Bit Managers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bit Managers
logo de Bit Managers
Logo de Bit Managers.

Création 1988 (sous New Frontier)
Disparition 2005 (racheté par Virtual Toys Bracelone)
Fondateurs Alberto Jose González (co-fondateur)
Siège social Barcelone
Drapeau d'Espagne Espagne
Activité Industrie vidéoludique, jeux vidéo
Effectif 25[1]
Site web http://www.bitmanagers.com/

Bit Managers, formé sous le nom de New Frontier, était une entreprise développeuse de jeux vidéo, localisée à Barcelone (Espagne). Fondé par Alberto Jose Gonzàlez, Angel Badia et José Vila en 1988.

Le société Bit Managers a publié un jeu et développé douze jeux. Initialement, ils programmèrent pour la ZX Spectrum, l''Amstrad et la MSX mais ce n'était pas une franche réussite, la vraie spécialité de l'entreprise était, depuis la création, la conversion de jeux entre les consoles.

Histoire[modifier | modifier le code]

À sa création la compagnie avait quatre employés, membres : deux programmeurs et deux artistes graphistes. Hostages est le premier jeu de l'entreprise, il a été créé pour la société Infogrames. Après les jeux 8 bits d'ordinateur, la société a commencé à travailler avec la Game Boy.

Création[modifier | modifier le code]

Bit Managers, formé sous le nom de New Frontier, a été créé à Barcelone (Espagne). Fondé par Alberto Jose Gonzàlez, Angel Badia et José Vila en 1988.

En 1992, la société change de nom pour Bit Managers, en raison de son virage vers du développement pour la Game Boy. Elle développe pour la société Infogrames des jeux fondés sur des personnages de BD tels qu'Astérix, Spirou, Tintin au Tibet, Tintin : Le Temple du Soleil ou les Schtroumpfs.

En 1997, Bit Managers est choisie par Acclaim Entertainment pour développer des jeux comme la série des Turok sur la Game Boy. En 1998, année de lancement de la Game Boy Color, Bit Managers a été le premier développeur tiers pour terminer deux titres de Game Boy Color (Turok 2 et Sylvester et Tweety).

Rachat[modifier | modifier le code]

La société est achetée par la société Gaelco. La société sort la version PlayStation du jeu d'arcade Radikal Bikers (en).

Associés originaux[modifier | modifier le code]

En 2001, les anciens actionnaires de Bit Managers rachètent l'entreprise et continuent leurs relations avec Infogrames en développant plusieurs jeux sur la console Game Boy Advance.

Un nouveau partenariat[modifier | modifier le code]

En 2005, la société espagnole Virtual Toys achète Bit Managers, qui est donc absorbé. Bit Managers est actuellement connue comme Virtual Toys Barcelone[2].

Jeux[modifier | modifier le code]

Jeux publiés[modifier | modifier le code]

Jeux développés[modifier | modifier le code]

  • Operation Jupiter (Hostages) en 1990 (multi-plateformes) ;
  • The Light Corridor pour MSX en 1991 ;
  • Pop Up pour Game Boy en 1991 ;
  • Bomb Jack pour Game Boy en 1992 (Coin-op conversions) ;
  • Astérix sur Game Boy et NES en 1993 ;
  • Les Schtroumpfs Smurfs sur Game Boy, NES, Master System et Game Gear en 1994 ;
  • Astérix et Obélix sur Game Boy en 1995 et sur Game Boy Color en 1999 ;
  • Spirou sur Game Boy en 1996 ;
  • Tintin au Tibet sur Game Boy en 1996 et sur Game Boy Color en 2001 (Personnages de BD, jeu d'aventure) ;
  • Tintin : Le Temple du Soleil sur Game Boy en 1997 et sur Game Boy Color en 2001 ;
  • Turok sur Game Boy saga en 1998 (jeu d'action)
  • Sea Battle 1998 GB/GBC (jeu de table)
  • Otto's Ottifanten GB/GBC 1998
  • Sylvester & Tweety - Breakfast on the Run 1998 GB/GBC (jeu d'aventure)
  • Warner Bros. 1998 2000 GB/GBC (Personnages de BD)
  • Die Maus 1998/1999 GB/GBC (Personnages TV)
  • Ronaldo V-Footbal 1999 GB/GBC (jeu de sport)
  • Radikal Bikers 2000 PSP(jeu de course, coin-op conversions)
  • Tintin – Prisoners of the Sun 2000 GBC
  • La Revanche des Schtroumpfs pour Game Boy Advance en 2002 ;
  • Asterix & Obelix Bash'em All! 2002 GBA
  • Shin chan (Personnages TV)
  • Bang (jeu de tir) développé pour Gaelco [3].
  • Rafa Nadal Tennis (jeu de sport)
  • Spaceball: Revolution (puzzle game)[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Archive, bitmanagers.com », sur bitmanagers.com, (consulté le 27 mai 2015).
  2. (en) « Press Start! page 20-21 » [PDF], sur books.openlibra.com, (consulté le 27 mai 2015).
  3. (en) Bucky, « Interview de Juillet 2009 d'Alberto Gonzalez », sur good-evil.net, (consulté le 27 mai 2015).
  4. (en) Bucky, « Archive, Musiques créées par d'Alberto Gonzalez pour des jeux vidéo [PDF] » [PDF], sur abylight.com, (consulté le 27 mai 2015).