Jian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jian (homonymie).
Une forme à l'épée exécutée par Eric Caulier.
Un jian moderne avec son fourreau

Le, ou la, Jian (en Chinois: 劍) est une épée apparue en Chine avant le commencement de notre ère, et fut utilisé pendant la totalité du Moyen Âge chinois.

Dans le Kung-fu Shaolin, elle est surnommée « Le gentilhomme des armes »[1]. Elle fait partie des quatre armes de base en art martial chinois (avec : le bâton, la lance, le sabre).

La Jian est constituée d'une poignée à une main surmontée d'une garde très peu prononcée car pratiquement inutile, puisque les épées étaient rarement entrechoquées de leur côté tranchant, et d'une lame, à deux tranchants, relativement pointue, et dont l'épaisseur ne dépassait pas quelques millimètres. Cette finesse lui donne une grande souplesse.

Ces épées étaient particulièrement fragiles, mais extrêmement tranchantes, et le style de combat utilisé avec cette épée s'apparente à de la danse, car la fragilité de l'épée oblige l'épéiste à faire des mouvements amples, mais la rapidité d'exécution d'un coup est fulgurante. La pratique de ce combat se nomme Jianshu.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. DVD Shaolin Kung Fu, La pratique du kung fu enseignée par le grand maître Shi De Sheng 31e génération des grands maîtres.