Samuel Étienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Samuel Étienne
Image illustrative de l’article Samuel Étienne
Samuel Étienne en 2011.

Naissance (50 ans)
Rennes (Ille-et-Vilaine, France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Journaliste, animateur de radio et de télévision
Spécialité Présentateur d'informations
Autres activités Streaming
Distinctions honorifiques Chevalier de l’ordre des arts et des lettres
Médias
Pays Drapeau de la France France
Média Radio, télévision et Twitch
Fonction principale Animateur de Questions pour un champion et présentateur de la matinale de France Info
Radio Europe 1 (2013-2017)
Télévision France 3 (depuis septembre 2008)
France 2 (depuis le 28 août 2017)
France Info (depuis le 28 août 2017)

Samuel Étienne, né le à Rennes (Ille-et-Vilaine), est un journaliste et animateur de radio et de télévision français. Après des débuts à RFI et une dizaine d'années au sein du groupe Canal+, il rejoint France Télévisions en 2008. De 2010 à 2015, il présente notamment l'édition nationale du 12/13 sur France 3. Il intervient en parallèle à la radio sur l'antenne d'Europe 1 de 2013 à 2017.

Depuis 2016, il présente le jeu Questions pour un champion sur France 3, ayant succédé à Julien Lepers. Il présente également, depuis 2017, la matinale de France Info ainsi que Le 6h00 info sur France 2 du lundi au jeudi juste avant l'émission matinale Télématin.

Il se lance également dans le streaming sur la plateforme Twitch à partir de , où il anime notamment une revue de presse quotidienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et débuts[modifier | modifier le code]

Samuel Étienne est né à Rennes (Ille-et-Vilaine) le . Son père, à la tête de l'entreprise familiale, ouvre plusieurs poissonneries en France, sous la marque La Mouette, puis des primeurs, sous l'enseigne Le Verger[1],[2].

Samuel Étienne obtient un baccalauréat série C[3] en 1989[4],[5] au lycée Saint-Vincent de Rennes. Il étudie ensuite à l'Institut d'études politiques de Paris, puis s'inscrit en droit à Rennes[2].

Il réalise ses premiers stages dans la rédaction de Ouest-France[5] et de La Liberté du Morbihan[6].

Après des premières expériences chez RTL, RFM et O'FM, il débute en 1994 sur l'antenne de Radio Nostalgie, puis de la radio d'informations économiques BFM[6].

De 1995 à 1999, il présente des journaux ainsi que la revue de presse sur Radio France internationale[7]. En 1999, il anime aussi un journal télévisé pour les plus jeunes, au sein de l'émission Zapping Zone, sur Disney Channel[3].

1999-2008 : présentateur au sein du groupe Canal+, sur i>Télé puis Canal+[modifier | modifier le code]

En , Samuel Étienne participe au lancement de la chaîne d'information en continu i>Télé, filiale du groupe Canal+, où il présentera notamment les journaux du soir en semaine[3]. À partir d', il présente l'émission de débat N'ayons pas peur des mots sur i>Télé, en présentant en parallèle le journal du soir à 23 h sur la chaîne[3].

Au printemps 2006, Samuel Étienne refuse la proposition de France 3, qui lui proposait d'animer le nouveau talk-show culturel quotidien, Ce soir (ou jamais !) (finalement confié à Frédéric Taddeï). « Le projet de France 3 était séduisant mais l'aventure d'i>Télé est enthousiasmante. En cette année de présidentielle, je ne pouvais pas me résoudre à l'abandon de l'émission. » explique alors le journaliste[8]. De à , parallèlement à ses activités sur i>Télé et Canal+, il présente chaque mercredi Planète société, une soirée de documentaires d'actualité sur Planète[9].

Entre [10] et , il assure la présentation du JT de Canal+ du lundi au vendredi à 18 h 50, en remplacement de Charlotte Le Grix de La Salle. Il cesse alors de présenter les journaux du soir sur i>Télé (il est remplacé par Claire Fournier) mais poursuit l'animation de N'ayons pas peur des mots. Parallèlement, entre et il est le remplaçant attitré de Pascale Clark[11] à la présentation de l'émission quotidienne En aparté diffusée sur Canal+.

À partir de , il présente une nouvelle émission d'information et de divertissement, L'Édition spéciale, diffusée du lundi au vendredi à 12 h 40 sur Canal+ à la place de l'émission En aparté[3], tout en restant aux commandes de N'ayons pas peur des mots et en conservant son émission sur Planète. À la fin de la saison, il cesse de présenter L'Édition spéciale[12], Bruce Toussaint lui succédant à la rentrée 2008[13],[14]. À la fin de la saison 2007/2008, il quitte également Planète et i>Télé, où l'émission N'ayons pas peur des mots s'arrête le [15].

Depuis 2008 : présentateur sur France Télévisions[modifier | modifier le code]

Contacté notamment pour animer la matinale sur Europe 1[16] Samuel Étienne rejoint en le service public pour présenter sur France 3 chaque vendredi en deuxième partie de soirée Comme un vendredi[17], un magazine d'actualité de 70 minutes autour d'un invité, avec notamment un reportage de treize minutes et une revue de presse. Il anime aussi Questions de génération[18], un magazine politique mensuel avec la participation de lycéens diffusée sur France 4.

Au printemps 2009, parallèlement à ces deux émissions, Samuel Étienne anime une série de neuf émissions sur les archives de la télévision. Télescopie est diffusé le jeudi en troisième partie de soirée sur France 3 en partenariat avec l'INA[19]. Pendant l'été, toujours sur France 3, il remplace Catherine Matausch à la présentation des journaux du week-end (12/13 & 19/20)[20].

En , il poursuit la présentation de 7 à voir (nouveau nom de Comme un vendredi, désormais diffusée le dimanche soir en deuxième partie de soirée) sur France 3 et de Questions de génération sur France 4[21]. Il est parallèlement le joker de Laurent Bignolas pour la présentation du 19/20 de France 3 en semaine. En , il reprend de façon permanente la présentation du magazine 18:30 aujourd'hui, jusqu'alors assurée par Laurent Bignolas[22].

À la rentrée de , après l'arrêt du magazine 18:30 aujourd'hui, il reprend la présentation du journal de la mi-journée, le 12/13[23], toujours sur France 3 : le magazine dominical 7 à voir et la mensuelle Questions de génération sont supprimés dans la foulée. Il anime également sur Public Sénat le magazine Tous au vert[24], consacré à l'écologie citoyenne : un jury de six jeunes y départage des projets écologiques. Fin , il succède à Béatrice Schönberg et Marie Drucker pour présenter les documentaires du mercredi en première partie de soirée, ces dernières abandonnant leurs interventions sur France 3 car le groupe France Télévisions souhaite que chaque visage soit clairement associé à une seule de ses chaînes[25]. À la rentrée de , France 3 lui confie un nouveau magazine diffusé un mercredi sur deux, Histoire immédiate (en alternance avec Des racines et des ailes), composé d'un documentaire suivi d'un débat[26]. Il ne le présente plus à la rentrée 2012.

À partir du , il succède à Julien Lepers à la présentation de Questions pour un champion[27]. Une succession qui se traduit par de bons résultats d'audience. Après 15 ans de baisse, le jeu repart à la hausse [28], fédérant en moyenne 1,4 million de téléspectateurs, soit 12% du public[29].

Parallèlement, il poursuit ses activités journalistiques pour France 3 : le , la chaîne diffuse son documentaire "Sur les terres des champions", un reportage de 52 minutes sur la préparation des athlètes français avant les Jeux Olympiques de Rio[30].

Le , il présente une émission spéciale sur la commémoration du massacre d'Oradour-sur-Glane, en présence du président Macron[31].

Depuis le , parallèlement à Questions pour un champion, il présente la pré-matinale de France 2, Le 6h00 info, ainsi que la matinale de France Info, le h 30:h 30.

Le , il présente le premier stream du groupe France Télévisions sur la plateforme Twitch où il répond, avec le médecin Damien Mascret, à des questions sur le vaccin contre la Covid-19[32],[33].

En , il refuse la proposition de France 2 de présenter Télématin en remplacement de Laurent Bignolas afin de ne pas renoncer à la présentation de Questions pour un champion, sur France 3. Télématin est finalement proposé à Thomas Sotto, en co-présentation avec Julia Vignali[34].

2013-2017 : présentateur et animateur sur Europe 1[modifier | modifier le code]

À partir de 2012, parallèlement à sa carrière à la télévision, Samuel Étienne revient à la radio. Durant l'été 2012, il présente la revue de presse de France Inter tous les week-ends[35], et, durant l'été 2013, il présente sur France Inter la revue de presse dans la matinale de la semaine, ainsi que l'émission Des clics et des claques, de 20 h à 21 h 30[36].

L'été 2014, il revient sur Europe 1 et présente à nouveau la revue de presse dans la matinale de la semaine, en remplacement de Natacha Polony, ainsi qu'une nouvelle émission d'actualité culturelle, Le Club de l'été, de 20 h à 21 h 30[37]. Pendant l'été 2015, il assure une nouvelle fois la revue de presse dans la matinale en semaine sur Europe 1, ainsi que la chronique sur la presse internationale de h 15[38].

L'été 2016, il présente la matinale d'Europe 1 en semaine, pendant les vacances de Thomas Sotto[39], et en , Europe 1 le choisit pour présenter Europe 1 Bonjour, la pré-matinale de la station de h à h 30 en semaine[40]. À la fin de la saison, il annonce quitter Europe 1 pour la matinale de France Info[41],[42].

Sport et engagements caritatifs[modifier | modifier le code]

Passionné de sports d'endurance, Samuel Étienne a couru 23 marathons[43], et plusieurs courses ultra (100 km de Millau, 80 km de l'Ecotrail de Paris, Transgrancanaria, Marathon des Sables de 250 km dans le Sahara[44]). Il est également triathlète, participant notamment le à l'Ironman de Nice (3,8 km de natation, 180 km de vélo et 42 km de course à pied), qu'il termine en treize heures et dix minutes[45]. Il termine à nouveau l'Ironman de Nice en [46], avant de participer, en septembre de la même année, à l'Ironman de Barcelone, qu'il termine en douze heure et vingt minutes. Il associe sa pratique sportive à des engagements caritatifs[47], courant plusieurs courses pour l'association Mécénat Chirurgie cardiaque[48]. Depuis 2015, il est le parrain de l'association Pompier Raid Aventure, qui emmène des enfants handicapés dans leurs courses à travers le monde[49].

Twitch[modifier | modifier le code]

Découverte[modifier | modifier le code]

Samuel Étienne découvre le site de streaming Twitch en après être entré en contact avec Etoiles sur Twitter. Ce streamer rediffuse depuis plusieurs mois l'émission Questions pour un champion, présentée initialement par Samuel Etienne, dans son émission La Nuit de la Culture dans laquelle il interagit avec ses téléspectateurs sur les questions et les thèmes abordés par le jeu télévisé[33],[50]. Après avoir échangé avec Etoiles, en pleine crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19, Samuel Étienne est invité dans l'émission le et y sera régulièrement invité par la suite[50].

Lors de l'événement caritatif Z Event 2020 diffusé sur Twitch, Samuel Étienne co-présente pendant 3 heures l'émission Questions pour un Streamer aux côtés du streamer Etoiles. Le programme enregistre un pic d'audience à plus de 220 000 spectateurs et l'événement aura récolté finalement plus de 5,7 millions d'euros au profit d'Amnesty International[51], soit le record mondial pour un live caritatif.

Chaîne personnelle[modifier | modifier le code]

Samuel Étienne lance sa propre chaîne Twitch le [52], et anime depuis le son émission La matinée est tienne, une revue de presse[53]. Dès ses premières diffusions, il se classe no 1 des streams français dans sa case horaire, et dans le top 10 mondial[33],[54]. Il lance également La parole est tienne en , émission dans laquelle il donne la parole à ses spectateurs[33],[55],[56].

Il lance un troisième format — nommé La rencontre est tienne — le , dans lequel il s'entretient depuis chez lui avec un invité, en relayant les questions des spectateurs. Pour la première diffusion, il invite François Hollande[57], et cette émission réalise la seconde plus grosse audience mondiale de la plateforme pour cette soirée[58],[59].

Il annonce quelques jours plus tard, le 14 mars, que son prochain invité est le Premier ministre Jean Castex[60],[61]. Le live, qui réalise une audience moins importante que sa première itération, est reçu de manière mitigée par les spectateurs[62],[63],[64],[65] et Samuel Étienne se dit lui-même déçu de la prestation de Jean Castex lors du stream[66],[67],[68]. En outre, l'émission pose la question de la nécessité ou non du décomptage par le Conseil supérieur de l'audiovisuel du temps de parole des candidats politiques sur Internet en vue de l'élection présidentielle de 2022[69],[70].

Il reçoit ensuite d'autres invités, tels que le secrétaire national d'Europe Écologie Les Verts Julien Bayou, le chanteur Grand Corps Malade, la dessinatrice Coco ou encore le rappeur Zed Yun Pavarotti[56].

Le , il annonce faire une pause de Twitch en indiquant que son rythme était trop chargé et qu'il ressent le besoin de « recharger les batteries »[56],[71]. Il reprend finalement sa matinale sur la plateforme le [72],[73].

Le suivant, sa chaîne est suspendue 3 jours après qu'il a montré dans sa revue de presse un article du Parisien évoquant l'évolution de la représentation du sexe à la télévision française depuis les années 1960, incluant une capture d'écran du film de 1961 L'Exécution où l'on peut brièvement apercevoir les fesses nues de l'actrice Nicole Paquin — ce que Twitch considère comme étant une violation de ses conditions d'utilisation[74],[75],[76],[77].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Le , il se marie avec sa compagne Helen[78] qui travaille dans le domaine de l'horlogerie[79].

Le , le couple a un premier garçon, Malo[80].

Le , Helen donne naissance à un deuxième garçon, Solal[81],[82],[83].

Résumé de carrière[modifier | modifier le code]

Parcours en radio[modifier | modifier le code]

  • Avant 1994 : premières expériences à RTL, RFM et O'FM
  • 1994 : débuts sur l'antenne de Radio Nostalgie puis sur la radio d'informations économiques BFM
  • 1995-1999 : présentateur des journaux ainsi que de la revue de presse sur Radio France internationale
  • Été 2012 : présentateur de la revue de presse de France Inter tous les week-ends
  • Été 2013 : présentateur sur France Inter de la revue de presse dans la matinale de la semaine, ainsi que l'émission quotidienne Des clics et des claques
  • Été 2014 : sur Europe 1, présentateur de la revue de presse dans la matinale de la semaine, ainsi que l'émission d'actualité culturelle Le Club de l'été
  • Été 2015 : présentateur de la revue de presse dans la matinale en semaine sur Europe 1, ainsi que la chronique sur la presse internationale
  • Été 2016 : présentateur de la matinale d'Europe 1 en semaine
  • 2016-2017 : présentateur de Europe 1 Bonjour, la pré-matinale de la station Europe 1 en semaine
  • Depuis 2017 : présentateur de la matinale de France Info

Télévision[modifier | modifier le code]

Autres médias[modifier | modifier le code]

  • 2020 et 2021 : Questions pour un streamer lors du Z Event avec Etoiles
  • 2020 : Lancement de sa propre chaîne sur Twitch avec Etoiles
  • Depuis 2020 : La matinée est tienne sur Twitch
  • Depuis 2021 : La parole est tienne sur Twitch
  • Depuis 2021 : La rencontre est tienne sur Twitch

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Radio. Les bonnes ondes de Samuel Étienne », sur Le Telegramme, (consulté le )
  2. a et b « Samuel Étienne », sur Society (consulté le )
  3. a b c d et e « N'ayons pas peur des mots » sur le site officiel de Caméra Subjective qui produit l'émission
  4. « Interview de Samuel Étienne » sur la page de Questions de génération sur le site officiel de France 4.
  5. a et b Vincent Jarnigon, « Un Rennais pour Questions pour un Champion », sur www.ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le )
  6. a et b « Samuel Etienne. La société civile en débat », sur letelegramme.fr, Le Télégramme, (consulté le )
  7. « Présentation » sur la page de Questions de génération sur le site officiel de France 4.
  8. « Samuel Étienne choisit de rester sur I>Télé » sur Imedias.biz, 8 juin 2006.
  9. « Samuel Étienne » sur Imedias.biz.
  10. « Le ton zen de Samuel Étienne contre le choc de l'info » sur Telesatellite.com,
  11. Julien Mielcarek, « Samuel Étienne aux commandes d'En aparté dès le 4 décembre », sur ozap.com, .
  12. « Exclusif / Samuel Étienne: "Je quitte la mi-journée sur C+" »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) sur le blog de Jean-Marc Morandini, .
  13. « Canal+: "Samuel Étienne n'était pas fait pour le midi" » sur le blog de Jean-Marc Morandini,
  14. « Bruce Toussaint va remplacer Samuel Étienne à la mi-journée sur Canal+ » sur le site de Télérama, .
  15. « Exclu: La fin de "N'ayons pas peur des mots" sur I Télé » sur le blog de Jean-Marc Morandini, .
  16. « Samuel Etienne fait des essais pour la matinale d'Europe 1 » (consulté le ).
  17. « “Comme un vendredi”, ça commence aujourd’hui » (consulté le ).
  18. Jean-Jacques Larrochelle, « Les ados au cœur du débat politique », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le ).
  19. Le Zapping du PAF, « Téléscopie, une nouvelle émission pour Samuel Étienne sur France 3 - Le Zapping du PAF » (consulté le ).
  20. Julien Thomas, « Retour au JT pour Samuel Etienne », (consulté le ).
  21. lefigaro.fr, « Samuel Etienne fait son «7/7» », (consulté le ).
  22. Mathilde Saez, « Samuel Etienne remplace Bignolas au 18:30 », (consulté le ).
  23. « Une rentrée télé en douceur » (consulté le ).
  24. « Tous au vert : Samuel Etienne, nouveau spécialiste de l'écologie sur Public Sénat » (consulté le ).
  25. « Samuel Etienne présentera Hors série à la place de Béatrice Schönberg Actu - Télé 2 Semaines », (consulté le ).
  26. « Histoire immédiate : un nouveau magazine documentaire animé par Samuel Etienne sur France 3 » (consulté le ).
  27. « "Questions pour un champion" : carton d'audience pour les débuts de Samuel Etienne à la place de Julien Lepers » (consulté le ).
  28. « Après 15 ans de baisse et après avoir enrayé la chute, "Questions pour un champion" avec Samuel Etienne repart à la hausse sur France 3 », sur www.jeanmarcmorandini.com (consulté le )
  29. « Samuel Etienne: «Franceinfo sera bientôt la deuxième chaîne info de France» », sur tvmag.lefigaro.fr, (consulté le )
  30. « Sur les terres des champions - France 3 Régions », France 3 Régions,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  31. « Emission spéciale : la visite d'Emmanuel Macron à Oradour-sur-Glane sur France 3 - France 3 Nouvelle-Aquitaine », France 3 Nouvelle-Aquitaine,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  32. « France Télévisions se lance sur Twitch avec Samuel Etienne », sur La Dépêche du Midi, (consulté le )
  33. a b c et d Valentin Giraud, « Samuel Étienne, nouvel héraut de la presse sur Twitch », sur La Nouvelle République du Centre-Ouest, (consulté le )
  34. Michaël Zoltobroda, « «Télématin» : Julia Vignali et Thomas Sotto remplaceront Laurent Bignolas », sur Le Parisien, (consulté le )
  35. « Samuel Etienne passera l'été sur France Inter » (consulté le ).
  36. Enguérand Renault et Hélène Reitzaum, « Samuel Étienne passe son été sur Europe 1 », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne, consulté le ).
  37. « Le club de l'été Europe 1 avec Samuel Etienne et Lise Pressac », (consulté le ).
  38. Daniel Psenny, « Europe 1 à l’heure d’été », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le )
  39. Samuel Étienne matinalier cet été.
  40. « Samuel Etienne reste sur Europe 1 » (consulté le ).
  41. « Raphaëlle Duchemin (RMC) rejoint Europe 1 », sur www.ozap.com, (consulté le ).
  42. « On connaît qui remplacera Laurent Bignolas pour - Franceinfo », sur Franceinfo (consulté le ).
  43. Ouest-France, « Avec Samuel Étienne, Arthur et Coline sacrés champions du Marathon vert de Rennes », sur www.ouest-france.fr, (consulté le )
  44. lefigaro.fr, « La «traversée du désert» de Samuel Étienne », (consulté le ).
  45. « Ironman de Nice : le journaliste Samuel Etienne finisher pour la gloire et une bonne cause - France 3 Côte d’Azur » (consulté le ).
  46. « Etienne 1142e, Norman 480e », Nice-Matin,‎ (lire en ligne, consulté le )
  47. Magali Vogel, « Questions pour un champion : Samuel Étienne est aussi un vrai sportif de haut niveau ! », sur Telestar, (consulté le )
  48. « Samuel Etienne court le Marathon des Sables pour Mécénat Chirurgie Cardiaque », sur Urun,
  49. « On a notre PRArrain », sur Pompier Raid Aventure, (consulté le )
  50. a et b Lucie Ronfaut, « Comment « Questions pour un champion » est devenue tendance sur Twitch », sur Le Monde, (consulté le ).
  51. Marvin Ouzillou, « Montpellier : le journaliste et animateur Samuel Etienne invité du marathon de jeux vidéo Z Event », sur Midi Libre, (consulté le )
  52. « Samuel Etienne fait ses débuts sur Twitch en compagnie d’Etoiles », sur Dexerto, (consulté le )
  53. Julia Maz-Loumides, « Samuel Etienne, le nouveau roi de Twitch et de Twitter », sur Alouette, (consulté le ).
  54. Nicolas Tavares, « Samuel Étienne s’éclate sur Twitch : « Ça fait 25 ans que je ne travaille pas » », sur Le Télégramme, (consulté le )
  55. Nicolas Sbraire, « Samuel Étienne sur Twitch donne la parole aux étudiants avec La parole est tienne », sur Breakflip, (consulté le )
  56. a b et c Tony Fabri, « « Je sens que j’ai beaucoup donné » : Samuel Étienne annonce qu’il fait une « pause » avec Twitch », sur Ouest-France, (consulté le )
  57. Olivia Leray, « Entrecôte sauce béarnaise, Booba et codes nucléaires : François Hollande et Samuel Etienne sur Twitch ont cassé internet », sur France Info, (consulté le )
  58. « François Hollande invité par Samuel Etienne sur Twitch : "Mon plus grand regret, c'est de ne pas m’être représenté en 2017" », sur La Dépêche du Midi, (consulté le )
  59. Antoine Genton et Alexis Patri, « Twitch : François Hollande et Samuel Etienne en tête des audiences mondiales », sur Europe 1, (consulté le )
  60. Pierre Lepelletier, « Jean Castex sera l'invité du journaliste Samuel Étienne sur Twitch dimanche soir », sur Le Figaro, (consulté le )
  61. Virgile Guilhamet, « Jean Castex, nouvel invité de Samuel Étienne sur Twitch dimanche soir », sur La Dépêche du Midi, (consulté le )
  62. Tom Kerkour, « Sur Twitch, Jean Castex a attiré moins de monde que François Hollande », sur Le Figaro, (consulté le )
  63. « Jean Castex sur Twitch: Samuel Etienne défend la présence des politiques sur la plateforme », sur La Voix du Nord, (consulté le )
  64. « Samuel Étienne invite Jean Castex sur Twitch et divise les internautes », sur Ouest-France, (consulté le )
  65. Daniel Schneidermann, « Samuel Etienne sur Twitch, fin d'une blague », sur Arrêt sur images, (consulté le )
  66. « Samuel Étienne revient sur la prestation ratée de Jean Castex sur Twitch », sur Le HuffPost, (consulté le )
  67. Paul Gratian, « Jean Castex sur Twitch : « Il n’était pas dans un discours de vérité », regrette Samuel Étienne », sur Ouest-France, (consulté le )
  68. Xavier Demagny, « Twitch : invité sur la chaîne de Samuel Etienne, Jean Castex fait... du Jean Castex », sur France inter, (consulté le )
  69. Chloé Woitier, « Twitch : Samuel Étienne lance une invitation à Marine Le Pen », sur Le Figaro, (consulté le )
  70. Lucie Ronfaut, « Twitch, le nouveau terrain de jeu «sans filtre» des politiques », Libération,‎ , p. 12-13 (lire en ligne)
  71. Joffray Vasseur, « Samuel Étienne arrête temporairement Twitch », sur Le HuffPost, (consulté le )
  72. Tom Kerkour, « Samuel Étienne va reprendre sa matinale Twitch en septembre », sur Le Figaro, (consulté le )
  73. Pauline Rouquette, « Samuel Étienne annonce son grand retour sur Twitch à la rentrée », sur Europe 1, (consulté le )
  74. Marie Campistron, « Pourquoi l’animateur Samuel Étienne a-t-il été banni de Twitch ? » Accès libre, sur Le Parisien, (consulté le )
  75. Dorothée Barba, « Samuel Etienne, banni de Twitch pour 3 jours » Accès libre, sur France Inter, (consulté le )
  76. Louise Bernard et Alexis Patri, « Samuel Étienne banni de Twitch à cause d’une célèbre paire de fesses » Accès libre, sur Europe 1, (consulté le )
  77. Benjamin Ferrari, « Samuel Étienne banni de Twitch pour une photo "confondue avec de la pornographie" » Accès libre, sur Le HuffPost, (consulté le )
  78. Joachim Ohnona, « Samuel Étienne marié : Le journaliste a épousé Helen » sur purepeople.com, 9 mai 2015.
  79. Cécile Morana, « Samuel Étienne : qui est Helen, la compagne du nouveau présentateur de QPUC ? » sur Télé Star, 22 février 2016.
  80. Klhoé Dominguez et Clémence Forsans, « Samuel Étienne, heureux papa et jaloux maladif » sur Paris Match, 30 août 2016.
  81. Benjamin Fontaine, « PHOTO - L'animateur et journaliste breton Samuel Etienne est papa pour la deuxième fois », sur France Bleu, (consulté le )
  82. « Samuel Etienne, papa à 44 ans : ce qu'il a attendu avant d'avoir un enfant », sur Femme Actuelle (consulté le )
  83. Paris Match, « Samuel Etienne, à la plage avec ses enfants, dévoile son torse tatoué », sur parismatch.com (consulté le )
  84. Ministère de la Culture, « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres - été 2020 », sur culture.gouv.fr, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]