéro quatre mondial, au premier tour de l'Open de Dubaï (4-6, 7-5, 6-4). Début mai, il se qualifie pour sa première finale sur le circuit ATP à Istanbul où il s'incline face à Taro Daniel (64-7, 4-6)[5].

En septembre 2018, lors de l'US Open, dans le tournoi en double, il se qualifie avec son coéquipier, le Moldave Radu Albot, pour la demi-finale du tournoi[6]. Ils y sont battus par le Polonais Łukasz Kubot et le Brésilien Marcelo Melo, paire classée tête de série numéro 7 et vainqueurs du tournoi en 2016[7].

Palmarès ATP[modifier | modifier le code]

Titre en simple[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en simple[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 30-04-2018 Drapeau : Turquie TEB BNP Paribas Istanbul OpenIstanbul ATP 250 426 145  Terre (ext.) Drapeau : Japon Taro Daniel 7-64, 6-4 Parcours

Titre en double[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en double[modifier | modifier le code]

Aucune

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2011 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis Mardy Fish
2012 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne M. Granollers 2e tour (1/32) Drapeau : Allemagne P. Kohlschreiber 1er tour (1/64) Drapeau : Belgique Steve Darcis
2013
2014 1er tour (1/64) Drapeau : France Gaël Monfils
2015 3e tour (1/16) Drapeau : Australie Nick Kyrgios 1er tour (1/64) Drapeau : Russie Andrey Kuznetsov 1er tour (1/64) Drapeau : Australie James Duckworth 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis John Isner
2016 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne Tommy Robredo 2e tour (1/32) Drapeau : République tchèque Tomáš Berdych 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Steve Johnson 1er tour (1/64) Drapeau : Lituanie R. Berankis
2017 3e tour (1/16) Drapeau : Allemagne Mischa Zverev 1er tour (1/64) Drapeau : Afrique du Sud Kevin Anderson 1er tour (1/64) Drapeau : France Lucas Pouille 2e tour (1/32) Drapeau : Australie John Millman
2018 2e tour (1/32) Drapeau : Luxembourg Gilles Müller 2e tour (1/32) Drapeau : France Richard Gasquet 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Jared Donaldson 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne P. Carreño Busta

N.B. : à droite du résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2012 1er tour (1/32)
Drapeau : Uruguay M. Felder
Drapeau : Inde M. Bhupathi
Drapeau : Inde R. Bopanna
2013
2014
2015 1er tour (1/32)
Drapeau : Canada A. Shamasdin
Drapeau : Suède R. Lindstedt
Drapeau : Pologne M. Matkowski
2e tour (1/16)
Drapeau : Espagne G. García-López
Drapeau : Nouvelle-Zélande M. Daniell
Drapeau : Brésil M. Demoliner
2016 1er tour (1/32)
Drapeau : Russie M. Elgin
Drapeau : Autriche J. Knowle
Drapeau : Allemagne F. Mayer
2e tour (1/16)
Drapeau : République tchèque Lukáš Rosol
Drapeau : États-Unis Bob Bryan
Drapeau : États-Unis Mike Bryan
1er tour (1/32)
Drapeau : Chili H. Podlipnik
Drapeau : États-Unis Brian Baker
Drapeau : Nouvelle-Zélande M. Daniell
2017 1er tour (1/32)
Drapeau : France S. Robert
Drapeau : Croatie Ivan Dodig
Drapeau : Espagne M. Granollers
2e tour (1/16)
Drapeau : Italie A. Seppi
Drapeau : Croatie Ivan Dodig
Drapeau : Espagne M. Granollers
1er tour (1/32)
Drapeau : Chypre M. Baghdatís
Drapeau : Serbie I. Bozoljac
Drapeau : Italie Flavio Cipolla
2e tour (1/16)
Drapeau : Russie A. Kuznetsov
Drapeau : Belgique Steve Darcis
Drapeau : Israël Dudi Sela
2018 1er tour (1/32)
Drapeau : Moldavie Radu Albot
Drapeau : Inde Divij Sharan
Drapeau : Nouvelle-Zélande Artem Sitak
1/2 finale
Drapeau : Moldavie Radu Albot
Drapeau : Pologne Łukasz Kubot
Drapeau : Brésil Marcelo Melo

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat, tandis que le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2014 1er tour
Drapeau : Colombie A. González
2e tour
Drapeau : Croatie Marin Čilić
1/8 de finale
Drapeau : France G. Simon
2015 2e tour
Drapeau : France G. Simon
1er tour
Drapeau : Belgique S. Darcis
2016 1er tour
Drapeau : Australie J. Millman
2017 1/8 de finale
Drapeau : États-Unis Jack Sock
3e tour
Drapeau : Suisse S. Wawrinka
1er tour
Drapeau : France G. Simon
2018 1er tour
Drapeau : Royaume-Uni K. Edmund
2e tour
Drapeau : Canada Milos Raonic
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis Jack Sock

N.B. : sous le résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Parcours aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

2012[modifier | modifier le code]

Compétition 1er tour (1/32) 2e tour (1/16) 1/8 de finale 1/4 de finale 1/2 finale Finale
Adversaire
Résultat
Adversaire
Résultat
Adversaire
Résultat
Adversaire
Résultat
Adversaire
Résultat
Adversaire
Résultat
Rang
Simple messieurs Drapeau : Taipei chinois Lu Yen-hsun
7-6, 4-6, 6-3
Drapeau : États-Unis John Isner
6-7, 2-6
- - - - 17e

2016[modifier | modifier le code]

Compétition 1er tour (1/32) 2e tour (1/16) 1/8 de finale 1/4 de finale 1/2 finale Finale
Adversaire
Résultat
Adversaire
Résultat
Adversaire
Résultat
Adversaire
Résultat
Adversaire
Résultat
Adversaire
Résultat
Rang
Simple messieurs Drapeau : France Jo-Wilfried Tsonga
6-4, 5-7, 3-6
- - - - - -

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Toutes ses victoires sur des joueurs classés dans le top 10 de l'ATP lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Masters
Jeux olympiques
Masters 1000
500 Series
250 Series
Coupe Davis
# M.J. Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score
1 no 117 Drapeau : Émirats arabes unis Dubaï 2018 Dur Drapeau : Bulgarie Grigor Dimitrov no 4 1/16 4-6, 7-5, 6-4
2 no 78 Drapeau : Turquie Istanbul 2018 Terre battue Drapeau : Croatie Marin Čilić no 4 1/16 6-4, 6-2
3 no 61 Drapeau : République populaire de Chine Pékin 2018 Dur Drapeau : Allemagne Alexander Zverev no 5 1/8 7-64, 2-6, 6-4

Classement ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

Année 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Rang en simple 1066 en augmentation 1030 en augmentation 531 en augmentation 338 en diminution 576 en diminution 689 en diminution 693 en augmentation 318 en diminution 341 en augmentation 118 en stagnation 118 en diminution 171 en augmentation 76 en diminution 103 en augmentation 58 en diminution 98 en augmentation 45

Source : (en) Classements de Malek Jaziri sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Alexis Billebault, « Portrait : Malek Jaziri, le porte-drapeau du tennis tunisien », sur jeuneafrique.com, (consulté le 7 décembre 2018)
  2. « Open de Dubaï : Malek Jaziri face à Roger Federer », sur mosaiquefm.net, (consulté le 6 mai 2018).
  3. « Jaziri interdit de jouer », sur lequipe.fr, (consulté le 6 mai 2018).
  4. « Selima Sfar : « Ça me fait mal au cœur » », sur lequipe.fr, (consulté le 6 mai 2018).
  5. « Tournoi d'Istanbul : premier titre pour Taro Daniel », sur lequipe.fr, (consulté le 6 mai 2018).
  6. Yassine Bellamine, « Malek Jaziri se qualifie en demi-finale de l'US Open... en double », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 6 septembre 2018)
  7. « US Open : Malek Jaziri en demi finale du tableau des doubles », sur kapitalis.com, (consulté le 6 septembre 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]