Aller au contenu

Bruce Toussaint

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bruce Toussaint
Image illustrative de l’article Bruce Toussaint
Bruce Toussaint au Festival du cinéma américain de Deauville (2012).

Naissance (50 ans)
Asnières-sur-Seine, France
Nationalité Français
Diplômé de Centre de formation et de perfectionnement des journalistes
Profession Journaliste, animateur de télévision et de radio
Médias actuels
Pays Drapeau de la France France
Fonction principale Présentateur de Bonjour ! La Matinale TF1 (TF1) depuis le 8 janvier 2024
Historique
Radio O'FM (1991 - 1994)
Europe 1 (août 2011 - août 2013)
France Info (août 2017 - juillet 2018)
Télévision Canal + (1994 - 2001, 2002 - 2003 & octobre 2004 - août 2011)
I-Télé (2001 - 2005, 2007 & 2013 - août 2016)
Jimmy (2008)
France 2 (2011 - décembre 2012)
D8 (15 janvier 2013)
France 5 (2016 - 2018)
France Info (août 2017 - juillet 2018)
BFM TV (août 2018 - décembre 2023)
TF1 (depuis janvier 2024)

Bruce Toussaint, né le à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine), est un journaliste, animateur de télévision et de radio français.

Journaliste au sein du groupe Canal+, il présente successivement pendant dix-sept ans sur la chaîne Canal+, les émissions La Matinale, L'Édition spéciale puis sur I-Télé, le rendez-vous Team Toussaint, la matinale info.

Entre 2016 et 2018, il anime le magazine d'actualité C dans l'air sur France 5.

À la radio, il présente Europe Matin sur Europe 1 durant deux saisons à partir de l'année 2011. Après avoir présenté durant une année la matinale de France Info à partir de la rentrée 2017, il quitte la station publique en et rejoint la chaîne privée BFM TV pour présenter Grand Angle en remplacement de Jean-Baptiste Boursier en septembre la même année avant de se voir confier sa propre émission sur la tranche 9h - 12h. En 2020, il hérite de la case matinale 9 heures à 12 heures, pour laquelle il anime l'émission intitulée le Live Toussaint.

Depuis le 8 janvier 2024, il présente Bonjour ! La Matinale TF1 du lundi au vendredi.

Jeunesse, études et début de carrière

[modifier | modifier le code]

Bruce Toussaint nait le [1] à Asnières-sur-Seine[2]. Il est le fils de Jean-Claude Toussain[t], informaticien, et de Mercedes Ramos Mathias (1948-2021), comptable ; il a une sœur cadette[3].

Diplômé de l'ancienne antenne de Montpellier du Centre de formation professionnelle des journalistes (CFPJ)[4], Bruce Toussaint commence sa carrière en 1991 sur la station O'FM[1], radio des Hauts-de-Seine soutenue par Charles Pasqua[5].

1994-2011 : Canal+, I-Télé et Jimmy

[modifier | modifier le code]

Il devient journaliste sportif sur Canal+ en 1994 à la période où son président fondateur André Rousselet est évincé par l'un des actionnaires du groupe[6]. Après le départ de Philippe Gildas en 2001, il collabore à l'émission Nulle part ailleurs et présente l'émission les week-ends lors de la dernière saison de l'émission jusqu'en 2002 (période Thierry Dugeon).

Le 31 août 1997 à Paris, il est à proximité de la voiture disloquée de la princesse britannique, Diana Spencer, alors au côté de l'héritier égyptien Dodi Al-Fayed. Selon ses propos, Bruce Toussaint aurait été le premier à annoncer sa mort en France, sur Canal+[7].

En 2001, à l'occasion d'un plan social et de la fusion des rédactions de I-Télé et de Canal+, Bruce Toussaint, rejoint la chaîne d'information comme de nombreux autres journalistes de la chaîne cryptée[8] alors que I-Télé subit un plan social touchant un tiers de ses effectifs (71 postes sur environ 220) en raison des bouleversements survenus au sein du groupe Canal+ avec le renforcement de la participation de Vivendi et le départ de Pierre Lescure[9]. Dès , il coprésente avec Stéphanie Renouvin le journal de la mi-journée sur Canal+ et I-Télé. Cette formule est reconduite pour la saison 2002-2003 puis est supprimée de la grille de la chaîne.

Après avoir présenté la session d'information du soir (18 h - 21 h) sur I-Télé pendant la saison 2003-2004, il anime brièvement en l'émission de débat contradictoire N'ayons pas peur des mots sur cette même chaîne[1].

À la suite du départ de Thierry Gilardi sur TF1, tandis que Samuel Étienne le remplace à la présentation de N'ayons pas peur des mots, il reprend au mois d'octobre La Matinale. L'émission coanimée par Stéphanie Renouvin est diffusée en clair et en direct chaque matin sur Canal+ ainsi que sur I-Télé lors de sa première saison[10]. En , Élé Asu remplace Stéphanie Renouvin à la présentation des journaux.

En [11], pressenti pour reprendre la case de la mi-journée sur Canal+, Bruce Toussaint indique préférer poursuivre La Matinale pour une quatrième saison. Il annonce avoir écrit trois épisodes d'une série télévisée sur les coulisses de Matignon pour Canal+. Dans la perspective de l'élection présidentielle française de 2007, Bruce Toussaint anime sur I-Télé, le dimanche en fin d'après-midi, trois débats de quarante-cinq minutes entre différentes personnalités politiques, On ne va pas être d'accord[1].

En 2008, il présente sur Jimmy deux numéros de Breaking News, magazine anticipant chacun un évènement fictif : l'arrestation d'Oussama ben Laden et une attaque terroriste avec un virus mortel[12].

En , Bruce Toussaint quitte La Matinale pour reprendre au mois de septembre L'Édition spéciale, succédant à Samuel Étienne à la tête de l'émission de la mi-journée de Canal+[13],[14],[15]. Maïtena Biraben lui succède aux commandes de La Matinale[16],[17].

À l'été 2009, Bruce Toussaint anime un jeu basé sur l'actualité, Le News Show, diffusé sur Canal+ en access prime-time dans la case de l'émission Le Grand Journal[18]. Le jeu est également diffusé pendant les vacances de Noël 2009 et 2010 puis l'été 2010[19],[20],[21]. Un temps pressenti pour remplacer Michel Denisot dont il est proche[22], il ne reprend toutefois pas la tête de l'émission Le Grand Journal.

À partir de , il anime chaque dimanche midi sur Canal+, Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, émission qui revisite l'actualité de la semaine sur un ton léger[23]. Toutefois, l'émission n'obtient que la très faible audience moyenne de 350 000 téléspectateurs[24].

En 2011 sur la chaine Jimmy, Bruce Toussaint co-anime avec Caroline Roux l'émission Bonsoir Monsieur le Président. Cette émission simule la première interview de président(e) élu(e) par différents candidats comme Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan, Hervé Morin ou encore Manuel Valls[25].

2011-2013 : Europe 1, France 2 et D8

[modifier | modifier le code]

En , il quitte le groupe Canal+ pour présenter la matinale d'Europe 1 à la place de Guillaume Cahour[4]. Tandis qu'Ariane Massenet reprend la présentation du News Show[26]. L'émission dominicale Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil est arrêtée (un meilleur de intitulé Tout le monde il est beau, tout le monde il est bronzé, animé par Cyrille Eldin, est diffusé durant l'été 2011[27]).

En , il rejoint le service public et présente le magazine Un monde six jeunes sur France 2[28]. En , tout en continuant la matinale sur Europe 1, il anime le magazine de débat Vous trouvez ça normal ?! chaque vendredi en deuxième partie de soirée sur France 2[29]. En raison de médiocres résultats d'audience, le manque d'originalité et de préparation de l'émission selon les critiques médias[30], le magazine trop coûteux pour France Télévisions est retiré de l'antenne, le [31].

N'ayant plus aucune émission à présenter, il quitte officiellement le groupe France Télévisions le , à minuit, après avoir déclaré : « Je quitte France 2 qui s'est mal comportée avec moi »[32].

En , en raison de résultats d'audience décevants, il n'est pas reconduit pour la saison suivante de la matinale d'Europe 1[33]. Il est remplacé à la rentrée 2013 par Thomas Sotto[34].

2013-2018 : I-Télé, France 5 et France Info

[modifier | modifier le code]

À partir du , revenant travailler pour le groupe Canal+, il présente la nouvelle matinale d'I-Télé, Team Toussaint, la matinale info, aux côtés d'Amandine Bégot[35],[36].

En septembre 2016, il quitte le groupe Canal+ et rejoint le service public, au groupe France Télévisions. Jusqu'en 2017, il présente l'émission C polémique sur France 5, chaque dimanche à 19 h 45[37],[38].

De à , il rejoint la radio France Info et prend en charge la matinale de la station, succédant à la journaliste Fabienne Sintes[39],[40],[41]. Il est alors à la tête du 7/9 (soit de h à h), qui comprend en particulier le 8h30 Toussaint-Aphatie de h 30 à h sur France Info[42]. En 2018, il quitte à nouveau le service public.

2018-2023 : BFM TV

[modifier | modifier le code]

Le , Vincent Giret, directeur de France Info, annonce que Bruce Toussaint quitte la matinale en fin de saison, information confirmée par lui-même[43]. On apprend en même temps qu'il rejoint la chaîne privée BFM TV pour y présenter l'émission Grand Angle du lundi au jeudi entre 22 h et minuit, à partir du [44].

De la rentrée à début , il remplace temporairement Apolline de Malherbe à la présentation de Et en même temps (18 h - 20 h), le dimanche, durant son congé maternité[45].

À la rentrée 2019, il se voit confier la présentation du Tonight Bruce Infos (22 h - 0 h). Ce nouveau programme est une version remaniée de Grand Angle. L'émission est alors désormais axée autour d'une bande constituée de Jeanne Daudet, Catherine Tricot, Benoît Gallerey et Bruno Jeudy[46].

À la rentrée 2020, il est remplacé par Maxime Switek à la case 22 h - minuit du lundi au jeudi et hérite par la suite d'une nouvelle case le 9h - 12h, pour laquelle il anime une émission nommé le Live Toussaint[47]. Il présente une dernière fois l'émission le 1er décembre 2023 puis quitte la chaine avant de rejoindre TF1[48].

À partir de 2024 : TF1

[modifier | modifier le code]

Le , les médias annoncent que le journaliste quitte BFM TV pour rejoindre TF1. Il devrait animer sur la chaîne nationale, une matinale de type magazine et actualités[49],[50]. Pourtant, Bruce Toussaint en 2008 a été critique concenant la chaîne TF1 et surtout son présentateur du journal de 13H, Jean-Pierre Pernaut, contre lequel il déclare : « TF1 aurait mieux fait de garder PPDA et de virer ce type, parce que son travail, c'est 90% de non-journalisme. Le 13 heures est devenu une sorte de reflet de la France assoupie, idéal pour commencer la sieste. Que Pernaut soit de droite, conservateur et réac', ça ne me pose pas de problème. Le souci, c'est qu'il exprime ses opinions dans le JT. Il ferait mieux de nous expliquer pourquoi sa femme a les dents aussi blanches »[51].

Il présente Bonjour ! La Matinale TF1 lancée le , en même temps que la nouvelle plateforme de streaming « TF1+ »[52]. Malgré une large promotion de l'émission, à son lancement la matinale de Bruce Toussaint subit forte une baisse d'audience sur la même tranche horaire; TF1 est même battue par France 2, BFMTV et CNews[53].

Vie privée

[modifier | modifier le code]

Marié à Catherine Fruchon, journaliste littéraire sur RFI[2], il est le père d'un garçon et d'une fille[1].

Il explique le dans son émission Le live Toussaint être daltonien[54].

Il partage la passion du poker avec son ami et producteur, Alexandre Amiel[55].

En , le parquet de Lisieux ouvre une enquête sur sa participation à un dîner clandestin à Deauville, en dépit des restrictions imposées par le gouvernement dans le cadre de la pandémie de Covid-19[56].

Le mardi , il annonce via un tweet sur son compte Twitter[57] que sa mère est décédée en pleine rue malgré l'intervention des sapeurs pompiers qui ont tenté de la réanimer[58]. En 2016, dans une interview publiée par le quotidien Libération, il indique que sa mère a été comptable[59].

En , son premier livre paraît aux éditions Stock : Heureusement, elle n'a pas souffert. Il aborde le thème du deuil de ses deux parents[60],[61].

Parcours en radio

[modifier | modifier le code]
  • 1991-1994 : collaborateur de la station O'FM
  • 2017-2018 : présentateur de la matinale Le 7/9 sur France Info

Émissions télévisées

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. a b c d et e « Bruce Toussaint » sur le site officiel de Gala, consulté le .
  2. a et b Marie Adam-Affortit, « Bruce Toussaint, le Monsieur + de Canal », sur parismatch.com, Paris Match, .
  3. Quentin Girard, « Bruce Toussaint, un peu d'air », sur Libération, .
  4. a et b « Bruce Toussaint de Canal+ à Europe 1 », sur nouvelobs.com, .
  5. [1], Europe 1 Sport / O'FM, sur le site de l'Express
  6. [2] Départ de Rousselet de la tête de Canal+, sur le site live2times.com
  7. https://www.parismatch.com/Culture/Medias/Bruce-Toussaint-Le-jour-ou-je-decroche-mon-premier-scoop-1658701
  8. « Canal+ Changements de têtes », L'Humanité,
  9. « i>Télé 24H chrono » dans Télécinéobs,
  10. « Stéphanie Renouvin & Bruce Toussaint : « Dans "La Matinale", on ne débite pas les dépêches AFP » » sur imedias.biz,
  11. « Bruce Toussaint prépare une série sur les coulisses de Matignon » sur le blog de Jean-Marc Morandini, .
  12. « Breaking News revient sur Jimmy avec Bruce Toussaint » sur lezappingdupaf.com,
  13. « Canal+: "Samuel Étienne n'était pas fait pour le midi" » sur le blog de Jean-Marc Morandini,
  14. « Bruce Toussaint détaille sa rentrée télé (vidéo) » par Julien Bellver sur Ozap.com,
  15. J. Lalande & J.Mielcarek, « Vidéo : la nouvelle formule de "L'édition spéciale" sur C+ » sur Ozap.com,
  16. « Maïtena Biraben à la Matinale de Canal + » sur toutelatele.com,
  17. J. Lalande & J.Mielcarek, « Regardez les débuts de Maïtena Biraben à "La matinale" » sur Ozap.com,
  18. Emmanuel Berretta, « GRILLE D'ÉTÉ - INFO LEPOINT.FR - Bruce Toussaint remplacera Michel Denisot » sur Le Point,
  19. « Le News Show de Bruce Toussaint au top pour Noël », sur toutelatele.com, .
  20. Julien Lalande, « Canal+ : Bruce Toussaint va rester à l'antenne cet été », sur Ozap.com, .
  21. Jean-Marc Verdrel, « Retour du “News Show” sur CANAL+ : les invités du 20 au 24 décembre », sur coulisses-tv.fr, .
  22. [3] Bruce Toussaint mordu d'info sur le site de Paris Match
  23. Orlando Fernandes, « Tout le monde il est bof », sur Télérama, .
  24. « Europe 1 – Bruce Toussaint : Canal + le laisse partir sans faire de surenchère. », sur Le Mediascope, .
  25. « «BONSOIR MONSIEUR LE PRÉSIDENT» : HERVÉ MORIN DANS LA PEAU DE... », sur telecablesat.fr, Média, (consulté le ).
  26. J. Bellver & J. Mielcarek, « Ariane Massenet tout l'été sur Canal + et Europe 1 », sur PureMédias, .
  27. « Cyrille Eldin: beau, gentil et bronzé », sur lefirago.fr (consulté le ).
  28. Cécile Jaurès, « Des jeunes à la rencontre du monde », La Croix,‎ (lire en ligne)
  29. « Officiel: Bruce Toussaint sera chaque vendredi soir en 2ème partie de soirée sur France 2 », sur JeanMarcMorandini.com, .
  30. Emmanuel Berretta, « Arthur écrase Bruce Toussaint », sur Le Point, .
  31. Fin de l'émission de Bruce Toussaint, sur television.telerama.fr, consulté le 4 décembre 2012
  32. M.F., « Bruce Toussaint : "Je quitte France 2 qui s'est mal comportée avec moi" (AUDIO) », sur tv.net, Télé-Loisirs, (consulté le ).
  33. Julien Lalande, « Europe 1 : Bruce Toussaint écarté de la matinale à la rentrée » sur PureMédias, le 2 mai 2013
  34. Julien Lalande, « Thomas Sotto aux commandes de la matinale d'Europe 1 à la rentrée » sur PureMédias, le 14 mai 2013
  35. Bruce Toussaint rejoint i-Télé, Le Monde, 13 juin 2013.
  36. Médias : Bruce Toussaint rejoint i>Télé, Le Point, 13 juin 2013.
  37. Kévin Boucher, « Bruce Toussaint quitte iTELE pour France 5 » sur PureMédias, 28 mai 2016
  38. « C Politique et C Polémique, les nouveaux rendez-vous de France 5 », sur Le Figaro Télé, .
  39. Olivier Ubertalli, « Médias : Toussaint à Franceinfo, Lapix au JT... premier bilan du mercato », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  40. Enguérand Renault, « France Info : La greffe a pris, car Bruce Toussaint fédère tous les publics », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  41. « Bruce Toussaint prend la matinale de France Info », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  42. « Bruce Toussaint va prendre les commandes de la matinale radio de France Info », sur lefigaro.fr, Le Figaro, .
  43. « Radio France : Bruce Toussaint quitte la matinale de franceinfo », Franceinfo,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  44. « Bruce Toussaint quitte France 5 et franceinfo: pour BFMTV », ozap.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  45. « Et en même temps (@et_en_memetemps) | Twitter », sur twitter.com (consulté le ).
  46. « Migaud-Muller, Misrachi, Levy, Chikirou, Polony, Filippetti : BFMTV a finalisé sa grille de rentrée », sur ozap.com (consulté le ).
  47. « Maxime Switek quitte France 5 pour BFMTV », sur ozap.com (consulté le ).
  48. « Bruce Toussaint, en partance pour TF1, quittera BFMTV le vendredi 1er décembre », sur ozap.com, (consulté le ).
  49. « INFO OUEST-FRANCE. Bruce Toussaint arrive sur TF1 pour un nouveau « rendez-vous matinal » début 2024 », sur Ouest-France.fr, (consulté le ).
  50. Kevin Boucher et Benjamin Meffre, « Bruce Toussaint quitte BFMTV pour la future matinale de TF1 », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  51. « Jean Pierre Pernaut/Bruce Toussaint: le clash », sur Le Figaro Télé,
  52. « Retour de "Plus belle la vie", matinale de Bruce Toussaint... : TF1 renforce sa grille à partir du 8 janvier 2024 », sur ozap.com, (consulté le ).
  53. « Audiences matinales : "Bonjour !" avec Bruce Toussaint frôle son plus bas, TF1 battue par France 2, BFMTV et CNews sur sa tranche », sur ozap.com, (consulté le ).
  54. « Bruce Toussaint se confie : "Je suis daltonien" (Vidéo) », sur closermag.fr.
  55. https://rmcsport.bfmtv.com/poker/poker-legends/bruce-toussaint-je-jouais-au-poker-tous-les-jours-video_AV-201611070190.html
  56. Nolwenn Le Jeune, « Dîner clandestin pour Bruce Toussaint à Deauville ? Une enquête ouverte par la justice », sur francebleu.fr, .
  57. « Tweet de Bruce Toussaint », sur twitter.com.
  58. « Bruce Toussaint annonce la mort de sa mère victime d'un infarctus en pleine rue », sur telestar.fr.
  59. « Bruce Toussaint, un peu d’air », sur liberation.fr.
  60. Guillaume Mercier, « Bruce Toussaint : "Quand on vit un deuil, on se sent abandonné par la société" », sur Le Point, .
  61. Pour Bruce Toussaint, la loi doit accorder plus de jours d'absence après le décès d'un proche, radiofrance.fr, L'invité du 7h50, 3 avril 2023

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Ressource relative à plusieurs domainesVoir et modifier les données sur Wikidata :
  • Ressource relative à l'audiovisuelVoir et modifier les données sur Wikidata :