Bernay-en-Ponthieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bernay-en-Ponthieu
L'église Saint-Martin de Bernay.
L'église Saint-Martin de Bernay.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Canton Rue
Intercommunalité Communauté de communes Authie-Maye
Maire
Mandat
Jean Boulanger
2014-2020
Code postal 80120
Code commune 80087
Démographie
Population
municipale
243 hab. (2011)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 16′ 10″ N 1° 44′ 43″ E / 50.2694444444, 1.7452777777850° 16′ 10″ Nord 1° 44′ 43″ Est / 50.2694444444, 1.74527777778  
Altitude Min. 2 m – Max. 47 m
Superficie 9,97 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bernay-en-Ponthieu

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bernay-en-Ponthieu

Bernay-en-Ponthieu est une commune française, située dans le département de la Somme en région Picardie. En picard, le nom du village se dit « Bèrna »[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Bernay est assis sur le plan incliné, côté sud de la vallée de la Maye, petite rivière de 27 km qui prend sa source à Crécy-en-Ponthieu et se jette dans la baie de Somme, aux limites de Saint-Firmin-lès-Crotoy et de Saint-Quentin-en-Tourmont[2].

La commune est traversée par la D1001 (Ex route nationale 1), reliant Mours à Outreau.

Le village comporte quatre hameaux : La Bucaille, Retz à coulons, Genville et Le Marais[2].

Géologie[modifier | modifier le code]

Le plateau est formé d'une mince couche de terre végétale : sable, craie ou marne[2].

La vallée de la Maye est marécageuse : on y exploite encore la tourbe à la fin du XIXe siècle[2].

Climat[modifier | modifier le code]

Située à 12 km de la Manche, la commune relève du climat séquanien ou nord. Il est humide, très variable à cause du voisinage de la mer et de la vallée mais généralement tempéré[2].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Arry et Regnière-Écluse Rose des vents
Rue N Crécy-en-Ponthieu
O    Bernay-en-Ponthieu    E
S
Forest-Montiers

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bernacum, Berncia, Brenar, Bronay, Brenay, Beauregard, peut se déduire du panorama que l'on découvre des hauteurs du village[2].

Genville a relevé des sieurs du même nom.

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Plus de 60 haches en cuivre dites « haches romaines » ont été trouvées dans le marais et dans la plaine, attestant d'une occupation très ancienne des lieux. Le village était traversé par la voie romaine reliant Lyon aux Flandres[2].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Dès 843, le village est cité comme dépendant de l'abbaye de Forest-Montiers[2]. Le chemin des morts témoigne d'une époque où les morts de Bernay étaient conduits à Forest-Montiers.

En 1636, alors que le gouverneur de Rue, Charles de Halloye veut relier Abbeville à Montreuil par Bernay, Maupin, ingénieur du cardinal de Richelieu impose le maintien du passage par la ville de Rue, à cause du risque d'embuscades à Bernay[2].

Temps modernes[modifier | modifier le code]

Propriété de l'abbaye de Forest-Montiers, le moulin de Bernay-en-Ponthieu sera vendu pour 12 100 livres en 1791[3].

En 1870, sur les trois enrôlés que compte le village, un seul trouvera la mort au combat[2].

L'école actuelle date de 1890. Bâtie suivant des plans de M. Ratier, le maire de l'époque était M. Decrept[2].

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D'or au lion de sable, armé et lampassé d'azur.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    François Douay[4]    
  1819 Charles Blaise Buteux   conseiller d'arrondissement
    François Broquet    
    Louis Broquet[4]    
    Louis Decrept    
    Théodule Béguin    
         
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Jean-Marie Trouart    
mars 2008 en cours
(au 6 mai 2014)
Jean Boulanger   Réélu pour le mandat 2014-2020[5]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

D’après le recensement Insee de 2007, Bernay-en-Ponthieu compte 241 habitants (soit une augmentation de 19 % par rapport à 1999). La commune occupe le 24 783e rang au niveau national, alors qu'elle était au 25 969e en 1999, et le 426e au niveau départemental sur 782 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Bernay-en-Ponthieu depuis 1793. Le maximum de la population a été atteint 1836 avec 595 habitants.

En 2011, la commune comptait 243 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
433 436 477 468 574 595 557 580 556
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
544 503 496 526 463 409 417 435 440
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
420 421 379 315 309 316 316 337 327
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
302 264 251 215 194 202 236 246 243
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (22,8 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (21 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,4 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 18 %, 15 à 29 ans = 13,9 %, 30 à 44 ans = 26,2 %, 45 à 59 ans = 19,7 %, plus de 60 ans = 22,1 %) ;
  • 50,4 % de femmes (0 à 14 ans = 24,2 %, 15 à 29 ans = 12,1 %, 30 à 44 ans = 25 %, 45 à 59 ans = 15,3 %, plus de 60 ans = 23,4 %).
Pyramide des âges à Bernay-en-Ponthieu en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,0 
9,0 
75 à 89 ans
12,1 
13,1 
60 à 74 ans
11,3 
19,7 
45 à 59 ans
15,3 
26,2 
30 à 44 ans
25,0 
13,9 
15 à 29 ans
12,1 
18,0 
0 à 14 ans
24,2 
Pyramide des âges du département de la Somme en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
1,0 
5,9 
75 à 89 ans
9,1 
12,1 
60 à 74 ans
13,3 
20,6 
45 à 59 ans
20,0 
21,0 
30 à 44 ans
19,8 
20,6 
15 à 29 ans
19,3 
19,5 
0 à 14 ans
17,5 
L'école accueille une des classes du regroupement pédagogique
Le relais de poste de Bernay
Le château blanc à Bernay

Enseignement[modifier | modifier le code]

En 2013, l'école locale est associée, depuis plusieurs années, à celle d'Arry au sein d'un regroupement pégagogique intercommunal.

La suite des études conduit les élèves au collège de Rue et au lycée Boucher de Perthes à Abbeville.

Les étudiants relèvent de l'Université de Picardie Jules Verne.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin, en bordure de l'ancienne Nationale 1. Victor Hugo n'a guère apprécié sa forme, lors de son passage, le 5 septembre 1837[2].
  • L'ancien relais de poste de 1570, avec ses colombages d'époque, converti en grande ferme. L'écurie de M. Decrept a compté jusqu'à 180 chevaux. La suppression des voitures de poste et des diligences au profit du chemin de fer a porté grand tort à la localité qui pouvait accueillir 120 personnes du samedi au lundi[2]. Victor Hugo le décrit dans « En voyage, France et Belgique »[2].
  • Le château blanc, en réhabilitation en 2012.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Louis Decrept ( -1864), écrivain, maire de la commune[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Panneau d'entrée d'agglomération, sur la départementale 1001
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n et o Notice historique et géographique rédigée par l'instituteur M. Cacheleux, vers 1899, Archives départementales de la Somme, Amiens
  3. Village ouvert, 1985, Forest-Montiers
  4. a et b registres d'état-civil
  5. Le Courrier picard, édition d'Abbeville, 8 avril 2014, p. 11.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  8. « Évolution et structure de la population à Bernay-en-Ponthieu en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 14 novembre 2010)
  9. « Résultats du recensement de la population de la Somme en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 14 novembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :