Ouragan Wilma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ouragan Wilma
{{#if:
Ouragan Wilma, le 19 octobre 2005 à 19:15 UTC
Ouragan Wilma, le 19 octobre 2005 à 19:15 UTC

Apparition 15 octobre 2005
Dissipation 25 octobre 2005

Catégorie maximale Ouragan catégorie 5
Pression minimale 882 hPa
Vent maximal
(soutenu sur 1 min.)
295 km/h (185 mi/h)

Dommages confirmés Considérables
Morts confirmés 23 directement
39 indirectement
Blessés confirmés 17

Zones touchées Haïti, Jamaïque, Îles Caïmans, Cuba, Honduras, Belize, Péninsule du Yucatán, États-Unis (Floride), Bahamas, Mexique

Parcours de l'ouragan Wilma
Parcours de l'ouragan Wilma
Échelle de Saffir-Simpson
D T 1 2 3 4 5
Saison cyclonique 2005 dans l'océan Atlantique Nord

L'ouragan Wilma est la 22e tempête tropicale, dépassant la saison cyclonique 1933 et le 12e ouragan enregistré dans le bassin de l'océan Atlantique en 2005. C'est le 4e ouragan de catégorie 5 de la saison cyclonique 2005, après Emily, Katrina et Rita, laissant définitivement loin le record de deux ouragans de catégorie 5 en 1960 et 1961. C'est la première utilisation de la lettre W, et par conséquent, du nom Wilma.

Wilma est l'ouragan le plus intense jamais observé sur le bassin cyclonique de l'océan Atlantique Nord, avec une pression barométrique centrale de 882 millibars (18 octobre 2005 à 8:00 EDT). Le record précédent avait été atteint par l'ouragan Gilbert en 1988 (888 millibars).

Évolution météorologique[modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

Pendant la deuxième semaine d'octobre 2005, une très large perturbation tropicale s'est développée au-dessus de la mer des Caraïbes. Traversée par plusieurs ondes tropicales, la section sud-ouest de la perturbation s'intensifia et, le 14 octobre, développa une dépression à proximité de la Jamaïque. Le 15 octobre, vers 18:00 UTC, la circulation cyclonique de surface du système était assez bien définie pour que le National Hurricane Center du Tropical Prediction Center américain la désigne dépression tropicale, à 190 milles nautiques de l'île de Grand Cayman.

La dépression se déplaça lentement selon une direction ouest-sud-ouest (16 octobre), puis sud-sud-ouest, en s'intensifiant lentement. Le 17 octobre à 6:00 UTC, le système devint tempête tropicale, que le NHC baptisa Wilma. Le 18 octobre, à 0:00 UTC, Wilma tourna vers l'ouest-nord-ouest en devenant ouragan.

Maturité[modifier | modifier le code]

Intensification en ouragan de catégorie 5[modifier | modifier le code]

Plus tard le 18 octobre 2005, Wilma débuta un épisode d'intensification prononcé. À 6:00 UTC le 19 octobre, les vents soutenus atteignaient les 275 km/h (170 mi/h), faisant du cyclone Wilma le 4e ouragan de catégorie 5 de la saison 2005.

La tempête atteignit son intensité maximale vers 12:00 UTC, avec des vents soutenus à près de 295 km/h (185 mi/h), battant plusieurs records :

  • plus basse pression barométrique enregistrée au niveau de la mer dans l'océan Atlantique : mesurée à 882 millibars, Wilma a battu le record de l'ouragan Gilbert de 1988 (888 millibars);
  • plus petit œil pour un cyclone tropical : avec 2 milles nautiques de diamètre, l'œil de Wilma a été le plus petit jamais observé ;
  • l'intensification la plus rapide pour un cyclone tropical : passant de la tempête tropicale à 110 km/h au super-ouragan de 290 km/h en 24 heures, Wilma s'est moqué de tous les pronostics.

Wilma demeura un ouragan de catégorie 5 jusqu'au 20 octobre 2005. Ce jour-là, les vents soutenus du cyclone faiblirent à 240 km/h (150 mi/h) et le mini-œil fut remplacé par un très large œil de 40 milles nautiques.

Passage sur le Yucatán[modifier | modifier le code]

Tôt le 21 octobre, l'anticyclone qui dominait la circulation au-dessus du Golfe du Mexique commença à faiblir. Wilma tourna vers le nord-ouest, se dirigeant vers la péninsule du Yucatán (Mexique). Vers 21:45 UTC, l'œil du cyclone de catégorie 4 atteignit l'île de Cozumel. Le 22 octobre, vers 3:00 UTC, Wilma traversa la côte de la péninsule du Yucatán. L'anticyclone s'étant dissipé, l'ouragan put se déplacer vers le nord, ravageant les secteurs qu'il traversa. Le passage sur les terres affaiblit progressivement la tempête. Le 23 octobre, vers 0:00 UTC, le cyclone émergea dans le Golfe du Mexique, avec des vents de 155 km/h (100 mi/h). En tant qu'ouragan de catégorie 2, Wilma était demeuré un ouragan très large, puissant et organisé.

Passage en Floride[modifier | modifier le code]

Image des précipitations de Wilma par le radar météorologique du sud de la Floride

Un puissant courant-jet qui se déplaçait au-dessus des États-Unis entraîna Wilma vers le nord-est, soit vers le sud de la Floride. Bien que le cisaillement du vent fût important dans le golfe du Mexique, le cyclone s'intensifia, atteignant la catégorie 3. Au nord-ouest de l'ouragan, un vigoureux front froid associé au courant-jet commença à pousser le cyclone, ce qui le fit accélérer jusqu'à 45 km/h.

Le 24 octobre 2005, vers 10:30 UTC, Wilma toucha terre près de Cape Romano en Floride, avec des vents soutenus à 195 km/h (120 mi/h). Après avoir traversé la Floride pendant 4,5 heures, l'œil de Wilma émergea dans l'océan Atlantique au sud-est de Jupiter (Floride), vers 15:00 UTC, entouré de vents soutenus à 175 km/h (catégorie 2).

Dégénérescence[modifier | modifier le code]

Peu après avoir traversé la Floride, et atteint l'île de Grand Bahama (Bahamas), l'ouragan Wilma s'intensifia de nouveau. Le 25 octobre, à 0:00 UTC, les vents soutenus ont atteint les 205 km/h (125 mi/h).

Par la suite, voyageant à toute allure dans l'océan Atlantique ouest (à une vitesse dépassant les 95 km/h par moments), Wilma perdit de l'intensité face à des conditions de plus en plus défavorables. Le cyclone devint extratropical le 26 octobre à 0:00 UTC et était situé à 200 milles nautiques au sud-est d'Halifax (Nouvelle-Écosse, Canada). Le courant-jet dissocia lentement l'ouragan. Le 27 octobre 2005, les restes de Wilma furent intégrés à un autre cyclone extratropical.

Bilan[modifier | modifier le code]

Bilan du 12 janvier 2006
Pays Morts
directs
Morts
indirects
Disparus Blessés
Haïti 12 - - -
Jamaïque 1 - - -
Mexique 4 4 - -
Cuba 0 4 - 16
Floride (US) 5 31 - 1
Bahamas 1 - - -
Total 23 39 - 17

Haïti[modifier | modifier le code]

Douze personnes sont mortes suite à des glissements de terrain provoqués par les pluies diluviennes de Wilma.

Jamaïque[modifier | modifier le code]

Les pluies diluviennes, tombant jusqu'à 50 mm à l'heure, ont provoqué des inondations généralisées et des glissements de terrain qui ont endommagé plusieurs résidences. Plusieurs communautés ont été isolées en raison des dommages considérables aux routes.

Un homme a été emporté par un glissement de terrain, seul mort à déplorer en sol jamaïcain.

Mexique[modifier | modifier le code]

Sur l'île de Cozumel et la Péninsule du Yucatán, les autorités ont rapporté 7 morts directement reliées à Wilma.

On rapporte des dégâts considérables aux hôtels et autres structures des secteurs touristiques (Cozumel, Cancún, Playa del Carmen).

La puissante marée de tempête, mesurée à 1,8 mètres, a causé de fortes inondations dans les secteurs avoisinant Cancún.

À Playa del Carmen, plus de 1000 résidences ont été sévèrement endommagées. On a même observé certains condominiums inondés jusqu'au 3e étage.

Cuba[modifier | modifier le code]

Toute l'île a été affectée par Wilma. L'Est du pays a été touché pendant la formation du cyclone. L'Ouest n'a été affecté que plusieurs jours plus tard, lorsque Wilma quittait la péninsule du Yucatán.

Les autorités cubaines ont estimé que le cyclone Wilma leur aura coûté 704,2 millions USD.

Est de Cuba[modifier | modifier le code]

Les provinces du sud-est (soit Guantánamo, Santiago de Cuba et Granma) ont reçu jusqu'à 330 mm de précipitations en quelques jours, causant des inondations et des glissements de terrain.

Un journal cubain (Granma) a rapporté 255 maisons sévèrement endommagées ou détruites à Santiago de Cuba.

Des sections de l'autoroute de Sevilla-Guamá-Santiago de Cuba sont devenues impraticables car inondées. Un glissement de terrain a également bloqué la route de Cordovelo-Loma Blanca.

Ouest de Cuba[modifier | modifier le code]

La puissante marée de tempête occasionnée par la présence de Wilma à proximité de l'île a causé des inondations dans l'ouest du pays, notamment à La Havane. Les vents puissants (jusqu'à 140 km/h) ont causé des dommages dans les mêmes secteurs.

Des gens ont été rapportés disparus, mais les autorités cubaines ont confirmé l'absence de mortalités reliées directement à Wilma.

Lors de l'évacuation des zones exposées, un autobus transportant des évacués a été impliqué dans un accident, tuant 4 personnes, dont trois touristes étrangers.

États-Unis[modifier | modifier le code]

Accumulation de pluie sur la côte est des États-Unis
(pouce = 25,4 mm)

Floride[modifier | modifier le code]

Keys[modifier | modifier le code]
Inondation par l'onde de tempête causée par Wilma à Key Haven, Key West.

La marée de tempête associée à Wilma, atteignant 2,5 mètres, a causé des inondations dans les îles. Les autorités de Key West ont rapporté des rues inondées, des milliers de résidences et véhicules submergés.

Floride continentale[modifier | modifier le code]

Wilma a causé des dommages sur une large zone de la péninsule. Les autorités ont recensé de nombreux arbres déracinés, des vitres brisées, des toits très endommagés, des maisons mobiles détruites, des voitures renversées. Les agriculteurs ont eu des pertes significatives à leurs récoltes.

L'aéroport international de Miami a subi des dommages qui ont nécessité sa fermeture pendant plusieurs jours.

Les vents violents ont renversé des pylônes électriques, coupant l'électricité à 3,2 millions de résidences.

Une seule mortalité a été reliée directement à Wilma en sol américain. Il s'agit d'un homme qui est mort après avoir été transpercé par un arbre renversé au nord de Miami.

L'évaluation préliminaire des dommages assurés est d'environ 6,1 milliards USD. Le coût total du passage de Wilma en sol floridien est estimé à 12,2 milliards USD.

Bahamas[modifier | modifier le code]

Une marée de tempête de 3,7 mètres de hauteur a déferlé sur les îles bahamiennes, détruisant des centaines de maisons et noyant un villageois de 15 mois.

Sur l'île de Grand Bahamas, les autorités ont rapporté au moins un millier de sans-abri, leurs résidences ayant été détruites. Les dommages aux installations électriques ont été sévères, laissant sans service pendant plus de deux semaines les bahamiens.

L'ouragan a frappé pendant le tournage de Pirates des Caraïbes 2, détruisant tous les décors.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Saison cyclonique 2005 de l’océan Atlantique
A B C D E F G H I 10 J K L M N O P R 19 S SN T 22 V W α β γ δ ε ζ
Échelle de Saffir-Simpson
D T 1 2 3 4 5