Nomenclature des cyclones tropicaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Perturbation tropicale)
Aller à : navigation, rechercher
Trajectoire cumulative des cyclones tropicaux à travers le monde

La nomenclature des cyclones tropicaux désigne les noms que prennent les différentes phases dans la vie des cyclones tropicaux. Cet article traite également des termes associés aux cyclones subtropicaux et extratropicaux qui peuvent être à l'origine ou à la dissipation des cyclones tropicaux. Finalement, il liste des noms de tempêtes de certaines saisons cycloniques.

Phases de vie[modifier | modifier le code]

Onde tropicale[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Cyclogénèse tropicale et Onde tropicale.
Position de la ZCIT en janvier (en bleu) et en juillet (en rouge)

Une onde tropicale est une courbe dans l’écoulement normalement droit de l’air de surface sous les tropiques, sous la forme d'un creux barométrique[1]. Lorsqu'elle est accompagnée d’averses et d’orages, on parle plutôt de perturbation tropicale.

Les ondes tropicales prennent naissance dans la zone de convergence intertropicale (ZCIT), une ceinture de basses pressions encerclant la Terre à proximité de l'équateur. Elles se déplacent sous l'influence des vents alizés, vers l'ouest. Une onde tropicale qui se déplace trop rapidement ne peut produire la circulation cyclonique nécessaire à la production de tempêtes tropicales. Toutefois, une telle onde tropicale génère souvent des vents de tempête tropicale sur son sillage.

Océan Atlantique[modifier | modifier le code]

Dans l'océan Atlantique, une onde tropicale typique apparaît en Afrique de l'Ouest, et se déplace vers l'ouest. Environ 60 % des cyclones tropicaux du bassin de l'Atlantique proviennent d'ondes tropicales. Il arrive également que des cyclones tropicaux dégénèrent en ondes tropicales.

Est de l'océan Pacifique[modifier | modifier le code]

La plupart des ondes tropicales de l'est de l'océan Pacifique sont des ondes tropicales de l'océan Atlantique qui ont migré à travers l'Amérique centrale.

Perturbation tropicale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cyclogénèse tropicale.

Une perturbation tropicale est un système météorologique ayant les caractéristiques suivantes :

Une perturbation tropicale dont les vents de surface suivent une circulation cyclonique détectable est appelée dépression tropicale.

Dépression tropicale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cyclogénèse tropicale.
Vitesse des
vents soutenus[1]
Onde de
tempête
Dépression tropicale Moins de 17 m/s
Moins de 63 km/h
Moins de 39 mi/h
Moins de 34 nœuds
Négligeable

Une dépression tropicale est une perturbation tropicale qui possède les caractéristiques suivantes :

Une dépression tropicale dont la vitesse des vents soutenus dépasse 17 mètres par seconde est désignée sous le nom de tempête tropicale.

Tempête tropicale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cyclogénèse tropicale.
Vitesse des
vents soutenus[1]
Onde de
tempête
Tempête tropicale 17 à 33 m/s
63 à 118 km/h
39 à 74 mi/h
34 à 64 nœuds
Moins de 1,2 mètres
Moins de 5 pieds

Une tempête tropicale est une dépression tropicale qui possède les caractéristiques suivantes :

Si une tempête tropicale vient à accumuler suffisamment d'énergie, elle pourra générer des vents soutenus de plus de 33 m/s et sera considérée comme un cyclone tropical. On pourra alors observer, la plupart du temps, une zone dégagée au centre du cyclone, l'œil. Dépendamment du bassin cyclonique où elle est placée, on lui assignera le nom d'ouragan, de typhon, ou de cyclone.

Cyclone tropical[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Cyclone tropical et Cyclogénèse tropicale.
Noms donnés aux cyclones tropicaux par bassin: 1) Ouragan 2) Typhon 3) Cyclone.

Un cyclone tropical est l'évolution d'une tempête tropicale et possède les caractéristiques suivantes :

Diverses dénominations sont données aux cyclones tropicaux, selon le bassin cyclonique où ils sévissent :

  • Ouragan : océan Atlantique Nord et océan Pacifique Nord à l'Est de la ligne de changement de date ;
  • Typhon : océan Pacifique Nord à l'Ouest de la ligne de changement de date ;
  • Cyclone tropical violent : océan Pacifique Sud à l'ouest de 160°E et océan Indien Sud à l'est de 90°E ;
  • Tempête cyclonique violente : océan Indien Nord ;
  • Cyclone tropical : océan Indien Sud à l'ouest de 90°E et océan Pacifique Sud à l'Est de 160°E ;
  • Cyclone : océan Atlantique Sud (formulation officieuse).

Ou selon les pays et cultures :

La force des cyclones est classée par l'échelle de Saffir-Simpson allant de 1 à 5 :

Vitesse des
vents soutenus
Onde de
tempête
Dépression tropicale Vents de 118 à 153 km/h Onde de 1.2 à 1,7 m
Dépression tropicale Vents de 154 à 177 km/h Onde de 1.8 à 2,7 m
Dépression tropicale Vents de 178 à 209 km/h Onde de 2.8 à 3,9 m
Dépression tropicale Vents de 210 à 250 km/h Onde de 4.0 à 5,5 m
Dépression tropicale Vents supérieurs à 250 km/h Onde supérieure à 5,5 m

Classification selon le bassin[modifier | modifier le code]

Voici la nomenclature plus spécifique utilisée par chacun des Centres météorologiques régionaux spécialisés chargés par l'Organisation météorologique mondiale de surveiller et nommer les systèmes tropicaux. À noter que les organismes américains comme le National Hurricane Center, le Central Pacific Hurricane Center et le Joint Typhoon Warning Center, utilisent les vents soutenus sur une minute pour effectuer leur évaluation alors que les autres centres utilisent les vents soutenus sur dix minutes.

Classifications des systèmes tropicaux sur le bassin (vent moyen sur 10 minute)[6]
Échelle de Beaufort Vent soutenu sur 10 minutes (nœuds) Océan Indien nord
Service météorologique indien
Océan Indien sud-ouest
Météo-France
Australie
Bureau of Meteorology
Pacifique sud-ouest
Fiji Meteorological Service
Pacifique nord-ouest
Japan Meteorological Agency
Pacifique nord-ouest
Joint Typhoon Warning Center
Pacific nord-est et
Atlantique nord
National Hurricane Center et Central Pacific Hurricane Center
0–6 <28 Dépression Perturbation tropicale Dépression tropicale Dépression tropicale Dépression tropicale Dépression tropicale Dépression tropicale
7 28–29 Dépression profonde Dépression
30–33 Tempête tropicale Tempête tropicale
8–9 34–47 Tempête cyclonique Tempête tropicale modérée Cyclone tropical (1) Cyclone tropical Tempête tropicale
10 48–55 Tempête tropicale sévère Tempête tropicale sévère Cyclone tropical (2) Tempête tropicale sévère
11 56–63 Typhon Ouragan (1)
12 64–72 Tempête tropicale très sévère Cyclone tropical Cyclone tropical sévère (3) Typhon
73–85 Ouragan (2)
86–89 Cyclone tropical sévère (4) Ouragan majeur (3)
90–99 Cyclone tropical intense
100–106 Ouragan majeur (4)
107–114 Cyclone tropical sévère (5)
115–119 Cyclone tropical très intense Super Typhon
>120 Super tempête cyclonique Ouragan majeur (5)

Autres définitions[modifier | modifier le code]

Ouragan majeur[modifier | modifier le code]

Un ouragan majeur est un terme utilisé par le National Hurricane Center pour désigner un ouragan dont les vents soutenus dépassent les 50 m/s, soit les ouragans de catégorie 3 ou plus sur l'échelle de Saffir-Simpson.

Ouragan capverdien[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ouragan capverdien.

Un ouragan capverdien est un ouragan dont on peut retracer l'origine à proximité des îles du Cap-Vert (1000 km à la ronde), près de l'Afrique de l'ouest, et qui devient ouragan au-dessus de l'océan Atlantique.

Tempête subtropicale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : cyclone subtropical.

Une tempête subtropicale est un système de basses pressions se développant à mi-chemin entre les tropiques et les latitudes moyennes, et qui possède certaines caractéristiques des tempêtes tropicales. Si les conditions se présentent, une tempête subtropicale peut devenir tropicale.

Tempête extratropicale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : cyclone extratropical.

Une tempête extratropicale ou cyclone extratropical est une dépression des latitudes moyennes dont la source principale d'énergie est dans les différences de pression atmosphérique. Le cisaillement vertical des vents y est significatif et la répartition de la chaleur et de l'humidité est très asymétrique par rapport au centre du système.

Listes de noms des cyclones tropicaux par bassin[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Le fait de donner un prénom aux cyclones tropicaux remonte à plus de deux siècles (XVIIIe). Cela répond à un besoin de différencier chaque événement des précédents. Ainsi les Espagnols donnaient au cyclone le nom du saint patron du jour. Ainsi les ouragans ayant frappé Porto Rico le 13 septembre 1876, puis à la même date en 1928, s'appellent tous les deux San Felipe[7]. Celui de 1928 avait frappé la veille la Guadeloupe et reste appelé le « Grand Cyclone » de 1928 à cet endroit.

La première utilisation de noms de personnes donnés à ces système fut faite par Clement Lindley Wragge, un météorologiste australien du début du XXe siècle. Il prenait des prénoms de femmes, des noms de politiciens qu'il n'aimait pas, des noms historiques et de la mythologie[8],[9].

L'armée américaine, du début du XXe siècle jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, avait l'habitude d'utiliser l'alphabet phonétique des transmissions militaires avec l'année. De leur côté, les météorologistes de l'American Air Force (précuseur de la US Air Force) et de la US Navy du théâtre Pacifique, pendant la Seconde guerre mondiale, donnaient des prénoms féminins aux cyclones tropicaux, généralement celui de leur femme ou de leur petite amie[8]. En 1950, le système d'alphabet phonétique (Able-Baker-Charlie-Dog,etc.) fut officialisé dans l'Atlantique Nord par le service météorologie américain (National Weather Service). En 1953, la liste répétitive fut remplacée par une autre liste utilisant exclusivement des prénoms féminins et en 1954, la liste précédente fut reprise mais il fut décidé de changer de liste chaque année[8].

Depuis 1979, suite aux critiques des mouvements féministes, les ouragans sont baptisés avec des prénoms alternativement masculins et féminins (en anglais, espagnol et français) dans le bassin atlantique[8]. Un principe de cycles fut aussi établi. Basé sur 6 ans et six listes, les années paires débutent par un prénom masculin et impaires un prénom féminin. Ainsi la liste de 2000 est la même que celle de 1994 ; la liste de 2001 reprend celles de 1989 et 1995. Les six listes prévoient 21 prénoms courants de A à W mais sans Q ni U, plutôt pauvres en prénoms. Ensuite, il est prévu d'utiliser les lettres grecques. En 2005, année de record avec 27 cyclones, la liste fut totalement utilisée jusqu'à Wilma, puis jusqu'à la lettre grecque Zeta.

Comme les cyclones tropicaux ne se limitent pas au bassin Atlantique, des listes similaires sont confectionnées pour les différents secteurs des océans Atlantique, Pacifique et Indien. Dans le bassin de l'océan Atlantique, le National Hurricane Center (NHC) de Miami est officiellement chargé de nommer les cyclones. Le bassin de l'océan Pacifique est divisé en plusieurs secteurs vu son étendue. Le NHC de Miami nomme ceux de la portion est, le Central Pacific Hurricane Center de Honolulu baptise ceux du centre-nord, le centre japonais ceux du nord-ouest mais l'Administration des services atmosphériques, géophysiques et astronomiques des Philippines dispose de ses propres listes de noms. Finalement, les cyclones tropicaux du sud-ouest du Pacifique reviennent au Bureau of Meteorology (BOM) australien et aux centres météorologiques de Fidji et de Papouasie-Nouvelle-Guinée.

La dénomination dans l'océan Indien revient au BOM, au service météorologique indien et au centre météorologique de l'Île Maurice, selon le secteur. Dans les secteurs nord, sous-continent indien et Arabie, les cyclones n'étaient pas nommés avant 2006 alors que ceux dans le sud-ouest ont des noms depuis la saison 1960/61[8].

Les noms restent des prénoms dans l'Atlantique Nord et le Pacifique nord-est, mais ailleurs les différents pays soumettent des noms de fleurs, d'oiseaux, etc., pas nécessairement dans un ordre alphabétique, à l'OMM[8],[10]. Lors de graves cyclones, les noms de ces derniers sont supprimés des listes et remplacés afin de ne pas choquer la population en lui rappelant de trop mauvais souvenirs. Ainsi, dans la liste 2004, Matthew a remplacé le nom de Mitch car l'Ouragan Mitch tua environ 18 000 personnes dans l'Amérique centrale en 1998.

Atlantique[modifier | modifier le code]

Nord[modifier | modifier le code]

Trajectoires des ouragans de l'Atlantique (1980-2005).

Depuis 1979, les cyclones tropicaux sont baptisés avec des prénoms alternativement masculins et féminins. Les prénoms sont des prénoms en anglais, espagnol et français. Un principe de cycles fut aussi établi. Basé sur 6 ans et six listes, les années paires débutent par un prénom masculin et impaires un prénom féminin. Ainsi la liste de 2000 est la même que celle de 1994 ; la liste de 2001 reprend celles de 1989 et 1995. Lors de graves cyclones, les noms de ces derniers sont supprimés de la liste et remplacés afin de ne pas choquer la population en lui rappelant de trop mauvais souvenirs.

Les six listes prévoient 21 prénoms courants de A à W mais sans Q ni U, plutôt pauvres en prénoms. Ensuite, il est prévu d'utiliser les lettres grecques. En 2005, année de record avec 27 cyclones, la liste fut totalement utilisée jusqu'à Wilma, puis jusqu'à la lettre grecque Zêta.

Noms des cyclones tropicaux dans le nord de l'océan Atlantique[11]
Liste I
(2013)
Liste II
(2014)
Liste III
(2015)
Liste IV
(2016)
Liste V
(2017)
Liste VI
(2018)

Andrea
Barry
Chantal
Dorian
Erin
Fernand
Gabrielle
Humberto
Ingrid
Jerry
Karen
Lorenzo
Melissa
Nestor
Olga
Pablo
Rebekah
Sebastien
Tanya
Van
Wendy

Arthur
Bertha
Christobal
Dolly
Edouard
Fay
Gonzalo
Hanna
Isaias
Josephine
Kyle
Laura
Marco
Nana
Omar
Paulette
Rene
Sally
Teddy
Vicky
Wilfried

Ana

Bill
Claudette
Danny
Erika
Fred
Grace
Henri
Ida
Joaquin
Kate
Larry
Mindy
Nicholas
Odette
Peter
Rose
Sam
Teresa
Victor
Wanda

Alex

Bonnie
Colin
Danielle
Earl
Fiona
Gaston
Hermine
Ian
Julia
Karl
Lisa
Matthew
Nicole
Otto
Paula
Richard
Shary
Tobias
Virginie
Walter

Arlene
Bret
Cindy
Don
Emily
Franklin
Gert
Harvey
Irma
Jose
Katia
Lee
Maria
Nate
Ophelia
Philippe
Rina
Sean
Tammy
Vince
Whitney

Alberto
Beryl
Chris
Debby
Ernesto
Florence
Gordon
Helene
Isaac
Joyce
Kirk
Leslie
Michael
Nadine
Oscar
Patty
Rafael
Sara
Tony
Valerie
William

Sud[modifier | modifier le code]

Les cyclones tropicaux sont très rares au sud de l'Équateur dans l'océan Atlantique. Il n'y a donc pas de liste prévue pour les nommer. Quand un ouragan s'y est produit en 2004, il prit le nom de Cyclone Catarina selon l'endroit où il toucha terre, soit l'État de Santa Catarina au Brésil. Quelques météorologistes l'ont cependant appelé ouragan Aldonça en utilisant le même principe que dans l'Atlantique Nord, soit par un nom débutant en A.

Pacifique nord[modifier | modifier le code]

À l'est de 140 ouest[modifier | modifier le code]

Trajectoires des ouragans à l'est de l'océan Pacifique (1980-2005), la ligne verticale indique la longitude 140 ouest.

Les noms des cyclones tropicaux dans ce secteur de l'océan Pacifique suivent un schème identique à celui dans le nord de l'océan Atlantique mais avec sa propre liste. Les premières listes de noms furent introduites un an avant celles dans l'Atlantique, soit en 1978. Il y a six listes qui sont utilisées en rotation mais seulement deux listes contiennent des noms avec X, Y et Z, ce qui fait que la portion avec ces noms est répétées à chaque deux ans. Ce n'est qu'à partir de 1985 que des noms commençant par X, Y et Z furent ajoutés alors que le nombre d'ouragans pourraient dépasser la longueur des listes originales. En 1978, la liste IV est utilisée, puis il y a rotation à la liste I.

Les noms d'ouragans peuvent être retirés de la liste par suite de dommages exceptionnels mais cela se produit rarement puisque la trajectoire des systèmes dans le nord-est de l'océan Pacifique est le plus souvent au-dessus de la mer. Le dernier à avoir été retiré est l'ouragan Kenna en 2002. Comme pour le nord de l'océan Atlantique, l'alphabet grec (Alpha, Beta, etc.) sera utilisé si plus de 24 tempêtes se produisaient.

Nom des cyclones tropicaux à l'est de la longitude 140 ouest[11]
Liste I
(2015)
Liste II
(2016)
Liste III
(2017)
Liste IV
(2018)
Liste V
(2013)
Liste VI
(2014)
Andres

Blanca
Carlos
Dolores
Enrique
Felicia
Guillermo
Hilda
Ignacio
Jimena
Kevin
Linda
Marty
Nora
Olaf
Patricia
Rick
Sandra
Terry
Vivian
Waldo
Xina
York
Zelda

Agatha

Blas
Celia
Darby
Estelle
Frank
Georgette
Howard
Isis
Javier
Kay
Lester
Madeline
Newton
Orlene
Paine
Roslyn
Seymour
Tina
Virgil
Winifred
Xavier
Yolanda
Zeke

Adrian

Beatriz
Calvin
Dora
Eugene
Fernanda
Greg
Hilary
Irwin
Jova
Kenneth
Lidia
Max
Norma
Otis
Pilar
Ramon
Selma
Todd
Veronica
Wiley
Xina
York
Zelda

Aletta

Bud
Carlotta
Daniel
Emilia
Fabio
Gilma
Hector
Ileana
John
Kristy
Lane
Miriam
Norman
Olivia
Paul
Rosa
Sergio
Tara
Vicente
Willa
Xavier
Yolanda
Zeke

Alvin

Barbara
Cosme
Dalila
Erick
Flossie
Gil
Henriette
Ivo
Juliette
Kiko
Lorena
Manuel
Narda
Octave
Priscilla
Raymond
Sonia
Tico
Velma
Wallis
Xina
York
Zelda

Amanda

Boris
Cristina
Douglas
Elida
Fausto
Genevieve
Hernan
Iselle
Julio
Karina
Lowell
Marie
Norbert
Odile
Polo
Rachel
Simon
Trudy
Vance
Winnie
Xavier
Yolanda
Zeke

Centre-nord (Ligne de changement de date à 140 ouest)[modifier | modifier le code]

Dans le centre-nord de l'océan Pacifique, les cyclones tropicaux sont nommés par le Central Pacific Hurricane Center américain, situé à Honolulu, Hawaii. Les quatre listes vont selon l'ordre de l'alphabet hawaiien. Les noms sont utilisés l'un après l'autre jusqu'à épuisement de la liste courante puis la liste suivante est utilisée. Par exemple, le dernier cyclone de 2006 fut Ioke, retiré à cause de ses effets et sera remplacé par Iopa, et le premier de 2007 sera Kika. Ainsi les listes ne sont pas annuelles.

Nom des cyclones tropicaux au centre-nord de l'océan Pacifique[11]
Liste I
Liste II
Liste III
Liste IV
Akoni

Ema
Hone
Iona
Keli
Lala
Moke
Nolo
Olana
Pena
Ulana
Wale

Aka

Ekeka
Hene
Iolana
Keoni
Lino
Mele
Nona
Oliwa
Pama
Upana
Wene

Alika

Ele
Huko
Iopa
Kika
Lana
Maka
Neki
Omeka
Pewa
Unala
Wali

Ana

Ela
Halola
Iune
Kilo
Loke
Malia
Niala
Oho
Pali
Ulika
Walaka

Nord-ouest[modifier | modifier le code]

Trajectoires des typhons dans le nord-ouest de l'océan Pacifique (1980-2005).

Les cyclones dans le nord-ouest de l'océan Pacifique sont nommées par le centre des typhons de Tokyo du Japan Meteorological Agency. Ils sont tirés des listes créées selon les recommandations des membres du comité sur les typhons de l'Organisation météorologique mondiale. Ces quatorze nations ou territoires, qui se trouvent dans le bassin du nord-ouest de l'océan Pacifique, ont soumis chacun dix noms qui ne sont pas nécessairement des prénoms et ni par ordre alphabétique. Les noms sont utilisés séquentiellement selon l'ordre alphabétique du nom du pays soumissionnaire dans la langue anglaise et non dans celui des noms eux-mêmes. Ainsi Tenbin est suivi de Bolaven car Japon est suivi de Laos.

Noms des cyclones tropicaux dans le nord-ouest de l'océan Pacifique[11],[12]
Nation proposante Noms
Cambodge Damrey Kong-rey Nakri Krovanh Sarika
République populaire de Chine Haikui  Yutu Fengshen Dujuan Haima
Corée du Nord Kirogi Toraji Kalmaegi Mujigae Meari
Hong Kong Kai-Tak Man-yi Fung-wong  Choi-wan Ma-on
Japon Tembin Usagi Kammuri Koppu Tokage
Laos Bolaven Pabuk Phanfone Ketsana Nock-ten
Macao Chanchu Wutip Vongfong Parma Muifa
Malaisie Jelawat Sepat Nuri Melor Merbok
Micronésie Ewiniar Fitow Sinlaku Nepartak Nanmadol
Philippines Bilis Danas Hagupit Lupit Talas
Corée du Sud Kaemi Nari Changmi Mirinae Noru
Thaïlande Prapiroon Wipha Mekkhala Nida Kulap
États-Unis Maria Francisco Higos Omais Roke
Vietnam Saomai Lekima Bavi Conson Sonca
Cambodge Bopha Krosa Maysak Chanthu Nesat
République populaire de Chine Wukong Haiyan Haishen Dianmu Haitang
Corée du Nord Sonamu Podul Noul Mindulle Nalgae
Hong Kong Shanshan Lingling Dolphin Lionrock Banyan
Japon Yagi Kajiki Kujira Kompasu Washi
Laos Xangsane Faxai Chan-hom Namtheun  Pakhar
Macao Bebinca Peipah Linfa Malou Sanvu
Malaisie Rumbia Tapah Nangka Meranti Mawar
Micronésie Soulik Mitag Soudelor Fanapi Guchol
Philippines Cimaron Hagibis Molave Malakas Talim
Corée du Sud Chebi Noguri Koni Megi Doksuri
Thaïlande Durian Rammasun  Morakot Chaba Khanun
États-Unis Utor Matmo Etau Aere Vicente
Vietnam Trami Halong Vamco Songda Saola

Philippines[modifier | modifier le code]

L'Administration des services atmosphériques, géophysiques et astronomiques des Philippines[13](PAGASA) utilise ses propres listes pour nommer les dépressions, tempêtes et cyclones tropicaux à l'intérieur de sa zone de responsabilité. Ces noms sont utilisés en parallèle avec ceux du comité de l'OMM mentionné précédemment. Il y a quatre listes utilisées en rotation annuelle. Si le nombre de typhons à se produire est supérieur aux nombre de noms sur la liste pour une année, les noms suivants sont pris d'une liste auxiliaire. L'ordre d'utilisation a recommencé à la liste I en 2005.

Nom des dépressions, tempêtes et cyclones tropicaux des Philippines[11]
Liste I Liste II Liste III Liste IV
Auring

Bising
Crising
Dante
Emong
Feria
Gorio
Huaning
Isang
Jolina
Kiko
Labuyo
Maring
Nando
Ondoy
Pepeng
Quedan
Ramil
Santi
Tino
Urduja
Vinta
Wilma
Yolanda
Zoraida

Agaton

Basyang
Caloy
Domeng
Ester
Florita
Gloria
Henry
Inday
Juan
Katring
Luis
Milenyo
Neneng
Ompong
Paeng
Queenie
Reming
Seniang
Tomas
Usman
Venus
Waldo
Yayang
Zeny

Amang

Bebeng
Chedeng
Dodong
Egay
Falcon
Goring
Hanna
Ineng
Juaning
Kabayan
Lando
Mina
Nonoy
Onyok
Pedring
Quiel
Ramon
Sendong
Tisoy
Ursula
Viring
Weng
Yoyoy
Zigzag

Ambo

Butchoy
Cosme
Dindo
Enteng
Frank
Gener
Helen
Igme
Julian
Karen
Lawin
Marce
Nina
Ofel
Pablo
Quinta
Rolly
Siony
Tonyo
Unding
Violeta
Winnie
Yoyong
Zosimo

Auxiliaires
Alamid

Bruno
Conching
Dolor
Ernie
Florante
Gerardo
Hernan
Isko
Jerome

Agila
Bagwis
Chito
Diego
Elena
Felino
Gunding
Harriet
Indang
Jessa

Abe

Berto
Charo
Dado
Estoy
Felion
Gening
Herman
Irma
Jaime

Alakdan
Baldo
Clara
Dencio
Estong
Felipe
Gardo
Heling
Ismael
Julio

Océan Indien[modifier | modifier le code]

Nord[modifier | modifier le code]

Trajectoires des cyclones dans le nord de l'océan Indien (1980-2005)

Cette liste est en vigueur de la moitié de 2004 jusqu’à 2009. Les noms seront utilisés séquentiellement sans répétition.

Noms des cyclones tropicaux dans le nord de l'océan Indien[11]
Pays proposant Liste I Liste II Liste III Liste IV Liste V Liste VI Liste VII Liste VIII
Bangladesh
Inde
Maldives
Myanmar
Oman
Pakistan
Sri Lanka
Thaïlande
Onil
Agni
Hibaru
Pyarr
Baaz
Fanoos
Mala
Mukda
Ogni
Akash
Gonu
Yemyin
Sidr
Nargis
Abe
Khai-Muk
Nisha
Bijli
Aila
Phyan
Ward
Laila
Bandu
Phet
Giri
Jal
Keila
Thane
Mujan
Nilan
Mahasen
Phailin
Helen
Leher
Madi
Na-nauk
Hudhud
Nilofar
Priya
Komen
Chapala
Megh
Vaali
Kyant
Nada
Vardah
Sama
Mora
Ockhi
Sagar
Baazu
Daye
Luban
Titli
Das
Phethai
Fani
Vayu
Hikaa
Kyarr
Maha
Bulbul
Soba
Amphan

Sud-ouest[modifier | modifier le code]

Trajectoire des cyclones dans le sud-ouest de l'océan Indien (1980-2005)

Le centre météorologique de l'Île Maurice donne les noms aux cyclones qui se forment ou entrent dans l'océan Indien à l'ouest des 90 degrés Est et au sud de l'Équateur. Les cyclones qui proviennent de la zone australienne reçoivent ainsi un nouveau nom en entrant dans ce secteur. Les listes de noms sont faites de façon similaire à celle de l'Atlantique Nord et du Pacific Est mais la période de validité n'est pas annuelle à cause de la saison australe des cyclones tropicaux. Elle va donc de juillet d'une année à juin de l'année suivante. Les listes sont refaites après quelques années et ne sont pas cycliques comme celles précitées.

Noms des cyclones tropicaux
dans le sud-ouest de l'océan Indien[11]
2005/2006 2006/2007 2007/2008 2008/2009 2009-2010
Alvin
Boloetse
Carina
Diwa
Elia
Farda
Guduza
Helio
Isabella
Jaone
Kundai
Lindsay
Marinda
Nadety
Otile
Pindile
Quincy
Rugare
Sebina
Timba
Usta
Velo
Wilby
Xanda
Yuri
Zoelle
Anita
Bondo
Clovis
Dora
Enok
Favio
Gamede
Humba
Indlada
Jaya
Katse
Lisebo
Magoma
Newa
Olipa
Panda
Quincy
Rabeca
Shyra
Tsholo
Unokubi
Vuyane
Warura
Xylo
Yone
Zouleha
Ariel
Bongwe
Celina
Dama
Elnus
Fame
Gula
Hondo
Ivan
Jokwe
Kamba
Lola
Marabe
Nungu
Ofelia
Pulane
Qoli
Rossana
Sama
Tuma
Uzale
Vongai
Warona
Xina
Yamba
Zefa
Asma
Bernard
Cinda
Dongo
Eric
Fanele
Gael
Hina
Izilda
Jade
Kago
Lisebo
Magoma
Newa
Owami
Pulane
Qoli
Rute
Sama
Tsholo
Uzale
Vimbai
Wada
Xylo
Yamba
Zita
Anja
Bongani
Cleo
David
Edzani
Fami
Gelane
Hubert
Imani
Joel
Kanja
Lunda
Mohono
Nigel
Olympe
Pamela
Quentin
Rahim
Savana
Themba
Uyapo
Viviane
Walter
Xangy
Yemurai
Zanele

Australie[modifier | modifier le code]

Trajectoires des cyclones dans le sud-est de l'océan Indien (1980-2005).

Le Bureau of Meteorology australien (BOM) donnait des noms différents selon la côte où ils se produisaient jusqu'à la saison 2007-2008. Depuis le début de la saison 2008-2009 (en octobre 2008), il n'y a plus qu'une liste pour les trois zones de responsabilité du BOM. La liste est forme de 104 noms qui alternent entre des noms masculins et féminins. Les noms sont utilisés séquentiellement dans la liste, quelles que soient la côte et l'année. Les cyclones provenant de la zone de responsabilité d'autres centres régionaux de prévision des cyclones tropicaux de l'OMM, comme Fidji, gardent le nom donné par ce centre quand ils entrent dans la région australienne. Afin de ne pas avoir deux cyclones ayant des noms rapprochés (comme June et Jane), le BOM peut sauter un nom dans la liste pour nommer le second. Les cyclones qui passent d'une côte à l'autre gardent leur nom même s'ils perdent temporairement leur cohésion en passant sur terre. Finalement, le nom des cyclones ayant causés des dommages hors de l'ordinaire seront retirés et leur position dans la liste sera prise par un nouveau nom de même genre.

Noms des cyclones tropicaux
dans le sud-est de l'océan Indien[14]
Anika Anthony Alessia Alfred Ann
Billy Bianca Bruce Blanche Blake
Cathy Carlos Charlotte Caleb Claudia
Dominic Dianne Dylan Debbie Damien
Ellie Errol Edna Ernie Esther
Freddy Fina Fletcher Frances Ferdinand
Gabrielle Grant Gillian Greg Gretel
Hamish Heidi Hadi Hilda Harold
Ilsa Iggy Ita Ira Imogen
Jasper Jasmine Jack Joyce Joshua
Kirrily Koji Kate Kelvin Kimi
Laurence Lua Lam Linda Lucas
Magda Mitchell Marcia Marcus Marian
Neville Narelle Nathan Nora Noah
Olga Oswald Olwyn Owen Odette
Paul Peta Quang Penny Paddy
Robyn Rusty Raquel Riley Ruby
Sean Sandra Stan Savannah Seth
Tasha Tim Tatjana Trevor Tiffany
Vince Victoria Uriah Veronica Verdun
Zelia Zane Yvette Wallace

Pacifique sud[modifier | modifier le code]

Trajectoires des cyclones dans le sud de l'océan Pacifique (1980-2005).

Fidji[modifier | modifier le code]

Les noms choisis pour les cyclones tropicaux de l'océan Pacifique passant dans le secteur des Îles Fidji (du 160°E à 120°O au sud de l'Équateur) se retrouvent sur quatre listes utilisées en rotation (A, B, C et D). Une liste E est utilisée pour le remplacement de noms retirés.

Noms des cyclones tropicaux
dans le secteur des Îles Fidji de l'océan Pacifique[11]
Liste A
(2005)
Liste B
(2006)
Liste C
(2007)
Liste D
(2008)
Liste E
(auxiliaire)
Ami
Bina
Cody
Dovi
Eva
Fili
Gina
Hagar
Irene
Judy
Kerry
Lola
Meena
Nancy
Olaf
Percy
Rae
Sheila
Tam
Urmil
Vaianu
Wati
Xavier
Yani
Zita
Arthur
Becky
Cliff
Daman
Elisa
Funa
Gene
Hettie
Innis
Joni
Ken
Lin
Mick
Nisha
Oli
Pat
Rene
Sarah
Tomas
Usha
Vania
Wilma

Yasi
Zaka
Atu
Bune
Cyril
Daphne
Evan
Freda
Garry
Haley
Ian
June
Koko
Lusi
Mike
Nute
Odile
Pam
Reuben
Solo
Tuni
Ula
Victor
Winston

Yalo
Zena
Amos
Bart
Colin
Donna
Ella
Frank
Gita
Hali
Iris
Jo
Kala
Leo
Mona
Neil
Oma
Pami
Rita
Sarai
Tino
Uka
Vicky
Wiki

Yolande
Zazu
Alvin
Bela
Chip
Denia
Eden
Fotu
Glen
Hart
Isa
Julie
Kevin
Louise
Mal
Nat
Olo
Pita
Rex
Suki
Troy
 ?
Vanessa
Wano

Yvonne
Zidane

Papouasie-Nouvelle-Guinée[modifier | modifier le code]

Pour les cyclones de l'océan Pacifique passant par la Papouasie-Nouvelle-Guinée (du 140°E au 160°E, au nord du 10°S), la liste A est utilisée séquentiellement depuis 2005. On recommence au début de la liste à chaque année mais si le nombre de cyclones dépasse le nombre de noms de cette liste, on passe à la liste B par souci de suivre l'ordre alphabétique.

Noms des cyclones tropicaux passant par la Papouasie-Nouvelle-Guinée[11]
Liste A Liste B
Alu
Buri
Dodo
Emau
Fere
Hibu
Ila
Kama
Lobu
Maila
Obaha
Paia
Ranu
Sabi
Tau
Ume
Vali
Wau

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Glossaire des ouragans », Centre canadien de prévision d'ouragan,‎ 2003-09-15 (consulté le 2007-08-18)
  2. « Glossaire terminologique », Météo-France (consulté le 2007-03-17)
  3. (en) Steve Symonds, « Willy Willies and other Weird Winds », Télévision australienne ABC (consulté le 2007-03-17)
  4. (fr) « Classification des cyclones tropicaux (stades de développement) », Le Centre canadien de prévision d'ouragan,‎ 2003-09-16 (consulté le 2007-01-06)
  5. Chris Landsea, « Comment sont classés les cyclones de l'Atlantique ? », National Hurricane Center et Météo-France,‎ 1993 (consulté le 20 octobre 2011)
  6. (en) « Guide to Tropical Cyclone Forecasting », Bureau of Meteorology,‎ 2008 (consulté le 2008-11-28)
  7. (en) « Worldwide Tropical Cyclone Names—Reason to Name Hurricanes », National Hurricane Center (consulté le 2008-10-25)
  8. a, b, c, d, e et f Christopher Landsea (NOAA), « Comment nomme-t-on les cyclones tropicaux ? », Foire aux questions, traduction de Météo-France, Nouvelle-Calédonie,‎ 2006 (consulté le 2011-09-08)
  9. (en) Bureau of Meteorology, « When did the naming of cyclones begin? », Frequently Asked Questions (consulté le 2008-11-28)
  10. (en) Organisation météorologique mondiale, « Tropical cyclones naming », Tropical Cyclones Program (consulté le 2009-11-23)
  11. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) « Tropical cyclone names », National Weather Service,‎ 16 février 2012 (consulté le 18 mai 2013)
  12. (en) « The meaning of new tropical cyclone names in 2004 », Hong Kong Observatory,‎ 2003 (consulté le 18 mai 2013)
  13. (en) « Site internet », Philippine Atmospheric, Geophysical and Astronomical Services Administration (consulté le 2007-06-17)
  14. (en) « Tropical cyclone names », Bureau of Meteorology,‎ 2008 (consulté le 2008-10-10)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Hagos S et LR Leung, « Large-Scale Environmental Variables and Transition to Deep Convection in Cloud Resolving Model Simulations: A Vector Representation », Journal of Advances in Modeling Earth Systems 4:M11001.,‎ 2012 (lien DOI?)