Main-gauche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En escrime, la main-gauche est une dague utilisée dans la main « faible », principalement pour faciliter la parade d’attaques d’estoc, l’autre main tenant généralement une rapière ou une épée de cour. Certaines peuvent aussi, le cas échéant, être utilisées pour l’attaque si l’occasion se présente.

Main gauche trident, seizième siècle, Musée national de la Renaissance.

Un cas particulier de main-gauche est la main-gauche trident. Une main-gauche trident se présente sous l’apparence d'une main-gauche classique, mais sa « lame » (non-tranchante) est en fait composé de trois bandes de métal et gouvernée par un mécanisme à ressort. Lorsque celui-ci est activé, les deux bandes latérales se déploient, offrant ainsi une configuration en V permettant bien mieux de parer une arme (au prix d’une certaine fragilité tant du fait du mécanisme que du moment de force lorsque la lame adverse touche le trident).

Style[modifier | modifier le code]

Le terme main-gauche réfère aussi au style de combat avec une arme dans chaque main. Ce style rarement utilisé en compétition sportive, pour plusieurs raisons :

  • l'escrime sportive est dérivée de l'escrime en ligne de l'école franco-italienne.
  • dans le contexte sportif, l'adversaire est unique ne peut être équipé que d'une arme équivalente, dont le maniement est restreint (pas de frappes à mains nues, du pommeau). Dans ce contexte, se battre avec une seule arme principale permet un meilleur équilibre et d’offrir moins de zone découverte.
  • la touche du bout de l'arme suffisant pour obtenir le point, la notion de puissance de pénétration est délaissée.

Ce style est donc généralement réservé aux démonstrations. On le rencontre cependant souvent ce style dans les jeux de rôle médiévaux-fantastiques (les règles favorisant un tel usage), où le réalisme est très secondaire.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]