Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Moyne et Bienville (homonymie).
Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville
Jean-Baptiste Le Moyne, Sieur de Bienville, Gouverneur de Louisiane
Jean-Baptiste Le Moyne, Sieur de Bienville, Gouverneur de Louisiane
Fonctions
Gouverneur colonial de la Louisiane française
1701 – 1713
1716 - 1717
1718 - 1724
1733 - 1743
Monarque Louis XIV
Louis XV
Prédécesseur Sauvolle de la Villantry
Biographie
Date de naissance 23 février 1680
Lieu de naissance Ville-Marie, (Montréal), Canada
Date de décès 7 mars 1767
Religion Catholique
Liste des gouverneurs coloniaux de la Louisiane française

Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville (23 février 16807 mars 1767), appelé aussi Sieur de Bienville ou encore Lemoine de Bienville, est un explorateur canadien de Montréal, deuxième gouverneur français de la Louisiane. Il est connu pour avoir été le fondateur de La Nouvelle-Orléans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif de Montréal, dans la colonie du Canada en Nouvelle-France, Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville est considéré comme le "père de la Louisiane" où il domina pendant des décennies la scène politique de la colonie de la "Loüisianne". Son père, Charles Le Moyne, originaire de Longueil près de Dieppe en Normandie émigra à Montréal où il s'illustra comme défenseur de la cause française face aux Britanniques. Anobli par Louis XIV, Charles Lemoine est devenu le Sieur Lemoine (ou Le Moyne) de Longueil. Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville est également le plus jeune frère de l'explorateur Pierre Le Moyne d'Iberville.

En 1699, les deux frères, Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville et Pierre Le Moyne d'Iberville fondèrent une première colonie au fort Maurepas (aujourd'hui Ocean Springs, tout près de Biloxi). De 1699 à 1702, Pierre Le Moyne d'Iberville fut gouverneur de la Louisiane française. Son frère lui succède à ce poste de 1702 à 1713 puis il est de nouveau gouverneur de 1716 à 1724 et encore de 1733 à 1743.

En 1707, le roi de France, Louis XIV nomme le capitaine des troupes de Marine, Nicolas Daneau de Muy gouverneur de la Louisiane française en remplacement de Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville. Nicolas Daneau de Muy embarque de France à destination de l'Amérique, mais il meurt en mer, en janvier 1708, au large de La Havane avant de pouvoir débarquer au fort Louis de la Mobile et prendre la succession de Bienville. Ce dernier reprend alors la continuité de la charge de gouverneur de la Louisiane française.

Le fondateur de La Nouvelle-Orléans[modifier | modifier le code]

Monument à la mémoire de Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville, Nouvelle-Orléans, Louisiane

En 1718, Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville commande une expédition française en Louisiane. Il fonde auprès du fleuve Mississippi la ville de La Nouvelle-Orléans, ainsi nommée en hommage au régent, le duc d’Orléans. C'est l’architecte Adrien de Pauger qui en dessinera le plan avec des rues à angle droit (Le Vieux Carré)[1].

En 1719, il participe à la prise de Pensacola de 1719 contre les Espagnols.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Oudard, Bienville, le père de la Louisiane, Toulouse, Didier, 1942

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pour plus d'information