Tantō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tanto signé Kunimitsu. Taille 25,1cm. Période Kamakura (1185 - 1333).

Le tantō (短刀?) est un couteau japonais légèrement courbe à un seul tranchant dont la taille de la lame est inférieure à 30 cm (un shaku en vérité, unité de mesure des longueurs japonaise). La structure du tantō est généralement semblable à celle du katana, à la différence près qu'il est bien plus court et souvent moins courbé. En général, la section est hira-zukuri (les flancs de la lame sont plats), unokubi-zukuri (la partie supérieure des flancs de la lame subit un rétreint, environ du premier tiers de la lame jusqu'au yokote, arête définissant le commencement de la pointe) ou kanmuri-otoshi-zukuri (même conception que sur la section unokubi-zukuri mais avec un rétreint se prolongeant jusqu'à la pointe de la lame, formant dans certains cas un contre-tranchant affûté).

Il est l'équivalent d'un poignard ou d'une dague japonaise. Selon sa monture, il peut être appelé tantō (s'il est glissé dans la ceinture) ou kaiken (s'il est caché dans les vêtements).

Il se différencie du aiguchi par la présence d'une garde (tsuba). En vérité, aiguchi n'est pas le nom d'un couteau mais le nom d'une monture. La monture standard est buke-zukuri : une garde est présente, une tresse de soie ou de coton (sageo) sert à attacher le fourreau à la ceinture. La monture aiguchi est une monture épurée, où le couteau n'a pas de garde (ou, du moins, son diamètre est égal à celui de la poignée, si bien qu'elle n'est pas proéminente) et où le sageo est inexistant dans la majorité des cas.

Le Tantō était principalement porté par les samouraïs, et il était rare que les gens ordinaires en possèdent un. Les femmes portaient souvent sur elles un petit tantō nommé un kaiken dans leur obi, dans un but d'auto-défense.

Voir aussi[modifier | modifier le code]