Iaitō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un iaitō (居合刀?) est une arme d'entrainement japonaise, qui imite le katana et permet l'étude du iaidō et du iaijutsu. On les appelle parfois mogito (imitation de sabre) lorsqu'ils sont en alliage d'aluminium.

Un iaitō japonais

La plupart des iaitō sont faits d'un alliage d'aluminium et de zinc qu'on nomme Zycral, de densité plus faible que l'acier du katana, il tente de reproduire le même équilibre. Ils ne sont pas affûtés et peuvent être utilisés pour l'étude et l'entrainement avec un danger moindre. Ils ne sont pas adaptés au contact ou à la coupe.

Certains iaitō sont forgés (acier carbone 1045 ou T8), ce sont en fait des shinken au forgeage principalement maru ou kobuse dont le fil (le tranchant) a été cassé ou qui ne sont pas affutés, ils permettent le même équilibre qu'un katana, sur le kissaki, sans en avoir la dangerosité dans un dojo; il est très difficile de les réaffuter.

On nomme également iaitō (sabre de iai) au Japon, tout sabre (même en acier et coupant) destiné à la pratique du iaidō et souvent moins coûteux (polissage basique) qu'un sabre de collection.

La correspondance entre la longueur et le poids du sabre, et la taille et la force du pratiquant est très importante, notamment pour effectuer des actions de précision sans se blesser (par exemple un noto). Pour faciliter le maniement de l'arme, l'équilibre du iaitō est sur la tsuba (garde) au lieu d'être sur le kissaki (pointe). Le choix d'un iaitō ne doit être fait qu'après avoir pris conseil auprès d'un enseignant qualifié dans l'école de sabre que l'on désire pratiquer.

En France, ce sont des armes de 6e catégorie (art. L.2331-1 du Code de la défense).

Voir aussi[modifier | modifier le code]