Ulfberht

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
+ULFBERH+T
Image illustrative de l'article Ulfberht
Présentation
Pays d'origine Scandinavie
Type Épée
Époque vers l'an 1000
Utilisateur(s) Guerriers Vikings
Accessoire(s) Bouclier
Fabricant inconnu
Poids et dimensions
Masse 900g
Longueur du manche environ 10 cm
Longueur de la lame environ 80 cm
Caractéristiques techniques
Matériaux Acier au creuset
Variantes fabrications de qualité inférieure marquée +ULFBERHT+

Classification d'Oakeshott type X

Ulfberht est le nom d'un modèle d'épée Viking utilisée en Scandinavie dans les années 1000. Ces épées ont été forgées dans un acier dont la qualité n'a pas été reproduite avant la révolution industrielle. 171 épées ont été retrouvées, mais quelques dizaines seulement ont été prouvées authentiques[1]. Les plus anciennes épées datent de 850 environ[2]. L'épée ici à droite est une contrefaçon datant des années 1000. Celles-ci sont facilement repérables du fait du placement des croix grecques: en effet, sur une authentique, les croix sont placées de cette façon: +ULFBERH+T, contrairement aux copies, qui sont annotées +ULFBERHT+.

Fabrication[modifier | modifier le code]

On ne dispose que de peu d'information sur la fabrication des épées Ulfberht. Des tests modernes ont montré cependant qu'elles auraient été fabriquées à partir d'acier au creuset produit en Inde. L'acier au creuset est la forme la plus pure de l'acier, devant l'acier de Damas[3]. Les épées médiévales étaient forgées dans un fer mou, contenant peu de carbone alors que les Ulfberht sont faites d'un acier contenant beaucoup plus de carbone et beaucoup moins de scories, ce qui leur conférait une dureté et une élasticité très supérieures. Elles résistaient ainsi bien mieux aux chocs sans se briser et il était plus facile de les extraire du bouclier d'un ennemi. Cette technologie aurait été rapportée par les Vikings ayant voyagé en Asie centrale[1]. À partir de ces informations, Richard Furrer, un forgeron contemporain, a fait une réplique d'une épée Ulfberht en 2012[4],[5].

Usage[modifier | modifier le code]

Représentation de Vikings datant du IXe ou du Xe siècle.

L'épée Ulfberht conférait à son porteur un avantage au combat certain et il est probable qu'elle ne fut possédée que par des chefs et une élite guerrière. Bien que similaires en poids et taille aux épées ordinaires, leur durabilité était plus grande. Ces épées portaient sur le plat, à proximité de la garde, l'incrustation métallique « +VLFBERH+T » qui les identifie. Des copies de moins bonne qualité portent la variation « +VLFBERHT+ ». Ces épées avaient une plus grande résistance et une plus grande élasticité que les autres épées de leur temps et étaient destinées à pénétrer plus facilement le bouclier et la cotte de mailles de l'adversaire sans se briser ni se coincer, conférant à l'assaillant une plus grande mobilité après qu'il eut porté un coup à son adversaire.

Le nom[modifier | modifier le code]

« Ulfberht » est un mot Franc dont la signification est inconnue. L'inscription « +VLFBERH+T » est écrite en caractères latins. L'hypothèse courante est que cette inscription serait le nom d'un évêque franc. Le mot est peut-être la concaténation des mots Ulfr, 'wolf' (loup) en vieux norois et « beraht » (lumière, clair, brillant) en vieil allemand et vieux saxon.

Classification[modifier | modifier le code]

Les épées portant la marque de fabrique ULFBERHT sont des épées de type X selon la typologie établie par Ewart Oakeshot . Elles se caractérisent par une lame d'une longueur moyenne de 80 cm parcourue par une gorge large et peu profonde, une poignée d'une longueur moyenne d'environ 10 cm et une garde généralement de section carrée, mesurant entre 18 et 20 cm[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Nova, Season 40, episode 1 – "Secrets of the Viking sword" en Français "Les secrets de l'épée Viking" de Peter Vost (2011). ARTE le 25/01/2014 et le 04/03/2014.
  2. Peirce, Ian, G. (2002) http://books.google.com/books?id=4-J3uhtPZ8MC Retrieved 27 September 2013.
  3. Kennedy, Maev. "1,000 years on, perils of fake Viking swords are revealed", The Guardian, London, 26 December 2008. Retrieved on 2013-10-21.
  4. (en) « NOVA », Doorcountyforgeworks.com,‎ 2012-10-10 (consulté le 2013-11-05)
  5. Forging Blades - Arcade Arms Behind the Scenes, vidéo
  6. « La typologie des épées médiévales », sur lmarenco.free.fr (consulté le 13 février 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]