Woleai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Woleai
Wolea (woe)
Image satellite légendée de Woléaï.
Image satellite légendée de Woléaï.
Géographie
Pays Drapeau des États fédérés de Micronésie Micronésie
Archipel Îles Carolines
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 7° 22′ 00″ N 143° 54′ 00″ E / 7.366667, 143.9 ()7° 22′ 00″ N 143° 54′ 00″ E / 7.366667, 143.9 ()  
Superficie 4,5 km2
Nombre d'îles 20
Île(s) principale(s) Falalop, Wottegai
Point culminant non nommé (2 m)
Géologie Atoll
Administration
Statut Municipalité

État Yap
Démographie
Population 1 081 hab. (2001)
Densité 240,22 hab./km2
Autres informations
Fuseau horaire UTC+10

Géolocalisation sur la carte : Micronésie

(Voir situation sur carte : Micronésie)
Woleai
Woleai
Atolls des États fédérés de Micronésie

Woleai, en woléaïen Wolea ou Uleai u Oleai, est un atoll des États fédérés de Micronésie.

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'atoll de Woleai est appelé Wolea ou Uleai u Oleai en woléaïen. Son île principale est appelée Woléaï ou Woleai, Wottegai en woléaïen.

Géographie[modifier | modifier le code]

Woléaï est situé dans l'océan Pacifique, dans l'ouest des îles Carolines. Administrativement, il constitue une municipalité de l'État de Yap dans les États fédérés de Micronésie.

L'atoll compte vingt îles qui couvrent une superficie de 4,5 km2.

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la majeure partie de la Seconde Guerre mondiale, la piste d'atterrissage de l'atoll est utilisé par l'armée impériale japonaise.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'atoll est peuplé de 1 081 habitants répartis sur les îles de Woléaï (ou Wottégaï), Falalus, Seliap (ou Sulywap), Falalop (ou Falalap) et Tegaïlap (ou Tagalap). Les écoles secondaires des îles de Falalop et Woléaï accueillent des élèves de toutes les îles de l'atoll ainsi que ceux des atolls voisins d'Eauripik, Ifaluk, Lamotrek, Faraulep et l'île de Satawal.

Le 6e président des États fédérés de Micronésie de 2003 à 2007, Joseph Urusemal, est originaire de Woléaï.

Culture[modifier | modifier le code]

Exemple d'écriture woléaïenne.

Les habitants de l'atoll parlent une langue micronésienne de la famille troukique, le woléaïen, ainsi que l'anglais de manière courante.

Woléaï est d'un intérêt particulier pour les linguistes car l'écriture woléaïenne, l'écriture de la langue locale, est de nature syllabique et découverte par John Macmillan Brown qui l'a vue utilisée par quelques locuteurs de la langue en 1913.

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]