Ruth Elkrief

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Elkrief.
Ruth Elkrief
Image illustrative de l'article Ruth Elkrief

Naissance (54 ans)
Flag of Morocco.svg Meknès (Maroc)
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Journaliste
Années d'activité Depuis 1987
Médias
Média principal Télévision
Pays Drapeau de la France France
Télévision BFM TV, TF1
Fonction présentatrice (depuis 2005)

Ruth Elkrief, née le [1] à Meknès (Maroc)[2], est une journaliste française de télévision.

Depuis , elle travaille sur la chaîne d'information en continu BFM TV.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et origines[modifier | modifier le code]

Elle est la fille de Joseph Elkrief, directeur d'agence de vente d'automobiles, décédé en 2009[3], et de Marie-Louise Rouach. Chalom Messas, un de ses grands-oncles, a été grand rabbin du Maroc puis de Jérusalem[4]. Après avoir vécu au Maroc, la famille Elkrief s'installe en France à Saint-Cloud lorsque Ruth a 14 ans[5].

Ruth Elkrief est mariée au chef d'entreprise Claude Czechowski, avec qui elle a deux filles[3].

Formation, Le Matin de Paris, LCI, TF1 et RTL[modifier | modifier le code]

Diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris et du centre de formation des journalistes[1], Ruth Elkrief acquiert une première expérience en presse écrite, au quotidien Le Matin de Paris[6]. Elle est recrutée à TF1 en 1987 par Michèle Cotta. En 1990, elle devient la correspondante de la première chaîne à Washington, D.C., avant d’être nommée chef du service politique et de présenter le journal de 23 heures le week-end (1991-1992). En 1994, elle participe à la création de la première chaîne d’information en continu LCI (filiale de TF1), où elle présente Le grand Journal, aux côtés de David Pujadas, puis une interview quotidienne entre 19 h et 20 h. En , elle lance sur TF1 19h dimanche, une émission diffusée, comme son nom l’indique, chaque dimanche vers 19 h et qui propose des reportages et une interview d’une personnalité. Elle reprend ainsi la tranche de Public, présentée par Michel Field, qui n'était pas parvenu à faire oublier le Sept sur sept d’Anne Sinclair. Mais en , son magazine est remplacé par Sept à huit de Laurence Ferrari et Thomas Hugues.

En 2001, elle rejoint RTL pour réaliser l'interview politique du matin (du lundi au vendredi à 7 h 50) puis coprésente entre 2003 et 2005 Le Grand Jury RTL-Le Monde-LCI.

BFM TV[modifier | modifier le code]

En , elle participe au lancement de la chaîne d’information en continu BFM TV. Elle présente le tout premier journal le à 18 h en interviewant en direct Dominique Baudis, président du CSA. Elle présente ensuite du lundi au vendredi à 18 h et à 19 h deux journaux de 30 minutes chacun.

En mai 2006, Ruth Elkrief lance également la version 2 de la chaîne (nouveaux décors, nouvel habillage et suppression du tout-image en semaine) et anime la tranche de 18 h à 20 h du lundi au vendredi. De jusqu'à fin 2007, elle coprésente chaque jeudi, avec Hedwige Chevrillon de BFM, Le Duo BFM, la première émission commune à la radio d’informations économiques BFM et BFM TV (qui appartiennent toutes les deux au groupe NextRadioTV), dans laquelle les deux journalistes interviewent une personnalité politique.

À partir de , Ruth Elkrief anime simplement la case du 19 h - 20 h du lundi au vendredi (Nathalie Lévy reprenant le 18 h - 19 h) avec un magazine sur l'élection présidentielle française de 2007, Élysée 2007, où elle arbitre notamment un débat entre deux acteurs politiques. En , la case devient 19h Ruth Elkrief, un grand journal télévisé. De à , elle coprésente, avec Hedwige Chevrillon et Olivier Mazerolle, La Tribune BFM le dimanche de 18 h à 19 h.

À partir de , elle présente, en compagnie de Stéphanie de Muru et Gilane Barret pour les journaux, la nouvelle édition de la mi-journée Midi Ruth Elkrief, du lundi au vendredi de 12 h à 14 h.

En septembre 2010, après deux saisons à la mi-journée, Ruth Elkrief retrouve la tranche de 19 h à 20 h pour une émission de débats[7].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

En , elle a été nommée au grade de chevalier de la Légion d'honneur[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]