Daniel Brühl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brühl (patronyme) et González.
Daniel Brühl
Description de cette image, également commentée ci-après
Daniel Brühl lors de la Berlinale
à l'Ambassade des États-Unis en février 2015.
Nom de naissance Daniel César Martín Brühl González
Naissance (41 ans)
Barcelone, Catalogne, Espagne
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemand
Drapeau de l'Espagne Espagnol
Profession Acteur
Films notables Good Bye, Lenin!
The Edukators
Parfum d'absinthe
Les Dames de Cornouailles
Inglourious Basterds
Rush
Captain America: Civil War
Colonia
Séries notables L'Aliéniste

Daniel Brühl [ˈdaːniːɛl ˈbʁyːl][1] Écouter est un acteur allemand d'origine espagnole, né le à Barcelone (Espagne).

Il est révélé au grand public en 2003 par son rôle dans la comédie dramatique Good Bye, Lenin!, réalisé par Wolfgang Becker.

Durant les décennies suivantes, il poursuit une carrière internationale et dans différentes langues, tournant ainsi dans des films espagnols, anglais, français et américains. Parmi ses projets hollywoodiens figurent : La Vengeance dans la peau (2007), Inglourious Basterds (2009) ou encore Captain America: Civil War (2016) où il incarne Helmut Zemo. Il est aussi un collaborateur fréquent de la réalisatrice française Julie Delpy qui le dirige dans Two Days in Paris (2007), La Comtesse (2009) et Two Days in New York (2012).

L'année 2013 lui donne l'occasion de tenir les premiers rôles de deux projets considérables : le biopic Rush, où il interprète Niki Lauda ; puis le thriller politique Le Cinquième Pouvoir, où il joue Daniel Domscheit-Berg. Sa performance dans Rush lui vaut une nomination au Golden Globe du meilleur acteur.

Il est nominé une seconde fois aux Golden Globes en 2018 pour la série dramatique L'Aliéniste, dont il est la tête d'affiche.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Daniel Brühl est le fils de Hanno Brühl, comédien de théâtre allemand, et de Marisa González Domingo, une professeur espagnole[2]. Il est né à Barcelone, en Espagne, et a grandi aux côtés de son frère et de sa sœur à Cologne, en Allemagne[3].

Outre l'allemand, il parle couramment catalan, espagnol, anglais et français. Il a également des notions de japonais[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Révélation et carrière européenne[modifier | modifier le code]

En 1992, Daniel Brühl débute précocement à la télévision et enchaîne, par la suite, des petits rôles dans des séries allemandes.

En 2001, il prête sa voix au film d'animation Le Château des singes. Il joue aussi dans des films allemands tels que Pour une poignée d'herbe ou Das weiße Rauschen, avant de remporter le Prix Max Ophüls.

L'acteur au Biberach Film Festival 2002, pour une présentation de Good Bye, Lenin!.

En 2003, il devient célèbre en Allemagne et dans plusieurs pays européens avec la comédie dramatique Good Bye, Lenin!, de Wolfgang Becker. Dans ce film, il joue le rôle d'Alex, un jeune homme qui tente de cacher à sa mère, citoyenne modèle de la RDA communiste tout juste sortie de plusieurs mois de coma, les récents bouleversements politiques de son pays, notamment la chute du mur de Berlin, afin de lui éviter une rechute. Ce film rassemble plus de six millions de spectateurs en Allemagne[5].

Suite à cette révélation, l'acteur enchaîne les films en Allemagne : il joue ainsi dans le film The Edukators, qui confirme son statut de valeur montante et dans lequel il retrouve l'acteur Burghart Klaussner, déjà présent dans Good Bye, Lenin!. Puis il se tourne dès 2004 vers une carrière internationale. Il joue dans Les Dames de Cornouailles, film britannique pour lequel il prend des cours de polonais et de violon.

En 2005, il intègre la distribution du film dramatique français Joyeux Noël, qui comprend des acteurs allemands, français et écossais tels que Diane Kruger, Guillaume Canet ou encore Gary Lewis.

Un an plus tard, il interprète le militant anarchiste Salvador Puig Antich dans le film espagnol en catalan Salvador. L'année suivante, il tient un second rôle dans la comédie dramatique Two Days in Paris réalisée par Julie Delpy ; il apparait aussi pour la première fois dans un film hollywoodien : le film d'espionnage La vengeance dans la peau réalisé par Paul Greengrass. Mais c'est en 2009 qu'il se fait véritablement remarquer : il incarne le soldat Fredrick Zoller dans le film Inglourious Basterds de Quentin Tarantino, où il donne la réplique à Mélanie Laurent. Parallèlement, Julie Delpy lui confie un rôle important dans son drame historique La Comtesse.

Passage à Hollywood[modifier | modifier le code]

L'année 2011 est marquée par ses retrouvailles avec Julie Delpy qui l'invite à tourner la suite de 2 Days in Paris, Two Days in New York, avec Chris Rock. L'acteur fait aussi partie du casting choral de la comédie dramatique française Et si on vivait tous ensemble ? de Stéphane Robelin ; puis avec Carice Van Houten, il seconde Clive Owen, personnage principal du thriller Intruders de Juan Carlos Fresnadillo.

L'acteur au Festival Sant Jordi 2013, l'année de sortie de Rush et Le Cinquième Pouvoir.

L'année 2013 lui permet d'être à son tour la tête d'affiche d'un projet hollywoodien : il tient le rôle du pilote autrichien Niki Lauda dans le biopic Rush, réalisé par Ron Howard. Sa performance lui vaut une nomination au Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle. Parallèlement, il incarne l’associé de Julian Assange interprété par Benedict Cumberbatch dans le thriller Le Cinquième Pouvoir. Pour finir, il rejoint la distribution d'Anton Corbijn dans le film d’espionnage Un homme très recherché.

En 2014, il partage l'affiche du thriller L'Affaire Jessica Fuller de Michael Winterbottom, avec Kate Beckinsale. En novembre, Marvel annonce sa participation au blockbuster Captain America : Civil War, prévu pour mi-2016. L'acteur y joue le rôle du Baron Zemo, le principal antagoniste du film.

L'acteur, membre du jury de la Berlinale 2015.

En 2015, Daniel Brühl fait partie des membres du jury du 65e festival de Berlin (Berlinale), présidé par le réalisateur Darren Aronofsky. La même année, l'acteur joue dans quatre films : tout d'abord, il seconde Ryan Reynolds et Helen Mirren, interprètes principaux du drame La Femme au tableaude Simon Curtis. L'acteur y incarne Hubertus Czernin ; puis il interprète le petit ami de l'actrice Emma Watson dans le drame Colonia de Florian Gallenberger ; en Allemagne, il porte la comédie dramatique Moi et Kaminski, qui marque ses retrouvailles avec le réalisateur qui l'a révélé, Wolfgang Becker ; enfin, il fait partie d'un casting international réuni par le scénariste et réalisateur John Wells pour sa comédie dramatique À vif !, menée par Bradley Cooper. Le film est cependant un échec critique[6] et une déception commerciale[7].

En 2016, il joue dans le drame historique Seul dans Berlin, de Vincent Perez, aux côtés des anglais Emma Thompson et Brendan Gleeson. Quant à Captain America: Civil War d'Anthony et Joe Russo, c'est un succès critique et commercial.

En 2017, il partage l'affiche du biopic La Femme du gardien de zoo, réalisé par Niki Caro, avec l'actrice américaine Jessica Chastain. Puis il fait partie du casting international du thriller de science-fiction The Cloverfield Paradox, produit par J.J. Abrams et rendu disponible exclusivement sur Netflix début 2018. Cette année-là, il poursuit sa collaboration avec la plateforme pour la série télévisée L'Aliéniste, diffusée sur la TNT aux États-Unis et à l'international sur Netflix. L'acteur y a pour partenaires l'anglais Luke Evans et l'américaine Dakota Fanning. Dans son pays natal, il pose également avec Toni Garrn à l'occasion de la campagne publicitaire Made in Germany de la marque BOSS[8].

En décembre 2018, il est membre du jury lors du 17e Festival international du film de Marrakech, présidé par le réalisateur James Gray[9].

Début 2019, l'acteur est en négociation avec Disney pour reprendre son rôle d'Helmut Zemo dans une mini-série dérivée de l'univers cinématographique Marvel intitulée Falcon and the Winter Soldier, portée par Anthony Mackie et Sebastian Stan[10].

Vie privée[modifier | modifier le code]

L'acteur avec sa compagne Felicitas Rombold à la Berlinale 2018.

Daniel Brühl a été fiancé à l'actrice et animatrice allemande Jessica Schwarz.

Il est marié à Felicitas Rombold, avec qui il a une relation depuis 2010. Ensemble, ils ont un fils né en 2016[11],[12].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Prochainement

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Freunde fürs Leben
  • 1995 : Verbotene Liebe : Benji Kirchner (16 épisodes)
  • 1997 : Police 110 (Polizeiruf 110) : Robert Voigt (saison 26, épisode 8)
  • 1998 : Soko brigade des stups (SOKO München) : Knut (saison 14, épisode 17)
  • 1998 et 2000 : Tatort : Achim (2 épisodes)
  • 1999 : Sturmzeit : Chris Rathenberg (saison 1, épisode 4)
  • 2014 : The Trip : le patron du bar (saison 2, épisode 1 - non crédité)
  • 2018 : L'Aliéniste : Dr Laszlo Kreizler (10 épisodes)

Distinctions[modifier | modifier le code]

L'acteur à Berlin en 2015.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Jochen Haegele[14],[15],[16] et Damien Witecka[17] sont les voix françaises régulières en alternance de Daniel Brühl. Tristan Petitgirard[18] et Anatole de Bodinat[18] l'ont également doublé chacun à deux reprises. Par ailleurs, il se double lui-même en allemand dans Les Dames de Cornouailles et Inglourious Basterds[19], a également joué en français dans Joyeux Noël et Et si on vivait tous ensemble ? ainsi qu'en anglais dans Two Days in Paris et Two Days in New York.

Au Québec, Nicolas Charbonneaux-Collombet[20] est la voix française régulière de l'acteur.

En France
et aussi

Au Québec
et aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prononciation en haut allemand standardisé retranscrite selon la norme API.
  2. http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-93155/biographie/
  3. https://www.festival-cannes.com/fr/artiste/daniel-bruhl
  4. « Daniel Brühl », sur Premiere.fr (consulté le 24 novembre 2013).
  5. https://www.nouvelobs.com/culture/20030909.OBS6158/goodbye-lenin-phenomene-de-societe.html
  6. https://www.rottentomatoes.com/m/burnt/
  7. http://www.boxofficemojo.com/movies/?id=adamjones.htm
  8. https://www.thefashionisto.com/daniel-bruhl-2018-boss-made-in-germany-campaign/
  9. https://www.huffpostmaghreb.com/entry/daniel-bruhl-marrakech-cest-un-reve-que-je-vais-etre-triste-de-quitter-dimanche_mg_5c079082e4b0680a7eca63e6
  10. http://collider.com/falcon-winter-soldier-series-casting-director/
  11. http://www.justjared.com/2016/08/26/daniel-bruhl-brings-pregnant-girlfriend-felicitas-rombold-to-ufa-film-nights/
  12. http://www.purepeople.com/article/daniel-bruhl-est-papa-beau-prenom-pour-le-fils-du-heros-de-goodbye-lenin_a217403/1
  13. (en) « Filmographie à venir de Daniel Brühl », sur IMDb.com, (consulté le 29 mars 2018) [dernière m-à-j].
  14. a et b « Fiche du doublage français du film Rush (2013) » sur AlloDoublage
  15. a b c d e f et g Carton du doublage français sur le DVD zone 2.
  16. a et b Carton du doublage français télévisuel.
  17. a et b http://www.allodoublage.com/comediens_vf/definition.php?val=23_witecka+damien
  18. a b c d e et f « Comédiens ayant doublé Daniel Brühl en France », sur RS Doublage.
  19. http://voxofilm.free.fr/vox_I/inglourious_basterds.htm
  20. a b et c http://www.doublage.qc.ca/p.php?i=164&idacteuren=3040

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :