Mourad III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mourad.
Mourad III
Le sultan Mourad III
Le sultan Mourad III
Titre
12e Sultan Ottoman

&&&&&&&&&&&0734020 ans, 1 mois et 4 jours
Prédécesseur Selim II
Successeur Mehmed III
Biographie
Dynastie Dynastie ottomane
Date de naissance
Lieu de naissance Manisa
Date de décès (à 48 ans)
Lieu de décès Constantinople
Père Selim II
Mère Nur-Banu
Conjoint 1 épouse
Enfant(s) 4 enfants

Signature

Mourad III
Dynastie ottomane

Mourad III (né le à Manisa - [1]) fut le 12e sultan de l'empire ottoman. Il régna de 1574 jusqu'à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du sultan Selim II et de Nur-Banu, Mourad III étudia dans l'une des plus grandes écoles de Manisa, il y apprit à parler l'arabe et le persan.

Il devint gouverneur de Manisa suite à l'accession au trône de son père, puis à la mort du sultan, il lui succéda le 12 décembre 1574.

Son autorité a été minée par les influences du harem, mais son vizir Mehmed Sokollu a maintenu en partie l'autorité impériale.

Sokullu occupa le poste de vizir jusqu'à son assassinat en octobre 1579.

C'est sous son règne que les femmes ottomanes ont acquis plus de droit et plus de pouvoir. Ainsi, les mères et les femmes des sultans ont peu à peu commencé à dominer l'Empire.

Le règne de Mourad a été marqué par de nombreuses guerres, le déclin économique de l'Iran et de l'Autriche, la conquête de l'Afrique du nord la création de l'Observatoire d'Astronomie de Taqi al-Din et l'affaiblissement des institutions ottomanes.

Le sultan développe un grand intérêt pour les arts du livre et particulièrement les manuscrits illustrés. Il commande un grand nombre de ces ouvrages à son atelier dirigé alors par Nakkach Osman, qui réalise notamment un manuscrit rédigé à l'occasion des célébrations de la circoncision de son fils. L'action de Mon nom est Rouge, le roman à succès du prix Nobel de littérature Orhan Pamuk, se déroule pendant son règne dans le milieu des miniaturistes de son palais.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nagendra Kr Singh, International encyclopaedia of Islamic dynasties, Anmol Publications PVT. LTD.,‎ 2002 (ISBN 9788126104031, présentation en ligne)