Franck Annese

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne pas confondre avec Frank Annese, acteur américain.
Franck Annese
Naissance 1977
Bourges
Nationalité Drapeau de la France France
Profession Journaliste et patron de presse
Spécialité Journalisme sportif et culturel
Autres activités Auteur, producteur
Années d'activité 1999 —
Médias
Média principal Presse écrite
Pays Drapeau de la France France
Presse écrite So Foot, So Film, Society
Fonction Fondateur
Autres médias Le Grand journal

Franck Annese est un journaliste et patron de presse français né en 1977. Il a notamment lancé les magazines So Foot, So Film et Society, ainsi que plusieurs autres titres de presse.

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Né en 1977 à Bourges, Franck Annese supporte le FC Nantes. Par la suite, il déménage à Paris pour effectuer ses études à l'École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC), école dont il est diplômé en 2000[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Patron de presse[modifier | modifier le code]

Il arrive à l'ESSEC en 1997, et crée coup sur coup une de radio associative, Rêve FM, puis en 1998, l'association musicale de l'école, le Shamrock[2]. En 1999, il lance le magazine culturel Sofa[1]. Il travaille ensuite pour un cabinet d'audit[3], puis pour l'émission de télévision Culture Pub, qu'il quitte en 2003. La même année, il lance, avec Guillaume Bonamy et Sylvain Hervé, So Foot, magazine mensuel traitant du football sur un ton décalé. En 2006, il arrête Sofa, le magazine n'étant pas rentable[4]. Il crée Doolittle, magazine sur l'enfance, en 2010, Pédale !, magazine dédié au cyclisme, en 2011, puis So Film, magazine dédié au cinéma, en 2012. Il quitte le poste de rédacteur en chef de So Foot après la Coupe du monde de football 2014 (en restant tout de même directeur de publication) afin de se consacrer à un nouveau titre de magazine sociétal[5], le quinzomadaire Society[6], dont le premier numéro sort en mars 2015[7]. Début septembre 2015, il lance Tampon !, un nouveau magazine consacré au rugby puis en septembre 2016 le magazine The Running Heroes Society sur le running. Ces titres sont tous publiés par la maison mère So Press[8]. En 2016, il gagne le trophée de l'entrepreneur de presse de la décennie aux trophées de l'innovation presse[9].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Franck Annese, en plus de son activité de patron de presse, écrit des textes pour le présentateur de la cérémonie des César du cinéma Antoine de Caunes ainsi que des sketchs pour Thomas N'Gijol[1]. En 2013, il est sollicité par Canal+[10] et devient auteur pour Le Grand journal[4].

Il a également créé un label musical, Vietnam, et prévoit de se lancer dans une activité d'écriture et de production de films de cinéma[1].

Style et management[modifier | modifier le code]

Il est notamment comparé par Libération à Jean-François Bizot, ancien patron de Actuel et Radio Nova, « dans le genre décalé, gars qui brûle sa vie parce qu’il a plein de trucs à faire et pas de temps à perdre », en raison des nombreux thèmes abordés dans ses magazines[1]. Il est l'un des rares, alors que la presse écrite a tendance à ne plus être rentable, à croire encore en ce média ; chaque numéro de So Foot comme de Society par exemple, est vendu en moyenne à 50 000 exemplaires[4].

Franck Annese imprime à ses magazines son propre style, organisé selon lui-même autour de la « loi des trois "h" : humour, histoire, humain »[11].

En tant que chef d'entreprise, il est réputé pour donner sa chance à tout le monde, mais fut également critiqué pour le faible montant de ses piges (60[1] à 65 euros[3] la page).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Mathieu Palain, « Franck Annese, le garde des « So » », Libération,‎ (lire en ligne).
  2. « Gala de l'ESSEC – Président d’Honneur du Gala – Franck Annese », sur galaessec.com (consulté le 9 avril 2016)
  3. a et b Richard Gaitet, « Franck Annese entend marquer l'Histoire avec So Foot et So Film », Standard,‎ (lire en ligne).
  4. a, b et c David Doucet et Jean-Marie Durand, « Franck Annese, le numéro 10 de So Foot », Les Inrocks,‎ (lire en ligne).
  5. Benjamin Sire, « Franck Annese, fondateur de So Foot : « À part Mediapart, le journalisme d'enquête a quasiment disparu. » », sur RAGEMAG, (consulté le 29 avril 2014).
  6. Guillaume Fraissard, « De « So Foot» à « Society», Franck Annese change de division », sur lemonde.fr, .
  7. « Lancement du magazine « Society » : pourquoi parier encore sur le papier ? », sur lemonde.fr, .
  8. « « So Foot » : des buts décalés », L'Entreprise - L'Express,‎ (lire en ligne).
  9. « CB News distingué aux Trophées de l’Innovation Presse », sur cbnews.fr, (consulté le 7 décembre 2016)
  10. « Canal Plus : Franck Annese courtisé par le Grand Journal », Le Nouvel Observateur,‎ (lire en ligne)
  11. Delphine Le Goff, « So Film, so fou », Stratégies,‎ (lire en ligne)