Typhon Haiyan (2013)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Haiyan.
Typhon Haiyan
Typhon Yolanda
{{#if:
Le typhon Haiyan au-dessus des Philippines le 8 novembre 2013.
Le typhon Haiyan au-dessus des Philippines le 8 novembre 2013.

Apparition 3 novembre 2013
Dissipation 11 novembre 2013

Catégorie maximale Typhon catégorie 5
Pression minimale 858 hPa
Vent maximal
(soutenu sur 1 min.)
315 km/h

Dommages confirmés
Morts confirmés 6 201 morts + 1 785 disparus
Blessés confirmés 28 626

Zones touchées Drapeau des Palaos Palaos
Drapeau des États fédérés de Micronésie Micronésie
Drapeau des Philippines Philippines
Drapeau de la République socialiste du Viêt Nam Viêt Nam
Drapeau de la République populaire de Chine Chine

Trajectoire et intensité du typhon Haiyan.
Trajectoire et intensité du typhon Haiyan.
Échelle de Saffir-Simpson
D T 1 2 3 4 5
Saison cyclonique 2013 dans le nord-ouest de l'océan Pacifique

Le typhon Haiyan (code international : 1330, code JTWC : 31W, typhon Yolanda aux Philippines) est le 35e cyclone tropical de la saison cyclonique 2013 dans le nord-ouest de l'océan Pacifique et le douzième à avoir atteint le seuil de typhon. Le nom Haiyan (海燕) provient de la liste fournie à l'OMM par les pays riverains de la côte du Pacifique, dans ce cas la République populaire de Chine, et signifie « pétrel »[1],[2]. Ce super typhon, équivalent à un ouragan de catégorie 5 sur l'échelle de Saffir-Simpson, a donné des vents soutenus estimés de 230 km/h sur 10 minutes et de 315 km/h (170 nœuds) sur une minute[3]. Il est considéré comme le typhon le plus intense de la saison dans cette région du globe et l'un des plus violents jamais enregistrés.

Formé sous la forme d'une tempête tropicale à l'ouest des Îles Marshall et classé typhon lors de son passage au-dessus des États fédérés de Micronésie, il se dirige ensuite vers l'ouest-nord-ouest ; sa trajectoire le fait passer au-dessus des Palaos, des Philippines, du Viêt Nam, du Laos et du sud de la Chine. Le bilan provisoire au 15 novembre 2013 fait état de plus de 4 000 morts recensés par le gouvernement Philippin, et de dizaines de milliers de personnes souffrant de la faim, devant boire de l'eau non potable et sans abri[4]. Ce bilan est encore évolutif, les recensements étant difficiles du fait des énormes problèmes de communication subsistants. Le 22 novembre, le chiffre des victimes est porté à 5 200 et 1 611 disparus[5] ; le 30 novembre, le Conseil national pour la réduction et la gestion des catastrophes naturelles (NDRRMC) annonce 5 632 morts et 1 759 disparus[6]. Le 14 janvier, les chiffres sont portés à 6 201 morts, 28 626 blessés et 1 785 disparus[7].

Évolution météorologique[modifier | modifier le code]

Animation des images satellitaires dans l'infrarouge et colorisées du typhon Haiyan traversant les Philippines.

Tôt durant la journée du 2 novembre 2013, une perturbation tropicale se forme à l'ouest de Kosrae, un État fédéré de Micronésie ; l'Agence météorologique du Japon (AMJ) détecte initialement une zone dépressionnaire qui passe ensuite à l'état de dépression tropicale durant le 3 novembre[8],[9]. Avec une convection atmosphérique intense, le Joint Typhoon Warning Center émet une alerte cyclonique[10],[11]. Durant la même journée, l'AMJ émet des alertes cycloniques et le fait passer d'un état de tempête tropicale qu'elle nomme « Haiyan » à minuit (heure locale) le 4 novembre[12],[13]. L'AMJ le passe ensuite en état de sévère tempête tropicale[14]. Dix-huit heures plus tard, l'AMJ le fait passer à l'état de typhon[15].

Le typhon, avec une longueur d'approximativement 110 km (70 mi), continue à s'intensifier, tandis que son œil s'agrandit[16]. Le 6 novembre, le JTWC estime que le système dépressionnaire a atteint le statut de super typhon[17],[18]. Ce même jour, l'Administration des services atmosphériques, géophysiques et astronomiques des Philippines (ASAGAP) nomme le cyclone « Yolanda » tandis qu'il approche sa région géographique[19]. L'intensification ralentit quelque peu durant la journée, bien que le JTWC lui ait attribué le statut équivalent de catégorie 5 sur l'échelle de Saffir-Simpson aux alentours de 12 h UTC. Pendant ce temps, Haiyan avait développé un œil de 15 km (9 mi) entouré par une convection profonde[20]. Plus tard, l'œil du typhon atteint Kayangel dans les Palaos[21]. Aux alentours de 12 h UTC le 7 novembre, Haiyan atteint son pic d'intensité avec des vents soutenus sur 10 minutes à 235 km/h (145 mph) et une pression barométrique de 895 mbar (hPa ; 26,43 inHg)[22]. Six heures plus tard, le JTWC estime les vents soutenus sur une minute comme ayant atteint les 315 km/h (195 mph)[3]. À ce moment, Haiyan est considéré comme le quatrième cyclone tropical le plus violent jamais enregistré, précédé par les typhons Ida (en) (325 km/h) en 1958, Violet (335 km/h) en 1961, et Nancy (en) (345 km/h) en 1961. Cependant, du fait que ces précédents chiffres enregistrés pendant les années 1950 et 1960 étaient erronés, Haiyan est officieusement considéré comme le cyclone tropical le plus violent de l'histoire[23]. À l'aide des images satellite, la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) estime la pression minimale à 858 mbar (hPa ; 25,34 inHg) et à 884 mbar (hPa ; 26,11 inHg)[24],[25]. Haiyan s'affaiblit tandis qu'il approche du Viêt Nam[26] et frappe le pays près de Haiphong aux alentours de 21 h UTC sous le statut de sévère tempête tropicale[27]. Dans les terres, la tempête diminue encore d'intensité et est aperçue pour la dernière fois dans la province du Guangxi, en Chine, sous le statut de sévère dépression tropicale le 11 novembre[28].

Préparation[modifier | modifier le code]

Micronésie et Palaos[modifier | modifier le code]

Peu après la détection et le nommage de la dépression tropicale 31W par le JTWC le 3 novembre, une alerte cyclonique est émise à Chuuk, Losap et Polowat dans les États fédérés de Micronésie. Plus à l'ouest, Faraulep, Satawal, et Woleai sont placées en vigilance typhon tandis que Fananu et Onoun sont placées sous vigilance cyclonique[29]. Le lendemain l'alerte cyclonique s'étend jusqu'à Satawal et l'alerte au typhon jusqu'à Woleai[30]. Les îles Yap en Micronésie et celles de Koror, Babeldaob et Kayangel dans les Palaos, elles, sont en vigilance typhon tard durant la journée du 4 novembre[31]. Le gouvernement conseille l'évacuation de Kayangel et, bien que la plupart des résidents aient ignoré cette alerte, tous survivent au typhon[21]. Haiyan se dirigeant progressivement vers l'ouest les alertes dans les régions situées à l'est diminuent progressivement[32]. Haiyan s'intensifiant en typhon, les émissions d'alertes augmentent dans les Palaos et à Yap[33],[34].

Philippines[modifier | modifier le code]

Image du satellite météorologique du typhon Haiyan s'approchant des Philippines le 7 novembre à sa plus forte intensité.

Des policiers ont été déployés dans la région de Bicol avant l'arrivée du typhon[35]. Dans les provinces de Samar et de Leyte les écoles ont été fermées et les résidents habitant dans les endroits à haut risque de glissements de terrain et de montées des eaux ont été évacués[36]. Certaines régions menacées par le typhon ont été précédemment touchées par un séisme à Bohol[37]. Le président philippin ordonne le déploiement d'avions et d'hélicoptères militaires dans les régions menacées[38]. Haiyan se déplaçant à très grande vitesse, des alertes au typhon sont constamment émises dans le pays. Soixante (60) provinces, dont la capitale Metro Manila, ont reçu ces alertes[39].

Viêt Nam[modifier | modifier le code]

Le 9 novembre 2013 le cyclone se dirige tout droit vers le Viêt Nam où les vents atteindraient 75-80 mph (120-130 km/h). 200 000 personnes sont évacuées du centre du pays[40]. Les écoles sont fermées et les bateaux dépêchés dans les ports. Quelques 170 000 soldats sont mobilisés pour fournir l'aide nécessaire. Peu avant le pays avait souffert du passage des typhons Wutip et Nari et Haiyan devrait frapper avec deux fois plus d'intensité[41]. Approximativement 600 000 personnes ont été évacuées avant l'arrivée de Haiyan dans le pays; cependant, des personnes se sont plaintes d'une alerte tardive. Dans la province de Cồn Cỏ (en), tous les habitants ont été regroupés dans des abris souterrains avec assez de vivres pour quelques jours. Des centaines de vols ont été annulés et les écoles ont été fermées le 11 novembre[42].

République populaire de Chine[modifier | modifier le code]

Des alertes cycloniques sont émises dans les provinces de Hainan et Guangdong ainsi que dans la région du Guangxi. Les autorités locales chinoises se préparent à l'impact potentiel du cyclone Haiyan. Les bateaux de pêche ont été dépêchés dans les ports à midi heure locale le 9 novembre[43].

Entre les perturbations causées par Haiyan et la forte précipitation subtropicale saisonnière, des vents violents ont été enregistrés à Hong Kong depuis le 9 novembre 2013. L'observatoire météorologique de Hong Kong émet une alerte à 19 h 10 HKT le même jour et celle-ci est toujours active le 11 novembre 2013.

Impact[modifier | modifier le code]

Micronésie et Palaos[modifier | modifier le code]

À Kayangel, dans les Palaos, de nombreuses maisons ont été endommagées[44] et de nombreux arbres ont été déracinés en raison des vents violents qui se sont abattus dans la région[21]. Malgré le refus d'évacuation des habitants, aucun mort, ni blessé, n'a été recensé dans le pays. Le gouvernement planifiait l'évacuation des sans-abris de l'île[45]. Les villes de Koror, Babeldaob et Kayangel ont été privées d'eau et de courant. À Koror, des vents atteignant une vitesse de 120 km/h (75 mph) ont arraché les toits et déraciné des arbres. La voie principale menant à l'hôpital le plus proche a été bloquée par les inondations[46]. Au nord de Babeldaob, Haiyan détruit des écoles et des bâtiments[44].

Philippines[modifier | modifier le code]

À Surigao, plus de 281,94 mm d'eau ont été enregistrées en moins de 12 heures[47]. Haiyan a d'abord touché Guiuan (en), au Samar oriental, à h 45 du matin heure locale (20 h 45 UTC) avec des vents excédant les 315 km/h, en faisant l'un des typhons les plus violents jamais enregistrés au monde. Le bilan est lourd, les estimations du 11 novembre faisant état d'au moins 10 000 morts dans la seule ville de Tacloban[48].

Une femme dans un abri improvisé à Guiuan (en) le 15 novembre.

L'aéroport de Tacloban a été littéralement détruit par les vents violents. Le cyclone a traversé la zone des Visayas pendant presque une journée, causant de grandes inondations. Les provinces de Cebu et Iloilo, frappées par un séisme deux semaines plus tôt, ont été considérablement dévastées[49]. Au matin du 8 novembre, quelques médias ont retransmis en direct les dégâts causés par Haiyan. Cependant, avant le début de l'après-midi, aucune communication ne pouvait être établie dans les Visayas[50]. Des glissements de terrains ont également été rapportés. Les routes principales, rendues impossibles d'accès, ont été bloquées par des arbres déracinés. 453 vols nationaux et internationaux ont dû être annulés. Certains aéroports ont, par ailleurs, dû être fermés du 8 au 9 novembre. Quelques lieux sont isolés de toute communication[51]. 70 à 80 % de la province de Leyte a été détruite, et le gouverneur estime le nombre de morts à 10 000[52],[53]. Le chiffre des victimes initialement annoncé est revu à la baisse et le gouvernement philippin avance désormais un nombre de 5 200 morts[54]. Au Samar oriental, peu de dégâts ont été relevés[55]. Dans les provinces de Samar et de Leyte, la majeure partie des familles ont perdu des membres ou des proches de leur entourage ; des familles tentent de rechercher leurs membres disparus, en particulier les enfants[56].

Les pertes humaines et matérielles sont les plus importantes dans la ville de Tacloban[55]. Cette dévastation a été décrite par les médias comme « apocalyptique[57]. » Tacloban a été complètement dévastée, et aucun bâtiment ne semble être resté indemne[58]. Les victimes souffrent de manques d'eau, de nourriture et de médicaments[59]. De nombreux cadavres restent entassés dans les débris et dans les rues, l'air est irrespirable, et des épidémies telles que la diarrhée aigüe sont constatées en développement[60].

Taïwan[modifier | modifier le code]

À Taïwan, vingt-six personnes se sont noyées près du Nouveau Taipei à cause de violentes vagues causées par Haiyan. Dix-huit d'entre elles ont été sauvées, mais huit autres sont décédées[42],[61].

Viêt Nam[modifier | modifier le code]

Haiyan touche le Viêt Nam sous le statut de sévère tempête tropicale et frappe le pays avec des pluies violentes. 14 personnes sont mortes et 81 autres blessées, principalement à la suite d'accidents et de complications de santé liées à la préparation contre le cyclone. Quatre personnes ont été portées disparues à Quang Ninh[62].

République populaire de Chine[modifier | modifier le code]

Le typhon atteint le Hainan, province la plus touchée par le typhon, et dans laquelle six personnes ont perdu la vie. Les pertes économiques sont estimées à 4,9 milliards de yuans (803 millions de dollars)[63]. Dans le nord du Guangxi, 380 mm de pluie sont tombés et les rafales de vent ont atteint 100 km/h (60 mph)[64]. Une personne s'est noyée dans la province, et les dégâts sont estimés à 275 millions de yuans (45 millions de dollars)[63],[64]. Un cargo s'est échoué à Sanya le 8 novembre[65], trois membres de l'équipage se sont noyés et quatre autres sont portés disparus[64]. Une personne est également portée disparue sur l'île de Lantau, à Hong Kong[66].

Réactions[modifier | modifier le code]

Les Marines américains venant en aide aux sinistrés.

À la suite des dégâts engendrés par le typhon Haiyan, les Nations unies envoient une aide significative aux victimes[67].

Médecins sans frontières envoie 200 tonnes de vivres.

Amérique[modifier | modifier le code]

Le 10 novembre, le président des États-Unis Barack Obama déclare lui aussi envoyer de l'aide aux Philippines. Le secrétaire de la défense Chuck Hagel ordonne le déploiement de bateaux du Pacific Command, dont le USS George Washington (CVN-73)[68], notamment. Cependant, les vivres peinent à arriver, les zones sinistrées étant difficile d'accès à cause des débris causés par le typhon[69]. Le ministre des affaires étrangères colombien expriment sa solidarité face au chaos engendré par le typhon Haiyan et offre son aide au gouvernement philippin[70]. De son côté, le Canada annonce une aide immédiate de 5 millions $, et un appel à la générosité des canadiens a été lancé le 8 novembre[71]. Des membres de l'Équipe d'intervention en cas de catastrophe se sont rendus sur place à l'aide d'un Boeing C-17 Globemaster III de l'Aviation royale canadienne pour y établir des recherches et des sauvetages dans les zones sinistrées[72]. Il s'agit de l'opération Rennaissance.

Asie[modifier | modifier le code]

Taïwan offre 200 000 $ et Singapour 40 000 $ d'aide[73],[74].

Le chef de l'exécutif de Hong Kong Leung Chun-ying exprime sa plus profonde sympathie aux victimes du typhon[75]. Le premier ministre japonais Shinzo Abe, et le ministre des affaires étrangères Fumio Kishida, expriment également leur sympathie et leurs condoléances aux victimes du typhon. Le Japon offre une assistance humanitaire et des équipes d'intervention[76],[77]. La Russie offre l'intervention de 200 hommes dans les zones sinistrées aux Philippines. Le ministère des situations d'urgence offre une ligne téléphonique pour les citoyens souhaitant être tenus au courant de la situation aux Philippines[78]. La Corée du Sud a, elle aussi, envoyé des aides estimées à 5 millions $ aux Philippines. Une équipe d'intervention composées de 34 personnes a également été dépêchée sur place[79]. La Chine et le Viêt Nam, des pays également affectés par le typhon, ont offert 200 000 $ et 100 000 $ respectivement aux équipes d'interventions aux Philippines[80].

Europe[modifier | modifier le code]

Le Royaume-Uni offre une aide équivalente de 10 millions £ et un Boeing C-17 Globemaster III de la Royal Air Force[81]. L'Union européenne offre 4,2 millions $ d'aide. L'Allemagne, quant à elle, offre 23 tonnes de vivre et déploie plusieurs équipes d'intervention.

La Belgique a envoyé son équipe d'intervention spécialisée « B-FAST », avec 40 personnes et du matériel.

Le Vatican annonce une aide généreuse de 150 000 $. Le Pape François exprime sa plus profonde sympathie et demande à tous les peuples de prier pour les Philippines[82].

Océanie[modifier | modifier le code]

L'Australie offre 10 millions de dollars[83]. La Nouvelle-Zélande offre 1,78 million $.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Tropical cyclone names », National Weather Service,‎ 11 novembre 2013 (consulté le 18 mai 2013).
  2. (en) « The meaning of new tropical cyclone names in 2004 », Hong Kong Observatory,‎ 2003 (consulté le 11 novembre 2013)
  3. a et b (en) « Prognostic Reasoning for Super Typhoon 31W (Haiyan) Nr 19 », sur 'Joint Typhoon Warning Center, United States Navy',‎ 7 novembre 2013 (consulté le 22 décembre 2013)
  4. (fr) « Les dégâts du cyclone Haiyan au Philippines », sur Libération,‎ 15 novembre 2013 (consulté le 17 novembre 2013)
  5. [1]
  6. « Philippines: le bilan des victimes du typhon Haiyan grimpe à 5.632 morts », sur http://french.people.com.cn,‎ 1er décembre 2013 (consulté le 1er janvier 2014)
  7. http://www.ndrrmc.gov.ph/attachments/article/1125/NDRRMC%20Update%20re%20Sit%20Rep%2092%20Effects%20of%20%20TY%20%20YOLANDA.pdf
  8. (en) « Significant Tropical Weather Advisory for the Western and South Pacific Oceans 020600Z-030600ZNov2013 », Joint Typhoon Warning Center (consulté le 6 novembre 2013).
  9. (en) « WWJP25 RJTD 030000 », Japan Meteorological Agency (consulté le 6 novembre 2013).
  10. (en) « Prognostic Reasoning for Tropical Depression 31W (Thirtyone) Warning NR 01 », Joint Typhoon Warning Center (consulté le 6 novembre 2013).
  11. (en) « REF IS Tropical Cyclone Formation Alert (WTPN22 PGTW 030530) », Joint Typhoon Warning Center (consulté le 6 novembre 2013).
  12. (en) « WTPQ21 RJTD 031800 RSMC Tropical Cyclone Advisory », Japan Meteorological Agency (consulté le 6 novembre 2013).
  13. (en) « WTPQ21 RJTD 040000 RSMC Tropical Cyclone Advisory », Japan Meteorological Agency (consulté le 6 novembre 2013).
  14. (en) « WTPQ21 RJTD 050000 RSMC Tropical Cyclone Advisory », Japan Meteorological Agency (consulté le 6 novembre 2013).
  15. (en) « WTPQ21 RJTD 051800 RSMC Tropical Cyclone Advisory », Japan Meteorological Agency (consulté le 6 novembre 2013).
  16. (en) « Prognostic Reasoning for Typhoon 31W (Haiyan) Warning Nr 11 », Joint Typhoon Warning Center,‎ 2013 (consulté le 8 novembre 2013).
  17. (en) « Prognostic Reasoning for Typhoon 31W (Haiyan) Warning Nr 12 », Joint Typhoon Warning Center,‎ 2013 (consulté le 8 novembre 2013).
  18. (en) Kevin Boyle Gary Padgett, « Monthly Global Tropical Cyclone Summary – October 2006 », Typhoon 2000,‎ 2007 (consulté le 8 novembre 2013).
  19. (en) « Tropical Cyclone Warning: Typhoon "Yolanda" (Haiyan) Severe Weather Bulletin Number One », Philippine Atmospheric, Geophysical and Astronomical Services Administration,‎ 2013 (consulté le 8 novembre 2013).
  20. (en) « Prognostic Reasoning for Super Typhoon 31W (Haiyan) Nr 14 », Joint Typhoon Warning Center,‎ 2013 (consulté le 8 novembre 2013).
  21. a, b et c (en) « Palau assesses damage after Super Typhoon Haiyan »,‎ 2013 (consulté le 7 novembre 2013).
  22. (en) « WTPQ21 RJTD 071200 RSMC Tropical Cyclone Advisory », Japan Meteorological Agency,‎ 2013 (consulté le 8 novembre 2013).
  23. (en) Jeff Masters, « Super Typhoon Haiyan: Strongest Landfalling Tropical Cyclone on Record », Weather Underground,‎ 2013 (consulté le 8 novembre 2013).
  24. (en) « Typhoon 31W (Haiyan) ADT History Listing », Satellite Analysis Branch,‎ 2013 (consulté le 8 novembre 2013).
  25. (en) « Position History for 31W », Satellite Analysis Branch,‎ 2013 (consulté le 8 novembre 2013).
  26. (en) « Prognostic Reasoning for Typhoon 31W (Haiyan) Warning Nr 31 », sur Joint Typhoon Warning Center, United States Navy,‎ 10 novembre 2013 (consulté le 10 novembre 2013).
  27. (en) « WTPQ21 RJTD 102100 RSMC Tropical Cyclone Advisory », sur Japan Meteorological Agency,‎ 10 novembre 2013 (consulté le 10 novembre 2013).
  28. (en) « WTPQ21 RJTD 111200 RSMC Tropical Cyclone Advisory », sur Japan Meteorological Agency,‎ 11 novembre 2013 (consulté le 12 novembre 2013).
  29. (en) Derek L. Williams, « Tropical Depression 31W Advisory Number 1 », National Weather Service Office in Tiyan, Guam,‎ 2013 (consulté le 6 novembre 2013).
  30. (en) Michael P. Ziobro, « Tropical Storm Haiyan (31W) Advisory Number 4 », National Weather Service Office in Tiyan, Guam,‎ 2013 (consulté le 6 novembre 2013).
  31. (en) Patrick K. Chan, « Tropical Storm Haiyan (31W) Advisory Number 5 », National Weather Service Office in Tiyan, Guam,‎ 2013 (consulté le 6 novembre 2013).
  32. (en) Carl Alan Mcelroy, « Tropical Storm Haiyan (31W) Advisory Number 6 », National Weather Service Office in Tiyan, Guam,‎ 2013 (consulté le 6 novembre 2013).
  33. (en) Kenneth R. Kleeschulte and Charles P. Guard, « Typhoon Haiyan (31W) Advisory Number 8 », National Weather Service Office in Tiyan, Guam,‎ 2013 (consulté le 6 novembre 2013).
  34. (en) Patrick K. Chan, « Typhoon Haiyan (31W) Advisory Number 9 », National Weather Service Office in Tiyan, Guam,‎ 2013 (consulté le 6 novembre 2013).
  35. (en) Ellalyn B. De Vera and Aaron B. Recuenco, « Super Typhoon ‘Yolanda’ may hit Visayas Friday », Manila Bulletin,‎ 2013 (consulté le 7 novembre 2013).
  36. (en) FR Jimenez, « PNoy, nagbabala sa seryosong peligrong dala ng 'super typhoon' na si 'Yolanda' », GMA News,‎ 2013 (consulté le 7 novembre 2013).
  37. (en) Jani Arnaiz Joey Gabieta, « Evacuation centers, rescue plans set in Visayas for supertyphoon Yolanda », Inquirer,‎ 2013 (consulté le 7 novembre 2013).
  38. (en) Kristine Angeli Sabillo, « Aquino: PH ready to face supertyphoon ‘Yolanda’ », Inquirer,‎ 2013 (consulté le 7 novembre 2013).
  39. (en) ANC, « 'Yolanda' accelerates, signal number 4 up over parts of E. Visayas », ANC and Yahoo,‎ 2013 (consulté le 7 novembre 2013).
  40. (fr) « Evacuations de masse au Vietnam à l'approche du super typhon Haiyan », sur Le monde,‎ 9 novembre 2013 (consulté le 9 novembre 2013).
  41. (en) « BBC News: Typhoon Haiyan: Hundreds feared dead in Philippines », sur BBC,‎ 9 novembre 2013 (consulté le 9 novembre 2013).
  42. a et b (en) « Tropical Storm Haiyan makes landfall in Vietnam », sur British Broadcasting Company,‎ 10 novembre 2013 (consulté le 10 novembre 2013).
  43. (en) « China issues higher Typhoon alert as Haiyan nears - People's Daily Online », sur English.peopledaily.com.cn (consulté le 11 novembre 2013).
  44. a et b (en) « Palau: Typhoon Haiyan - initial damage reports as at 7 November 2013 », ReliefWeb,‎ 2013 (consulté le 7 novembre 2013).
  45. (en) « Palau assesses damage after Super Typhoon Haiyan », Australian Broadcasting Corporation,‎ 2013 (consulté le 7 novembre 2013).
  46. (en) ReliefWeb, « OCHA Flash Update #3 FSM & Palau Tropical Storm Haiyan (31W) », sur United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs,‎ 7 novembre 2013 (consulté le 7 novembre 2013).
  47. (en) Eric Leister, « Official: Super Typhoon Death Toll Could Reach 1,200 », AccuWeather,‎ 2013 (consulté le 9 novembre 2013).
  48. Le Nouvel Observateur avec AFP, « PHILIPPINES: 10 000 morts dans une seule ville après le super-typhon. »,‎ 2013 (consulté le 11 novembre 2013)
  49. (en) Mark Tran, « Philippines rescue services brace for devastation of typhoon Haiyan », The Guardian,‎ 2013 (consulté le 9 novembre 2013).
  50. (en) Frances Mangosing, « Manila loses contact with Roxas, Gazmin in Leyte », Inquirer,‎ 2013 (consulté le 9 novembre 2013).
  51. (en) Staffs, « Super typhoon Haiyan shuts airports, flights cancelled across Philippines », News Australia,‎ 2013 (consulté le 9 novembre 2013).
  52. (en) « Fears at least 10,000 dead in Philippines as Super Typhoon Haiyan approaches Vietnam », sur ABC news.
  53. (en) « Typhoon Haiyan (Yolanda) Update: Death Toll Could Reach 10,000 », sur Hurricane Central.
  54. http://www.liberation.fr/monde/2013/11/22/aux-philippines-le-typhon-haiyan-a-tue-les-hommes-et-fragilise-les-enfants_961277
  55. a et b (en) « DOST – Project NOAH » (consulté le 12 novembre 2013).
  56. (en) Kate Hodal, « Typhoon Haiyan: desperate survivors and destruction in flattened city », sur The Guardian (consulté le 12 novembre 2013).
  57. (en) Mullen, Jethro, « Super Typhoon Haiyan, one of strongest storms ever, hits central Philippines », sur CNN,‎ 8 novembre 2013 (consulté le 8 novembre 2013).
  58. (en) « Tacloban flattened by typhoon Haiyan », sur The Age (consulté le 12 novembre 2013).
  59. (fr) Cyril Payen, « Philippines : les envoyés spéciaux de FRANCE 24 auprès des rescapés », sur France 24 (consulté le 13 novembre 2013).
  60. (fr) « Typhon Haiyan: 10 000 morts seulement à Tacloban », sur fr.canoe.ca (consulté le 13 novembre 2013).
  61. (en) « 8-meter waves kill 8 in Taiwan », sur Xinhua News (consulté le 10 novembre 2013).
  62. (vi) « Bão Haiyan làm 18 người chết, mất tích, 81 người bị thương », sur Voice of Vietnam,‎ 12 novembre 2013 (consulté le 12 novembre 2013).
  63. a et b (en) « Typhoon Haiyan Leaves 7 Dead in South China », sur CRI,‎ 12 novembre 2013 (consulté le 12 novembre 2013).
  64. a, b et c (en) ABC News, « Haiyan Storm Kills 8 in China, Devastates Farming », sur Associated Press,‎ 12 novembre 2013 (consulté le 12 novembre 2013).
  65. (en) « Typhoon Haiyan brings gales, rainstorms to S China »,‎ 11 novembre 2013 (consulté le 12 novembre 2013).
  66. (en) The Standard, « Horror as teenager lost at sea » (consulté le 12 novembre 2013).
  67. (en) « UN Rushes Aid as Typhoon Haiyan Leaves Philippines Counting Dead », sur Bloomberg (consulté le 13 novembre 2013).
  68. (en) « Typhoon Haiyan leaves 1,774 dead, 'hideous' destruction », sur CNN,‎ 8 novembre 2013 (consulté le 12 novembre 2013).
  69. (en) « Typhoon Haiyan slams into northern Vietnam », CBS News,‎ 10 novembre 2013 (consulté le 10 novembre 2013).
  70. (es) « Comunicado del Ministerio de Relaciones Exteriores en solidaridad con el Gobierno y el pueblo de Filipinas | Cancillería », sur Cancilleria.gov.co (consulté le 12 novembre 2013).
  71. (en) Mackrael, Kim, « Ottawa will match Canadians' donations to Typhoon Haiyan relief efforts, minister says »,‎ 10 novembre 2013 (consulté le 11 novembre 2013).
  72. (en) « Ottawa sending DART to Philippines after deadly storm », sur CTV News,‎ 13 novembre 2013 (consulté le 12 novembre 2013).
  73. (en) « Typhoon Haiyan: Philippines declares state of calamity », sur BBC (consulté le 13 novembre 2013).
  74. (en) AFP, « World comes to aid of Haiyan victims »,‎ 11 novembre 2013 (consulté le 13 novembre 2013).
  75. (en) « CE expresses sympathies for victims of Philippine typhoon », sur Info.gov.hk (consulté le 11 novembre 2013).
  76. (en) « Typhoon Damage in the Philippines (Dispatch of Assessment Team). Ministry of Foreign Affairs of Japan », sur Mofa.go.jp (consulté le 12 novembre 2013).
  77. (en) « Typhoon Damage in the Philippines (Messages of Sympathies from Prime Minister Shinzo Abe and Minister for Foreign Affairs Fumio Kishida). Ministry of Foreign Affairs of Japan », sur Mofa.go.jp (consulté le 12 novembre 2013).
  78. (en) « Russia's Emergencies Ministry opens Philippines typhoon hotline - News - World - The Voice of Russia: News, Breaking news, Politics, Economics, Business, Russia, International current events, Expert opinion, podcasts, Video », sur The Voice of Russia,‎ 11 novembre 2013 (consulté le 13 novembre 2013).
  79. (en) « S. Korea to offer 5 mln USD in aid for typhoon-hit Philippines », sur China.org.cn (consulté le 12 novembre 2013).
  80. (en) Typhoon Haiyan: Philippines declares state of calamity.
  81. (en) « UK to send ship to help Philippines, David Cameron announces », sur BBC,‎ 11 novembre 2013 (consulté le 11 novembre 2013).
  82. (en) « Vatican gives $150,000 in emergency aid to PH | Inquirer Global Nation », sur Globalnation.inquirer.net (consulté le 12 novembre 2013).
  83. (en) ABC/AFP, « Australia pledges $10m in aid for the Philippines in wake of Typhoon Haiyan »,‎ 11 novembre 2013 (consulté le 11 novembre 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :