Vercourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vercourt
La place de Vercourt : mairie, monument aux morts et château
La place de Vercourt : mairie, monument aux morts et château
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Canton Rue
Intercommunalité Communauté de communes Authie-Maye
Maire
Mandat
Vincent Dubois
2014-2020
Code postal 80120
Code commune 80787
Démographie
Population
municipale
109 hab. (2011)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 18′ 03″ N 1° 42′ 07″ E / 50.3008333333, 1.7019444444450° 18′ 03″ Nord 1° 42′ 07″ Est / 50.3008333333, 1.70194444444  
Altitude Min. 3 m – Max. 31 m
Superficie 4,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de Somme
City locator 14.svg
Vercourt

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de Somme
City locator 14.svg
Vercourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vercourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vercourt

Vercourt est une commune française, située dans le département de la Somme en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village se trouve à 26 km d'Abbeville, chef-lieu d'arrondissement. Rue, chef-lieu de canton est à 4 km et Amiens, première ville du département est éloignée de 70 km[1].

Géologie, relief, hydrologie[modifier | modifier le code]

Le sol est silico-argileux. Ancien rivage à l'époque maritime, on trouve souvent du sable mélangé aux galets, une terre peu productive.

Situé en plaine, le village s'est bâti dans une légère dépression centrale.

Les puits sont alimentés par une nappe peu profonde[2].

Villages voisins[modifier | modifier le code]

Rose des vents Quend Villers-sur-Authie Vron Rose des vents
Rue N Vron
O    Vercourt    E
S
Rue Arry Arry

Toponymie[modifier | modifier le code]

Verculf est cité en 842[2], par Hariulf. Verculfum en 844 et Vercoul en 1301, Pouillé, en sont des formes plus récentes.

Histoire[modifier | modifier le code]

D'abord propriété des de Belloy, le village passe ensuite aux mains des sieurs Becquin et Mauvoisin en 1763[2].

En 1849, comme dans toutes les communes de France, la population masculine majeure put, pour la première fois, aller voter grâce à l'instauration du suffrage universel.

Voici la répartition (en nombre) de quelques patronymes des 40 électeurs[3] :

Aignerelle, 3 Dufour, 2 Grandin, 3 Maillard, 4 Parmentier, 2 Plus, 4

(saisie non exhaustive !)

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Charles Doudet   En fonction en 1870-1871
    Pierre Tingry   En fonction en 1895-1906
    Pierre Bellegueule[4]   En fonction en 1933
    Roger Thibaut[1]   En fonction en 1936 et en 1945
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2004 Robert Demanet    
fin 2004 en cours
(au 6 mai 2014)
Vincent Dubois   Réélu pour le mandat 2014-2020[5]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

De 14 feux en 1469, on passe à 23 feux et 77 habitants en 1724[6].

D’après le recensement Insee de 2007, Vercourt compte 109 habitants (soit une augmentation de 28 % par rapport à 1999). La commune occupe le 32 389e rang au niveau national, alors qu'elle était au 33 530e en 1999, et le 665e au niveau départemental sur 782 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Vercourt depuis 1793. Le maximum de la population a été atteint 1831 avec 179 habitants.

En 2011, la commune comptait 109 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
139 123 121 132 179 142 145 131 142
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
161 170 175 149 152 150 153 152 162
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
159 154 150 148 147 137 155 151 146
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
142 119 108 90 82 85 106 112 109
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (22,3 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (21 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,8 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,2 % d’hommes (0 à 14 ans = 24,1 %, 15 à 29 ans = 11,1 %, 30 à 44 ans = 22,2 %, 45 à 59 ans = 20,4 %, plus de 60 ans = 22,3 %) ;
  • 51,8 % de femmes (0 à 14 ans = 19 %, 15 à 29 ans = 15,5 %, 30 à 44 ans = 27,6 %, 45 à 59 ans = 15,5 %, plus de 60 ans = 22,4 %).
Pyramide des âges à Vercourt en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
1,7 
5,6 
75 à 89 ans
6,9 
16,7 
60 à 74 ans
13,8 
20,4 
45 à 59 ans
15,5 
22,2 
30 à 44 ans
27,6 
11,1 
15 à 29 ans
15,5 
24,1 
0 à 14 ans
19,0 
Pyramide des âges du département de la Somme en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
1,0 
5,9 
75 à 89 ans
9,1 
12,1 
60 à 74 ans
13,3 
20,6 
45 à 59 ans
20,0 
21,0 
30 à 44 ans
19,8 
20,6 
15 à 29 ans
19,3 
19,5 
0 à 14 ans
17,5 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Saint-Saturnin.
  • Église saint Saturnin.
  • Château sur la place : toiture à la Mansard, parc d'1,5 ha.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Annuaire administratif de la Somme-1933
  2. a, b et c Notice historique et géographique réalisée par l'instituteur, M. Pauchet, 1899, Archives départementales, Amiens
  3. http://archives.somme.fr/?id=recherche_guidee_recensements_listes_electorales&doc=&page=4&page_ref=
  4. Annuaire administratif de la Somme
  5. Le Courrier picard, édition d'Abbeville, 14 avril 2014, p. 12.
  6. Le Ponthieu, Gérard Bacquet, 1992
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  9. « Évolution et structure de la population à Vercourt en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 15 novembre 2010)
  10. « Résultats du recensement de la population de la Somme en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 15 novembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :